Site web Minghui	Version française de Minghui.org Chinese Minghui Autres langues Livres du Falun Dafa Téléchargement gratuit Achat

  • Choisir une date
  • Contacter l'éditeur
 

Centre de données de Minghui.org

La fausse histoire des auto-immolations sur la place Tiananmen

L'Appel pacifique du 25 avril 1999
Révéler les crimes de prélèvements d'organes sur les pratiquants de Falun Gong
1400 décès présumés

pratiquants persécutés à mort

291,782,120 personnes ont démissionné du PCC
Vœux adressés à Maître Li Hongzhi
Journée mondiale du Falun Dafa
Articles avec commentaires du Maître
Mon Maître
Traduire Jiang Zemin en justice
Sortir de l’état humain
  [Plus ...]
Minghui international - Édition spéciale 2017 (version française)
Minghui international - Édition spéciale 2015 (version française)
Minghui international - Édition spéciale 2014 (version française)
Minghui international - Édition spéciale 2013 (version française)
Minghui international - Édition spéciale 2012 (toutes les versions)
Page d'accueil > Être témoin de l’histoire


Le parcours du Falun Dafa : une voie lumineuse mais ardue

 

Article initialement publié en chinois le 25 août 2004

 

 

(Minghui.org) Note : Nous sommes encore dans le processus de recueillir, de trier et de perfectionner les documents qui reflètent le parcours du Falun Dafa. Nous demandons aux lecteurs de s'assurer de télécharger la documentation la plus récente quand des faits sont cités sur notre site Internet. De nombreux événements ont eu lieu depuis l'époque de la préparation de la présentation au public du Falun Dafa. Dans les circonstances historiques actuelles, les éditeurs ont recueilli et compilé les données suivantes pour aider les gens à chercher l'information sur Dafa. Nous publions maintenant cette édition actuelle et nous sommes prêts à accueillir les commentaires des pratiquants du monde entier pour compléter et corriger davantage la chronique.

 

  • Le 13 mai 1992, M. Li Hongzhi présente pour la première fois le Falun Gong au public dans la ville de Changchun, province du Jilin.

  • Septembre 1992 : le Falun Gong a été officiellement accepté comme branche directe de l'Association de recherche sur le Qigong en Chine et a reçu un permis national pour enseigner le Falun Dafa en Chine.

  • Le 30 juin 1993, sous l'approbation de l'Association de recherche sur le qigong chinois, l'Association de recherche chinoise du Falun Gong a été établie.

  • Le 31 août 1993, la Valor Fondation du ministère de la Sécurité publique en Chine a écrit une lettre de remerciement à l'Institut chinois de recherches scientifiques sur le Qigong, pour exprimer sa profonde gratitude à l'égard de M. Li Hongzhi, qui, de son plein gré, a traité et guéri gracieusement des représentants récompensés lors du Third National Valor Awards.

  • Le 21 septembre 1993, le People's Public Security Daily a publié par le biais du ministère de la Sécurité publique en Chine, un reportage d'actualités intitulé : « Le Falun Gong a guéri des récipiendaires du prix de la bravoure », rapportant que des gens qui avaient reçu le prix de la bravoure et qui étaient affligés de maladies et de blessures « avaient vu leur santé grandement améliorée après le traitement [de M. Li Hongzhi] ».

  • Le 11 décembre 1993, M. Li Hongzhi et certains de ses étudiants ont participé au Salon de la santé orientale à Pékin. Le salon a eu lieu au centre d'exposition international de Sanyuanqiao, à Pékin. M. Li Hongzhi a participé au salon en tant que membre du Comité d'organisation du salon et a donné des conférences de Fa les 15, 17 et 20 décembre. À la fin du salon, M. Li a reçu le 1er Prix du salon pour : « La plus grande contribution au progrès accompli dans la discipline scientifique. » Il a aussi reçu le « Prix d'or spécial » du salon et a été nommé le « le Maître de Qigong le plus populaire ».

  • Le 27 décembre 1993, M. Li Hongzhi a été récompensé d'une Proclamation d'honneur de la Valor Foundation du ministère de la Sécurité publique en Chine.

  • Les 14 et 15 mai 1994, M. Li Hongzhi a donné des conférences de Fa et a enseigné les exercices du Falun Gong à un auditoire du Collège des policiers de Pékin, parrainée par l'organisation : The Chinese Valor Foundation.

  • Début avril 1996, les membres de l'ancienne Association de recherche du Falun Gong chinois ont déposé des demandes au Comité des affaires des groupes ethniques du Congrès populaire national de la Chine, à l'Association du bouddhisme chinois et au Bureau du Front uni du Gouvernement central chinois pour établir l'Association non religieuse de recherche universitaire du Falun Gong. Le Bureau du Front uni du Gouvernement central chinois a émis un document officiel établissant que la demande était refusée et que l'agence ne soutenait pas l'établissement d'une Association du Falun Gong. Le bureau a aussi donné l'ordre au management des six requérants initiaux de transmettre le message en personne aux requérants.

  • Le 17 juin 1996, le Quotidien Guangming, un des journaux officiels du gouvernement communiste chinois, a publié un éditorial intitulé : « Une sonnette d'alarme forte et longue doit retentir contre la pseudoscience », qui prétendait que le Falun Gong faisait la promotion de la superstition et était une « pseudo-science ». C'est la première fois que le régime de Jiang attaquait le Falun Gong publiquement.

  • Le 24 juillet 1996, le Bureau de la publication des nouvelles chinoises, qui est sous le Bureau de la propagande du Comité central du gouvernement communiste chinois, a émis un ordre à l'interne, envoyé à toutes les villes et les provinces, interdisant la publication du Zhuan Falun, du Falun Gong de Chine et d'autres livres du Falun Gong à cause de leur nature de « promotion de la superstition ».

  • Début 1997, le ministère de la Sécurité publique chinoise a mené une enquête à travers la Chine pour essayer de recueillir des preuves criminelles prouvant que le Falun Gong était « une secte maléfique ». Mais la police à tous les niveaux en Chine est revenue avec le même rapport : « Aucun problème n'a été trouvé », alors l'enquête s'est arrêtée.

  • En novembre et décembre 1997 : Les membres de l'ancienne Association de recherche du Falun Gong ont envoyé un rapport au ministère chinois de l'Administration civile du ministère de la Sécurité publique chinoise. Le rapport indiquait qu'ils avaient accepté de se conformer à la décision prise par le gouvernement et qu'ils ne poursuivraient pas leur demande pour former une Association officielle du Falun Dafa.

  • Mai 1998 : Le Bureau de l'athlétisme général national chinois a mené une enquête globale sur le Falun Gong. En septembre 1998, un groupe d'experts médicaux a effectué un sondage statistique sur les 12 553 pratiquants de Falun Gong dans la province du Guangdong. Les résultats ont montré que la vertu curative de la pratique du Falun Gong s'élevait à 97,9%.

  • Mai 1998 : Dans le programme « Fast Forward » de la Beijing TV un journaliste de la chaîne télévisée a interviewé des pratiquants sur un site d'exercices dans le parc Yu Yuantan de Pékin et leur a demandé de décrire les bienfaits du Falun Gong. Dans la même émission était diffusée une interview de He Zuoxiu, membre de l'Académie chinoise des sciences, qui attaquait le Falun Gong comme étant superstitieux. Après la diffusion de cette interview, des centaines de pratiquants de Falun Gong de Pékin et de la province du Hebei ont écrit des lettres où sont allés directement rencontrer la chaîne de télévision pour indiquer que l'attaque de He Zuoxiu contre le Falun Gong était erronée.

  • Le 2 juin 1998 : Après avoir mené une enquête interne, la Beijing TV a reconnu que son précédent programme négatif sur le Falun Gong était la plus grande erreur que la chaîne ait jamais commise depuis sa création. La Beijing TV a, par la suite, diffusé un autre programme de télévision avec une interview d'un pratiquant de Falun Gong afin de corriger l'erreur. Le producteur du programme précédent a été congédié.

  • Du 20 au 22 juin 1998 : Après la publication d'un article calomniant le Falun Dafa par le Qilu Evening News, plus de 1000 pratiquants de Falun Gong de Jinan sont allés au journal pour clarifier la vérité au sujet du Falun Gong.

  • Le 20 juillet 1998 : Le 1er bureau du ministère chinois de la Sécurité publique a publié le Document [1998] No 555, « Avis d'enquête sur le Falun Gong », qui prétendait que le Falun Gong était une « secte maléfique ». Le ministère de la Sécurité publique a mené une série d'enquêtes sur le Falun Gong, qui consistaient en fait à « commencer par déclarer [le Falun Gong] coupable, puis recueillir des preuves ». Ces actions comprenaient, sans s'y limiter, mettre sur écoute les téléphones des assistants du Falun Gong, prendre les assistants en filature, fermer les sites de pratique du Falun Gong, disperser de force les pratiquants durant les pratiques des exercices en groupe, saccager les domiciles des pratiquants, saisir leurs biens personnels et d'autres tactiques.

  • Le 20 octobre 1998, le Bureau des Sports nationaux chinois a envoyé une équipe à Changchun et à Harbin pour enquêter sur le Falun Gong. Après enquête, le chef de l'équipe a confirmé les effets du Falun Gong sur la santé et son rôle positif dans l'amélioration de la stabilité sociale et de la civilisation spirituelle.

  • Le 4 mars 1999 : Le principal centre d'assistance du Falun Dafa de Harbin, province du Heilongjiang, a été nommé : « Organisation exceptionnelle pour le retour des objets perdus ».

  • Fin mars 1999, le site Internet « falundafa.org » a été établi par des pratiquants bénévoles du Falun Dafa de l'Amérique du Nord, où les livres du Falun Dafa sont disponibles actuellement dans plus de 30 langues.

  • Le 11 avril 1999 : He Zuoxiu a publié un article intitulé : « Les adolescents ne devraient pas pratiquer le Qigong » à la Teenager Expo, citant des cas qui avaient été inclus précédemment dans un programme de la Beijing TV et qui s'étaient déjà révélés faux.

