(Minghui.org) Les pratiquants de Falun Dafa de Suède se sont réunis pour faire la démonstration des cinq séries d’exercices du Falun Dafa sur une estrade place Larmtorget dans la vieille ville de Kalmar le 4 juin 2021. En dépit de l’effervescence qui régnait tout autour, de nombreuses personnes ont été attirées par les mouvements doux des pratiquants faisant les exercices sur l’estrade. Des passants pressés ont ralenti leurs pas. Certains se sont arrêtés pour lire les panneaux d’affichage et certains ont commencé à apprendre les mouvements des exercices.

Kalmar est une ville donnant sur la mer Baltique et est l’une des plus vieilles villes de Suède. Elle a des kilomètres de plages, des parcs tranquilles et une architecture historique. Elle est aussi connue pour le château de Kalmar, lequel a une histoire de plus de 800 ans. Larmtorget, un square public dans Kalmar, est connu pour ses spécialités culinaires et son centre commercial.

Les pratiquants de Falun Dafa font la démonstration des exercices à Larmtorget, Kalmar, en Suède.

Des habitants apprennent les faits concernant le Falun Dafa et signent la pétition pour mettre fin à la persécution.

« J’espère que davantage de gens comprendront la vérité à propos du Falun Dafa »

Deux étudiants universitaires se sont arrêtés et ont commencé à discuter avec un pratiquant de Falun Dafa. L’un des deux avait suivi les évènements à Hong Kong et en Chine, son père faisant des affaires dans les deux pays. Il était au courant des problèmes des droits de l’homme par le biais des médias sociaux et avait de la sympathie pour les pratiquants de Falun Dafa persécutés en Chine. Il souhaitait faire quelque chose pour aider ces pratiquants. Il a signé la pétition appelant à la fin de la persécution et a dit : « Je me dois de passer cette information à mes amis, et j’espère que plus de gens comprendront la vérité à propos du Falun Dafa et signeront la pétition. »

Une femme originaire de Turquie a été choquée par les atrocités commises à l’encontre des droits de l’homme par le Parti communiste chinois (PCC). Elle a lu les informations concernant le Falun Dafa et sa persécution en Chine sur les panneaux que les pratiquants avaient installés tout autour de la place. Une pratiquante lui a expliqué plus en détail comment le PCC prélève des organes de force sur les prisonniers d’opinion, dont la plupart sont des pratiquants de Falun Dafa. Elle a photographié l’information affichée avec son téléphone portable et a signé la pétition.

« Je vous soutiens et je vais signer la pétition »

Monika est une responsable politique. Elle était entrée en contact avec le Falun Dafa pour la première fois en 1999. Elle a dit aux pratiquants à Larmtorget : « Merci d’être venus ici. Merci pour tout ce vous faites. Encore une fois, merci à vous. »

Une dame suédoise âgée qui passait a pris un dépliant tendu par un pratiquant. Elle a demandé : « J’étais ici, il y a environ dix-sept ans et j’avais alors appris les faits concernant la persécution. La persécution n’a pas encore pris fin ? Continue-t-elle ? » Un pratiquant lui a dit que la persécution avait empiré et comment il avait lui-même été brutalement persécuté en Chine pour ses convictions. Il a dit qu’il espérait que les Suédois aideraient à tenir le PCC responsable pour les crimes qu’il a commis. La dame a dit : « Comment pouvons-nous tolérer qu’un gouvernement dictatorial persécute son propre peuple ? Je vous soutiens et je vais signer la pétition. »

Deux jeunes touristes français ont dit qu’ils ne s’intéressaient pas à la politique et qu’il n’y avait rien qu’ils puissent faire à propos de la persécution. Cependant, un pratiquant leur a expliqué que la pandémie affectait la vie de chacun et que dénoncer les mensonges du PCC n’était plus une question de faire ou non de la politique. Les jeunes gens ont été d’accord et ont dit que le gouvernement français était également intimidé par le PCC. Ils ont commencé à comprendre pourquoi le PCC voulait persécuter le Falun Dafa et ce qu’était en fait le Falun Dafa.

Les deux touristes ont également appris que le PCC persécutait la population de Hong Kong et comment il veut corrompre les valeurs universelles. Ils ont dit qu’ils prenaient conscience de l’importance d’arrêter les crimes du PCC et qu’ils signeraient la pétition en ligne.

Un journaliste souhaite rester informé à propos de la persécution du Falun Dafa

Anders, un journaliste bien connu de la région, passait par Larmtorget et a commencé à discuter avec un pratiquant. Il a demandé ce qu’était le Falun Dafa et pourquoi il était persécuté par le PCC. Un pratiquant a sorti un dépliant et a expliqué à Anders le principe universel Authenticité-Bienveillance-Tolérance au cœur de la pratique et les changements qu’elle apportait tant au corps qu’à l’esprit. Il a également parlé des crimes du PCC et de son opposition fondamentale aux valeurs Authenticité-Bienveillance-Tolérance.

Avant de repartir, Anders a pris un dépliant et a dit qu’il allait continuer à s’informer davantage à propos du Falun Dafa, et se tiendrait informé à propos de la persécution en Chine.

Des gens de tous âges apprennent les exercices

La démonstration des exercices de Falun Dafa sur l’estrade a suscité la curiosité d’un groupe de jeunes enfants. Ils ont accouru et ont essayé de faire le cinquième exercice, une méditation assise. Un pratiquant leur a expliqué ce qu’était le Falun Dafa, les a amenés voir les panneaux d’affichage, et leur a parlé des premiers jours de la popularité du Falun Dafa et de la persécution qui s’en est suivie.

Les garçons ont accordé toute leur attention au pratiquant. Ils ont signé la pétition et appris le premier exercice.

Trois jeunes garçons apprennent le premier exercice du Falun Dafa.

Lisa est une femme d’origine chinoise qui vit maintenant en Suède. Elle avait appris qu’il y aurait une activité organisée par les pratiquants de Falun Dafa et est venue d’une ville voisine afin d’apprendre les exercices. Elle était réticente à partir quand l’activité a pris fin et a dit qu’elle attendrait avec impatience sa prochaine rencontre avec les pratiquants.

Lisa apprend l’exercice de méditation du Falun Dafa.

Tous les articles, graphiques et contenus publiés sur Minghui.org sont protégés par les droits d’auteur. La reproduction non commerciale est autorisée, mais doit être accompagnée du titre de l’article et d’un lien vers l’article original.

Traduit de l’anglais