Falun Dafa Minghui.org www.minghui.org IMPRIMER

[Célébrer la Journée mondiale du Falun Dafa] Lorsque j'ai changé, la situation de ma famille est devenue positive

Dimanche 6 juin 2021 |   Écrit par une pratiquante de Falun Dafa à Taïwan

(Minghui.org) Je fais un travail de recherches à Taïwan. Influencée par mes parents et mes professeurs, je me suis montrée très exigeante depuis mon enfance, et mon parcours scolaire et professionnel a été relativement facile. J'ai eu un fils et une fille après mon mariage et je me suis bien entendue avec la famille de mon mari. Les autres nous admiraient.

J'étais stricte pour l'éducation de mes enfants. Bien qu'aux yeux des autres, mes enfants étaient remarquables, s'ils ne répondaient pas à mes critères, je les critiquais durement ce qui créait des tensions à la maison. J'ai vraiment commencé à comprendre et à soutenir mes enfants après avoir commencé à pratiquer le Falun Dafa. Mes enfants ont ressenti les changements positifs en moi et sont devenus pratiquants. Cela a rendu notre famille encore plus harmonieuse et parfaite.

Mes enfants commencent à pratiquer Dafa

Les parents espèrent souvent que leurs enfants excellent dans leurs études afin qu'ils aient une carrière réussie et une bonne vie. Ce désir est particulièrement fort chez ceux qui ont traversé des épreuves.

Avant de pratiquer le Falun Dafa, je pensais qu'avoir de bonnes notes signifiait avoir de meilleures qualifications et, par conséquent, trouver un meilleur emploi. Avec un bon travail, nous sommes assurés d'avoir une vie heureuse. Ainsi, dès que mes enfants sont entrés au jardin d'enfants, j'ai organisé avec enthousiasme toutes sortes de cours pour eux : piano, danse, art, échecs, etc. Un camarade de classe de mon fils a dit un jour que mon fils était comme une encyclopédie. J'étais secrètement ravie d'entendre cela.

Je passais la plupart de mon temps après le travail à vérifier les travaux scolaires de mes enfants et le rapport de l'enseignant. S'ils avaient de bons résultats, j'avais l'impression que tous les efforts que j'avais fournis en valaient la peine. Si leurs réponses n'étaient pas satisfaisantes, je passais en revue chaque question. Lorsque je trouvais un problème qui me semblait simple mais que mon enfant ne parvenait pas à comprendre, je disais souvent sans réfléchir : « Pourquoi es-tu si bête ? » J'étais constamment mécontente d'eux et ne voyais pas quel parent sévère j'étais. Je ne me suis sentie mal à l'aise et n'ai changé d'attitude et de ton de voix que lorsque mon fils s'est bouché les oreilles, en disant qu'il ne supportait pas ma voix tranchante, et que ma fille a fondu en larmes.

De telles scènes étaient courantes pendant les années où mes enfants étaient scolarisés. En 2015, ma fille était en troisième année d'école secondaire lorsque ses notes ont tout à coup commencé à chuter. Elle était sur le point de passer les examens d'entrée au collège et subissait une forte pression. Par coïncidence, j'ai commencé à pratiquer le Falun Dafa ce mois de mai-là. J'ai progressivement compris que les bénédictions que l'on reçoit dans la vie sont liées à son karma. Elles ne proviennent pas de la concentration sur les études et les poursuites. J'ai compris que le but de notre existence est d'éliminer le karma et de retourner à notre origine. Nous devons être bons et avoir de la compassion. J'ai donc commencé à suivre le principe de Dafa Authenticité, Bienveillance et Tolérance dans ma vie quotidienne. J'ai appris à chérir la vie, à pardonner, à ne pas rechercher la gloire et le gain, à être désintéressée et à toujours faire les choses qui bénéficient aux autres.

Mais il m'a été difficile de me défaire de mes conceptions obstinées. Voyant les notes de ma fille se détériorer, je lui ai dit que ce n'était pas grave et qu'elle ferait mieux la prochaine fois, mais j'étais toujours inquiète. Je lui demandais sans cesse comment elle s'en sortait dans ses tests et si elle s'améliorait. Comme je lui mettais la pression, les notes de ma fille ont continué à faire des hauts et des bas.

Au fur et à mesure que j'étudiais le Fa, mon point de vue changeait. Un jour, je lui ai dit : « La réputation et le gain ne sont pas importants. Tu es plus importante. Du moment que tu as fait de ton mieux, ne t'inquiète pas des résultats. Je te soutiendrai inconditionnellement, quoi qu'il arrive. » Je lui ai rappelé d'équilibrer ses études avec de l'exercice et du repos. Je lui ai demandé de temps en temps comment elle allait et si elle avait besoin de mon aide. Lorsque j'ai éliminé mon attachement, les notes de ma fille ont lentement grimpé. Elle a été admise dans la meilleure école de la région.

