Falun Dafa Minghui.org www.minghui.org IMPRIMER

Mon expérience de cultivation en travaillant dans les médias

Mardi 22 juin 2021 |   Écrit par une pratiquante de Falun Dafa en Amérique du Nord

(Minghui.org) Bonjour vénérable Maître ! Bonjour compagnons de cultivation !

J'ai commencé à pratiquer le Falun Dafa avec ma mère quand j'avais huit ans et cela fait deux ans que j'ai rejoint les médias. J'ai l'impression d'avoir traversé tout un parcours de cultivation pour pouvoir venir ici et faire partie de ce corps unique de disciples de Dafa qui travaillent ensemble pour sauver les êtres. Aujourd'hui, j'aimerais partager mon expérience avec tout le monde et me rappeler de chérir cette occasion, d'être continuellement diligente et de « cultiver et pratiquer comme au début » (« Enseignement de la Loi à la Conférence de Loi de la grande région de New York 2009 », Enseignement de Fa dans les conférences (IX)).

J'étais exactement le type de personne décrit par le Maître :

« Il semblerait que les jeunes sont tous un peu ambitieux, ils ont du mal à se poser. » (« Enseignement du Fa au Fahui de New York 2019 »)

Malgré le fait que je ne puisse pas me poser, le Maître bienveillant a quand même arrangé le meilleur chemin de cultivation pour moi.

Après avoir obtenu mon diplôme de fin d'études secondaires, une série d'événements que je n'avais pas prévus et que je n'espérais pas voir se produire se sont produits — notamment des études à l'étranger et la création de ma propre chaîne auto-produite sur YouTube. Il y a environ cinq ans, un compagnon de cultivation m'a dit qu'il voulait lancer un projet indépendant sur les médias sociaux, rassemblant de jeunes pratiquants pour créer du contenu qui les intéresse tout en profitant de l'occasion pour clarifier la vérité d’un autre point de vue. À l'époque, je me suis dit que puisque je ne savais rien, je ne pouvais que m'améliorer. Je suis donc partie de zéro et j'ai utilisé mon temps libre pour apprendre le montage vidéo sur Internet, faire des recherches sur la façon de gérer et de développer une chaîne, ainsi que les types de contenu que les gens aiment. Le Maître a peut-être vu mon cœur pur et m'a donné un coup de pouce, les choses se sont plutôt bien passées pendant les deux premières années et la chaîne a continué à se développer. J'ai aussi réussi à clarifier la vérité dans quelques vidéos.

Mais à l'époque, mon état de cultivation n'était pas solide et le monde de l'Internet est une cuve de teinture plus intense que celle de la société ordinaire. En plus de cela, j'utilisais le fait d'être occupée comme une excuse pour ne pas participer à l'étude du Fa collective, donc je cultivais principalement toute seule dans un environnement semi-isolé. Toutes les personnes avec lesquelles j'entrais en contact étaient des gens ordinaires et j'avais souvent du mal à rester ferme dans le courant descendant de la société sans le suivre.

En fait, j'avais déjà développé beaucoup d'attachements, notamment l'arrogance, la jalousie, l'esprit de compétition et la recherche de la renommée et du gain. Le flux constant d'inspiration que j'avais auparavant avait disparu et je me sentais comme un hamster tournant inlassablement dans sa roue d'exercice, sans avancer.

Une nuit, alors que je réfléchissais à ce que je devais faire ensuite, je me suis dit : « Je devrais peut-être déménager et travailler à l'étranger. » Et puis j'ai pensé : « Si je devais travailler à l'étranger, pourquoi ne pas rejoindre le siège d'Epoch Times et de NTDTV à New York ? » Mais la seconde d'après, j'ai hésité. Si je devais abandonner ma chaîne qui s'était déjà développée jusqu'à l'ampleur actuelle, tous mes efforts ne seraient-ils pas réduits à néant ? Alors que j'étais en train de me déchirer sur cette question, je me suis rappelé que le Maître nous a dit à plusieurs reprises :

« Puisqu’il s’agit de xiulian, il faut que tu voies les problèmes à l’envers. » (« Enseignement du Fa à Washington DC 2018 »)

J'ai essayé de regarder la situation à l'envers. Peut-être que le chemin parcouru par un pratiquant ne serait jamais vain ; peut-être que le Maître utilisait précisément cette situation pour révéler les forts attachements qui étaient cachés au fond de moi, me donnant une chance d'élever mon xinxing tout en mûrissant, et en acquérant les compétences et la confiance dont j'avais besoin au cours du processus ; peut-être que tout cela préparait le terrain pour que je puisse sauver des êtres tout en travaillant pour les médias. En réalisant cela, mon esprit s'est progressivement calmé et j'ai cru que le Maître me ferait savoir ce que je devais faire.