  • Les 23 et 24 avril 1999 : Le bureau de la Sécurité publique de Tianjin a envoyé 300 membres du S.W.A.T. (ndt : Special Weapons Attack Tactics Équipe d'intervention et de sécurité des services de police). L'équipe a utilisé la violence et la force extrême pour disperser les pratiquants de Falun Gong qui étaient allés au collège des enseignants de Tianjin pour clarifier la vérité sur le Falun Gong. La police a arrêté 45 pratiquants. Certains pratiquants ont été blessés par la police.

  • Le 25 avril 1999, plus de dix mille pratiquants de Dafa de Pékin, de Tianjin, du Hebei et d'autres régions se sont rendus au Bureau national des appels près de Zhongnanhai, le complexe du leadership chinois. Zhu Rongji, le Premier ministre à l'époque, a rencontré des représentants du Falun Gong. Les représentants du Falun Gong ont fait trois demandes :

      1) libérer les pratiquants détenus à Tianjin ;

      2) fournir aux pratiquants de Falun Gong un environnement pour pratiquer le Falun Gong librement ;

      3) permettre la publication des livres du Falun Gong.

    Les pratiquants de Tianjin ont été libérés le jour même. Tous les pratiquants de Falun Gong qui étaient allés au Bureau national des appels sont partis vers 21 h 00, sans aucun incident.

  • Le soir du 25 avril 1999, Jiang Zemin, alors secrétaire général du Parti communiste chinois, a écrit une lettre au Bureau politique du Comité central du Parti communiste chinois, affirmant : « Si le Parti communiste chinois ne peut pas se défaire du Falun Gong, ce sera la plus grande plaisanterie sur terre. » Cette lettre a été transmise à l'interne du plus haut niveau du gouvernement communiste chinois jusqu'aux unités les plus basses.

  • Le 27 avril 1999 : Plus de 10 000 pratiquants de Falun Gong de la ville de Dalian se sont rassemblés sur le site de pratique route de Huabei à Dalian et ont fait la pratique en groupe comme moyen pacifique pour soutenir l'appel des compagnons de cultivation du Falun Gong au Bureau national des appels de Pékin le 25 avril 1999.

  • Le 6 juin 1999 : Le régime de Jiang a interrogé plus de 100 pratiquants de Falun Dafa qui ont participé au groupe d'appel au Bureau national des appels le 25 avril 1999.

  • Le 7 juin 1999 : Jiang Zemin a prononcé un discours lors de la conférence du Comité politique du Comité central du Parti communiste chinois affirmant que « la question du Falun Gong a des implications sociales et internationales profondes et complexes » et « est le plus grave conflit politique depuis le mouvement des étudiants de 1989 à Tiananmen ». Ce discours a été secrètement transmis au sein du Parti communiste chinois le 13 juin 1999.

  • Le 10 juin 1999 : Le Bureau 610 a été établi pour planifier et mettre à exécution une répression à grande échelle contre le Falun Gong. Après que la persécution a été instaurée, « le Bureau 610 » est devenu une organisation permanente au niveau ministériel au sein du gouvernement communiste chinois. Il y a plus de dix mille « Bureaux 610 » à tous les niveaux dans toute la Chine, qui emploient près d'un million de personnes pour persécuter les pratiquants de Falun Gong. Ces « Bureaux 610 » locaux sont solidement implantés et leur autorité outrepasse celle des agences gouvernementales ordinaires telles que les bureaux de la sécurité publique, les bureaux du parquet et les cours populaires. Les « Bureaux 610 » locaux ne rendent des comptes qu'au Comité local du Parti communiste chinois et au « Bureau 610 » au-dessus d'eux. Les fonctions de tous les « Bureaux 610 » sont d'instruire et de coordonner les services de la sécurité publique, des poursuites judiciaires, de la loi, de la justice, des enquêtes et de la sécurité dans le but d'enquêter, arrêter et juger les pratiquants de Falun Gong devant les tribunaux.

  • Le 14 juin 1999 : Le chef du Bureau central des Affaires du Parti communiste chinois et le Bureau national des appels a émis des déclarations stipulant que les gens ont le droit de croire ou de ne pas croire dans la pratique du Qigong et dit que la rumeur selon laquelle le gouvernement allait réprimer le Falun Gong était fausse.

  • Le 18 juin 1999 : Pour résister à la persécution secrète et sauvegarder le droit fondamental de pratiquer, plus d'un millier de pratiquants de Falun Gong ont quitté la ville de Benxi, province du Liaoning, pour Pékin afin de clarifier la vérité sur le Falun Gong au Bureau national des appels. La police de Benxi a mis en place un important dispositif de barrages routiers pour les empêcher d'entrer à Pékin. À la suite du blocus, le train n° 28 à destination de Pékin a été bloqué à Shenyang pendant plus d'une heure. La police a mené une fouille extrêmement approfondie, mais plus de 500 pratiquants de Falun Gong ont réussi à franchir le blocus et à arriver à Pékin le 19 juin. Les 500 pratiquants de Falun Gong sont allés au Bureau national des appels. Leur action a choqué les autorités du gouvernement central chinois. Cet incident a été plus tard appelé « l'incident 6.19. ».

     

  • Le 18 juin 1999 : Le site Internet « Vraie Sagesse » (Clearwisdom.net en chinois et en anglais ) a été établi. Il était opérationnel une semaine plus tard, soit le 25 juin 1999. Dirigé par des pratiquants bénévoles de Falun Dafa nord-américains, le site Internet a été appelé « Falun Dafa en Amérique du Nord, Clartés et Sagesse ». Le nom a été changé pour « Falun Dafa Clearwisdom.net » fin 2000.

  • Le 14 juillet 1999 : Les pratiquants de Weifang font un appel pacifique au bureau des appels de Weifang. Le 15 juillet 1999 au matin, le gouvernement municipal de Weifang a donné une réponse officielle sous son sceau officiel, dans le journal, déclarant que le gouvernement de Weifang s'abstiendrait d'attaquer publiquement le Falun Gong, permettait aux gens de pratiquer le Falun Gong en public, permettait aux pratiquants de Falun Gong de diffuser les informations relatives au Falun Gong entre eux, n'attaquerait pas, ni n'exercerait de représailles contre les pratiquants qui étaient allés faire appel.

  • Mai 1992 – juillet 1999 : selon l'enquête interne du ministère de la Sécurité publique de la Chine, le nombre total de pratiquants de Falun Gong est passé de 7000 à 100 000 000.

  • 19 juillet 1999 : Lors d'une réunion secrète du gouvernement au plus haut niveau, Jiang Zemin a annoncé officiellement qu'il voulait éliminer complètement le Falun Gong.

  • Le 20 juillet 1999 : Le Parti communiste chinois a commencé à arrêter les pratiquants de Falun Gong à travers tout le pays, à saccager leurs domiciles et à confisquer leurs biens, en commençant par les assistants bénévoles du Falun Gong. Le même jour, des dizaines de milliers de pratiquants de Falun Gong qui ont appris la nouvelle se sont adressés au bureau national des appels pour faire appel pour le Falun Gong, mais ils ont été arrêtés et détenus temporairement dans le stade de Fengtai de Pékin, le stade de Shijingshan et d'autres stades dans la région.

  • 22 juillet 1999 : La persécution du Falun Gong a officiellement commencé. Le journal du Parti communiste chinois, le People's Daily, a publié un long article intitulé : « La vérité sur Li Hongzhi » qui calomniait le fondateur du Falun Gong. Le ministère de l'Administration civile a fait une annonce officielle pour interdire l'Association de recherche du Falun Dafa. Le ministère de la Sécurité publique a annoncé « Six interdictions », y compris « interdire à quiconque, dans n'importe quel endroit, d'accrocher ou d'afficher des banderoles, des emblèmes, des images et d'autres types de signes du Falun Gong ; interdire à quiconque de distribuer ou de promouvoir les livres du Falun Gong, des documents vidéo et audio et autres sortes de documents ; interdire aux gens de se rassembler pour pratiquer le Falun Gong, de promouvoir le Falun Gong ou de s'engager dans tout autre type d'activités de Falun Gong en toute occasion ; interdire de pratiquer la méditation, de faire appel et d'autres méthodes pour protéger ou promouvoir le Falun Gong dans des rassemblements, des marches ou des manifestations ; interdire à quiconque de fabriquer ou de déformer les faits, en répandant délibérément des rumeurs ou d'utiliser d'autres méthodes pour troubler et endommager l'ordre social ; interdire à quiconque d'organiser, d'établir des contacts ou de diriger des activités qui sont contre les décisions du gouvernement. » Le Comité central du Parti communiste chinois a officiellement annoncé qu'il « était interdit aux membres du Parti communiste de pratiquer le Falun Dafa ». La police chinoise à l'échelle nationale a continué à arrêter les pratiquants de Falun Gong ou à emmener des pratiquants de Falun Gong aux postes de police locaux, où ils devaient regarder des programmes de lavage de cerveau à la télévision. La police a également continué à saccager les domiciles des pratiquants de Falun Gong, à confisquer leurs livres du Falun Gong, à brûler les livres du Falun Gong, les bandes vidéo, le matériel audio, etc. Pendant ce temps, des millions de pratiquants de Falun Gong ont commencé à marcher vers Pékin et vers leurs bureaux locaux du gouvernement pour en appeler pacifiquement pour le Falun Gong. Ils ont fini par être dispersés ou par être arrêtés.

  • Le 22 juillet 1999 : M. Li Hongzhi a publié « Mes quelques réflexions », appelant les gouvernements du monde entier, les organisations internationales et les gens au grand cœur, à aider à résoudre la crise que connaissaient les pratiquants de Falun Gong. Le même jour, M. Li Hongzhi a été interviewé par la BBC.