Je n'ai pas forcé mes enfants à pratiquer le Falun Dafa, mais le changement de mon état d'esprit leur a fait voir la beauté de Dafa. Mon fils a décidé de se mettre à la pratique au cours de sa troisième année universitaire. Lorsque ma fille était en troisième année du collège, elle subissait une forte pression pour préparer les examens d'entrée à l'université. Je pensais qu'elle était tellement occupée par ses études qu'elle n'avait pas le temps pour la cultivation. À ma grande surprise, pendant la période la plus chargée, alors que ses examens approchaient, elle a demandé à lire le livre principal, le Zhuan Falun. Elle a également appris les cinq exercices et est devenue une pratiquante.

Guidée par les enseignements, elle a préparé calmement les examens et a facilement été admise dans une bonne université. Elle m'a dit qu'après avoir commencé à étudier Dafa, elle avait le courage d'essayer des choses dont elle aurait eu peur. Nous avons tous senti que notre endurance était devenue plus puissante. En effet, le Fa de Bouddha peut déverrouiller la sagesse d'une personne.

Mon beau-père se remet d'un accident

Mon beau-père a eu une vie difficile quand il était jeune et cela l'a rendu résistant. Il y a plusieurs années, alors qu'il était octogénaire, il a posé une échelle contre un mur et y est monté pour déplacer quelque chose. Il est tombé et s'est cogné la tête. Il a été gravement blessé, est devenu alité et ne pouvait plus bouger. Comme les médecins sont en congé le week-end, nous avons mis des médicaments sur ses blessures superficielles et prévu de l'emmener chez le médecin le lundi matin.

Vers 20 heures ce soir-là, mon mari est rentré à la maison et m'a dit que mon beau-père faisait une hémorragie interne sur le front, entre les sourcils, et que cela empirait. Tout le monde était très inquiet. Je pensais que seul Dafa pouvait le sauver, mais la famille de mon mari est bouddhiste. J'ai d'abord téléphoné à ma belle-mère pour lui dire que je voulais venir leur parler de Dafa. Ma belle-sœur et ma belle-mère m'ont pressée de venir rapidement. J'ai apporté le Zhuan Falun, mais je ne savais pas si mon beau-père accepterait les enseignements.

Quand je suis arrivée, ma belle-mère était inquiète. Ils ont repris courage quand ils m'ont vue. Je suis allée dans la chambre de mon beau-père et j'ai vu un énorme bleu sur son front. Je lui ai d'abord demandé s'il me faisait confiance et il m'a répondu que oui. Il se trouve que son anniversaire approchait, alors j'ai dit que je voulais lui faire un cadeau d'anniversaire. Ce n'était ni quelque chose à manger ni à porter, mais un cadeau que l'argent ne pouvait pas acheter ; il était très précieux. Je lui ai alors appris à réciter : « Falun Dafa est bon, Authenticité-Bienveillance-Tolérance est bon. » Il parlait chinois avec un accent et avait peur de le réciter incorrectement. Il a continué à le répéter jusqu'à ce qu'il dise les phrases correctement. Ensuite, j'ai lu un court paragraphe du Zhuan Falun.

Mon beau-frère qui étudie la pharmacologie est arrivé. Il a dit que l'état de mon beau-père était dangereux. Mais le vieil homme ne voulait pas bouger, alors ils l'ont laissé tranquille.

Quand je suis allée voir mon beau-père le lendemain, il a dit qu'il se sentait beaucoup mieux. J'ai vu que l'ecchymose sur son front n'était pas aussi sombre et j'étais pleine de gratitude envers le Maître pour sa compassion ! Mon beau-père m'a demandé s'il récitait correctement la phrase et il a continué à la réciter.

Lundi, mon beau-père est allé voir le médecin. Le médecin a suggéré de mettre d'abord un plâtre en raison de son âge. De retour à la maison après un contrôle une semaine plus tard, mon beau-père m'a dit que le médecin était étonné que l'os se soit remis à sa place ! Peu après, le médecin a retiré le plâtre.

C'est l'accident le plus grave que mon beau-père ait jamais eu. Il s'est complètement rétabli sans autre traitement. Cet incident m'a montré une fois de plus à quel point Dafa est extraordinaire.

Lors d'une réunion avec plusieurs professeurs âgés, ils ont mentionné qu'un camarade de classe était récemment tombé malade et était décédé. Un professeur a dit : « Quelle que soit la célébrité ou la richesse d'une personne, elle doit supporter elle-même la douleur de la maladie. » J'ai été émue par ses remarques. Quelle chance j'ai d'avoir Dafa et le Maître qui veillent sur moi en permanence. Je suis bénie et j'ai un esprit et un corps sains parce que je pratique le Falun Dafa.

Tous les articles, graphiques et contenus publiés sur Minghui.org sont protégés par les droits d'auteur. La reproduction non commerciale est autorisée, mais doit être accompagnée du titre de l’article et d'un lien vers l’article original.

Traduit de l'anglais