(Minghui.org) Au début décembre 2021, la Chambre basse et la Chambre haute du gouvernement australien ont approuvé une loi Magnitsky. Le projet de loi adopté en Australie est connu sous le nom de « Autonomous Sanctions Amendment (Magnitsky-style and other Thematic Sanctions) Bill 2021 » (Projet de loi 2021 portant sur l’amendement des sanctions autonomes - Sanctions de type Magnitsky et autres sanctions thématiques). Des correspondants de Minghui ont interviewé plusieurs experts des droits de l’homme et dirigeants communautaires en Australie et en Nouvelle-Zélande à ce sujet.



Le projet de loi australien devrait encourager le gouvernement néo-zélandais à adopter une législation similaire

Kerry Gore, un avocat spécialisé dans les droits de l’homme, a pris la parole lors d’un rassemblement organisé au Elizabeth Square, à Auckland, le 17 avril 2021, pour exprimer son soutien aux pratiquants de Falun Gong qui dénoncent la persécution en Chine

Kerry Gore, avocat néo-zélandais renommé spécialisé dans les droits de l’homme, s’est dit encouragé par l’adoption de la version australienne de la loi Magnitsky. Il a déclaré : « Cela devrait encourager le Parlement néo-zélandais à adopter une législation similaire ici. »

« Ce type de législation permettra d’appliquer des sanctions autonomes à une entité gouvernementale étrangère, à un membre d’une entité gouvernementale étrangère ou à une autre personne ou entité à l’étranger. Par exemple, les personnes impliquées dans des violations graves ou des abus graves des droits de l’homme, les personnes complices de la persécution des pratiquants de Falun Gong et d’autres prisonniers de conscience en Chine peuvent être soumis à ces sanctions autonomes.

« Il s’agit là d’une évolution juridique tout à fait bienvenue, et la Nouvelle-Zélande devrait mettre en œuvre une législation similaire. Ce sera un ajout important à l’arsenal juridique dans la lutte pour mettre fin à la persécution.

« Les Néo-Zélandais souhaitent que la loi Magnitsky soit adoptée ici. Certains parlementaires néo-zélandais ont plaidé en faveur d’une loi Magnitsky ici. Les récents développements en Australie vont encore renforcer et encourager l’adoption inévitable d’une loi Magnitsky en Nouvelle-Zélande. »

Cette loi sera certainement appliquée

M. Paul Nguyen, président de Free Vietnamese Community en Nouvelle-Galles du Sud, a pris la parole lors d’un rassemblement sur le Falun Gong organisé le 17 juillet 2020, afin de sensibiliser le public sur la persécution en cours depuis 21 ans en Chine.

M. Paul Nguyen, président de Free Vietnamese Community (Communauté vietnamienne libre) de Nouvelle-Galles du Sud, est l’un des militants des droits de l’homme en Australie qui a fortement insisté pour que le projet de loi soit adopté. Il a déclaré : « Les parlements de pays tels que les États-Unis, l’Australie, le Canada, le Japon, l’Europe et la Nouvelle-Zélande doivent prendre la parole. Je pense que dans un avenir proche, ils travailleront dans le sens de la loi Magnitsky. Car si un fonctionnaire chinois d’une certaine ville, d’un certain district ou d’une certaine province tolère la pratique des prélèvements d’organes et vient ensuite aux États-Unis pour investir, c’est très contraire à la moralité. Il est du devoir des hommes politiques de ces pays de s’exprimer.

« Le Parlement australien a examiné à plusieurs reprises la loi Magnitsky et le Parlement australien appliquera cette loi pour punir les personnes et les organisations qui commettent de graves violations des droits de l’homme. Lorsque cette loi a été adoptée, elle a été fortement soutenue par de nombreux partis du parlement australien, et pas seulement par le parti au pouvoir au sein du gouvernement.

« Cette question est très importante pour la société démocratique australienne, donc lorsque le projet de loi sera présenté, l’Australie se tiendra debout pour travailler dans le sens de ce projet de loi, en mettant les intérêts de la nation en premier en tant que gouvernement démocratique, libre de dépendance économique. Lorsque ce projet de loi sera adopté, le gouvernement australien ainsi que d’autres gouvernements dans le monde, comme les États-Unis, l’appliqueront absolument. »

De plus en plus de gens voient la vraie nature du gouvernement chinois

M. Nguyen a également déclaré : « Les pratiquants de Falun Gong jouent un rôle important en dénonçant les crimes du Parti communiste chinois (PCC) aux peuples du monde entier. Les pratiquants de Falun Gong se sont appuyés sur les valeurs de l’Authenticité, la Bienveillance et la Tolérance pour aider les gens à devenir de meilleures personnes, et ces valeurs sont contraires à la nature et aux intérêts du régime communiste. Par conséquent, ce dernier considère les pratiquants de Falun Gong comme une menace pour le gouvernement chinois, et persécute donc les pratiquants de Falun Gong. Plus le PCC persécute les pratiquants de Falun Gong, plus le Parti devient craintif. Cela montre à de plus en plus de gens la vraie nature du gouvernement chinois. La raison pour laquelle le PCC réprime de plus en plus et utilise une main de fer pour persécuter les pratiquants de Falun Gong afin de les torturer et de prélever leurs organes est qu’il a peur du Falun Gong.

