Falun Dafa Minghui.org www.minghui.org IMPRIMER

Désintégrer la persécution sans hésitation

Samedi 2 novembre 2019 |   Écrit par une pratiquante de Falun Dafa en Chine

(Minghui.org) Ce que le Maître nous a enseigné est le grand Fa de l'univers, qui a créé tous les êtres. Nous sommes les particules de Dafa. Qui peut nous persécuter ? Si nous n'avons pas de conceptions humaines, notre esprit est rempli du Fa, et nous croyons à 100 % au Maître et au Fa - qui est capable de nous persécuter ? Après que cette pensée m'est venue à l'esprit, j'ai réalisé qu'une pensée droite est nécessaire pour faire face à tout ce que je rencontre, et nier la persécution avec la pensée droite.

Nier la persécution des gens ordinaires

Au début de la persécution, je ne comprenais pas ce qu'étaient les forces anciennes. Je pensais seulement que le méchant Parti communiste chinois (PCC) était horrible, et je détestais les gens qui nous persécutaient. Je pensais que la persécution était l'idée propre des gens ordinaires. Après une étude intensive du Fa, j'ai compris que la persécution nous a été imposée par les forces anciennes.

J'ai été arrêtée deux fois avant 2005. Mon esprit était rempli de pensées négatives, et je ne savais pas comment nier les forces anciennes et leurs arrangements. Ces pensées ont causé la persécution que j'ai rencontrée. À l'époque, je pensais que je n'avais pas peur et que j'avais un sens aigu de la justice pour une juste cause. Puis, j'ai réalisé que ma pensée était basée sur l'héroïsme individuel, né de l'endoctrinement du PCC, et que je ne faisais que me valider avec des conceptions humaines.

En raison de mon attachement à moi-même et aux conceptions humaines, ma cultivation était difficile et épuisante. En fait, je marchais sur le chemin aménagé par les forces anciennes.

Plus tard, j'ai réalisé que notre cultivation n'avait rien à voir avec les forces anciennes. Je ne reconnais pas les forces anciennes ni cette persécution. Je détestais ceux qui ont été impliqués dans la persécution. Je pensais que c'étaient de mauvaises personnes aidant les forces du mal, et je les traitais avec un esprit de compétition. Cependant, après avoir lu le poème du Maître, j'ai changé d'idée.

Le Maître a dit :

« Pensée droite, comportement droit

Avancer diligemment sans cesse

Éliminer les diables qui sabotent la Loi

Traiter les êtres avec bienveillance » (« Divinité droite », Hong Yin II)

J'ai commencé à regarder à l'intérieur, j'ai émis plus souvent la pensée droite pour éliminer tout ce qui était mauvais, et j'ai traité les gens autour de moi avec compassion.

Après avoir pris ma retraite, en 2010, le chef du service des employés retraités de mon lieu de travail m'a invité à dîner. Il essayait de me faire arrêter de pratiquer le Falun Dafa, en utilisant l'amitié et le qing. Il a dit : « Ma sœur, vous savez que je ne suis que le chef par intérim. J'espère que vous pouvez me soutenir dans cette tâche », ce qui impliquait que je ne devrais pas lui causer de problèmes pour qu'il soit promu chef officiel.

« Je pratique le Fa de Bouddha », lui ai-je dit, « qui enseigne aux gens à être bons. Tout ce que je t'apporterai, c'est des bénédictions, pas d'ennuis. » J'ai clarifié la vérité sur le Falun Dafa et il était d'accord avec moi.

Chaque fois que le bureau 610 et les policiers lui demandaient de me surveiller, il me défendait toujours. Il leur a dit que j'étais une bonne personne et que je ne devais pas être surveillée. Plus tard, il a été promu au poste de chef officiel. Un jour, je lui ai demandé si ce que j'avais dit était vrai. Il a levé son pouce.

Utiliser les membres de ma famille comme pions

Les forces anciennes ont créé l'illusion de maladie en 2001 et ont persécuté mon père, qui était aussi un pratiquant. À l'époque, nous ne savions pas qu'il fallait nier les forces anciennes, alors nous avons reconnu l'illusion. Mon père est décédé.

