(Minghui.org) Jiang Zemin est mort, mais ses crimes ne seront pas oubliés par ses victimes ni par l’histoire. Après être devenu le principal dirigeant du Parti communiste chinois (PCC) pour son rôle actif dans le massacre de la place Tiananmen en 1989, il a corrompu le pays tout entier, presque tous les responsables du PCC étant coupables d’avoir accepté des pots-de-vin, ce qui a entraîné un déclin moral catastrophique et des problèmes sociaux conséquents.

La persécution du Falun Gong est un exemple de la façon dont Jiang a nui à la société. Présenté au public en 1992, le Falun Gong est un système de méditation basé sur le principe Authenticité-Bienveillance-Tolérance. En 1999, la Chine comptait environ 100 millions de pratiquants de Falun Gong de tous horizons. En s’efforçant de vivre selon ce principe, les pratiquants sont devenus de meilleurs citoyens dans leurs professions respectives, comme les commerçants qui étaient honnêtes, les médecins qui refusaient d’accepter des pots-de-vin de leurs patients, les ingénieurs qui travaillaient avec diligence sans se plaindre de la charge de travail et les fonctionnaires qui n’acceptaient plus de pots-de-vin. L’amélioration du caractère de tant de pratiquants a énormément profité à la société dans son ensemble.

Avec les immenses bienfaits du Falun Gong, sa popularité sans cesse croissante a déclenché la jalousie de Jiang, qui ne permettait à personne ni à aucun groupe de détourner les foules de l’idéologie communiste.

Le 20 juillet 1999, il a lancé une campagne nationale pour viser le Falun Gong , plongeant le pays dans un nouveau désordre comme celui de la Révolution culturelle. Depuis lors, un grand nombre de pratiquants ont été arrêtés, détenus, soumis à diverses formes de torture (comme des coups, des décharges électriques, des agressions sexuelles et l’administration de drogues contre son gré), et leurs organes ont même été prélevés pour avoir refusé d’abandonner leur croyance. De nombreux pratiquants ont été torturés à mort, mutilés ou rendus fous.

Selon les informations compilées par le site Minghui.org, plus de 4000 décès de pratiquants ont été confirmés et documentés. En raison de la censure et du blocage des informations, la gravité réelle de la persécution semble être bien pire que ce que Minghui a pu vérifier et documenter.

Lorsque Jiang a commencé la persécution en 1999, il a donné l’ordre de « diffamer leur réputation [des pratiquants], les mettre en faillite financièrement et les détruire physiquement ! » L’impact social et moral de la persécution a été astronomique, et les victimes ne se limitent pas aux pratiquants eux-mêmes. Leurs familles ont également énormément souffert, car les autorités les ont souvent menacés de perdre leur emploi, d’être privés d’accès à l’éducation et de mettre leurs proches en détention. Les auteurs de ces actes ont été récompensés pour avoir persécuté des pratiquants innocents, et le parquet et les tribunaux sont devenus des tampons encreurs pour inculper et condamner les pratiquants.

Comme le grand public a subi un lavage de cerveau pour se retourner contre les pratiquants qui vivent selon le principe Authenticité-Bienveillance-Tolérance, la moralité continue de décliner en Chine. Les produits de contrefaçon, les aliments empoisonnés et les activités mafieuses sont devenus monnaie courante. De nombreux cas de disparition de jeunes gens ont récemment été signalés. Étant donné les prélèvements d’organes forcés à grande échelle contre les pratiquants de Falun Gong, ces jeunes gens auraient pu également être victimes de prélèvements d’organes.

Malgré la persécution brutale en cours, les pratiquants de Falun Gong sont restés pacifiques et il n’y a pas eu un seul cas de violence commise par les pratiquants. Au contraire, ils expliquent patiemment à leurs agresseurs et aux citoyens ordinaires ce qu’est le Falun Gong, tout en dénonçant la propagande diffamatoire du PCC à leur sujet. Dans le même temps, ils exhortent gentiment les auteurs de ces actes à cesser de faire le mal, car cela ne leur fera aucun bien, ni à eux ni à leurs familles. En outre, le Falun Gong est bien accueilli dans plus de 100 pays et il n’est réprimé que dans la Chine communiste. Tout ceci indique que la persécution du Falun Gong par Jiang a causé des problèmes sans fin en Chine, qui se poursuivront probablement si la répression ne prend pas fin.

Jiang est mort, mais le PCC continue de réprimer les gens, y compris les pratiquants de Falun Gong, les autres groupes religieux et les citoyens ordinaires qui ont été soumis à des confinements de type militaire au cours des trois dernières années. Nous espérons que davantage de Chinois rejoindront la tendance de démissionner des organisations du PCC. Nous aimerions également voir davantage de soutien de la part de la communauté internationale pour aider à mettre fin à la persécution et à désintégrer le PCC, pour un avenir meilleur.

Tous les contenus publiés sur ce site sont protégés par les droits d’auteur de Minghui.org. Minghui produira des compilations de son contenu en ligne régulièrement et en des occasions spéciales.

Traduit de l’anglais