Falun Dafa Minghui.org www.minghui.org IMPRIMER

Les avocats ayant insisté pour utiliser leurs ordinateurs pendant le procès, le tribunal annule l'audience

Dimanche 25 avril 2021 |   Écrit par un correspondant de Minghui dans la province du Guangdong, Chine

(Minghui.org) Un tribunal chinois a annulé l'audience d'un pratiquant de Falun Gong quand ses avocats ont refusé de remettre leurs propres ordinateurs portables et d'utiliser les ordinateurs fournis par le tribunal pendant l'audience.

Le Falun Gong, également connu sous le nom de Falun Dafa, est une discipline méditative et spirituelle que le régime communiste chinois persécute depuis 1999.

Le 26 mars 2020, la police a arrêté M. Zhou Huajian, un septuagénaire de la ville de Maoming, province du Guangdong, après l'avoir surpris en train d'envoyer des SMS sur le Falun Gong à des gens. Près de 30 agents ont saccagé son domicile et confisqué ses livres de Falun Gong, ses documents d'information, son ordinateur, son imprimante et 9000 yuans en espèces. Ils ont aussi confisqué son vélo électrique.

Ses deux avocats lui ont rendu visite au centre no 2 de la ville de Maoming le 8 mai 2020 et on leur a dit qu'il avait perdu beaucoup de poids après un mois de détention

Lorsque ses avocats se sont rendus au parquet de Maonan le 23 juillet 2020, ils ont appris que M. Zhou avait été mis en examen et que son dossier avait été transmis au tribunal de district de Maonan. Il a été inculpé pour « envoi de SMS sur le Falun Gong » et « atteinte à l'application de la loi ».

Début avril 2021, le tribunal du district de Maonan a informé les deux avocats de M. Zhou qu'une audience par vidéoconférence avait été fixée le 6 avril à 9 h 30.

Après leur arrivée le 6 avril à 9 h 10, et avant d'entrer dans la salle d'audience, le président du tribunal Zhou Jinfeng (sans relation avec M. Zhou) est arrivé et leur a demandé de déposer leurs ordinateurs portables et leurs téléphones. Zhou a assuré que les avocats allaient pouvoir utiliser les ordinateurs du tribunal pendant l'audience.

Voyant que les avocats refusaient d'obtempérer, le juge Zhou a sorti un avis publié par la Cour populaire suprême en 2020, indiquant que le tribunal a le droit de restreindre l'utilisation des appareils numériques dans les affaires majeures et sensibles.

Les avocats ont demandé au juge comment déterminer quelles affaires étaient considérées comme majeures ou sensibles, mais le juge a refusé de répondre.

Le juge Zhou a signalé l'incident au président de la juridiction, Ruan Zhiqiang, qui a également interdit aux avocats d'utiliser leurs propres appareils pendant l'audience, mais il a refusé de dire si l'affaire de M. Zhou était considérée comme majeure ou sensible.

Bien que le juge Zhou ait demandé au personnel du tribunal de se préparer pour l'audience, il a annoncé quelques minutes plus tard qu'elle avait été annulée. Il a dit qu'une nouvelle date serait communiquée ultérieurement aux avocats.

Les avocats ont rendu visite à M. Zhou au centre de détention dans l'après-midi et ont dit qu'il avait le moral.

Voir aussi :

Un septuagénaire est jugé pour avoir envoyé des textos sur sa croyance

Tous les articles, graphiques et contenus publiés sur Minghui.org sont protégés par les droits d'auteur. La reproduction non commerciale est autorisée, mais doit être accompagnée du titre de l’article et d'un lien vers l’article original.

Traduit de l'anglais