Plus tard, j'ai entendu une voix dans mon rêve qui disait qu'un autre membre de ma famille allait mourir aussi, en parlant de ma mère. Je me suis réveillé et j'ai émis une forte pensée droite : « Je ne reconnais pas les forces anciennes, et elles ne peuvent pas faire d'arrangements pour moi. Je dois désintégrer la persécution qui vise ma mère. »

J'en ai parlé à ma mère, et elle a aussi émis une forte pensée droite. À cause de nos fortes pensées droites, la persécution a échoué.

Cependant, dix ans plus tard, ma mère et moi nous sommes relâchées dans l'émission de la pensée droite. Les forces anciennes ont créé une barrière entre elle et moi. Nous avons eu des conflits et nous nous sommes plaintes l'une de l'autre. Elle disait que sa vie était trop difficile et qu'elle ne voulait plus vivre. Je ne voulais pas prendre soin d'elle non plus. Les forces anciennes ont profité de nos lacunes. Elle est décédée.

Les forces anciennes ont aussi persécuté ma fille, également pratiquante. Elle s'était relâchée dans la cultivation pendant longtemps, et je ne l'ai pas aidée. Avant de se marier, elle est allée voir une diseuse de bonne aventure pour connaître le futur de son mariage. Les forces anciennes ont profité de cette lacune et ont utilisé son mariage pour l'empêcher de cultiver.

Moi, par contre, je n'ai pas pu laisser tomber cet attachement envers elle. Je me plaignais souvent de mon gendre et je me sentais affreusement mal quand je pensais à son comportement. Bien que j'aie étudié le Fa, que j'aie émis la pensée droite et que je me sois tournée chaque jour vers l'intérieur, cela n'a servi à rien. Parfois, je pensais même à eux deux en lisant le Fa, et je n'étais pas capable de lire calmement.

Quand j'ai allumé l'ordinateur un jour, quelques mots sont apparus sur l'écran : « niez les forces anciennes ». Je savais que c'était un indice du Maître, et je me suis rendu compte que c'était les forces anciennes qui utilisaient le mariage de ma fille pour la persécuter et renforcer mes liens avec elle.

Le Maître dit que nous ne devrions pas reconnaître la persécution, alors j'ai immédiatement émis la pensée droite pour désintégrer la persécution que les forces anciennes créaient, en utilisant son mariage et mes attachements. Presque tout de suite, je me suis sentie détendue. Je sentais une forte puissance dans ma pensée droite. Les conceptions et les attachements se sont tout de suite désintégrés. Je ne m'inquiétais plus de son mariage et je ne me plaignais plus de mon gendre. J'ai pu lire le Fa calmement. Grâce à ma pensée droite, ma fille est retournée pratiquer Dafa.

Le Maître dit :

« «Que vous soyez bouddha, tao, dieu ou démon, n’espérez pas ébranler mon cœur. » Avec cette attitude, il est certain que le succès est en vue. » (Sixième Leçon, Zhuan Falun)

Je dois donc mesurer tout ce que je rencontre selon le Fa, lire le Fa plus souvent, et avoir des compréhensions sur des vérités de niveau supérieur concernant le Fa. Si c'est le cas, je pourrai désintégrer toute les interférences et la persécution. Aucun rêve, aucune conception, aucune parole de quelqu'un ne peuvent me faire bouger mon cœur, et je ne ferais pas confiance à ces choses. Je ne suis que Dafa.

Désintégrer l'interférence du démon de la luxure

Les forces anciennes imposent le test de la luxure aux pratiquants. Pendant quelques années, j'ai connu l'ingérence du démon de la luxure. Je pensais que je n'avais jamais eu d'attachement à la luxure, et que je ne devais pas subir l'épreuve de la luxure. Mais j'ai eu du mal à passer le test en rêve. J'ai émis intensément la pensée droite pendant un certain temps, puis la situation s'est améliorée. Mais un jour, j'ai fait un cauchemar. Je me suis assise et j'ai demandé l'aide du Maître. J'ai dit : « Maître, je ne fais que suivre le chemin que vous m'avez tracé. Ces mauvaises idées ne sont pas moi. C'est la persécution des forces anciennes et des démons pourris. Je ne suivrai pas leurs arrangements. » Je n'arrêtais pas d'émettre la pensée droite. Le démon de la luxure a été complètement éliminé. À partir de ce moment-là, il n'y a plus eu d'interférence dans mes rêves.