« Les prélèvements d’organes sont une pratique barbare jamais vue dans l’histoire de l’humanité, c’est pourquoi le Parlement européen s’est exprimé avec force. Je pense que tous les pays du monde devraient le faire également, car les prélèvements d’organes sont la violation ultime des droits de l’homme, et rien n’est plus cruel. Les sociétés démocratiques doivent prendre la parole pour les sans-voix, les opprimés. »

L’Authenticité, la Bienveillance et la Tolérance sont des valeurs morales fondamentales

M. Nguyen a déclaré : « L’Authenticité, la Bienveillance et la Tolérance sont des valeurs morales fondamentales qui nous permettent de distinguer ce qui est bien, ce qui est mal et ce qui constitue la moralité de base de l’humanité. Lorsque chacun d’entre nous intériorisera le principe Authenticité-Bienveillance-Tolérance dans sa pensée, les gens reconnaîtront certainement immédiatement la méchanceté du régime communiste. C’est également la force motrice des pratiquants de Falun Gong et de ceux qui le comprennent.

« Le principe Authenticité-Bienveillance-Tolérance est la chose la plus fondamentale que nous devons maintenir et défendre. En même temps, nous devons promouvoir cette bonne valeur pour aider la société à devenir meilleure. Si nous n’avons pas cette valeur fondamentale, il deviendra normal que les gens soient opprimés, intimidés et battus.

« Par conséquent, le principe Authenticité-Bienveillance-Tolérance nous aide à réaliser que cette persécution ne peut être normale, que les actes immoraux ne peuvent être normalisés. La persécution doit être considérée comme un acte très injuste et doit être punie. Si nous considérons la persécution des pratiquants de Falun Gong comme normale, notre société finira par devenir une société barbare et sans cœur. Nous ne pouvons pas perdre de vue les valeurs fondamentales que sont l’Authenticité, la Bienveillance et la Tolérance. »

Le projet de loi contribuera à mettre fin aux prélèvements d’organes par le PCC

La Dr Lisa Lau, représentante de la branche de Melbourne de DAFOH (Doctors Against Forced Organ Harvesting), a pris la parole lors d’un rassemblement dénonçant les crimes des prélèvements d’organes commis par le PCC, qui s’est tenu sur la place de la ville de Melbourne le 23 mai 2015.

La Dr Lisa Lau, représentante de la branche de Melbourne de DAFOH (Doctors Against Forced Organ Harvesting, ou Médecins contre les prélèvements forcés d’organes), a déclaré que le projet de loi contribuera à mettre un terme aux crimes contre l’humanité commis par le PCC en matière de prélèvement d’organes. Elle a déclaré : « Nous sommes heureux que l’Australie ait adopté le projet de loi modifié sur les sanctions autonomes. C’est un pas dans la bonne direction pour rejoindre d’autres pays qui ont des lois similaires de type Magnitsky. Ces lois ont montré qu’elles faisaient une réelle différence dans le domaine des droits de l’homme internationaux, et je pense que nous nous rapprochons de la fin des prélèvements d’organes forcés en Chine. »

Les pratiquants de Falun Gong ont fait de grandes choses

M. Bon Nguyen, président de la communauté vietnamienne d’Australie ‒ section Victoria, s’est exprimé lors d’un rassemblement organisé dans le centre de Melbourne le 20 juillet 2019

M. Bon Nguyen, président de la communauté vietnamienne d’Australie ‒ section de Victoria et ingénieur en chimie et bioprocédés, était l’un de ceux qui défendaient activement le projet de loi. Il a déclaré : « Ceux qui persécutent des personnes innocentes comme les pratiquants de Falun Gong devront y réfléchir à deux fois lorsque l’Australie adoptera cette loi. Cette loi donne non seulement au gouvernement australien certains pouvoirs pour punir les individus ou les organisations qui violent les droits de l’homme, mais elle permet également aux ressortissants australiens de ces pays d’avoir le droit de surveiller et de dénoncer au gouvernement australien les individus et les organisations qui violent les droits de l’homme. Nous devenons les défenseurs de ces valeurs australiennes. »

Selon lui, les gens se respectent les uns les autres en Australie et jouissent de la liberté. « Je dois défendre cette liberté. Ce n’est que lorsque les droits de l’homme sont respectés que vous pouvez avoir la liberté. »

Il espère aider les citoyens chinois à jouir de cette liberté. Il a déclaré : « Je suis vietnamien, mais je comprends personnellement mieux le régime chinois que les politiciens ici. J’ai une promesse à faire aux pratiquants de Falun Gong et aux autres personnes qui sont persécutées. Lorsqu’ils auront besoin de moi, je serai là, car personne ne comprend et ne compatit avec ces personnes, car elles sont des victimes. Je comprends les difficultés et les souffrances qu’ils traversent. Je pense que les Australiens doivent savoir ‒ les Occidentaux doivent savoir ‒ que la persécution se poursuit.

