Falun Dafa Minghui.org www.minghui.org IMPRIMER

[Célébrer la Journée mondiale du Falun Dafa] Le courage d'une personne bienveillante – Une lettre à mon père

Jeudi 10 juin 2021 |   Écrit par une pratiquante de Falun Dafa hors de Chine

(Minghui.org) Cher Père,

Cela fait un moment que je ne t'ai pas écrit. Bien que tu n'aies pas été longtemps présent dans ma vie dans le rôle de père et qu'il soit difficile de dire que nous nous connaissons très bien, je sais que tu es un homme intègre. J'ai hérité de certains de tes traits de caractère. Tu suis un mode de vie traditionnel. Malgré ta richesse, tu mènes une vie simple et disciplinée. Il est également louable que tu ne suives pas les tendances d'une société où le déclin moral et le chaos abondent.

Papa, si tu es fier de ne pas avoir lutté avec les autres pour le profit, alors tu peux aussi être heureux pour tes descendants, moi et ton petit-fils Mingming. Nous avons tous deux perpétué ce trait de caractère, en nous souciant peu du profit et en ne nous battant pas pour des gains mesquins. Je te remercie, toi et maman, de m'avoir bien guidée pour que je devienne une personne droite, honnête et épanouie.

Dans cette lettre, je veux te parler du fond du cœur parce que nous n'avons pas beaucoup communiqué et que tu ne comprends peut-être pas ou n'es pas d'accord avec certains des choix que j'ai faits dans ma vie. Je n'ai pas réussi à t'expliquer les choses, je n'ai pas décrit mes expériences ni rendu les choses claires pour toi. Même si je suis déjà une femme d'âge mûr, je me sens encore comme une enfant lorsque je te parle. En écrivant mes pensées, je pourrais peut-être te décrire les choses de manière plus approfondie et plus complète.

Une mauvaise santé m'a accompagnée presque toute ma vie

J'étais fragile et malade quand j'étais jeune et j'étais un fardeau supplémentaire pour toi et maman. En particulier, lorsque je mouillais mon lit. Souvent, maman se réveillait au milieu de la nuit et découvrait que mon lit était de nouveau mouillé. Elle se levait, changeait toute ma literie et évacuait sa frustration pendant ce temps. Dans le calme de la nuit, sa voix était particulièrement forte et dure. Je savais que j'étais un fardeau. Je ne connaissais pas le sens de la vie. J'ai même pensé à en finir, mais je n'en avais pas le courage.

Mes camarades de classe m'ont beaucoup malmenée à cause de ma mauvaise santé. Je leur en voulais et j'avais aussi une faible estime de moi. Je ne me souciais pas de l'avenir. Je ne sais pas comment j'ai réussi l'examen d'entrée à l'université. Je ne me souviens pas comment je me suis mariée et comment j'ai enseigné à l'école pendant quinze ans. Je gagnais ma vie et c'est tout.

Après la naissance de mon fils, je suis tombée très malade. Je souffrais d'insomnie, de fatigue et d'une faible fièvre. Je ne pouvais plus enseigner. J'ai essayé toutes sortes de traitements, mais en vain. J'ai perdu le courage de vivre.

Un livre qui change la vie

Un corps purifié

Un de mes amis m'a prêté un exemplaire du Zhuan Falun en me disant qu'il pourrait m'aider. J'étais sceptique quant au fait qu'un livre pouvait me guérir alors que les médicaments ne le pouvaient pas. Après avoir lu le livre, mon corps a subi de nombreux changements en l'espace de quelques mois. Je n'ai pas été hospitalisée depuis et je n'ai plus besoin de plantes médicinales.

J'ai repris l'enseignement six mois plus tard. Auparavant, je pouvais à peine rester debout pendant dix minutes et je n'avais pas l'énergie nécessaire pour discipliner les élèves turbulents. Mais, maintenant, non seulement je peux supporter de rester debout et d'enseigner, mais j'ai aussi rendu mes leçons amusantes et vivantes.