Désintégrer la persécution financière

Au début de la persécution, je n'avais pas une compréhension claire de la persécution financière. En tant que pratiquante, je devais abandonner les attachements à la célébrité et à l'argent, je ne me suis pas battue pour obtenir les honneurs dans mon milieu de travail. Parce que j'ai refusé de renoncer à la pratique, le milieu de travail a révoqué mon poste de « chercheur principal » dans mon laboratoire. Mon revenu annuel a été réduit de 10 000 yuans. Je n'ai pas été émue. Plus tard, ils ont révoqué une autre bourse de deux ans.

Au fur et à mesure que la persécution s'aggravait, le mal à tenté de menacer mon lieu de travail avec le prix institutionnel. Le bureau provincial nous a dit que si un membre du corps professoral pratiquait le Falun Dafa, le milieu de travail n'obtiendrait pas le prix de l'établissement, et le corps professoral ne recevrait pas non plus le prix correspondant. Évidemment, le mal a essayé de semer la haine envers les pratiquants de Falun Dafa.

J'ai vu à travers leur stratagème, et j'ai commencé à parler des faits à propos de Dafa à mes collègues. Pendant ce temps, j'émettais la pensée droite intensément. Rapidement, le mal s'est désintégré. Non seulement mon lieu de travail a reçu le prix institutionnel, mais j'ai aussi reçu le prix.

Nier l'illusion de la maladie

Une fois, j'ai eu mal au ventre. Je n'y ai pas prêté beaucoup d'attention, et je n'ai pas émis une forte pensée droite. Plus tard, la douleur s'est aggravée, et l'émission d'une forte pensée droite n'était plus efficace. Regarder à l'intérieur n'a pas aidé non plus. La douleur a duré plus de six mois et s'est aggravée. J'étais constipée, ce qui a entravé mes efforts pour aller parler des faits à propos de Dafa.

Je me suis rendu compte que la situation en était arrivée là parce que je n'avais pas nié les forces anciennes et que j'avais émis la pensée droite seulement après la première fois que c'était arrivé. À l'époque, je pensais que c'était le karma de maladie, et je n'avais pas immédiatement désintégré les interférences, ce qui signifie que j'ai reconnu la persécution.

Après avoir compris ceci, j'ai commencé à émettre la pensée droite intensément. Avec l'aide du Maître, l'illusion de la maladie s'est vite dissipée.

Dès lors, chaque fois que je ressentais une illusion de maladie, je la niais immédiatement et l'illusion disparaissait bientôt. Pour les sentiments d'inconfort mineur, je me disais que c'était une bonne chose. C'était le Maître qui purifiait mon corps, et m'aidait à augmenter mon gong.

Le corps est fait de substances de haute énergie, et chaque cellule est pleine de gong. Rien de mal ne peut m'arrêter. Avec ces pensées, je peux affronter calmement tout changement dans mon corps. Je regarde aussi à l'intérieur, et je rectifie chaque pensée qui ne correspond pas aux critères de Dafa. Parfois, je n'arrive pas à trouver mon attachement, ce qui entrave ma cultivation. Dans ces cas-là, je demande des indices au Maître. Chaque fois, le Maître bienveillant m'aide, et je réussis toutes les épreuves.

Au cours des vingt années de résistance pacifique contre la persécution, nous nous sommes appuyés sur la croyance solide envers le Maître et le Fa. Dans le processus de cultivation, nous étudions le Fa en regardant à l'intérieur et en niant les forces anciennes. Je crois que rien ne peut nous émouvoir dans le monde humain, parce que tout ici n'est qu'illusion, lesquelles sont utilisées par les forces anciennes pour nous troubler. Quand nous nous réveillerons, l'illusion disparaîtra. Avec le Maître et le Fa, rien ne peut nous arrêter sur le chemin du retour vers notre vrai moi, tant que nous nous cultivons en suivant le Fa.

Traduit de l'anglais