Quelques heures plus tard, j'ai reçu un message d'un compagnon de cultivation, qui m'a fait part d'une émission auto-produite en anglais produite par le siège de NTDTV. La pensée droite et la compassion qui se dégageaient de cette émission ont frappé les conceptions négatives que j'avais depuis longtemps sur nos médias. Je sentais que cela avait été rendu possible par le pouvoir du Fa et de l'effort collectif d'une équipe de travail. Cela m'a aidée à réaliser que j'avais pris beaucoup de retard dans ma cultivation. Je pense que cela s'est produit parce que le Maître a une fois de plus vu mon cœur, m'a donné un indice, et a arrangé un chemin pour que je vienne travailler dans les médias. En même temps, j'ai réalisé que les conceptions négatives qui existaient dans mon esprit étaient fausses. C'était le résultat de mes pensées incorrectes qui étaient exploitées et renforcées par les forces anciennes.

J'ai réalisé qu'en toutes circonstances, peu importe si nous pensons que notre opinion est sensée ou qu’elle vient d'un bon endroit, même si ce sont simplement les bribes d'une pensée qui n'est pas droite, nous devons nous rappeler ce que le Maître nous a dit — de les rejeter et de les éliminer afin de ne pas laisser les forces anciennes en profiter. Dans le processus de correction de ces pensées non droites, j'ai remarqué que chaque fois que de telles pensées surgissent, tant que nous pouvons les détecter et les différencier de nos propres pensées, nous serons capables de sentir que notre environnement change instantanément, et que ce que nous percevions auparavant comme réel et objectif n'était que des illusions créées par les forces anciennes. En réfléchissant à l'ensemble du voyage, à première vue, il semble que j'ai décidé de ne pas venir ici, mais c'est en fait parce que mon xinxing ne s'est pas élevé et je n'avais pas encore atteint le critère. Le Maître bienveillant attendait que je me débarrasse de mes conceptions humaines formées après la naissance pour que je puisse vraiment servir mon objectif de sauver les êtres et accomplir ma mission.

Comprendre progressivement ce que signifie sauver les êtres

L'équipe de travail à laquelle j'appartiens est l'un des rares programmes de NTDTV qui n'est pas lié aux nouvelles ou à la politique, nous créons du contenu sur les soins de la peau et les soins personnels. Le rôle principal que nous jouons est d'apporter des revenus aux médias. Pour moi, c'est précisément ça qui me rend les choses difficiles. Comme notre émission n'a rien à voir avec la clarification directe de la vérité, il est difficile de sentir l'impact que nous avons en termes de salut des êtres. Parfois, je perdais ma motivation, j'avais même l'impression d'être engourdie ou de faire les choses comme une routine. Même si je ne le disais pas, dans mon cœur, j'admirais toujours ceux qui travaillaient comme reporters ou dans d'autres émissions clarifiant la vérité directement. Je les enviais parce qu'ils pouvaient avoir un sens de l'honneur et de la mission au travail.

Un lundi soir, lors de l'étude du Fa et du partage hebdomadaire, quelqu'un de l'équipe des médias sociaux indépendants a dit : « Combien d'entre nous qui travaillons dans les médias veulent vraiment sauver les êtres ? Puisque nous faisons tous partie des médias, même ceux qui font l'entretien ménager devraient toujours garder à l'esprit qu'ils sont ici pour sauver les êtres. » Mon cœur a été en quelque sorte ébranlé en entendant cela. Depuis le mouvement contre l'extradition à Hong Kong jusqu'à l'épidémie du virus du PCC, les événements majeurs se sont succédés et j'ai vu d'autres personnes occupées à des tâches importantes de clarification de la vérité et de salut des gens, alors que je devais travailler sur des choses moins importantes. Du moins, à cet égard, j'avais le sentiment que cela ne différait pas beaucoup du travail ménager. Je ne savais pas comment faire pour toujours garder à l'esprit le salut des êtres dans ces circonstances. Bien que ces pensées ne soient pas bonnes, j'avais l'impression que le Maître avait entendu ma confusion.

