Falun Dafa Minghui.org www.minghui.org IMPRIMER

Deuxième emprisonnement pour sa croyance d'un ingénieur retraité de 77 ans

Mercredi 12 mai 2021 |   Écrit par un correspondant de Minghui à Chongqing, Chine

(Minghui.org) Un habitant de Chongqing âgé de 77 ans a récemment été transféré en prison pour purger une peine de deux ans pour sa croyance dans le Falun Gong, une discipline de l’esprit et du corps que le régime communiste chinois persécute depuis 1999.

Le 11 juillet 2019, M. Deng Liping s’est rendu à la prison de Yudu pour tenter de livrer du matériel d’information sur le Falun Gong à un gardien de prison qu’il avait rencontré lors de son dernier emprisonnement pour sa croyance. Le gardien l’a signalé, et le lendemain sa maison a été saccagée. Ses livres de Falun Gong et plusieurs radios ont été confisqués.

Le 17 juillet 2019, M. Deng s’est rendu au poste de police local et a tenté d’exhorter les policiers à ne pas participer à la persécution, avant de se voir arrêté et interrogé. Après plus d’un an de détention au secret au centre de détention du district de Nan’an, il a été condamné à une peine de deux ans début 2021 et a été condamné à deux ans et a été conduit à la prison de Yongchuan pour y purger sa peine.

Arrestations antérieures pour avoir maintenu sa croyance

M. Deng a commencé à pratiquer le Falun Gong le 29 mars 1997, et a bénéficié de cette pratique physiquement et mentalement. Sa ténosynovite des pouces a disparu. La cardiopathie et les hémorroïdes qui l’affligeaient depuis des années ont disparu également. Sa situation familiale est devenue harmonieuse. Il ne se disputait plus et ne se querellait plus avec sa femme.

Parce qu’il parlait aux gens des bienfaits du Falun Gong pour la santé et de la sensibilisation à la persécution, M. Deng a été persécuté à plusieurs reprises par le Parti communiste chinois au cours des vingt-deux dernières années.

Le 23 décembre 2004, M. Deng a parlé aux gens du Falun Gong devant un supermarché. Il a été arrêté et son domicile a été saccagé. Pendant les trente jours de sa détention au centre de détention de Huixing, il a subi diverses tortures, en étant notamment aspergé d’eau froide pendant l’hiver.

Reconstitution de torture : Douche à l’eau froide

Le 10 septembre 2005, M. Deng a de nouveau été arrêté après avoir été enregistré par la police sur une caméra de surveillance pendant qu’il parlait à un représentant médical au sujet du Falun Gong.

Six mois plus tard, le 2 mars 2006, M. Deng a été arrêté une fois de plus après avoir été signalé pour avoir parlé aux gens du Falun Gong. La police a saccagé la maison de son père et a menacé le vieil homme, disant que son fils serait condamné. Son père, malade et souffrant d’hémorroïdes, était tellement traumatisé qu’il est décédé deux jours plus tard.

Persécution dans le camp de travail de Xishanping

Alors qu’il se rendait sur la tombe de son père le 20 février 2007, M. Deng a de nouveau été arrêté pour avoir parlé à des gens du Falun Gong dans le bus et a été brièvement détenu.

La police l’a remis en détention le 13 juin et l'a condamné à un an et demi à purger au camp de travail de Xishanping.

Tout en se rappelant la persécution qu’il a subie dans le camp de travail, M. Deng a déclaré : « J’avais 63 ans à l’époque et j’ai été forcé de faire le même travail lourd que les jeunes détenus. Le 15 août, j’ai été transféré dans l’équipe de contrôle strict spécialement créée pour « transformer » les pratiquants de Falun Gong. Les gardiens de prison m’ont brutalement battu ce soir-là. Pour me forcer à écrire une déclaration de repentir, et une déclaration de garantie pour ne plus pratiquer le Falun Gong, ils ont incité des détenus criminels à me torturer. Les tortures comprenaient des passages à tabac, la faim, la station debout prolongée, rester en position accroupie et la privation de sommeil. J’y ai été détenu jusqu’au 12 décembre 2008.

Un détenu a dit un jour à M. Deng : « Nous vous battrons aussi longtemps qu’il le faudra. Lorsque nous vous battons, nous pouvons facilement vous faire disparaître sur le formulaire d’enregistrement de votre ménage. » Un autre détenu a dit : « Nous laissons tomber notre sympathie et ce qui reste n’est que de la brutalité. »

Reconstitution de torture : Passages à tabac brutaux

Lavages de cerveau répétés

Entre 2011 et 2015, M. Deng a été arrêté à plusieurs reprises et détenu six fois dans des centres de lavage de cerveau.

À la suite de son arrestation le 26 septembre 2011, il a d’abord été détenu au centre de lavage de cerveau de Wangxiangtai pendant deux mois, et a été libéré le 25 novembre.

Le 19 août 2012, M. Deng aurait de nouveau parlé de Falun Gong à des gens et a été arrêté. Il a été menotté à une chaise de fer pendant plus de trente heures au poste de police de Xiejiawan. La police a confisqué ses papiers d’identité, sa montre, son argent comptant et d’autres effets personnels. La nuit suivante, on l’a envoyé au centre de détention de Jiulongpa, puis transféré au centre de lavage de cerveau de Wanxiangtai le 20 septembre et il y a été détenu jusqu’au 12 décembre.

Reconstitution de torture : Menotté à une chaise de fer

Le 19 août 2013, M. Deng s’est rendu au poste de police de Xiejiawan pour demander le retour de ses biens confisqués l’année précédente. Il a été arrêté et ligoté sur une chaise de fer. Dans l’après-midi, il a été emmené dans un centre de loisirs devenu centre de lavage de cerveau et y a passé dix jours.

M. Deng a été ramené quatre fois de plus dans des centres de lavage de cerveau, soit les 21 octobre 2013, 9 octobre 2014, 10 novembre 2014 et 25 août 2015, et y est resté entre cinq jours et un mois à chaque fois.

Condamné pour avoir poursuivi le dictateur Jiang Zemin

Après avoir été libéré du centre de lavage de cerveau en 2015, M. Deng a déposé une plainte pénale auprès du Parquet populaire suprême et de la Cour populaire suprême contre l’ancien dictateur chinois Jiang Zemin pour avoir lancé la persécution.

Le 24 mars 2016, la police a harcelé M. Deng et l’a emmené au poste de police de Wenxing le 6 avril pour l'interroger.

M. Deng a de nouveau été arrêté le 24 avril 2016 et libéré le même jour.

Le 5 mai, deux agents en civil sont entrés par effraction au domicile de M. Deng et ont emporté des documents d’information sur le Falun Gong. Le 6 mai, le parquet du district de Beibei l’a appelé et a déclaré que son dossier avait été accepté tel qu'il avait été présenté par la police.

Mi-mai 2016, M. Deng a de nouveau été arrêté et conduit au centre de détention du district de Beibei. Jugé par le tribunal du district de Beibei en octobre 2016, il a été condamné à trois ans de prison en novembre 2017. Il a purgé sa peine à la prison de Yongchuan et à la prison de Yudu. Il a été libéré en mai 2019, avant d’être arrêté deux mois plus tard.

Voir aussi :

Détenu au secret à 75 ans pendant près d’un an

(Un autre article connexe est disponible dans la version anglaise.)

Tous les articles, graphiques et contenus publiés sur Minghui.org sont protégés par les droits d'auteur. La reproduction non commerciale est autorisée, mais doit être accompagnée du titre de l’article et d'un lien vers l’article original.

Traduit de l'anglais