  • Le 24 juillet 1999 : Les pratiquants de Falun Gong ont organisé une conférence de presse à Washington, D.C., près de l'ambassade de Chine, à laquelle de nombreux journalistes chinois et occidentaux ont assisté. Pendant ce temps, plus de 1000 pratiquants de Falun Gong se sont réunis au parc National Mall entre le National Gallery of Art et le Space Museum, et ils ont été interviewés par des médias chinois et anglais.

  • Le 25 juillet 1999 : M. Li Hongzhi a été interviewé à New York par la French International Radio Broadcasting Corporation.

  • Le 27 juillet 1999 : M. Li Hongzhi a envoyé une lettre signée à l'ambassade de Chine aux États-Unis et a demandé à l'ambassade de transmettre la lettre au régime de Jiang. La lettre exhortait le gouvernement chinois à arrêter immédiatement la persécution du Falun Gong et à résoudre le problème avec des pourparlers pacifiques.

  • Le 27 juillet 1999 : Le Département d'État des États-Unis a fait une déclaration, exhortant le régime de Jiang à restreindre son attitude à l'égard du Falun Gong.

  • Du 27 juillet au 1er août 1999 : Plus de 200 pratiquants de Falun Gong de New York, du New Jersey et du Connecticut se sont rassemblés sur la place publique devant l'édifice des Nations unies dans la ville de New York, demandant à ce que cesse immédiatement la persécution du Falun Gong.

  • Le 28 juillet 1999 : Sous la direction de Jiang Zemin et Luo Gan, le bureau de la Sécurité publique chinoise a émis un mandat d'arrestation international contre M. Li Hongzhi, l'accusant d'usurper le régime communiste chinois. INTERPOL a refusé de coopérer avec le gouvernement chinois. Plus de 5000 pratiquants de Falun Gong se sont rassemblés devant le gouvernement de la ville de Dalian, pour demander à ce que cesse la persécution du Falun Gong.

  • Le 29 juillet 1999 : Les pratiquants de Falun Gong aux États-Unis se sont rassemblés à Washington, DC pour organiser une conférence de presse et faire appel au régime de Jiang de cesser la persécution du Falun Gong.

  • Du 29 juillet au 6 août 1999 : Les pratiquants de Falun Gong à Vancouver, Canada, se sont rassemblés devant la Galerie d'Art de Vancouver pendant neuf jours consécutifs, faisant appel pour que le monde apprenne la vérité au sujet du Falun Gong. Plus de dix médias sont venus interviewer les pratiquants et ont fourni une couverture positive à l'activité.

  • Le 31 juillet 1999 : M. Li Hongzhi a publié une déclaration exprimant son profond regret que le gouvernement chinois ait lancé un mandat d'arrestation contre lui à INTERPOL (ou Organisation internationale de police criminelle).

  • Le 31 juillet, les 7 et 8 août 1999 : Les pratiquants de Falun Gong en France se sont rassemblés sur le Parvis des droits de l'homme, de l'autre côté de la tour Eiffel, demandant au monde d'apporter son soutien et son aide au Falun Gong. La télévision française, la radio française, les radios à diffusion internationale et Radio Free Asia (RFA) sont venues couvrir l'événement.

  • Le 4 août 1999 : L'Association des citoyens unis des Nations unies a condamné les violations des droits de l'homme et de la liberté fondamentale du régime de Jiang.

  • Le 6 août 1999 : 25 congressistes aux États-Unis ont cosigné une lettre adressée à Jiang Zemin lui demandant que cesse la persécution du Falun Gong.

  • Le 7 août 1999 : La première Conférence de partage d'expériences de Falun Dafa utilisant l'anglais comme langue principale a eu lieu dans le New Hampshire, États-Unis. Environ 60 pratiquants de Falun Gong ont assisté à la conférence.

  • Le 8 août 1999 : 138 pratiquants de Falun Gong ont pratiqué les exercices ensemble au parc de Wanlu dans la ville de Haiko, province du Hainan. Assiégés par la police chinoise, ils ont insisté pour finir leur pratique. Plus tard, cet incident a été qualifié de « incident du 8 août à Haiko ».

  • Le 8 août 1999 : Le maire de la ville de Jersey, dans le New Jersey, États-Unis, est devenu le premier maire au monde à proclamer « La Journée de M. Li Hongzhi », depuis que Jiang Zemin a commencé à persécuter le Falun Gong, le 20 juillet 1999.

  • Le 16 août 1999 : Chen Ying, une étudiante de 17 ans de l'école secondaire de Shuren dans la ville de Jiamusi, province du Heilongjiang, a été arrêtée par la police alors qu'elle se rendait à Pékin faire appel pour le Falun Dafa. Chen Ying, en raison de la pression due aux paroles prononcées par la police, aux coups et aux menaces, a sauté du train en marche et elle en est morte. Cette nouvelle et une photo de Chen Ying et de sa mère ont été publiées sur Minghui.org (version chinoise de Clearwisdom.net) le 25 octobre 1999. Le nom de Chen Ying est devenu le premier nom sur la liste de Minghui.org des pratiquants de Falun Gong qui sont morts suite à la persécution.

  • Le 9 octobre 1999 : La première conférence de partage d'expériences de Falun Dafa utilisant l'anglais comme langue principale dans la région métropolitaine de New York à Philadelphie a eu lieu à Rutgers, à l'Université d'État du New Jersey. Plus de 100 pratiquants de Falun Gong ont assisté à la conférence.

  • Le 16 octobre 1999, Minghui.org a publié le premier cas où un pratiquant de Falun Gong parfaitement sain était jeté dans un établissement psychiatrique comme forme de persécution. Cheng Zhong, un pratiquant de Falun Gong de la province du Jiangsu, a été envoyé au Troisième hôpital populaire de Wujin, (un hôpital psychiatrique), où il a été soumis à des injections de drogues neurotoxiques et à des décharges électriques.

  • Le 25 octobre 1999 : Au cours du programme d'informations du réseau de la télévision centrale chinoise, l'interview d'un journaliste avec Jiang Zemin a été diffusé, lequel affirmait que « le Falun Gong est une secte maléfique ». Après que l'entrevue a été diffusée à la télévision, des centaines de pratiquants de Falun Gong sont allés place Tiananmen et au People's Congress Hall faire appel pour le Falun Gong et ont été arrêtés par la police chinoise.

  • Le 26 octobre 1999 : Tous les grands médias du gouvernement chinois ont publié le discours de Jiang Zemin du 25 octobre 1999 sous le titre de « Le Falun Gong est une secte maléfique ». Ce discours est considéré comme l'annonce officielle du régime de Jiang à l'encontre du Falun Gong. Près de 1000 pratiquants de Falun Gong sont allés place Tiananmen au Bureau national des appels et ont été arrêtés.

  • 27 octobre 1999 : Le People's Daily a publié l'article « Le Falun Gong est une secte maléfique » écrit par un commentateur « spécial ». Environ 600 pratiquants de Falun Gong ont été arrêtés quand ils ont affiché des banderoles disant « Falun Dafa est bon » sur la place Tiananmen. Dix-sept pratiquants de Falun Gong sont montés sur le portail avant de la place Tiananmen pour suspendre les banderoles du Falun Gong. Quinze d'entre eux étaient des pratiquants de Falun Gong de Pékin. Ils ont été condamnés de quatre mois à deux ans de prison. Les deux autres pratiquants ont été envoyés dans les prisons des villes de leur résidence.

 

  • 28 octobre 1999 : Une trentaine de pratiquants de Falun Gong ont tenu une conférence de presse secrète à Pékin où ils se sont identifiés avec leurs vrais noms. Ils ont été photographiés et interviewés par des médias occidentaux tels que l'AP, Reuters, RFA et le New York Times. Le même jour, AP et Reuters ont publié des articles sur l'interview. Le New York Times, South China Morning News et plusieurs journaux européens ont publié les interviews avec de grandes photos le lendemain. Beaucoup des pratiquants de Falun Gong qui sont apparus à la conférence de presse secrète ont été arrêtés plus tard. Mme Ding Yan et M. Cai Mintao ont été torturés à mort en l'an 2000. Mme Gu Lina a été condamnée à quatre ans de prison. M. Jiang Chaohui et Mme Zhang Ke ont été condamnés à trois ans de prison. Mme Liu Dongmei a été condamnée à trois ans de travaux forcés. Mme Lei Xiaoting a été condamnée à deux ans de prison. Le sort des autres pratiquants qui ont assisté à la conférence de presse est actuellement inconnu.

  • 30 octobre 1999 : Le Comité permanent du Congrès populaire chinois a adopté une loi intitulée « Bannir les sectes maléfiques et ainsi prévenir et punir les activités des sectes maléfiques ». Tous les principaux médias en Chine ont publié « une explication sur la façon de poursuivre les activités criminelles des sectes maléfiques avec la loi existante » de la Cour suprême et de Cour législative de la Cour suprême populaire. Bien que le Falun Gong n'ait pas été mentionné dans l'explication, le grand public a eu l'impression que l'explication allait servir de fondement pour oppresser le Falun Gong.

  • 1er novembre 1999 : Les organisations législatives en Chine ont annoncé par les médias que quatre membres de l'ancienne Association de recherche du Falun Dafa, dont Li Chang, Wang Zhiwen, Ji Liewu et Yao Jie, qui étaient détenus depuis plusieurs mois, avaient été formellement arrêtés.

  • 6 et 7 novembre 1999 : La première conférence australienne de partage d'expériences de Falun Dafa utilisant l'anglais comme langue principale a eu lieu à Gold Coast. Plus de 250 pratiquants de Falun Gong d'Australie, de Guangzhou (Chine), de Hong Kong, du Canada et de Nouvelle-Zélande y ont assisté.

  • 13 novembre 1999 : Jiang et ses acolytes ont condamné publiquement pour la première fois des pratiquants de Falun Gong à la prison. Quatre pratiquants de Falun Gong de la province du Hainan ont été condamnés à des peines allant de deux à douze ans de prison lors des procès devant la Cour populaire intermédiaire de la ville de Haikou. M. Song Yuesheng a été condamné à douze ans de prison, M. Cheng Yuan à sept ans, M. Jiang Shilong à trois ans, Mme Liang Yulin à deux ans et des centaines de pratiquants de Falun Gong ont été condamnés à trois ans dans des camps de travaux forcés. L'AP a rapporté ce procès le même jour.

