Falun Dafa Minghui.org www.minghui.org IMPRIMER

Les pratiquants ne devraient pas être gênés par les conceptions humaines

Mercredi 9 juin 2021 |   Écrit par un pratiquant de Falun Dafa en Chine

(Minghui.org) Maître Li Hongzhi, le fondateur du Falun Dafa, a dit :

« Le Falun, c’est l’univers en miniature, il a en lui toutes les fonctions de l’univers. » (Première Leçon, Zhuan Falun)

Le Maître nous a également dit :

« Parcourir le Ciel et la Terre »

(« Assister la Loi », Hong Yin)

Quand j'ai lu ceci, je me suis éveillé à quelque chose de plus. Le Maître a tout donné aux pratiquants de Falun Dafa, mais c'est à nous de l'utiliser ou non. Nous ne pourrons pas utiliser toutes les capacités qui nous ont été données si nous considérons les situations avec des conceptions humaines. Les miracles ne se produiront que si nous faisons les choses sans attachements.

Déboucher le drain

Un jour d’août dernier, mes collègues et moi sommes allés déboucher un tuyau d'évacuation dans un immeuble de deux étages. Il y avait un drain sur le toit et le tuyau était bouché dans dans un virage descendant, provoquant beaucoup d'eau stagnante sur le toit. Quand j'y ai mis la main, j'ai senti qu'une pierre le bloquait. J'ai utilisé un morceau de tuyau plus petit pour essayer de le pousser, mais elle n'a pas bougé.

Mon collègue Nian est un jeune homme très convenable. Ce n'est pas un pratiquant de Falun Dafa, mais nous parlons souvent de Dafa et il récite fréquemment « Falun Dafa est bon ». Il a poussé la pierre avec un tuyau comme je l'avais fait. La pierre a bougé et l'eau s'est immédiatement précipitée dedans !

Sur le chemin du retour à la maison, il m’a raconté que, pendant qu’il était en train de pousser la pierre, il récitait « Falun Dafa est bon », et ainsi le Maître nous avait aidés.

Même les gens ordinaires valident le Fa. En tant que pratiquants de Dafa, nous devons faire encore mieux.

Les matraques électriques n'avaient aucun courant

J'ai été détenu dans un camp de travaux forcés à la fin de 2000. Un jour, un gardien nous a appelés pour aller au deuxième étage pour un « entraînement ». Quand il m'a appelé pour que je me lève, j'ai crié le « Lunyu », qui est la partiequi commence le Zhuan Falun, et tout le monde a commencé à le réciter ensemble. Le gardien était complètement choqué et désemparé. Alors il a juste écouté tranquillement pendant que nous finissions de réciter.

J'ai alors de nouveau crié le « Lunyu ». Le gardien a finalement réalisé ce qui se passait. Il s'est approché de moi et m'a giflé. Je n'ai rien dit, mais de nombreux compagnons de cultivation ont parlé haut et fort : « Pourquoi le frappez-vous ? » Ensuite, cinq ou six autres gardiens sont venus et m'ont emmené dans une pièce. J'étais très calme et je n'avais pas peur du tout. Les gardiens allaient me donner des chocs avec des matraques électriques. Puis j'ai entendu un garde dire : « C'est bizarre. Je l’ai chargé hier, comment se fait-il qu'il n'ait aucune courant ? » Puis ils en ont pris une autre, mais toujours pas de courant.

Je n'avais vraiment pas peur à ce moment-là. Plus tard, j'ai réalisé que le Maître me protégeait parce que j'avais une forte pensée droite.

Grève de la faim pendant onze jours

Autour du Nouvel An chinois en 2001, sept ou huit pratiquants de Dafa du camp de travaux forcés ont entamé une grève de la faim pour résister à la brutalité policière. Je n'ai pas mangé ni bu pendant onze jours et je ne me suis même pas brossé les dents. J'ai été gavé deux fois pendant cette période. Je me sentais assez mal le troisième jour, et le cinquième et sixième jour, j'avais extrêmement soif. Mais je m'en suis sorti après m'être débarrassé de l'attachement à la soif. J'ai également réalisé que la nourriture pouvait amener le corps à produire de forts désirs, et parfois l’esprit devenait plus clair et rationnel lorsqu'on ne mangeait pas.

Le neuvième jour, un médecin est venu et m'a dit que les hommes ne peuvent tenir que sept jours sans manger ni boire et les femmes peuvent tenir huit jours. Je m’amaigrissais beaucoup. Ils ont essayé de me gaver de force, mais la nourriture n'entrait pas dans le tube. Tout a giclé. Le onzième jour, l'instructeur de la prison Zhang m'a demandé de venir à son bureau et m'a demandé si j'allais continuer la grève de la faim. J'ai répondu : « Non. Je voulais juste vous montrer que Dafa est supranormal. » Il a été choqué de voir que j'étais toujours normal après onze jours sans nourriture ni boisson. Il m'a donné une pomme, j'ai accepté et je l'ai mangée tout de suite.

Quand je suis revenu dans la cellule, le chef de cellule m'a dit : « Tu n'as pas mangé depuis si longtemps. Tu ne devrais d'abord boire que de la bouillie aqueuse. » Je n'ai pas du tout prêté attention à sa remarque et je n'ai jamais eu de problème.

À partir de ces expériences, j'ai réalisé qu'en tant que pratiquants de Dafa, les conceptions humaines nous gênent constamment. Le Maître a dit :

« Jusqu'à quelle hauteur tu veux cultiver, tout dépend de ton audace ! » (« Enseignement du Fa au Fahui de New York 2019 »)

Dafa est illimité. Tant que nous aurons le courage de réaliser quelque chose, nous aurons la capacité et la sagesse de le faire. Nous devons changer nos conceptions. Nous ne pouvons pas constamment nous limiter parce que nous doutons de nos propres capacités. Nous avons tout des êtres divins et nous pouvons vraiment tout accomplir. Par exemple, lorsque nous voulons écrire des articles, nous aurons de plus en plus de sagesse au fur et à mesure que nous les écrirons. Lorsque nous voulons clarifier les faits, nous parlerons de mieux en mieux aux gens. Notre vrai moi a tout ce dont nous avons besoin, mais nous sommes juste limités et entravés par les conceptions humaines qui se sont formées plus tard dans notre vie. Une fois que nous nous sommes débarrassés de ces conceptions, tout ce dont nous avons besoin émergera naturellement.

Ceci n'est que ma compréhension personnelle. Si quelque chose est inapproprié, veuillez le signaler.

Tous les articles, graphiques et contenus publiés sur Minghui.org sont protégés par les droits d'auteur. La reproduction non commerciale est autorisée, mais doit être accompagnée du titre de l’article et d'un lien vers l’article original.

Traduit de l’anglais