Falun Dafa Minghui.org www.minghui.org IMPRIMER

Tenue de la deuxième conférence de partage d'expériences de la radio Son de l'espoir

Jeudi 10 juin 2021 |   Écrit par un pratiquant de Falun Dafa aux États-Unis

(Minghui.org) La deuxième conférence de partage d'expériences de la radio Son de l'espoir s'est tenue le 22 mai 2021. Onze pratiquants qui travaillent pour le média ont parlé de leur parcours de cultivation. Qu'il s'agisse de suivre le principe Authenticité-Bienveillance-Tolérance dans leur vie quotidienne, ou de raconter au public les faits relatifs au Falun Dafa, ils ont partagé leur histoire d'élimination des attachements et d'élévation ensemble.

La deuxième conférence de partage d'expériences de la radio Son de l'espoir s'est tenue le 22 mai 2021.

Améliorer la nature du cœur

Song Yue, une éditrice en chef du centre d’information de Taïwan, a expliqué comment elle a commencé à travailler sur le projet et ses compréhensions.

Song a été bénévole pour une autre compagnie médiatique pendant plusieurs années. Elle savait que cela nécessitait un dévouement à plein temps et simplement y travailler durant son temps libre n'était pas suffisant. À l'époque, la situation financière de sa famille avait quelques problèmes et elle devait trouver un emploi rémunéré.

Quand Song est allée en ligne et a commencé à rechercher un emploi, elle a reçu un appel téléphonique de la radio Son de l'espoir (SOH-Sound of Hope) lui demandant si elle pouvait travailler comme une journaliste à plein temps rémunérée pour faire des reportages sur la Chine. « J'ai été très touchée par cela », s'est-elle rappelé. « Le Maître est si bienveillant qu'il fait le meilleur arrangement pour chaque pratiquant en se basant sur la situation de chacun. »

Depuis lors, Song a assumé différents rôles au centre d'information de SOH, du doublage des émissions à la rédaction de scripts, du reportage de première ligne au post-collage des fichiers audio. Elle a appris plusieurs techniques et couvert de vastes domaines, de la Chine à l'Amérique du Nord, de l'économie aux affaires internationales.

Pour Song, c'était un processus pour sortir de sa zone de confort. Elle était auparavant silencieuse et timide, ce qui causait un défi pour elle de poser des questions pendant les interviews. « Alors, j'ai souvent pris un moment pour me calmer et réciter “Falun Dafa est bon” ou émettre la pensée droite », a-t-elle déclaré. « J'ai trouvé que tant que mon cœur était pur, ou j'ai passé le test, les choses iraient bien. » Très souvent, les personnes interviewées étaient d'un très grand soutien et droites. Mais quand elle était trop attachée aux résultats ou avait des pensées impures, elle avait de la difficulté à trouver la bonne personne ou rester sur le sujet pendant les interviews.

Ce sont ces interviews qui l'ont le plus touchée et motivée – des occasions pour elle de communiquer directement avec des personnes ordinaires. Après l'arrestation de pratiquants dans la province du Heilongjiang, les membres de leur famille et les avocats se sont rassemblés à l'extérieur du centre de lavage de cerveau de Qinglongshan et ont crié : « Arrêtez les crimes maintenant ! Libérez les pratiquants détenus maintenant ! » Les responsables du Parti communiste chinois (PCC) avaient peur. Ils ont bien fermé la porte et n'ont pas osé allumer les lumières.

Song a déclaré qu'avant de commencer à travailler dans les médias, la plupart de ses tests de xinxing provenaient de sa famille. Après avoir commencé à travailler pour les médias d'information, il y avait de nombreux défis liés au travail. Par exemple, si elle est capable d'abandonner son attachement au confort et de surmonter toutes sortes de difficultés.

Plus tard, Song a compris que tout ce qu'elle rencontre est lié à son karma et sa cultivation. Ce pourrait être des domaines où elle pourrait s'améliorer ou des occasions où elle doit prêter attention à certains aspects de sa cultivation.

