Falun Dafa Minghui.org www.minghui.org IMPRIMER

Séoul, Corée du Sud : Les participants au séminaire de Falun Dafa de neuf jours partagent ce qu'ils ont vécu

Mercredi 9 juin 2021 |   Écrit par un pratiquant de Falun Dafa en Corée du Sud

(Minghui.org) La vie nous offre toutes sortes de moments heureux : se remettre d’une maladie, se réconcilier après une querelle et retrouver l’espoir. Des personnes ayant participé à un récent séminaire de Falun Dafa de neuf jours ont vécu tout cela.

Le Falun Dafa, également connu sous le nom de Falun Gong, est un système de méditation dont le principe de base est Authenticité-Bienveillance-Tolérance. Depuis que Maître Li Hongzhi l'a présenté au public, il s'est répandu dans plus de 100 pays. Pour débuter, on peut lire les livres sur FalunDafa.org, se joindre à des groupes locaux de pratique collective des exercices ou participer à des séminaires de neuf jours où les conférences vidéo de M. Li sont rediffusées.

Nous vous présentons ci-dessous des témoignages de personnes ayant participé à un tel séminaire à Séoul, en Corée du Sud.

Les participants au séminaire de Falun Dafa de neuf jours à Séoul apprennent les exercices.

Une occasion reportée de 21 ans

Kim Kyong-il, un écrivain âgé de 60 ans, a été producteur d'une chaîne de télévision pendant trente ans. La première fois qu'il a entendu parler du Falun Dafa c'était il y a vingt-deux ans.

En 1999, un chanteur que Kim respectait lui a donné un DVD contenant des informations sur le Falun Dafa. Sachant que Kim aimait le qigong, ce chanteur lui avait dit que le Falun Dafa aide les gens à revenir à leur véritable moi, et qu'il avait dû faire beaucoup d'efforts pour se procurer le DVD. Mais comme le DVD n'était qu'en chinois et n'avait pas de sous-titres en coréen, étant dans l’impossibilité de le comprendre, Kim n'en a regardé qu'une petite partie avant de le mettre de côté. Plus tard cette année-là, après le début de la persécution du Falun Dafa par le Parti communiste chinois (PCC), il s'est demandé s'il devait interviewer les parties concernées et faire un reportage sur le sujet, mais finalement il y a renoncé.

Le temps a passé rapidement. Probablement en raison du stress, Kim a développé un diabète, de l'hypertension artérielle, une hyperlipidémie et des troubles du rythme cardiaque. Il a dû quitter son emploi. En raison d'une irrigation sanguine insuffisante du cerveau, il s'est évanoui deux fois et a dû se faire poser un stimulateur cardiaque. Il prenait 17 ou 18 pilules tous les matins pour lutter contre la dépression et les attaques de panique. Son insomnie était si grave que même les médicaments sur ordonnance n'y faisaient rien. Vivant une frustration constante, il avait presque envie de mettre fin à ses jours.

Un jour, alors qu'il passait devant Gwanghwamun, une destination touristique réputée de Séoul, Kim a rencontré des pratiquants de Falun Dafa et a entendu parler du séminaire de neuf jours. Il s’est rappelé : « Je me souviens du jour où j'ai acheté le Zhuan Falun (les principaux enseignements du Falun Dafa), j'ai fini de le lire le soir même. J'ai réalisé que c'était le livre dont j'avais besoin pour guider ma vie. Je savais que je devais améliorer à la fois mon esprit et mon corps. »

Après cela, Kim a passé quatre ou cinq heures par jour à apprendre les exercices de Falun Dafa et à lire les livres de Dafa. Il a également arrêté de prendre des médicaments sans trop y réfléchir. Il a dit : « Quand j'ai réalisé cela au début, j'étais un peu nerveux. Mais, tout allait très bien. Et j'ai décidé de faire confiance au Falun Dafa, car de toute façon la médecine ne pouvait pas guérir mes maladies. »

Quatre mois ont passé. La semaine dernière, lors de son examen médical, une infirmière lui a dit qu'il n'avait plus besoin de prendre quoi que ce soit pour son hypertension ou son diabète. On pouvait également retirer le stimulateur cardiaque, car sa batterie était sur le point de s'épuiser. Kim a déclaré qu'il se porterait bien sans le stimulateur cardiaque et les médicaments. Il a ajouté : « Grâce à la lecture des livres de Falun Dafa, je comprends maintenant ce qu'est la maladie et j'en suis très reconnaissant. »

D'innombrables hauts et bas ayant jalonné son parcours de vie, Kim a maintenant une meilleure compréhension de la vie. Une fois, alors qu'il ne parvenait pas à replier ses jambes dans la position du lotus complet pour méditer, il s'est dit : « De toute façon, nous mourrons tous. Même si je meurs en faisant ce mouvement, cela en vaut la peine. » Miraculeusement et instantanément, il a pu s'asseoir dans la position du lotus complet. En regardant les conférences vidéo du Maître, il était souvent ému aux larmes. Il a expliqué : « Je pensais que j’avais accumulé trop de karma et que j’étais trop malade et donc que c’était sans espoir pour moi. Maintenant, je suis très heureux parce que le Maître m'a donné une seconde vie. »

Pendant cette période, Kim a perdu 12 kilos (26 livres) et son poids est devenu normal. Il a ajouté : « Ma santé physique, mon état d'esprit et ma vie quotidienne se sont globalement améliorés. Je suis profondément touché par le pouvoir d'Authenticité-Bienveillance-Tolérance. »

La résolution d'une querelle de longue date

Pyon Moon-hee, 80 ans, vit à Mapo-gu à Séoul. S’efforçant toujours d'être honnête, elle dit n'avoir jamais menti ou manqué un rendez-vous dans sa vie, à l'exception d'un retard de vingt minutes. Cependant, pour une question d’argent, elle est entrée en conflit avec des membres de sa famille et depuis ils sont brouillés. Il en est résulté une longue et douloureuse solitude.