Cela fait vingt-deux ans que j'ai commencé à pratiquer le Falun Dafa. Je ne suis plus malade et c'est un fait. Papa, tu sais qu'« une goutte d'eau en manque revient avec une source en vérité ». Comment ne pas être reconnaissante ? Le Zhuan Falun n'a pas seulement purifié mon corps, il a aussi élevé mon caractère et répondu à mes questions sur la vie.

Une moralité élevée

J'avais souvent l'impression que la vie était injuste : j'avais tant de problèmes de santé et j'étais malmenée et traitée injustement. J'en voulais au monde entier. Lorsque j'ai eu un problème de vision à l'université, j'étais malheureuse. Je voulais me venger de la société. J'ai commencé à voler. Je faisais semblant d'acheter des choses au marché, mais je les mettais dans mon sac et je partais. Je volais des choses dont je n'avais même pas besoin, puis je les jetais. C'était juste pour me venger.

Ce comportement a continué jusqu'en 1993. Un jour, après avoir acheté quelque chose, j'ai volé un morceau de gâteau avant de quitter le magasin. Alors que je m'éloignais, j'ai soudain senti une paire d'yeux perçants qui me fixaient. J'ai levé les yeux et j'ai vu que les yeux étaient fixés sur moi depuis le ciel bleu profond ! J'ai paniqué. C'était la dernière fois que je volais. Je ne pourrai jamais oublier ces yeux. C'était terrifiant !

Même si j'ai arrêté ce comportement répréhensible, je n'étais toujours pas en bonne santé mentale. Je me suis souvent demandé pourquoi j'étais si malade après la naissance de mon fils. J'étais frustrée et détestable. Ce n'est qu'après avoir lu le Zhuan Falun que j'ai compris pourquoi j'avais tant de maux et pourquoi on me méprisait. J'ai appris à laisser tomber mon ressentiment et j'ai compris comment être une bonne personne. Maintenant, peu importe ce que je rencontre, bon ou mauvais, j'utilise toujours les critères de Dafa pour évaluer les choses.

J'ai eu la chance de découvrir le Falun Dafa, qui m'a permis de trouver le sens de la vie et le chemin du retour à mon moi originel. Il est difficile pour une bonne personne de simplement survivre de nos jours, comment ne pas suivre le courant ? Et face à toutes sortes d'injustices, je peux toujours suivre ma conscience.

Papa, tu sais que j'avais un mauvais caractère. Quand on me maltraitait au collège, je devenais tellement furieuse que je prenais un balai et frappais ceux qui me maltraitaient. Quand j'étais accusée à tort, je devenais hystérique. Même après être devenue enseignante, je continuais à m'emporter contre les élèves. Avec le recul, j'ai honte de moi.

Mais le Falun Dafa m'a changée. Plus tard, j'ai travaillé dans une école secondaire importante de notre région. La concurrence pour les titres et les primes rendait les relations entre les enseignants compliquées. Mais, de temps en temps, j'ai entendu mes collègues faire mon éloge, disant que je suis l'une des rares personnes aujourd'hui qui « donnent sans rien attendre en retour » et que je suis une « espèce en voie de disparition ».

La directrice de mon niveau scolaire est une femme âgée et sérieuse. Elle me dit souvent : « Vous avez le meilleur état d'esprit de toute l'école. Je devrais prendre exemple sur vous. » Le vice-principal était un camarade de classe à l'université. Un jour, il a demandé à l'un des professeurs : « Que pensez-vous de ma camarade de classe ? » Elle a répondu : « Si tous les employés se comportaient comme elle, ce serait tellement facile pour vous. » Le directeur de mon niveau scolaire a commenté : « Regardez l'enseignante Xia. Elle ne se plaint jamais de son travail et ses élèves lui font les meilleures remarques. »

Papa, si je ne pratiquais pas le Falun Dafa, je ne crois pas que mes collègues ou mes élèves diraient de telles choses à mon sujet.