Travailler comme un seul corps

Fang Zhenyu, de Taïwan, pratique le Falun Dafa depuis 20 ans. Elle se rend compte que les nombreuses choses qu'elle rencontre lui signalent où elle doit s'améliorer. En tant que rédactrice d’information, par exemple, elle a des attachements au temps et à combien elle peut sacrifier pour le projet.

La participation au projet SOH l'a aussi aidée à comprendre son rôle dans un environnement d'équipe. « Ce projet entier est comme une machine qui opère à grande vitesse, et je ne suis qu'un élément dedans », a-t-elle expliqué. « Cela signifie que je dois bien collaborer avec les autres et remplir mes responsabilités. » Avec cette compréhension, elle sait clairement ce qu'elle doit faire sur une base quotidienne pour soutenir le projet.

De nombreuses personnes sont mortes durant cette pandémie mondiale. Fang a déclaré que cela l'aide à chérir sa cultivation et pratique davantage. « Le Maître a purifié notre corps et installé beaucoup de mécanismes de cultivation », a-t-elle déclaré. Elle est arrivée à comprendre que notre cœur ainsi que des parties de notre corps pourraient être des instruments du Fa qui peuvent être utilisés pour valider le Fa et sauver les gens.

Regarder à l'intérieur pendant le montage vidéo

Quand Yue et sa femme ont rejoint SOH il y a deux ans, peu de membres de l'équipe étaient bons dans le montage vidéo. Yue a appris la technique lui-même et a ensuite travaillé avec sa femme là-dessus. Il était surpris que sa femme soit si pointilleuse. Tout problème, même des questions mineures avec la vidéo, devait être retravaillé. Parfois, il devait passer quelques jours supplémentaires sur une vidéo. À cause de cela, le couple se disputait parfois.

Après que cela s'est passé à plusieurs reprises, Yue était très vexé. Il a pensé : « C'est facile pour ma femme de faire des commentaires, mais sait-elle combien il faut faire d'efforts pour que ce soit fait ? De plus, même après révision un travail pouvait faire face à un autre rejet. » Avec toutes ces pensées négatives, Yue a envisagé de démissionner.

« Puis je me suis calmé et j'ai essayé de comprendre cela d'un angle différent », a dit Yue. « Si c'était un travail ordinaire et la personne qui examinait la vidéo n'était pas ma femme, est-ce que je me serais plaint quand même et est-ce que j’aurais refusé de faire des changements ? Probablement pas. » Il a compris que collaborer avec sa femme était une occasion pour lui de s'améliorer.

En regardant à l'intérieur, Yue a trouvé beaucoup de pensées cachées derrière les sentiments négatifs de plaintes et de ressentiment. Par exemple, il avait un fort ego et n'était pas disposé à accepter la critique. « C’est enraciné dans mon égoïsme », a-t-il dit. « Quand j'ai regardé encore la vidéo, j'ai trouvé que la plupart des endroits que ma femme avait soulignés avaient vraiment besoin d'ajustement. Je devrais travailler dur et obtenir les meilleurs résultats. Pourquoi ne pas aller de l'avant et faire la révision ? »

En pensant de cette façon, Yue a pu se calmer et bien gérer la situation. Il a aussi pu mieux coopérer avec d'autres pratiquants ainsi qu'avec sa femme. « Petit à petit, je me suis rendu compte que c'est le Fa qui sauve les gens, pas nos opinions », a-t-il expliqué. « Au lieu de me focaliser sur qui a les meilleures idées, je dois simplement élever mon xinxing et faire de mon mieux pour travailler avec toute l'équipe. Ce n'est qu'à ce moment-là que la vidéo ou l'article sera le plus efficace. »

La réunion a commencé à 7 h et a continué jusqu'à 11 h. Les pratiquants qui ont assisté à la conférence ont dit qu'ils en ont beaucoup bénéficié. « Tous les articles de partage sont modestes et touchants », a déclaré un participant. « Cela m'aide à comprendre que les médias d'information sont une grande plateforme pour nous de sauver des gens et d'accomplir notre mission. »

Tous les articles, graphiques et contenus publiés sur Minghui.org sont protégés par les droits d'auteur. La reproduction non commerciale est autorisée, mais doit être accompagnée du titre de l’article et d'un lien vers l’article original.

Traduit de l'anglais