  • Le juge Chen Yuanchao (âgé de 52 ans) de la Cour populaire du niveau intermédiaire de la ville de Haikou, a pris l'initiative de siéger comme juge dans cette cause. Jiang et son régime ont décerné à Chen Yuanchao le Prix du mérite national de second rang, le prix du Mérite national du premier rang et le titre de « Juge modèle » pour avoir créé de toutes pièces des « infractions criminelles » à utiliser pour condamner les pratiquants de Falun Dafa, .

    Quatre ans plus tard, selon un rapport du Hainan Daily du 13 août 2003, Chen Yuanchao a été hospitalisé en avril 2002, avec un cancer grave du poumon. Il a beaucoup souffert, il n'a pas pu être opéré et a fini par mourir le 2 septembre 2003. Cela peut être considéré comme une preuve de la loi céleste : « Le bien sera récompensé par le bien et le mal rencontrera la rétribution. »

  • 18 et 19 novembre 1999 : La Chambre et le Sénat des États-Unis ont passé, respectivement, les résolutions 217 et 218, exhortant le gouvernement chinois à cesser la persécution du Falun Gong.

  • 3 décembre 1999 : Les pratiquants de Falun Gong ont appris que la Cour intermédiaire populaire de Pékin allait juger devant les tribunaux Li Chang, Wang Zhiwen, Ji Liewu, Yao Jie. Des milliers de pratiquants de Falun Gong se sont présentés au palais de justice pour demander l'autorisation d'assister au procès et ils ont été arrêtés.

  • 6 décembre 1999 : 52 pratiquants de Falun Gong dans le district de Fangshan, Pékin, ont été jetés dans l'hôpital psychiatrique de Zhoukoudian à Pékin.

  • 26 décembre 1999 : Alors que la société et les médias occidentaux se concentrent sur les activités des vacances de Noël, la Première Cour populaire de niveau intermédiaire a déclaré les membres de l'ancienne Association de recherche du Falun Dafa, dont Li Chang, Wang Zhiwen, Ji Liewu et Yao Jie, coupables de faire « Obstruction à la justice avec une secte maléfique » et les a condamnés respectivement à 18, 16, 12 et 7 ans de prison. Le même jour, des milliers de pratiquants de Falun Gong sont allés au tribunal demander l'autorisation d'assister au procès et ont été arrêtés.

  • 5 janvier 2000 : L'AFP (Agence France Presse) a rapporté que le réseau de renseignements chinois de l'étranger avait collecté sur une liste noire les noms de 1000 pratiquants de Falun Gong à l'étranger.

  • 19 janvier 2000 : M. Li Hongzhi a publié sa photo pour la première fois sur le site Minghui.org. Avec une notation qui se lit comme suit : « Maître Li regardant tranquillement les étudiants et les gens de ce monde au milieu des montagnes après avoir quitté New-York après le 20 juillet 1999. » M. Li Hongzhi a aussi publié pour la première fois un message important aux disciples après le 20 juillet 1999, date du début de la persécution généralisée. Cela a marqué le début de tous les nouveaux articles et de toutes les nouvelles conférences publiés sur le site Minghui.org durant cette période spéciale. Cette photo a ensuite été incluse dans Points essentiels pour avancer avec diligence (II) et la notation a été changée en « Après le le 20 juillet 1999, le Maître a quitté New York et regarde sereinement ce monde dans les montagnes. »

  • 23 mars 2000 : Amnesty International à Hong Kong a condamné fortement la répression des mouvements spirituels de la Chine en Chine, y compris le Falun Gong.

  • 25 avril 2000 : Minghui.org a publié la traduction du Wall Street Journal : « Pratiquer le Falun Gong est un droit, a dit Mme Chen, jusqu'à son dernier jour. » L'article original a été publié le 20 avril 2000 dans le Wall Street Journal par Ian Johnson, un journaliste. AP et Reuters ont l'un et l'autre rapporté que Ian Johnson a remporté le Prix Pulitzer pour ses reportages sur les cas du Falun Gong.

  • Le 17 février 2000, une pratiquante de Falun Dafa âgée de 59 ans, Mme Chen Zixiu, de Xujiaxiaozhuang, Beiguan, district de Weicheng, ville de Weifang, province du Shandong, a été arrêtée au « Centre de transformation et de détention du Falun Gong » - établi par le gouvernement du district de Weicheng. La police l'a torturée pour tenter de la faire renoncer à sa pratique.

  • Dans la matinée du 21 février 2000, Mme Chen Zixiu a été battue à mort par la police du Centre de transformation et de détention du Falun Gong. Son corps a été envoyé à l'hôpital de la ville par l'administration du quartier de Chengguan.

  • Le 29 février 2000, le cas de Mme Chen Zixiu a été exposé sur le site Minghui.org et dans The Wall Street Journal. Cet article a causé une inquiétude généralisée quant à sa mort dans la communauté internationale.

  • Le 16 avril 2001, Ian Johnson a remporté le Prix Pulitzer 2001 pour ses reportages internationaux. Le rédacteur en chef du Wall Street Journal, Paul E. Steiger, a déclaré que les reportages de Johnson étaient « un exemple formidable de courage et de détermination face aux fortes pressions exercées par les forces de police contre le reportage, combiné à une écriture très sensible et puissante ». AP

  • Mai 2000 : Les pratiquants de Falun Gong ont lancé un nouveau site Internet, XinSheng.net, précédemment nommé Buhuo.net.

  • 22 mai 2000 : M. Li Hongzhi a publié son premier poème depuis le début de la persécution, intitulé « Le cœur naturellement clair », écrit le 12 octobre 1999, qui a touché les pratiquants du monde entier.

  • 15 juin 2000 : Minghui.org a publié l'article éditorial « Un deuxième nouvel article authentique de Maître Li depuis le 22 juillet 1999 va être publié dans quelques jours » pour discuter des faux articles qui circulaient à cette époque. C'était la première fois que la publication d'un nouvel article était annoncée à l'avance. Le site Internet a aussi publié l'enseignement de M. Li Hongzhi, « Les pratiquants doivent prêter attention à l'attitude du site Minghui.net sur tous les sujets importants. » Les mots originaux sont : « Ce n'est pas pour dire que le site Minghui ne fait pas d'erreurs, mais sur des questions importantes, il faut impérativement voir l'attitude du site Minghui. Si j'ai fait publier sur le site Minghui ma photo et l'article ''Le cœur naturellement clair'' c'est dans l'objectif de vous établir un site digne de confiance. »

  • 16 juin 2000 : M. Li Hongzhi a publié : « Aller vers la plénitude parfaite » sur le site Minghui.org en chinois, mettant l'accent sur le fait que les pratiquants devraient laisser aller leurs « attachements fondamentaux ».

  • 26 juin 2000 : La première déclaration solennelle selon laquelle « toutes les déclarations, signées sous la pression extrême de la persécution, acceptant d'abandonner la cultivation du Falun Gong sont nulles et non-avenues » est publiée sur Minghui.org.

  • 29 juin 2000 : M. Li Hongzhi a publié « Référence à une prophétie » sur Minghui.org.

  • 2 juillet 2000 : M. Li Hongzhi a publié « Utiliser sa volonté » sur Minghui.org.

  • 5 juillet 2000 : M. Li Hongzhi a publié « Éliminer l'interférence » sur Minghui.org

  • Juillet 2000 : Adrienne Clarkson, la gouverneure générale du Canada, a écrit une lettre de soutien pour la semaine du Falun Dafa.

  • 14 juillet 2000 : Le Bulletin d'information du Falun Dafa a publié l'article « Sur des sujets importants, les pratiquants doivent prêter attention à l'attitude de Minghui Net », qui appelait tous les pratiquants de Falun Dafa à comprendre et à répandre largement les documents de Minghui Net.

  • 18 juillet 2000 : Les éditeurs de Minghui ont publié l'article « Notre Maître bienveillant et vénérable », révélant la profonde vérité derrière la façon dont les pratiquants et les gens du monde traversent les catastrophes en 2000 et encourageant les pratiquants à avancer avec diligence dans cette bataille historique entre le bien et le mal et dans cette période de cultivation durant la rectification de Fa.

  • Août 2000 : Herb Gray, la vice-première ministre, Sheila Copps, la ministre du Patrimoine canadien, A. Anne McLellan, la ministre de la Justice et procureure générale du Canada et beaucoup d'autres fonctionnaires du gouvernement canadien ont écrit un total de 70 lettres de félicitations pour la « Semaine du Falun Dafa au Canada ».

  • Août 2000 : Le Centre d'information du Falun Dafa (anglais) a été établi aux États-Unis, géré par des bénévoles du Falun Dafa.

  • 29 août 2000 : Le pratiquant de Falun Gong Zhu Keming de Hong Kong et le pratiquant de Falun Gong Wang Jie de Pékin ont déposé une plainte pénale devant la Cour suprême en Chine contre Jiang Zemin, Zeng Qinghong et Luo Gan pour violation de la Constitution chinoise et persécution du Falun Gong. Dans leur action en justice, ils ont également formulé six demandes, dont le retrait du mandat d'arrestation de M. Li Hongzhi, le retrait des « six interdictions » du ministère de la Sécurité publique, la libération des pratiquants de Falun Gong illégalement détenus et la traduction de Jiang, Zen et Luo en justice.

    En réponse à leur poursuite judiciaire contre Jiang, les pratiquants de Falun Dafa Zhu Keming et Wang Jie ont été arrêtés à Pékin. C'était la première fois que des pratiquants de Falun Dafa intentaient un procès contre Jiang, et que des plaignants étaient illégalement punis.

  • 26 septembre 2000 : Les éditeurs de Minghui ont publié « Instructions sérieuses – note de la dernière conversation du Maître. » M. Li Hongzhi a donné de sérieux conseils à Ses disciples sur la plénitude parfaite pendant la période de la rectification de Fa, y compris comment élever sa compréhension en se basant sur le Fa, de nombreuses situations chez les pratiquants et plus encore.