La semaine suivante, lors du partage du lundi, un pratiquant qui travaille à la cuisine a partagé ses expériences. Étant un chef professionnel, il ne savait que faire lorsqu'il est arrivé au début et a vu les conditions ici. À l'époque, ils n'avaient pas d'équipement de cuisine approprié et cuisaient même la nourriture dans un cuiseur de riz. Il a décidé de demander de l'aide au Maître. Il a dit au Maître dans son esprit : « Maître, aidez-moi s'il vous plaît ! Je vais faire les actions et laisser le Maître s'occuper du reste. » Alors que tout le monde riait, des larmes coulaient sur mon visage. J'ai pensé : « N'est-ce pas précisément ce que c'est que d'avoir la pensée droite ? » Lorsqu'il rencontrait une situation difficile, sa première réaction n'était pas de se sentir impuissant ou de se plaindre ; au contraire, il pensait d'abord au Maître et croyait que tout pouvait être surmonté tant que nous avons le Maître avec nous.

Il a poursuivi en expliquant que la cuisine est un environnement de travail sous haute pression. De l'achat des ingrédients à la cuisson, ils doivent préparer les repas pour quelques centaines de personnes en une heure. Cependant, le pratiquant a réalisé qu'il ne devait pas avoir de pensées négatives pendant le processus. Il a dit : « Si des pensées négatives se développaient pendant le processus de cuisson, se mélangeaient aux aliments et étaient mangées par d'autres pratiquants qui travaillaient dur pour sauver des gens, cela n'interférerait-il pas avec le salut des êtres ? » J'ai eu l'impression que le Maître répondait à mes questions par le biais du partage du pratiquant. Peu importe le petit rôle que nous jouons dans les médias, l'important est de mettre du cœur dans tout ce que nous faisons, et d'être responsables de nous-mêmes et de nos êtres.

Le Maître a dit :

« Quoi que vous fassiez, faites-le bien. Dans le processus de faire les choses, ce qu'on regarde, c'est ton cœur, pas ta réussite elle-même. Dans le processus de faire les choses, tu peux sauver les gens ! Ton processus de faire les choses est aussi le processus de t'élever dans la cultivation, qui joue en même temps le rôle de sauver les êtres ! Ce n'est pas que seulement si tu réussis cette affaire, tu pourras jouer le rôle de sauver les êtres. » (« Enseignement du Fa à la conférence de Fa de New York 2016 »)

En réfléchissant sur moi-même, j'ai trouvé beaucoup d'insuffisances. Il s'agit notamment du manque d'attention aux détails, l'arrogance et la complaisance. Lorsque les choses allaient bien, j'étais contente de moi ; lorsque d'autres personnes soulignaient mes insuffisances, je me sentais mal à l'aise et pleine de ressentiment même si j'essayais de ne pas le montrer en surface. J'avais aussi l'esprit de compétition et je faisais de l'étalage de soi, en espérant que mes efforts soient vus. Lorsque j'entendais d'autres pratiquants se plaindre, j'étais irritée et je ne voulais pas écouter — alors que j'aurais dû regarder à l'intérieur inconditionnellement comme un pratiquant. Merci Maître de m'avoir aidée à voir mes insuffisances à travers les partages des autres pratiquants.

Élever le xinxing à travers les conflits et voir la puissance de Dafa

Il y a environ un an, une nouvelle disposition des bureaux a été adoptée pour notre équipe. Notre manager voulait que je m'assoie à côté d'une collègue responsable de notre compte de médias sociaux, afin qu'il soit plus facile pour nous d'échanger des idées et de nous entraider. Au début, les choses se passaient plutôt bien, mais à mesure que la charge de travail augmentait, un mur invisible s'est lentement formé entre nous. Même si nous étions toujours amies, nous ne pouvions pas communiquer ouvertement pendant un certain temps. Elle avait souvent l'air stressée, comme s'il y avait un nuage noir au-dessus de sa tête, et chaque fois que je partageais une nouvelle idée avec elle, sa première réaction était « non ! », comme si j'essayais de la prendre à partie ou de lui donner plus de travail.

Je savais qu'en tant que pratiquante, je devais regarder les choses du point de vue du Fa. J'essayais de me rappeler encore et encore de ne pas regarder les gens de manière rigide, mais plutôt de me concentrer sur les côtés positifs des autres. Cependant, après que mes idées ont été rejetées l'une après l'autre et que mes multiples tentatives de communication se soient révélées infructueuses, j'ai commencé à perdre confiance, à me sentir impuissante et j'ai même eu la pensée que « ce n'est pas ma responsabilité de toute façon ». En plus de cela, j'avais du ressentiment envers ma responsable. J'avais l'impression que si elle avait disposé les sièges de cette façon, c'était parce qu'elle ne voulait pas parler elle-même à cette pratiquante. L'accumulation de tous ces problèmes et conflits a fait que le nombre d'abonnés et le taux d'engagement de notre compte de médias sociaux ont stagné pendant longtemps, sans que nous puissions en trouver la cause.