Les élèves nettoyaient les bureaux des professeurs, et je ne me suis jamais sentie mal à ce sujet auparavant. Depuis que j'ai commencé à pratiquer le Falun Dafa, je nettoie tranquillement les bureaux et passe la serpillière avant que les autres n'arrivent. Un jour, alors que je travaillais, un professeur principal est venu et a plaisanté : « Le Falun Gong est en effet très puissant. Il a transformé une fille paresseuse en une fille diligente. » Lors d'une réunion, un collègue a dit : « Je vous respecte, professeur Xia. Vous êtes droite et honorable. J'aime plaisanter avec les autres, mais je n'ose pas le faire devant vous. »

Reconnue et appréciée

Mes élèves m'ont dit que j'étais différente des autres enseignants et qu'ils me respectaient. La fille d'un des professeurs était dans ma classe. Cet enseignant m'a dit : « Vous êtes la seule dont ma fille prendra les paroles à cœur. Lorsque les parents vous confient leurs enfants, ils ne s'inquiéteront pas. » Sur la page de titre du cahier que mon élève m'a offert, on peut lire : « Je me sens chanceuse qu'une âme noble soit venue à moi et m'ait montré le chemin quand j'étais perdue dans la vie. Professeur, je me souviendrai toujours de vous ! »

Un élève a été choqué d'apprendre que « les auto-immolations de Tiananmen » étaient une mise en scène et que le Falun Dafa n'était pas du tout ce que cet incident dépeignait. Après cela, il m'a dit solennellement : « Professeur, tant que vous vérifiez l'information, je la croirai. »

Papa, ces mots sont la plus grande récompense pour moi en tant qu'enseignante. Et ces récompenses sont venues après que j'ai commencé à pratiquer le Falun Dafa en 1999.

Mes collègues me font des éloges et mes élèves me respectent. Pour ma part, je suis reconnaissante envers Maître Li et envers le Falun Dafa ! Sans le pouvoir de ma croyance en l'Authenticité, la Bienveillance et la Tolérance, je ne ferais que suivre le courant dans le monde chaotique d'aujourd'hui et il me serait difficile de rester vertueuse, car il faut du courage pour aller à contre-courant.

Abandonner l'attachement au profit

J'étais autrefois très attachée aux gains et aux avantages personnels. Je me souviens que lorsque j'assistais à une réunion de recherche et qu'on me demandait de noter mes frais de voyage, mes collègues réclamaient toutes sortes de dépenses, moi aussi. Depuis que j'ai commencé à pratiquer Dafa, je ne le fais plus, car je comprends que je perdrai la vertu si je le fais.

Au début de l'an 2000, notre école a attribué des logements pour la dernière fois. Selon la liste, c'était censé être mon tour. Mais un collègue a profité de ses bonnes relations avec le directeur et a obtenu la maison. D'autres ont trouvé que ce n'était pas juste et m'ont encouragée à me battre pour l'obtenir. Je ne l'ai pas fait. Le principal savait que ce qu'il avait fait était injuste et était un peu gêné de me voir.

Étonnamment, six mois plus tard, un autre appartement s'est libéré. Le directeur m'a dit de venir directement à son bureau pour remplir le formulaire de demande pour le nouveau logement. Tous mes collègues étaient stupéfaits. La taille et l'emplacement de cet appartement étaient meilleurs que tous les autres par le passé !

Cet incident a fait réfléchir de nombreux enseignants. Je ne me suis pas battue, mais les choses ont fini par s'arranger pour moi. Si je n'avais pas pratiqué le Falun Dafa, je me serais battue, tout comme les autres, et ma vie serait amère et fatigante et je ne serais jamais aussi détachée.