  • 8 octobre 2000 : La World Falun Dafa Radio, une station de radio créée par des pratiquants bénévoles de Falun Gong, a commencé à émettre à San Francisco, États-Unis.

  • Octobre 2000 : Dans le but de forcer les pratiquantes de Falun Gong détenues à renoncer à leur croyance dans le Falun Gong, le camp de travaux forcés de Masanjia à Shenyang, province du Liaoning, a déshabillé les pratiquantes de Falun Gong et les a jetées dans les cellules des détenus.

  • Octobre 2000 : Plus de trente congressistes et professeurs au niveau collégial aux États-Unis et au Royaume-Uni ont nominé M. Li Hongzhi et ses disciples de Dafa comme candidats au Prix Nobel de la Paix.

  • 21 octobre 2000 : Plus de 800 pratiquants de Falun Gong ont organisé une conférence de partage d'expériences à San Francisco, États-Unis. M. Li Hongzhi est apparu à la conférence pour la première fois depuis le début de la persécution et a donné une conférence de Fa. Sa conférence a été publiée par la suite dans Guider le voyage.

    Le 28 octobre 2000, les pratiquants de Falun Gong ont produit des programmes pour la FGM TV et les ont diffusés par satellite et câble en Amérique du Nord. Ces programmes de télévision ont pu être regardés aux États-Unis, au Canada et au Mexique.

  • Le 2 novembre 2000, la Cour populaire de Chine a condamné Liang Jiantian à la prison à vie et Liu Jinsong à 20 ans de prison pour avoir imprimé et vendu des livres de Falun Gong.

  • Le 19 novembre 2000, les pratiquants de Falun Dafa à l'extérieur de la Chine ont créé le site Internet Zhengjian. Le site a été formellement établi par les pratiquants de l'Institut de technologie du Massachusetts et de Washington D.C. Son but est de recueillir les documents des civilisations et de la science préhistoriques.

  • Le 24 novembre 2000, les éditeurs de Minghui ont publié : « En ce qui concerne le produit qui perturbe l'esprit », faisant connaître l'enseignement de M. Li Hongzhi sur la question. Il « ne croit pas que les psychotropes puissent jouer ce genre de rôle, mais certains de nos élèves ont utilisé ce prétexte pour ne pas passer les tests qu'ils devaient réussir, et si les psychotropes pouvaient vraiment jouer un tel rôle, et s'ils [les élèves] ont commis de grands méfaits sous l'influence de la drogue, ils devraient travailler encore plus dur pour expliquer la vérité aux gens afin de rattraper ce qui a été perdu. »

  • Novembre 2000 : Les Amis du Falun Gong, aussi connus sous le nom de : « Citoyens américains en soutien à la liberté de croyance des pratiquants de Falun Gong », a été établi.

  • 19 novembre 2000 : « Les citoyens australiens en soutien à la liberté de croyance des pratiquants de Falun Dafa », alias « Amis du Falun Gong », a été créé.

  • 1er décembre 2000 : Minghui.org publie l'article de Maître Li intitulé : « Éliminer la perversité » dans lequel il déclare : « À propos de la rumeur que je vais à Beijing, que personne n'aille le croire. Si publiquement je fais quelque chose ou qu'il y a un nouveau JingWen, ce sera forcément publié sur le site Clartés et Sagesse (Minghui.org). Les ''Écritures'' qui ne sont pas publiées sur le site Internet Clartés et Sagesse sont absolument fausses. Tous ceux qui font circuler ces types d'écritures doivent se pencher sur l'origine des fausses écritures et exposer le mal. »

  • 19 décembre 2000 : « Enseignement de la Loi lors de la Conférence de Loi de la région des Grands Lacs en Amérique du Nord » a eu lieu à Ann Harbor, Michigan. M. Li Hongzhi est apparu à la conférence et a donné un enseignement de Fa. Son enseignement a été recueilli dans Guider le voyage.

  • 23 décembre 2000 : 3000 pratiquants de Falun Gong de 18 pays et régions ont tenu une conférence de partage d'expériences à Taipei, Taïwan. C'était la première fois qu'une conférence de partage d'expérience de cultivation internationale avait lieu à Taïwan. La vice-présidente de Taïwan, Lu Xianlian, a pris la parole à la conférence.

  • 1er janvier 2001 : Un article de M. Li Hongzhi « Être à bout de Tolérance » a été publié sur Minghui.org.

  • 1er janvier 2001 : Au moins 700 pratiquants de Falun Dafa en Chine sont allés place Tiananmen faire appel pour avoir le droit de pratiquer le Falun Gong. La police a arrêté un pratiquant toutes les deux minutes.

  • Le 10 janvier 2001, le professeur Zhang Kunlun a été condamné à trois ans de prison. Grâce à l'intervention du gouvernement canadien, professeur Zhang a été libéré. C'était la première fois qu'un cas était secouru avec succès par la communauté internationale.

  • Janvier 2001 : « Les Amis du Falun Gong, Canada » a été établi.

  • 4 janvier 2001 : fawanghuihui.org a été établi pour recueillir et compiler les cas de persécution contre le Falun Gong ainsi que les noms des persécuteurs.

  • 6 janvier 2001 : La première école Minghui a été établie à Washington D.C. Par la suite, des écoles Minghui ont été établies dans de nombreuses villes de par le monde, incluant : Sidney et Melbourne en Australie ; Toronto, Vancouver, Ottawa au Canada, et beaucoup de villes à Taïwan et en Thaïlande ; Tokyo au Japon ; Séoul en Corée du Sud ; la ville de New York, dans le New Jersey, à Atlanta, à Houston, dans le Minnesota, le Colorado, à Chicago et ailleurs aux États-Unis.

  • 23 janvier 2001 : La fausse histoire des auto-immolations place Tiananmen est apparue. L'agence de presse Xinhua, le média officiel du régime de Jiang, a diffusé la nouvelle une heure après que l'événement se soit produit, affirmant que cinq pratiquants de Falun Gong s'étaient auto-immolés par le feu. Plus tard, ils ont changé le nombre de personnes auto-immolées passant de cinq à sept. Le même jour, Minghui.org a publié un communiqué de presse du Centre d'information du Falun Dafa : « Le Parti communiste chinois a fabriqué la tragédie des immolations par le feu, l'agence Xinhua a monté un coup contre le Falun Gong en répandant des rumeurs », et fait appel pour qu'une enquête immédiate indépendante soit enclenchée pour découvrir la vérité.

  • Le 4 février 2001, le Washington Post a publié un article intitulé : « Les flammes des immolations par le feu illuminent la scène obscure de la Chine – l'objectif des immolations publiques par le feu vise à renforcer la lutte contre le Falun Gong. » Dans l'article le journaliste révèle que personne n'avait vu une des victimes, Liu Chunling, pratiquer le Falun Gong.

  • Le 15 février 2001, le Conseil européen a adopté une résolution pour soutenir la liberté de croyance et de religion en Chine. La résolution souligne qu'en raison de la persécution du Falun Gong par le gouvernement chinois au cours des deux dernières années, plus de 50 000 pratiquants de Falun Gong avaient été arrêtés, plus de 25 000 avaient été emprisonnés, envoyés dans des camps de travail ou internés dans des hôpitaux psychiatriques et qu'au moins 137 avaient été torturés à mort. La résolution demandait au gouvernement chinois de libérer toutes les personnes innocentes qui avaient été détenues pour avoir pacifiquement exercé des droits internationalement reconnus de liberté de croyance et de religion.

  • 14 mars 2001 : M. Li Hongzhi gagne le Prix international de la Liberté religieuse de l'organisation Freedom House aux États-Unis.

  • 27 avril 2001 : Des livres de Falun Dafa ont été présentés au Salon annuel international du livre à Genève, Suisse.

  • 19 mai 2001 : M. Li Hongzhi a publié : « La grandeur des disciples » sur Minghui.org. Des milliers de pratiquants de Falun Gong ont eu une conférence de partage d'expériences de Falun Dafa à Ottawa, au Canada. M. Li Hongzhi est apparu à la conférence de Fa et a donné un enseignement, lequel a été publié plus tard dans Guider le voyage. C'était la première fois que M. Li Hongzhi enseignait à ses élèves le fait « d'émettre la pensée droite ».

 

  • Le 14 mai 2001, Asia Week classe M. Li Hongzhi comme le plus puissant communicant parmi les 50 personnes les plus influentes d'Asie.

  • 27 mai 2001 : Les éditeurs de Minghui font paraître pour la première fois une annonce pour tous les pratiquants du monde entier d'émettre la pensée droite suivant une horaire unifié.

  • 30 mai 2001 : Amnesty International a qualifié Jiang Zemin d'une des « canailles des droits de l'homme » de l'an 2000.

 

  • Le 4 juin 2001, la plus haute Cour chinoise et le plus haut parquet chinois ont publié des « explications sur les problèmes juridiques dans l'application de la loi concernant les crimes d'organisation et de recours aux sectes », parce que les pratiquants distribuaient largement des documents de clarification de la vérité au grand public. Dans l'article, il est déclaré que toute personne qui distribue des dépliants, DVD, VCD ou CD, peut être considérée comme étant en train de perpétrer le crime d'« Incitation à la déstabilisation du pays » ou de « Renverser le gouvernement ».

  • Le 11 juin 2001, le groupe éditorial de Clearwisdom.net (la version anglaise de Minghui.net) émet un avis pour tous les pratiquants d'émettre la pensée droite ensemble à trois moments de la journée.

  • Le 15 juin 2001, plus de 600 pratiquants de Falun Gong d'environ 23 pays se sont rassemblés à Göteborg durant le Sommet de l'Union européenne. Ils ont organisé un défilé dans la ville et tenu des conférences de presse. Ils ont initié le « S.O.S. Marche globale de sauvetage » pour demander l'aide de la communauté internationale pour arrêter la persécution brutale des pratiquants de Falun Gong en Chine.