Un jour, j'ai fait un rêve dans lequel cette pratiquante mettait ses mains autour de mon cou par-derrière avec un sourire bizarre, comme un créancier karmique venu récupérer ses dettes. Après m'être réveillée du rêve, j'ai eu l'impression qu'il y avait des relations karmiques compliquées et un profond ressentiment entre nous à travers plusieurs vies de réincarnations. Et puis une autre pensée a surgi : « La seule façon de résoudre ce problème est la compassion. » Bien que je n'aie pas encore trouvé la raison fondamentale, j'ai décidé de parler de la situation à ma responsable afin que cela n'affecte pas le projet et notre importante tâche de sauver les êtres. Au cours du processus de partage, une chose qu'elle a partagée a laissé une profonde impression dans mon esprit. Elle a dit : « En tant que pratiquants, nous savons tous comment assumer la responsabilité de notre étude du Fa. Même si d'autres personnes autour de nous ne la prennent pas au sérieux, nous persévérerons sans en être affectés, n'est-ce pas ? Alors pourquoi ne pouvons-nous pas appliquer cette attitude dans notre travail ? »

J'ai réfléchi à ce qu'elle a dit et j'ai soudain réalisé que c'était exactement le nœud du problème. Mon domaine de pensée était toujours resté à ce niveau : même si les autres ne font pas un bon travail, je vais quand même le faire. Alors que l'état qu'elle décrivait était : ce que les autres font ne peut pas m'affecter ni m'atteindre du tout. Les deux semblent similaires en surface, mais en réalité, ils étaient complètement différents. Lorsque je pensais de la première façon, je mettais toujours en avant ce que les autres faisaient et je me fixais sur leurs lacunes. Ce qui signifie que, dans une certaine mesure, je faisais toujours des comparaisons, je me sentais mal à l'aise et j'avais des griefs dans mon cœur. D'un autre côté, le second signifiait faire joyeusement ce que l'on devait faire. Sachant l'énorme responsabilité et l'immense honneur que nous avons en tant que disciples de Dafa, nous devrions nous sentir optimistes et satisfaits. Si nous nous basons sur notre compréhension du Fa, qu'il s'agisse de l'étude du Fa ou des projets de Dafa, quoi que le Maître nous demande de faire, cela finit toujours par être le meilleur arrangement.

Le Maître nous a dit :

« Vous comprenez le principe dans la loi à tel niveau, vous parviendrez à faire les choses à tel degré, tout ce que vous faites est pour vous-mêmes, ce ne sera absolument pas pour moi. (Rire) Parlons-en, il n’y a que Maître qui vous aide, mais vous n’avez pas aidé Maître. (Applaudissements) À l’avenir lorsque vous verrez la vraie image, oh, c’était comme ça ! » (Enseignement du Fa au moment de la Fête de la lanterne de l’an 2003)

Je me suis dit que cela n'a pas d'importance si quelque chose relève de ma responsabilité en surface en termes de division du travail ; quand il y a un manque et que je le vois, c'est mon travail de le combler. De plus, j'avais besoin de me débarrasser de mon attachement à la dépendance et de la conception que je n'étais pas assez douée artistiquement pour rendre les choses parfaites.

Étonnamment, au cours des jours suivants, mon environnement a subi des changements majeurs. En me voyant devenir soudain si occupée, mes collègues ont commencé à demander comment je m'en sortais et m'ont proposé leur aide. Le mur entre cette compagne de cultivation et moi a complètement disparu, tout comme un énorme iceberg qui fond tout d'un coup. Nous avons commencé à partager nos compréhensions et nos améliorations dans la cultivation comme nous le faisions auparavant.

Non seulement notre compte de médias sociaux s'est développé beaucoup plus rapidement en termes de statistiques, mais nous avons également commencé à recevoir du sponsoring presque chaque semaine, alors qu'auparavant, nous n'en recevions qu'une fois tous les quelques mois. De tels changements ressemblaient vraiment à ce que le Maître a décrit dans le Zhuan Falun.

Le Maître a dit :

« Leur attitude a entraîné un changement d’esprit dans toute l’usine et la rentabilité de l’entreprise s’est même améliorée. » (Zhuan Falun)

Aucun mot ne peut décrire à quel point je suis reconnaissante envers le Maître. Je savais que cela ne pouvait pas être résolu par des moyens humains. C'était une manifestation réelle et concrète du pouvoir du Fa.