Un jour de mars dernier, son destin a basculé, lorsqu'elle a envoyé un texto à Park Jeong-hye, une pratiquante de Falun Dafa, dans lequel on pouvait lire : « Pour un don d'organes à ma mort… » Son message était destiné à un centre de don d'organes, mais, par erreur, elle l'a envoyé au mauvais destinataire.

Park travaille dans une entreprise d'aliments naturels et elle connaît Pyon depuis treize ans, en tant que cliente. Sachant que Pyon n'envoyait généralement pas de SMS, Park était inquiète et se demandait si quelque chose lui était arrivé, elle est donc allée la voir.

Tout en bavardant, Pyon a parlé de la solitude et de l'impuissance qu'elle ressentait et du fait que chaque nuit elle éprouvait de la difficulté à s'endormir sans savoir si elle allait se réveiller. Park lui a recommandé le Falun Dafa, lui a enseigné les cinq exercices et lui a prêté un exemplaire du Zhuan Falun.

Ayant une éducation très limitée, il était presque impossible pour Pyon de lire un livre. Elle se souvient : « Mais ce livre était spécial. Quand je l'ai ouvert, je me suis sentie très à l'aise – ce qui ne m'était jamais arrivé auparavant. » En plus de cela, ce qui était écrit sur la façon de devenir une bonne personne en suivant le principe Authenticité-Bienveillance-Tolérance l’a beaucoup touchée. Après la lecture du livre, ses sentiments négatifs à l'égard de sa famille ont tous été dissous. Pour la première fois, depuis de nombreuses années, elle a eu envie d'appeler son jeune frère.

Comme le livre est très instructif, Pyon a fini par passer beaucoup de temps à le lire. Maintenant, elle peut lire le livre en entier deux fois par semaine et acquiert toujours de nouvelles connaissances.

Plusieurs jours après sa participation au séminaire de neuf jours, ses jambes ont cessé d'être froides la nuit. Ce problème la gênait depuis de nombreuses années, peu importe la température ou le nombre de couvertures utilisées. Avec la disparition de la sensation de froid, elle apprécie encore plus la méditation assise.

Un jour, à cause de son expérience douloureuse de la solitude et du ressentiment, Pyon a développé une aphasie et pouvait à peine parler. Elle a ajouté : « C'est incroyable que je sois capable de parler si couramment aujourd'hui et que je puisse lire – le Falun Dafa est vraiment merveilleux ! »

« Plus de gens doivent en entendre parler »

Kim Han-shi, 80 ans, est à la retraite et c’est le président du conseil d'administration de l'école où il enseignait, qui lui a parlé du séminaire. Il y a deux ans, il a subi une opération pour un trouble du mouvement et il a par la suite souffert d'effets secondaires et avait du mal à se déplacer. La pratique du Falun Dafa l'a aidé à retrouver sa santé et son agilité.

Lee Chang-moon, 83 ans, et sa femme ont récemment commencé à apprendre les exercices de Falun Dafa auprès de leur fils qui le pratique depuis vingt ans. Chaque matin, à 5 h 30, ils se rendent dans un parc voisin et font les exercices ensemble. M. Chang-moon a dit : « J'avais des difficultés à dormir dans le passé et maintenant je dors du sommeil du juste chaque nuit. Cette pratique est si bonne que vous ne voulez pas la laisser tomber. »

Jo Jung-sook, 65 ans, est professionnelle de santé dans un hôpital. Elle et son mari ont tous deux assisté au séminaire de neuf jours. Jo a dit que son travail est très difficile. Après avoir apporté son aide aux patients pour changer leurs vêtements et leurs draps, elle transpirait souvent abondamment et était épuisée. Un collègue de Jo, qui est aussi pratiquant de Falun Dafa, lui a appris la pratique. Elle a dit : « Lorsque je me sens mal ou que j'ai l'impression de tomber malade, je m'examine pour voir où je peux m’améliorer. Lorsque je peux abandonner les mauvaises pensées et me comporter comme une bonne personne, le malaise disparaît rapidement. » En conséquence, son tempérament s'est amélioré, ses jambes ne sont plus raides et, de jour en jour, elle a plus d'énergie.

Jeong Hyung-chung, 50 ans, s'est toujours intéressé au qigong et a lu beaucoup de livres à ce sujet. Il a entendu parler du Falun Dafa grâce à un prospectus qu'un pratiquant lui a remis et a appris les exercices à partir d'instructions mises en ligne sur Internet. Après avoir participé au séminaire de neuf jours, il a découvert que la pratique était plus profonde qu'il ne le pensait. Il a dit : « Je vais lire le livre davantage. C'est tellement bon que plus de gens doivent en entendre parler. »

La librairie Tianti de Séoul organise ces séminaires de neuf jours une fois par mois. Ils sont gratuits et les participants peuvent assister soit à la session du matin, soit à celle du soir. Pour plus d'informations sur les librairies Tianti dans le monde, veuillez consulter le site : https://www.tiantibooks.org/.

Tous les articles, graphiques et contenus publiés sur Minghui.org sont protégés par les droits d'auteur. La reproduction non commerciale est autorisée, mais doit être accompagnée du titre de l’article et d'un lien vers l’article original.

Traduit de l'anglais