  • Le 20 juin 2001, l'« atrocité du camp de travaux forcés de Wanjia » s'est produite. Le camp de travaux forcés de Wanjia est situé dans la ville de Harbin, province du Heilongjiang, en Chine. La tragédie impliquait les pratiquants de Falun Gong Li Xiuqing, Zhang Yulan et Zhao Yayun morts de la persécution, huit pratiquants secrètement envoyés à l'hôpital dans un état comateux et quatre pratiquantes transférées dans le groupe des hommes pour être isolées. En raison d'un contrôle strict de l'information par le camp des travaux forcés, les étrangers pensaient que les quinze pratiquants de Falun Gong avaient tous été torturés à mort.

  • À partir de juillet 2001, les pratiquants de Falun Gong en Amérique, en Europe, en Australie et dans plusieurs pays d'Asie ont commencé les activités « S.O.S. Sauvetage des pratiquants de Falun Gong persécutés en Chine » en voyageant à pied, à vélo ou en voiture.

  • Le 5 juillet 2001, le Conseil d'État américain a publié un bulletin « Falun Gong en Chine ». Il exhortait la Chine à libérer les pratiquants de Falun Gong détenus.

  • Le 17 juillet 2001, le pratiquant de Falun Gong, Peng Liang de la ville de Wuhan, a poursuivi Zhao Zhifei devant un tribunal américain. Le frère de Peng, Peng Ming et sa mère Li Xiuying ont été torturés à mort en Chine. Zhao Zhifei est le chef du département de la Sécurité publique de la province du Hubei et le chef principal du « Bureau 610 » dans la province du Hubei. Fin août 2001, de nombreux pratiquants qui ont aidé Peng Liang ont été arrêtés. La situation de Peng Liang est actuellement inconnu.

  • Le 20 juillet 2001, la Société internationale des droits de l'homme a publié une annonce dans laquelle elle demandait la fin de la persécution et de l'assassinat des pratiquants de Falun Gong.

  • Le 21 juillet 2001, environ 4000 pratiquants de Falun Gong d'une trentaine de pays se sont rassemblés au Centre Kennedy à Washington DC pour une conférence de partage d'expériences. M. Li Hongzhi a donné des enseignements à la conférence. Son enseignement a plus tard été publié dans le livre Guider le voyage.

  • Fin juillet 2001, plus de 130 pratiquantes de Falun Gong détenues dans le camp de travaux forcés de Masanjia ont entamé une grève de la faim collective pour protester contre la prolongation illégale des peines des pratiquantes détenues dont le terme était expiré.

  • En août 2001, afin de soutenir les pratiquantes détenues dans le camp de travaux forcés de Masanjia, les pratiquants de Falun Gong du monde entier ont fait des grèves de la faim devant les ambassades ou les consulats chinois dans divers pays. Parmi eux, les pratiquants de Vancouver, au Canada, ont fait une longue manifestation de 24 heures sur 24, pendant 21 mois, laquelle ne s'est terminée qu'en mai 2003.

  • En août 2001, La Presse du Lotus d'Or (Jin-Lian-Hua) a publié Le Ciel et la Terre se tournent tous deux vers le Falun Dafa, qui a été édité par l'Association de Falun Dafa de l'Amérique du Nord. Le livre rassemblait plus de 600 proclamations pour le Falun Dafa faites par des représentants du gouvernement et des organisations non gouvernementales aux États-Unis, au Canada, en Australie, en Nouvelle-Zélande, en Chine, en Russie, au Japon et dans d'autres régions.

  • Le 14 août 2001, lors de la 53e réunion du Comité associé de la promotion et de la protection des droits de l'homme des Nations unies, l'Organisation des Nations unies pour l'Éducation a fait une déclaration pour souligner que « L'événement des auto-immolations de Tiananmen » était dirigé par le gouvernement chinois dans le seul but de calomnier le Falun Gong. L'Organisation des Nations unies pour l'Éducation a condamné le « terrorisme national » du régime de Jiang Zemin dans la persécution du Falun Gong.

  • Le 9 septembre 2001, le site Yuanming.net, qui a changé son nom pour Yuanming.net d'Europe a été remis en état de fonctionnement après plus d'un an sans aucune activité.

  • Le 13 septembre 2001, M. Li Hongzhi, fondateur du Falun Gong, a été nominé au Prix Sakharov du Parlement européen pour la liberté de pensée.

  • Fin octobre 2001, le Premier ministre canadien Jean Chrétien a soulevé la question du Falun Gong directement à Jiang Zemin pendant l'APEC (Coopération économique Asie-Pacifique), qui s'est tenue à Shanghai.

  • Le 27 septembre 2001, selon un rapport de Clearwisdom.net (www.minghui.ca), durant quatre mois (de mai à août 2001), des statistiques incomplètes ont révélé que plus de 120 fonctionnaires et policiers sont morts subitement et 325 d'entre eux ont subi des blessures accidentelles ou des accidents de la route ; ce qui a été considéré comme une rétribution karmique pour leur persécution des pratiquants de Falun Gong.

    Minghui a publié un article intitulé : « Saisir le temps pour clarifier la vérité envers le précieux peuple chinois », dans lequel il est déclaré : « L’humanité d’aujourd’hui s'est construite sur d’innombrables légendes historiques majestueuses peu connues des êtres humains. Avant un temps très lointain, dans la voûte céleste immense, les maîtres et les rois des systèmes cosmiques de différents niveaux - pleins de compassion pour les êtres, afin d’obtenir la Loi au moment où la Loi rectifierait l’univers et apporter en conséquence le salut aux êtres qu’ils représentent - après avoir traversé de multiples tribulations et accepté les humiliations, sont descendus dans le monde profane de l’être humain, sont entrés dans les trois mondes, se sont égarés dans ce monde où ils ont subi pleinement l’humiliation des vies inférieures des trois mondes, ont engendré aussi, pour pouvoir y vivre, d’innombrables karma. Combien de maîtres suprêmes, combien de rois de loi sacrés ont subi les tribulations dans les trois mondes, voire même, le monde humain pour attendre l’obtention de la Loi. »

    L'article exhortait tous les pratiquants de Dafa à : « Pour cela, il y a un sens très profond pour ce qui est de saisir le temps, à travers toutes les voies de tous les niveaux, prendre des mesures efficaces de toutes sortes pour clarifier la vérité de façon approfondie et détaillée à la population chinoise, aider le peuple chinois à connaître de façon positive la Grande Loi... En même temps, il est très important de bien faire tout cela avec la raison, la sagesse en choisissant les manières faciles à appréhender, à accepter par les interlocuteurs. »

    Cet article a marqué le début des efforts mondiaux pour clarifier la vérité de Dafa à tous, en particulier au peuple chinois.

  • Le 20 novembre 2001, 36 pratiquants de Falun Gong (tous des Occidentaux) de 12 pays se sont rassemblés place Tiananmen pour protester contre la persécution du Falun Gong en brandissant une banderole avec les mots : « Authenticité-Bienveillance-Tolérance ». Ils ont été expulsés le lendemain et interdits d'entrer en Chine pendant cinq ans.

  • Début 2002, le site Internet « Taïwan Fang Guang Ming » a été installé. Le 2 février 2002, il a publié le premier programme télévisé intitulé « Falun Dafa à Taïwan (édition révisée) ».

  • Le site Minghui.org a rapporté le 7 mars 2002 que deux programmes de Falun Gong, dont « Falun Dafa dans le monde » et « Auto-immolations ou coup monté », ont été diffusés sur huit chaînes câblées dans la ville de Changchun, dans la province du Jilin. L'émission a duré de 40 à 50 minutes sans interruption. Le rapport dit qu'aux environs de 8 h 00, le 5 mars, plusieurs centaines de milliers d'abonnés des chaînes câblées de la ville de Changchun regardaient des émissions de télévision quand tout à coup, huit canaux se sont transformés en documentaires montrant la vérité du Falun Gong. Le fondateur du Falun Gong et des scènes de pratiquants pratiquant collectivement les exercices à travers le monde ont émergé à une heure de grande écoute de la télévision en Chine.

  • Après cet événement, Jiang Zemin a ordonné secrètement de « tuer sans pitié ». Pendant la période du 6 au 9 mars, plus de 100 pratiquants de Falun Dafa à Changchun ont été enlevés ou détenus.

  • Le 8 mars 2002, M. Li Hongzhi a publié l'article « Aborder les problèmes avec la pensée droite » sur Minghui.org. Il a dit : « Le fait qu’actuellement les disciples de Dafa en Chine continentale clarifient la vérité à la population chinoise en utilisant la télévision consiste à révéler la persécution de la perversité, consiste à sauver les êtres empoisonnés par la tromperie fabriquée par la perversité, consiste en un acte compatissant et grandiose. »

  • Minghui.org a rapporté le 30 mars que la police de la province du Jilin menait des raids massifs sous les ordres directs de Jiang Zemin. Le site Internet rapportait que pendant la période du 5 au 24 mars, la police avait arrêté plus de 5000 pratiquants de Falun Gong à Changchun. Au moins huit personnes avaient été torturées à mort et la plupart avaient été incinérées en secret par la police. Ceux que nous connaissons sont :

    (1). Mme Shen Jianli, âgée de 34 ans, professeur au département de mathématiques appliquées à l'Université du Jilin, arrêtée le 6 mars et torturée à mort par la police locale fin avril 2002 ; son mari Zheng Weidong, aussi pratiquant de Falun Gong, est toujours détenu. Des amis prennent soin de leur fille âgée de quatre ans.

    (2). Dans la nuit du 11 mars, Liu Haibo, âgé de 34 ans, a été arrêté chez lui par le sous-bureau de la Sécurité publique du district de Kuancheng de la ville de Changchun. La police l'a torturé et interrogé pendant une nuit entière, jusqu'à ce que les policiers constatent qu'il était dans un état critique après 1 h 00, le jour suivant. Liu Haibo a été envoyé aux urgences, mais il était déjà mort.