Grâce à Dafa, notre famille est heureuse

Papa, chacun a des objectifs, des valeurs et des ambitions différents. Aujourd'hui, je suis fière de m'efforcer de rechercher la justice et le sens moral. Mon mari, qui a rejoint le PCC à l'université, avait une foi aveugle dans le Parti communiste. À cause de ma croyance, il a enduré plusieurs années de lutte interne (y compris la volonté de divorcer) et nous avons eu des disputes et même des guerres froides à ce sujet. Il a même donné un coup de pied au derrière de son fils bien-aimé pour avoir dit « l'évolution, c'est faux », puis il nous a quittés, furieux. C'était l'année où Mingming avait neuf ans.

Lorsque j'ai été arrêtée et emmenée au poste de police en 2008, ils ont appelé mon mari. Il est arrivé avec un genou en sang. Il ne savait même pas comment c'était arrivé. En le voyant essayer de rester calme et soumis devant la police, j'avais le cœur brisé et j'étais triste. En tant que vice-président d'une grande entreprise, il donnait aux gens l'impression d'être toujours calme et posé, mais maintenant sa peur et sa timidité le trahissaient dans son regard. J'ai pensé que j'aurais préféré affronter tout cela moi-même.

Il a choisi de ne pas me quitter à la fin. Quand je lui ai demandé pourquoi, il a répondu : « Je ne pourrais plus jamais trouver quelqu'un d'aussi bien que toi. » Maintenant, il est totalement réveillé après avoir appris la vérité. Il a démissionné du PCC et me soutient financièrement et spirituellement. Il sait que ce que je fais est juste. Il est également béni en me soutenant.

Bien que nous ne soyons pas bien lotis et que, pour diverses raisons, nous ne soyons pas encore réunis tous les trois, nous nous faisons confiance et, malgré nos conflits, nous nous comprenons et nous nous respectons. Mingming est en bonne santé physique et mentale, respecte ses parents et est gentil avec les autres. La plupart des personnes âgées qui le rencontrent l'apprécient et l'approuvent. Ce n'est pas à moi qu'il faut en attribuer le mérite. C'est la lumière de Bouddha qui a harmonisé notre famille. Sans le Falun Dafa, j'avais du mal à essayer d'être une bonne personne – qu'avais-je à enseigner à mon enfant ?

Papa, je te prie de croire que je ne te déshonorerai jamais. Il y a une ouverture d'esprit qui a été transmise de génération en génération dans notre famille, ne penses-tu pas ? Ce sera un souvenir dont je serai fière.

Le courage d'une personne bienveillante

Actuellement, beaucoup de gens ne comprennent pas ce que mes compagnons de cultivation et moi-même faisons. Ils nous traitent de stupides et disent que nous n'avons rien de mieux à faire, y compris certains proches qui disent du mal de nous. Mais je sais que ce n'est pas parce qu'ils ne sont pas gentils. C'est parce qu'ils ont l'habitude de courber la tête en signe d'obéissance, après des décennies de répression totalitaire, pour avoir un sentiment de sécurité, même temporaire.

Après avoir vécu de première main ce qui est arrivé à mes proches, à commencer par mes grands-parents, je peux comprendre ton désir de vivre simplement une vie paisible. Maman voulait aussi que je quitte la Chine pour ne pas avoir à se faire du souci pour moi. Je comprends, vraiment, ce que tu as vécu.

Papa, tu ne sais peut-être pas que j'ai été arrêtée et emmenée dans un centre de détention pour avoir parlé du Falun Dafa à deux élèves du collège. Les autres membres de la famille ne te l'ont pas dit parce qu'ils étaient inquiets pour ta santé. C'est pourquoi ils espéraient que je quitte la Chine.

Mais même dans le centre de détention, j'ai gagné de la sympathie et de l'admiration pour mon intégrité et ma gentillesse. Un jour, un gardien m'a demandé discrètement, alors qu'il n'y avait personne autour de lui : « Est-ce que tu me détestes ? »

Lorsque j'ai répondu que je ne le détestais pas, il m'a demandé si je continuerais à pratiquer le Falun Gong après ma libération.

Bien sûr, j'ai répondu « Oui ».