« J’ai eu la chance de travailler avec des pratiquants de Falun Gong pendant longtemps. Je les ai toujours soutenus et accompagnés pendant de nombreuses années. J’ai beaucoup d’amis qui sont des pratiquants de Falun Gong. Ce sont des personnes très pacifiques qui ne demandent rien d’autre que de pouvoir pratiquer le Falun Gong, une pratique qui rend le corps sain et améliore l’esprit. Nous permettre de vivre dans une société plus pacifique est une très bonne valeur pour la société.

« Cependant, cela va à l’encontre de la culture du PCC. Parce qu’il le comprend très bien, le PCC veut contrôler le peuple chinois ‒ il veut contrôler à la fois le corps et l’esprit. Le Parti communiste chinois sait qu’il ne peut pas contrôler le côté moral des pratiquants de Falun Gong et craint que davantage de personnes n’apprennent cette pratique. C’est pourquoi le Parti communiste chinois veut persécuter les pratiquants de Falun Gong. En ce qui concerne la question des prélèvements d’organes sur les pratiquants de Falun Gong en Chine, c’est une chose inhumaine, une violation très grave des droits de l’homme en Chine. Si je tiens à dire cela, c’est parce que les pratiquants de Falun Gong veulent simplement pratiquer des exercices de qi gong très pacifiques et devenir de meilleures personnes à l’intérieur comme à l’extérieur. C’est ce que nous pouvons constater dans le monde entier. »

M. Nguyen pense également que les efforts persistants des pratiquants de Falun Gong pour exposer la vérité sur la persécution ont joué un rôle important pour aider les gouvernements occidentaux à voir clair dans la nature du PCC. « Les pratiquants de Falun Gong ont fait de très bonnes choses. Ils ont réussi à faire connaître la vérité aux gens du monde entier au fil des années. J’espère que les pratiquants de Falun Gong continueront à travailler pour diffuser la vérité et que la persécution prendra bientôt fin. Je pense que les pratiquants de Falun Gong joueront un rôle important dans le futur.

« Dans le passé, j’ai souvent participé à des manifestations pour soutenir les pratiquants de Falun Gong et les Tibétains contre le gouvernement chinois qui persécute les gens. Avant, je rencontrais des Australiens de race blanche qui s’opposaient à moi, mais maintenant, quand je les rencontre, ils nous soutiennent même dans les manifestations contre le Parti communiste chinois. Je sens qu’il y a un changement dans la perception du PCC par les gens ».

J’admire les pratiquants de Falun Gong pour leur engagement dans Authenticité-Bienveillance-Tolérance

Le Dr Cuong Bui, président de la communauté vietnamienne du Queensland, a pris la parole lors d’une activité célébrant la Journée mondiale du Falun Dafa qui s’est tenu au King George Square le 8 mai 2021.

Le Dr Cuong Bui est le président de la communauté vietnamienne du Queensland et l’une des personnes qui ont activement fait campagne pour l’adoption de la loi Magnitsky. Il a soutenu le Falun Gong dans sa résistance à la persécution lors de nombreuses activités publiques.

Il a déclaré : « Les pratiquants de Falun Gong sont de très bonnes personnes. Chaque vendredi après-midi, lorsque je me rends au centre-ville, je rencontre des pratiquants de Falun Gong qui distribuent des dépliants pour faire connaître la vérité à beaucoup de gens. Les pratiquants de Falun Gong font également de leur mieux pour aider de nombreuses personnes à comprendre la vérité, en particulier les Chinois d’Australie. Je suis très heureux d’accompagner les pratiquants de Falun Gong. Ce sont des gens très gentils et j’admire la façon dont ils pratiquent Authenticité-Bienveillance-Tolérance tous les jours.

« J’ai une compréhension claire du régime communiste. Le Parti communiste ne fait que mentir. La situation politique des deux dernières années a beaucoup changé et le gouvernement australien, les gens des deux partis au Parlement australien se sont réveillés et ont vu à quel point le Parti communiste chinois est dangereux pour notre pays, l’Australie, et pas seulement pour les pratiquants de Falun Gong et le peuple chinois.

« La situation avec la pandémie de Covid-19 a réveillé tout le monde. Elle a rendu le gouvernement et le peuple australiens plus clairs quant au danger que représente le PCC pour l’Australie. L’Australie agira bien sûr dans le cadre de cette législation. »

Tous les articles, graphiques et contenus publiés sur Minghui.org sont protégés par les droits d’auteur. La reproduction non commerciale est autorisée, mais doit être accompagnée du titre de l’article et d’un lien vers l’article original.

Traduit de l’anglais