Falun Dafa Minghui.org www.minghui.org IMPRIMER

Reconnaître l'interférence pour ce qu'elle est

Mardi 1 juin 2021 |   Écrit par une pratiquante de Falun Dafa hors de Chine

(Minghui.org) Nous, pratiquants hors de Chine, avons tendance à baisser la garde lorsqu'il s'agit de reconnaître les tours que les forces anciennes peuvent nous jouer. Cela a été mis en évidence lorsque nous avons perdu un pratiquant qui jouait un rôle important dans nos médias en raison des symptômes du karma de maladie.

Deux incidents sont survenus en quinze jours à deux pratiquants qui travaillent pour nos médias. L'un a entraîné une perte tragique et l'autre a été évité de justesse. Les deux résultats n'auraient pas pu être plus frappants pour souligner l'importance de reconnaître les symptômes physiques soudains et inhabituels comme un signe d'interférence des forces anciennes et de les traiter avec le sérieux nécessaire.

Il y a quelques jours, j'ai reçu un appel d'une pratiquante qui écrit pour nos médias. Elle m'a dit qu'elle avait quelques entrevues prévues, mais qu'un mal de tête inhabituellement sévère la dérangeait. Elle m'a demandé d'émettre la pensée droite pour elle. J'ai immédiatement terminé mes affaires urgentes, j'ai sauté le dîner et j'ai émis la pensée droite pour elle jusqu'à plus de 20 h. Elle a dit qu'elle se sentait mieux. Elle m'a envoyé la première partie de son article et m'a dit qu'elle allait continuer à travailler sur la deuxième partie. Je me suis sentie soulagé et je me suis couchée vers 22 h. Juste avant 23 h, j'ai manqué quelques SMS d'elle. Elle m'a dit qu'elle avait mal au cœur, alors elle a fait les exercices pendant deux heures. À 23 h 50, son cœur arrêtait de battre par intermittence. Ses mains et ses pieds étaient glacés, même si elle portait plusieurs couches de vêtements et s'était mise sous une couverture. Comme son mal de tête persistait, elle a appelé une autre pratiquante.

Le mari de cette dernière était décédé subitement dix jours auparavant. Son mari était un pratiquant de longue date, qui avait commencé à pratiquer avant juillet 1999. Les quelques jours précédant son décès, il restait debout tard chaque nuit pour terminer ses articles. Quelques heures après avoir terminé, il a dit à sa femme et à ses enfants qu'il ne se sentait pas bien. Il a même fait remarquer que ses symptômes étaient différents des « symptômes de maladie » qu'il avait connus auparavant. Elle ne s'est pas beaucoup préoccupée de l'état de santé de son mari à ce moment-là. Une heure après avoir vérifié qu'il allait bien, il est décédé. Son téléphone portable affichait encore le dernier article qu'il avait écrit.

Elle regrettait profondément de ne pas avoir reconnu l'interférence des forces anciennes pour ce qu'elle était. Le karma de maladie qui frappe un pratiquant à un moment où il joue un rôle important dans la validation du Fa doit être traité comme une interférence. Elle a regretté de ne pas avoir pris son état au sérieux en émettant la pensée droite à son égard. C'était une perte de vie tragique et un revers pour l'équipe des médias, car ses contributions prolifiques n'existeraient plus.

Évidemment, lorsque la pratiquante souffrant de maux de tête l'a appelée, elle a immédiatement compris la gravité de la situation. Elle a demandé à son fils d'aller chercher cette pratiquante et de l'emmener chez elle. Elle m'a également demandé de venir pour l'aider à émettre la pensée droite. Lorsque je suis arrivée, la pratiquante assiégée par le mal de tête était au lit. Elle a dit que son mal de tête était très grave. Comme elle avait oublié le mot « mie » (éliminer) en récitant la formule pour éliminer la perversité, le fils de la pratiquante lui a rappelé de le dire clairement. Son mal de tête continuait à s'aggraver et nous avons décidé d'orienter notre émission de la pensée droite vers sa tête. Bientôt, ma propre tête a commencé à tourner, mais je me suis souvenue des paroles du Maître :

« Si quelqu’un était capable de s’en prendre à vous, c’est à moi qu’il s’en prendrait et pour le dire carrément, il s’en prendrait à l’univers. » (Première Leçon, Zhuan Falun)

« … quand vos pensées sont droites c'est une immense garantie » (« Enseignement du Fa donné à Manhattan », Enseignement du Fa dans les conférences X)

J'étais encouragée et j'ai continué à émettre la pensée droite. Je me suis rapidement sentie mieux. Vers 2 heures du matin, l'état de la pratiquante s'est grandement amélioré. Son corps était chaud et elle dormait profondément. Ce n'est qu'alors que nous avons fait une pause.

Le lendemain, elle a insisté pour travailler sur son article. Nous avons demandé à plusieurs pratiquants qui n'étaient pas au travail de continuer à émettre la pensée droite pour elle. Elle a passé une bonne nuit de sommeil après avoir terminé son article et a repris le travail le lendemain. Elle est maintenant plus diligente dans sa cultivation en mettant plus de temps et d'efforts pour étudier le Fa, émettre la pensée droite et faire les exercices.

La pratiquante qui a perdu son mari a dit que, lorsqu'il a mentionné se sentir mal, il semblait très calme. Il a simplement dit qu'il ne s'était jamais senti comme ça auparavant. Elle lui a conseillé de se concentrer sur l'étude du Fa, la pratique des exercices et l'émission de la pensée droite. Mais il a dit qu'il ne pouvait pas se concentrer. Rétrospectivement, c'est à ce moment-là que les forces anciennes le ciblaient, lançant tout sur lui pour le faire chanceler. Il serait peut-être encore en vie si d'autres pratiquants étaient venus à son secours à ce moment critique où il était trop faible pour se sauver lui-même. La perversité l'a torturé et brisé alors que nous n'avons pas réussi à venir à son secours à temps. J'ai eu le sentiment que nous l'avions abandonné au moment où il avait besoin de nous.

Avec cet article, j'espère faire prendre conscience du danger des formes moins évidentes de persécution auxquelles sont confrontés les pratiquants hors de Chine et du fait que nous devons faire tout notre possible pour les aider.

Cet article ne représente que la compréhension actuelle de l'auteur. Il est destiné à être partagé entre les pratiquants afin que nous puissions « Comparer l'étude, comparer la cultivation ». (« Cultiver réellement », Hong Yin)

Tous les articles, graphiques et contenus publiés sur Minghui.org sont protégés par les droits d'auteur. La reproduction non commerciale est autorisée, mais doit être accompagnée du titre de l’article et d'un lien vers l’article original.

Traduit de l'anglais