    (3). Le 16 mars, un autre pratiquant de Falun Gong (âgé de plus de 30 ans, employé de la Banque de commerce) a été torturé à mort par la division de la police criminelle du département de police de Jincheng à Changchun.

    (4). Le 18 mars, Liu Yi (34 ans, vivant route de Qingnian, district de Luyuan, ville de Changchun) a également été battu à mort par la division criminelle de la police du district de Luyuan du département de police de la ville de Changchun. La police a surveillé les membres de sa famille 24 heures sur 24 et strictement bloqué les informations.

    (5). Le 20 mars, Mme Li Shuqin, 54 ans, a été enlevée par des agents de la police locale de Changjiu et torturée à mort au centre de détention n° 3 de Changchun.

    (6). Hou Mingkai : le « Bureau 610 » a offert une récompense de 50 000 yuans et une promotion de deuxième rang dans un poste du gouvernement, pour sa capture. Il a été arrêté le 21 août et battu à mort en moins de deux jours. Son corps a été incinéré secrètement le 23 août.

    (7). Mme Li Rong a été torturée à mort très rapidement fin mars ou début avril.

    (8) En septembre 2002, quinze autres pratiquants ayant participé à la diffusion de la vidéo du 5 mars dans la ville de Changchun ont été condamnés à des peines de prison allant de 4 à 20 ans de prison. M. Liu Chengjun, l'une des principales personnes ayant participé à la diffusion de la vidéo, est décédé le 26 décembre 2003 après avoir subi une torture en prison pendant un an et neuf mois.

  • Le 30 mars 2002 : Le Guangzhou Daily, le journal officiel, du comité du Parti de la ville de Guangzhou, a publié deux poèmes de M. Li Hongzhi. Le rédacteur en chef a été placé en détention par la suite.

  • Le 8 mai 2002, les éditeurs de Minghui ont envoyé un avis demandant aux pratiquants du monde entier d'émettre la pensée droite quatre fois par jour à 6 et 12 h 00 et 18 h 00 et 24 h 00, heure de Pékin.

  • Le 12 mai 2002, la chaîne de télévision locale All Villages Satellite Broadcast Television, qui couvre plus de dix provinces, y compris la Mongolie intérieure, le Yunnan, le Sichuan, le Guizhou, Chongqing, le Henan, l'Hunan, le Qinghai, le Shanxi et le Gansu, était en train de rediffuser les actualités de la CCTV. Pendant le programme, qui attaquait le Falun Gong, le programme s'est subitement arrêté pendant 3 minutes jusqu'à ce qu'il se termine.

  • Le 14 mai 2002, le Pape Jean-Paul II a rencontré une pratiquante de Falun Gong et offert une bénédiction pour le Falun Dafa dans le monde.

  • En juin 2002 : Jiang Zemin s'est rendu en Islande. Plus de 70 pratiquants de Falun Gong, qui avaient prévu protester contre la persécution du Falun Gong en Islande, ont été arrêtés à la frontière islandaise parce que leurs noms figuraient sur une liste noire fournie par le régime de Jiang. Morgunbladid, le plus grand quotidien d'Islande, a publié une page entière en chinois, en anglais et en islandais s'excusant auprès des membres du Falun Gong et des visiteurs étrangers d'origine asiatique. Plus de 450 Islandais de tous horizons – depuis des congressistes jusqu'à des poètes, des cols bleus aux étudiants - ont signé la déclaration. Près de 3000 Islandais ont défilé pour protester contre la persécution de la Chine envers le Falun Gong et l'interdiction faite par le gouvernement islandais aux pratiquants de Falun Gong d'entrer en Islande.

  • 17 juillet 2002 : Des pratiquants de Falun Gong australiens ont lancé un autre site internet de Falun Dafa, Guang Ming, http://www.xinguangming.org.

  • Le 16 août 2002, Talentvision, une chaîne de télévision en langue chinoise, diffusait un programme d'information de la Chine continentale diffamant le Falun Gong. Après avoir reçu des plaintes, le Conseil canadien des normes de la radiotélévision (CCNR) a conclu que la nouvelle concernant les meurtres commis en Chine continentale était injuste et inappropriée dans sa méthode de relier le meurtrier au Falun Gong. La décision du CCNR a déclaré que Talentvision avait enfreint quatre articles du code d'éthique et du code de la violence de l'Association canadienne des radiodiffuseurs et du Code d'éthique (journalistique) de l'Association des directeurs de la radio et de la télévision. Mo Ruoxiang, le président de Talentvision, a déclaré qu'il acceptait cette décision.

  • Vers le 17 août 2002, le programme de clarification de la vérité du Falun Gong « Procès de l'histoire » a été inséré dans le programme des chaînes câblées de la télévision de la ville de Xining, canton de Minhe et dans d'autres régions de la province du Qinghai.

  • En août 2002, la chaîne de télévision câblée de Fangshan dans la région de Pékin a été interceptée deux fois et un programme de clarification de la vérité du Falun Gong a été diffusé. C'est arrivé trois fois dans la partie orientale de l'agglomération de la ville de Baoding, province du Hebei. Chaque interception a duré plus de 70 minutes.

  • Les 23 et 27 août 2002, les pratiquants de Falun Gong ont réussi à télédiffuser deux clips vidéo de clarification de la vérité au sujet du Falun Gong : « Témoins de l'histoire » et « Falun Dafa dans le monde » lors des heures de pointe de 19 heures et de 20 heures, dans la partie nord de l'agglomération de Baoding, Laishui, Yixian, Zhuozhou, Gaobeidian et Xushui, dans la province du Hebei. Chaque diffusion a duré plus de 70 minutes.

  • Le 27 août 2002, la police du canton de Xushui, ville de Baoding, province du Hebei, a envoyé de nombreuses voitures de police et des policiers armés pour appréhender les pratiquants de Falun Gong qui avaient diffusé des programmes de télévision de clarification de la vérité dans les zones environnantes. La police a tiré sur les pratiquants de Falun Gong et a fracassé leur fourgonnette. Les agents de la sécurité publique ont arrêté six pratiquants de Falun Gong.

  • Le 27 août 2002, l'Association mondiale de psychiatrie a décidé d'envoyer une équipe en Chine pour enquêter sur l'utilisation abusive des traitements psychiatriques du régime de Jiang pour persécuter les dissidents.

  • Le 6 septembre 2002, les pratiquants de Falun Gong ont réussi à diffuser des vidéos de clarification de la vérité sur la télévision câblée du canton de Baiyin, ville de Baiyin, province du Gansu. Le programme a duré quinze minutes.

  • Le 29 décembre 2002, la conférence de partage d'expériences de Falun Dafa à Taïwan en 2002 a eu lieu au stade de l'Université nationale de Taïwan à Taipei (Taïwan). 5000 pratiquants ont assisté à la conférence. Le ministre adjoint de l'Intérieur M. Hsu, Ying-Shen, le maire de Taïpei, M. Ma Ying-Jeou et le président de l'Université nationale de Taïwan, M. Chen Wei-Jao, sont tous venus en personne donner des discours pour montrer leur respect et leur soutien aux pratiquants de Falun Gong. Plus tard, la vice-présidente de Taïwan, Mme Lu Hsiu-Lien, a envoyé un télégramme de félicitations et ses meilleures salutations aux pratiquants de Falun Gong.

  • Le 15 février 2003, plus de 1500 pratiquants de Falun Gong ont organisé une conférence de partage d'expériences de Falun Dafa à Los Angeles. M. Li Hongzhi a honoré la conférence de Fa de sa présence et a répondu aux questions sur la cultivation lors d'une grande conférence de Fa pour la première fois depuis le début de la persécution du Falun Gong.

  • Le 5 juin 2003, l'Autorité islandaise de protection des télécommunications a déclaré que le ministère de la Justice utilisait une liste noire pour empêcher les pratiquants de Falun Gong d'entrer en Islande.

  • Le 1er août 2003, selon une annonce de Minghui.org : les pratiquants de Falun Gong dans une région rurale du Hunan ont réussi à diffuser les programmes de télévision de clarification de la vérité du Falun Gong : « Témoin de l'histoire » et « Falun Dafa dans le monde », par émetteur pendant plusieurs minutes. Des dizaines de milliers de Chinois ont regardé ces émissions de télévision de clarification de la vérité. Tous les pratiquants de Falun Gong qui ont aidé à la diffusion se sont retirés de la zone en toute sécurité avant la diffusion. Selon les nouvelles, les pratiquants de Falun Gong en Chine ont conçu et produit une grande quantité d'émetteurs de télévision et d'émetteurs de radiodiffusion FM. Ils ont des minuteries internes et une grande puissance d'émission pour que plus de pratiquants de Falun Gong en Chine diffusent des programmes de télévision de clarification de la vérité de Falun Dafa.

  • Le 30 septembre 2003, la « Coalition mondiale pour traduire Jiang Zemin en justice » a formellement annoncé sa création au National Press Club de Washington, D.C. La coalition s'est engagée à incarner toutes les forces justes et à exposer tous les crimes de Jiang Zemin. La coalition veillera à ce que Jiang soit traduit en justice devant la Cour de la Conscience, la Cour de la Moralité et la Cour de justice. À ce jour, plus de 100 organisations et individus se sont joints [au mouvement] pour soutenir la coalition.

  • Le 15 octobre 2003 : Minghui.org a rapporté que toutes les provinces en Chine ont changé le nom du « Bureau 610 du Falun Dafa » pour « Bureau de la Purge de la secte maléfique » dans toute la Chine et ont affirmé que le « Bureau 610 » était dissout.

  • 3 novembre 2003 : Minghui.org a rapporté que dans la ville de Nahe, province du Heilongjiang, les pratiquants de Dafa ont diffusé avec succès des vidéos de clarification de la vérité en utilisant le système câblé de la télévision locale. Environ 600 foyers ont vu le programme concernant la vérité sur la persécution des pratiquants de Dafa et de Dafa.