Le Maître a dit :

« Vous rencontrerez beaucoup d'épreuves démoniaques dans la cultivation et pratique. Tant que vous étudiez la Loi sérieusement, vous pourrez surmonter toutes les difficultés ; tant que vous étudiez la Loi sérieusement, pour tous les nœuds dans votre cœur que vous n'arrivez pas à dénouer, pour toutes les choses que vous n'arrivez pas à surmonter, vous trouverez la réponse et la solution pour tout cela dans la Loi, vous pourrez tous les dénouer. Cette Loi contient comment être un homme et comment être un homme céleste. Je vous dis encore comment être un bouddha, un tao, un dieu et même une divinité à un niveau encore plus élevé. Comment cette Loi ne pourrait-elle pas dénouer les nœuds dans votre cœur ? Comment ne pourrait-elle pas ouvrir votre pensée ? Comment ne pourrait-elle pas résoudre vos problèmes ? Elle peut tout faire. » (« Enseignement du Fa à la première conférence de Fa en Amérique du Nord »)

Après que cela s'est passé, j'ai réalisé que cette tâche était en fait une responsabilité qui m'avait été confiée par le Maître et que c'était quelque chose que j'étais censée faire, mais je m'étais obstinée sur des principes humains. Je pensais que puisque le responsable m'avait demandé d'aider, je ne ferais qu'aider au lieu de vraiment prendre la responsabilité. Je ne cessais de regarder vers l'extérieur et de trouver les fautes des autres, ce qui mettait une pression invisible et insupportable sur l'autre personne et expliquait pourquoi ils me faisaient la tête. Cependant, lorsque j'ai décidé d'assumer ma responsabilité, les choses sont redevenues fluides.

Avec le recul, je me suis rendu compte que nous travaillons en fait très bien ensemble — je suis plus douée pour l'écriture alors qu'elle est spécialisée dans la conception graphique. Toutes les capacités qui me manquent, elle les maîtrise, et ce à quoi j'excelle est précisément ce qui lui manque. Donc, en travaillant ensemble, nous pouvons parfaitement nous compléter. Si l'on fait un petit zoom arrière et que l'on regarde les choses sous un autre angle, les personnes qui nous entourent, y compris les compagnons de cultivation, ont été arrangées pour être là pour une raison précise. Certains sont ici pour payer des dettes karmiques tandis que d'autres sont ici pour collecter des dettes — les relations karmiques complexes formées vie après vie et pendant le processus de descente dans le niveau humain sont encore plus entremêlées.

Si nous ne pouvons pas comprendre les choses à partir du Fa, les forces anciennes profiteront de nos lacunes, aggraveront le conflit entre les compagnons de cultivation et nous empêcheront de sauver les gens. D'un autre côté, si nous pouvons élever notre xinxing et aligner notre conduite sur le Fa, le Maître sera capable de résoudre avec bienveillance les éléments à la racine et de transformer une mauvaise situation en une bonne.

Remarques finales

Mon parcours de cultivation de dix ans a été cahoteux. Il y a eu des épreuves et des souffrances lorsque je n'ai pas réussi mes tests, des sentiments d'émerveillement et de splendeur lorsque j'ai élevé mon xinxing et plus que jamais, la gratitude sans fin envers notre Maître grandiose et bienveillant. Parfois, lorsque je marche dans la rue, je me sens légère et un sourire se forme inconsciemment sur mon visage, en pensant à la chance que j'ai d'être une disciple de Dafa dans cette vie, l'être le plus chanceux de l'univers ! Quelles que soient les difficultés que je rencontre, il y a le Fa qui me guide et le Maître qui s'occupe de moi tout au long du chemin.

J'aimerais conclure avec cette citation du Maître, en guise de meilleurs vœux pour être fermement diligents dans notre futur chemin de cultivation afin de ne pas décevoir le salut bienveillant du Maître.

Le Maître a dit :

« En tant que pratiquant, vous devez minimiser ce que les autres considèrent comme grand, vous devez le considérer comme tout petit ou même infime. Parce que vous visez bien plus haut et bien plus loin. Vous allez vivre aussi longtemps qu'existera l'univers. Alors si vous repensez à ce genre de choses, vous les trouverez vraiment dérisoires. Avec un but si élevé à l’esprit, vous n’allez plus vous laisser arrêter par quoi que ce soit. » (Troisième Chapitre, Falun Gong)

Voilà ma compréhension à mon niveau actuel. Veuillez me signaler avec bienveillance tout ce qui n'est pas aligné sur le Fa.

Merci, Maître ! Merci à tous !

(Présenté à la Conférence de Fa des médias Epoch Times et NTD 2021)

Tous les articles, graphiques et contenus publiés sur Minghui.org sont protégés par les droits d'auteur. La reproduction non commerciale est autorisée, mais doit être accompagnée du titre de l’article et d'un lien vers l’article original.

Traduit de l'anglais