Il a baissé la tête et m'a dit doucement : « Fais juste attention là-bas. Prends soin de toi. » Il m'a regardé pendant quelques secondes et m'a dit au revoir. J'étais heureuse de sa gentillesse.

Une femme âgée était là parce qu'elle avait volé du métal. Elle a dit : « Nous sommes ici parce que nous avons fait quelque chose de mal, mais vous êtes accusée à tort. Vous n'êtes pas comme nous. » Une fille toxicomane m'a posé de nombreuses questions. À la fin, elle a soupiré : « Comme j'aimerais que vous soyez ma mère. Alors je ne serais pas ici aujourd'hui. » Elle voulait chercher des livres de Dafa lorsqu'elle serait libérée.

S'il te plaît, ne te sens pas honteux parce que j'ai été détenue par le PCC. Au contraire, tu devrais te sentir fier que ta fille ne se soit pas inclinée devant les pouvoirs oppressifs en place. Elle a fait preuve de dignité, de fermeté et de force, de gentillesse et de bienveillance.

Le courage d'une personne bienveillante n'est pas l'absence de peur, mais la capacité de tenir bon malgré une pression intense ; de rester calmement rationnel face à la violence ; de continuer à avancer tout en surmontant la peur. Ce genre de cœur et d'esprit, après s'être assimilé au principe Authenticité-Bienveillance-Tolérance, influencera naturellement le monde. C'est exactement ce que nous pratiquons.

Dans l'histoire de la Chine, les gens étaient soit obéissants, soit rebelles. Mais les pratiquants de Falun Dafa sont une exception à la règle. Ils ne s'inclinent pas devant un régime puissant et nous ne rendons pas le mal par le mal, car nous avons le principe universel dans nos cœurs.

Cher Père, tu es également une personne honnête. S'il te plaît, crois qu'aucun nuage ne couvrira le ciel pour toujours. Le printemps viendra toujours. Tu peux être un faisceau de lumière pour éclairer l'obscurité, ou tu peux ouvrir les yeux pour accueillir le faisceau de lumière. Tout ce que tu as à faire, c'est d'ouvrir tes yeux.

Papa, ma ville natale me manque et la rivière Jialing qui coule tranquillement me manque, ainsi que nos voisins au grand cœur. Je suis aussi reconnaissante envers ma patrie et mes parents qui m'ont élevée. Je suis fière d'être chinoise, car ma lignée est imprégnée des traits de la culture traditionnelle chinoise : sincérité, gentillesse et bienveillance. Dans un avenir proche, lorsque notre nation vertueuse, qui a survécu à toutes les vicissitudes, sera à nouveau glorieuse, lorsque la vérité sera révélée et que les gens reviendront sur le droit chemin, tu seras fier de m'avoir ! Ta fille est l'une des centaines de millions de personnes qui ont travaillé dur pour ce jour !

Tu peux même te sentir honoré, car nous avons fait quelque chose que beaucoup de Chinois avec une conscience voulaient faire, mais ont échoué. Il n'y a pas eu de paroles ni d'actes violents, seulement de la paix et de la gentillesse. Cela n'aurait pas été possible sans la persévérance de la croyance et la protection du ciel. Nous ne voulons pas être des héros, mais le pouvoir de l'authenticité, de la bienveillance et de la tolérance nous rend compatissants et sans peur, avec des cœurs lumineux et ouverts.

L'aube d'une nouvelle ère appartient aux personnes bonnes et gentilles !

Papa, s'il te plaît, agis selon ton intégrité et ta sagesse pour me soutenir ainsi que la justice, en silence dans ton cœur ! Le Divin te bénira ! Que toi et maman preniez soin de vous !

Ta fille

Mars 2021

Tous les articles, graphiques et contenus publiés sur Minghui.org sont protégés par les droits d'auteur. La reproduction non commerciale est autorisée, mais doit être accompagnée du titre de l’article et d'un lien vers l’article original.

Traduit de l'anglais