  • 3 novembre 2003 : Minghui.org a rapporté que la Cour d'appel du Québec a rendu un verdict de culpabilité de diffamation du Falun Gong contre le journal Les Presses chinoises à Montréal et He Bing. La décision du tribunal sera rapportée dans la prestigieuse revue juridique Dominion Law Reports.

  • 8 novembre 2003 : La New Tang Dynasty TV (NTDTV), une chaîne de télévision chinoise privée, sans but lucratif, a remporté un prix honorifique au 51e Festival du film international de Columbia pour le film « Faux Feux (« False Fire ») : le nouveau critère tragique de la Chine en matière de tromperie d'État » dans lequel est analysé l'« incident des auto-immolations » place Tiananmen qui a eu lieu en 2001.

  • Le 14 novembre 2003 : Le Comité de collection des preuves matérielles de la persécution de Minghui.org a publié un article intitulé : « Avis sur la collection et conservation judicieuse des preuves matérielles ». Il suggère que les pratiquants en Chine continentale collectent toutes les preuves matérielles sur les mensonges, les diffamations et les accusations calomnieuses faites par les médias de Chine continentale et les autres preuves de persécution. L'article suggère aussi que les preuves recueillies soient envoyées au Comité de collection des preuves matérielles dès que possible si les conditions le permettent.

  • 29 novembre 2003 : Environ 1500 pratiquants de Falun Dafa d'Amérique du Nord et d'autres pays se sont réunis au World Congress Center à Atlanta, en Georgie, aux États-Unis, pour assister à la Conférence de partage d'expériences de cultivation du Falun Dafa en 2003 au sud-est des États-Unis. Le fondateur du Falun Dafa, M. Li Hongzhi, a donné une conférence de Fa et a répondu aux questions des pratiquants de Falun Gong concernant la cultivation et la pratique.

  • 20 janvier 2004 : Des représentants de l'Association canadienne de Falun Dafa, de la branche d'Ottawa de l'Organisation mondiale pour enquêter sur la Persécution du Falun Gong (WOIPFG) et Me David Matas, avocat international des droits de l'homme, ont tenu une conférence de presse à Ottawa. Au cours de la conférence de presse, il a été annoncé que le groupe avait présenté les noms de quinze responsables chinois, dont l'ancien président chinois Jiang Zemin, avec preuves à l'appui de leurs crimes lors de la persécution du Falun Gong en Chine, à des représentants du gouvernement canadien. La section des crimes haineux de la Gendarmerie royale du Canada (GRC) a mis les renseignements au dossier. Si n'importe quelle personne de la liste essaie d'entrer au Canada, une rapide enquête peut avoir lieu. À la fin du mois, le nombre de haut-fonctionnaires figurant sur la liste était passé à 45.

  • Fin février 2004 :

     

    Le Falun Gong s'était répandu dans plus de 60 pays et régions du monde entier et les gens à l'étranger commençaient à cultiver dans le Falun Dafa.

    Le livre principal du Falun Dafa, Zhuan Falun, traduit en 25 langues, était publié dans le monde entier. Le livre Falun Gong de Chine a été traduit dans 30 langues. La traduction des livres dans d'autres langues est actuellement en cours.

    Il y avait environ 110 sites Internet de Falun Dafa dans le monde.

     

  • À la mi-février 2004, le Falun Dafa avait reçu 1223 proclamations et félicitations ainsi que des lettres de remerciement : 1051 provenaient des États-Unis, 135 provenaient du Canada, 12 d'Australie, 9 de Taïwan, 6 d'Europe, 1 de Nouvelle-Zélande, du Japon, de l'Indonésie et du Pérou, et 6 de la Chine (avant 1999).

    Le nombre confirmé de pratiquants de Falun Gong à avoir été torturés à mort par le gouvernement communiste chinois a atteint 935.

  • Selon les statistiques internes du Parti communiste chinois, à la fin d'octobre 2001, le nombre de pratiquants de Falun Gong décédés en détention était de 1600.

  • Le nombre de pratiquants de Falun Gong jugés et déclarés coupables par le régime de Jiang a dépassé 6000 ; [Note : Les procès n'étaient pas légaux puisque la Constitution chinoise garantit la liberté de croyance et de rassemblement.]

  • Le nombre de pratiquants de Falun Gong détenus dans des camps de travaux forcés sans procès a dépassé 100 000 ;

  • Le chef adjoint d'un camp de travaux forcés en Chine a révélé qu'en 2001, il y avait 210 000 pratiquants de Falun Gong emprisonnés.

  • Le nombre d'arrestations de pratiquants de Falun Gong a dépassé plusieurs centaines de milliers.

  • Selon des informations internes fournies par le Bureau de la sécurité publique à Pékin, à la fin d'avril 2001, 830 000 arrestations de pratiquants de Falun Gong venus faire appel à Pékin pour le droit de pratiquer le Falun Dafa avaient été faites. Ce nombre ne comprend pas ceux qui ont refusé de donner leurs noms ou qui n'ont pas été enregistrés par la police au moment de l'arrestation.

  • Le nombre de pratiquants de Falun Gong envoyés dans des hôpitaux psychiatriques et ayant subi des injections de drogues qui endommagent le système nerveux central avait atteint plusieurs milliers.

  • D'innombrables pratiquants de Falun Gong ont été contraints d'assister à des cours de lavage de cerveau.

  • D'innombrables pratiquants de Falun Gong ont été contraints de quitter leurs foyers pour échapper à davantage de persécution.

  • Des centaines de millions d'amis, de familles et de collègues de pratiquants de Falun Gong ont été soumis à différents degrés de persécution et de lavage de cerveau.

  • 1/4 des revenus nationaux de la Chine ont été utilisés pour persécuter le Falun Gong de la manière suivante (la liste n'est complète) :

  • Des centaines de milliards de yuans venant des impôts payés par le peuple chinois ont été utilisés pour payer les salaires de la police chinoise qui travaille exclusivement à la persécution des pratiquants de Falun Gong, et pour payer ceux du personnel des « Bureaux 610 », une agence comparable à la Gestapo en Chine, représentant un total de plusieurs millions de personnes.

  • Le 27 février 2001, le régime de Jiang a approuvé un budget de 4 milliards de yuans pour installer des dispositifs de surveillance pour espionner et observer les pratiquants de Falun Gong.

  • En décembre 2001, le régime de Jiang a approuvé un budget de 4,2 milliards de yuans pour construire des centres de lavage de cerveau supplémentaires.

  • Selon les informations fournies par le Bureau de la Sécurité publique en Chine, le coût de la patrouille place Tiananmen et l'arrestation des pratiquants de Falun Gong en 2001 a coûté entre 1,7 et 2,5 millions de yuans par jour, soit entre 620 et 910 millions de yuans en tout.

  • Selon des documents internes du Trésor de Pékin, un budget de 32 millions de yuans a été approuvé pour « traiter le Falun Gong » de janvier à octobre 2001.

  • Le district de Haidin à Pékin a approuvé un budget de 3,6 millions de yuans en juin 2001 pour faire fonctionner des cours obligatoires de lavage de cerveau.

  • Le Trésor du district de Shapingba de la ville de Chongqing a dépensé 2,02 millions de yuans pour « traiter le Falun Gong ».

  • Pour empêcher les vidéos de clarification de la vérité du Falun Gong d'être diffusées à la CCTV, le régime de Jiang a dépensé un milliard de yuans pour remplacer son système de radiodiffusion par satellite par des réseaux de câblodistribution.

  • De mars à juin 2002, la ville de Changchun a mis en service un grand nombre d'organisations gouvernementales, a embauché 800 personnes de plus pour surveiller les poteaux téléphoniques 24 heures sur 24 et a dépensé plus d'un million de yuans pour empêcher la diffusion des programmes de clarification de la vérité du Falun Gong sur les chaînes de télévision par câble à Changchun.

  • Un camp de travaux forcés dans la province du Shanxi a dépensé 19,37 millions de yuans pour déménager d'un lieu à un autre.

  • Le régime de Jiang a encouragé les Chinois à aider à persécuter les pratiquants de Falun Gong en leur offrant des récompenses sous forme d'argent. Par exemple, le chef du camp de travaux forcés de Masanjia a reçu 50 000 yuans pour ses efforts et le chef adjoint a reçu 30 000 yuans.

  • Tous ceux qui signalent un pratiquant de Falun Gong recevront plusieurs milliers yuans, jusqu'à des dizaines de milliers de yuans de récompense.

  • Le nombre de policiers pour surveiller et contrôler les communications et l'information sur Internet atteint plusieurs centaines de mille.

  • Le régime de Jiang a envoyé un grand nombre d'agents spéciaux à l'étranger pour espionner les pratiquants de Falun Gong dans les autres pays. En Californie du Sud seulement, il y a plusieurs centaines d'agents spéciaux.

  • Le régime de Jiang a proposé aux pays en voie de développement une importante aide économique et commerciale à taux zéro s'ils votaient contre les motions visant à enquêter sur les violations des droits de l'homme en Chine lors de l'assemblée du Comité des droits de l'homme des Nations unies.

  • Le régime de Jiang a utilisé des incitatifs monétaires pour contrôler directement ou influencer les médias indépendants qui font des affaires en Chine pour acheter du temps d'antenne. Des fonctionnaires gouvernementaux ont été engagés pour travailler au sein d'entreprises de médias indépendants en tant qu'agents secrets et ont utilisé d'autres moyens pour influencer ou contrôler les médias en langue chinoise dans les pays occidentaux développés.

  • Le 9 juillet 2004, le nombre total des décès publiés sur Minghui.org avait atteint 1000 quand les détails de la torture à mort de Mme Wang Xiaodong, une enseignante âgée de 34 ans à l'école secondaire de Nantou, ville de Shenzhen, ont été publiés.

 

 

Traduit de l'anglais au Canada

 

Version anglaise : http://www.clearwisdom.net/emh/articles/2004/9/26/52823.html

Version chinoise : http://www.Minghui.org/mh/articles/2004/8/25/82606.html