(Minghui.org) Récemment, dans ma famille, un miracle s'est produit. Le 1er mai 2020, ma fille aînée Jing m'a tout d'un coup téléphoné de son travail et m'a demandé de la conduire à l'hôpital. Elle m'a dit que sa jambe était tordue et qu'elle avait du mal à marcher. Le lendemain, lorsqu'elle est venue chez moi, elle était tout à fait immobile.

Au début, je n'étais pas trop préoccupé par l'état de Jing. Comme elle ne pratiquait pas le Falun Dafa, je l'ai emmenée dans une clinique, où elle a reçu un traitement d'acupuncture et de plantes médicinales chinoises. Quelques jours plus tard, son état ne s'était pas amélioré et semblait même s'aggraver. Ma fille ne pouvait avancer qu'en utilisant une corde pour l'aider à soulever son pied gauche. De plus, sa jambe se tordait tout au long de la journée. Lorsqu'elle s'est rendue à l'hôpital pour un examen complet, on lui a diagnostiqué une tumeur au thymus (thymome) et une maladie neuromusculaire appelée myasthénie grave.

Ensuite, Jing a subi un autre examen complet à l'hôpital de chirurgie thoracique de Harbin. Les résultats ont montré une détérioration de son état, la tumeur s'étant déjà métastasée dans ses os et elle se trouvait au dernier stade de la maladie. Il n'existait aucun remède et son seul traitement consistait à suivre une chimiothérapie maintenant et à attendre la mort.

Le 6 juin, lorsque Jing est rentrée de l'hôpital, elle a entamé la chimiothérapie. À ce moment-là, elle est devenue complètement clouée au lit. Les cinq orteils de son pied gauche étaient engourdis et elle y avait perdu toute sensation. Inquiet qu'elle ne puisse faire face à la situation, je n'ai pas dit à ma fille à quel point son état était critique, mais j'ai pensé qu'elle le savait d'une façon ou d'une autre. Tout ce qu'elle pouvait faire, c'était d'endurer tranquillement la douleur. À cette époque, elle avait besoin de deux personnes pour s'occuper d'elle. Sa nuque était très raide lorsqu'ils lui tournaient le corps et son esprit était confus. Elle restait allongée dans son lit tous les jours, hurlant souvent de douleur.

Après trois séances de chimiothérapie, son état ne s'était pas amélioré, elle avait également perdu tous ses cheveux. En voyant cela, j'étais très inquiet. Elle n'avait que 32 ans et elle avait une fille de près de 10 ans. Si elle avait continué comme ça, elle serait morte dans la douleur.

J'ai commencé la cultivation et pratique en 1999. Je savais qu'il n'y a que Maître Li Hongzhi (le fondateur de Dafa) qui pouvait la sauver maintenant. Je n'ai pas dit cela à ma famille, car ils ne sont pas pratiquants. Elle était tellement malade, alors je n'ai rien dit, mais je me suis simplement senti inquiet..

Ma fille cadette a dit à la famille que les problèmes de santé de sa sœur consistaient en un cancer du thymus, une hernie discale L5-S1, des fractures multiples causées par l'érosion du cancer des os et des changements dégénératifs dans les parties cervicales, thoraciques et lombaires de sa colonne vertébrale, toutes des conditions graves. Elle a dit que sa sœur ne guérirait pas et qu'elle devrait prendre des analgésiques coûteux pour le reste de sa vie. Elle serait clouée au lit et aurait besoin d'une chimiothérapie.

Quand j'ai entendu cela, je l'ai saisi comme une opportunité. J'ai ensuite dit à ma famille ainsi qu'au mari de ma fille aînée : « Vous êtes tous au courant de sa situation, il n'y a plus que Maître Li Hongzhi qui peut la sauver. À partir de maintenant, laissez-la étudier le Fa avec moi. » À ce moment-là, elle ne pouvait même pas bouger, mais elle a quand même réussi à étudier le Fa. Elle savait aussi que le Dafa est magique. Avant cela, quand je lui avais demandé de cultiver en Dafa, elle était trop occupée par son travail et à gagner de l’argent. Cette fois-ci, elle s'est décidée et a dit avec fermeté : « Je vais faire de mon mieux pour l'étude du Fa. »

Toute la famille savait qu'il n'y avait pas de traitement pour Jing, ainsi ils ne se sont pas opposés à ce qu'elle apprenne le Falun Dafa. Donc, ensuite j'ai commencé à étudier le Fa avec elle. Au moment où nous avons terminé la quatrième leçon du Zhuan Falun, ce qui nous avait pris trois jours, elle a commencé à perdre beaucoup de sang dans ses urines chaque matin, suivi d'un écoulement épais de sa tête à travers le drain. Cela a continué pendant cent jours consécutifs. J'ai été touchée jusqu'aux larmes, car je réalisais que le Maître aidait ma fille à nettoyer son corps.

À partir de là, avec l'étude continue du Fa, le corps de Jing s'est considérablement amélioré. Lentement, elle a pu s'asseoir. Elle pouvait bouger ses orteils du pied gauche ; puis elle a pu lentement se lever et se mettre debout. J'ai alors commencé à tenir la main de ma fille pour l'aider à avancer, un pas après l'autre. Petit à petit, Jing n'a plus eu besoin que je la soutienne et avançait toute seule.

Nous avons continué à étudier le Fa diligemment et à pratiquer les exercices ensemble. Maintenant, les cheveux de Jing ont repoussé jusqu'à environ 10 cm (trois pouces). Elle peut emmener sa fille à l'école et aller la chercher après l'école.

Ma fille, qui avait été « condamnée à mort » par l'hôpital est maintenant parfaitement bien ! Le Maître lui a donné une vie nouvelle. Merci infiniment, Maître !

Tous les articles, graphiques et contenus publiés sur Minghui.org sont protégés par les droits d'auteur. La reproduction non commerciale est autorisée, mais doit être accompagnée du titre de l’article et d'un lien vers l’article original.

Traduit de l'anglais