(Minghui.org) La paralysie est la perte de la capacité de bouger une partie ou la totalité de son corps. La plupart des personnes paralysées dépendent d’un fauteuil roulant pour le reste de leur vie. La paralysie cause d’énormes souffrances non seulement aux malades, mais aussi à leurs familles.

Grâce au Falun Dafa, une discipline méditative et spirituelle ancestrale également connue sous le nom de Falun Gong, un certain nombre de personnes paralysées ont pu remarcher et retrouver une vie normale.

Vous trouverez ci-dessous plusieurs de ces histoires de guérison.

(Suite de la 3e partie)

Une femme semi-paralysée récupère en trois mois

Un jour de 2011, alors qu’Annhien, alors âgée de 21 ans et originaire du Vietnam, jouait avec ses amis sur le trottoir, elle a été accidentellement poussée dans la rue et percutée par une voiture. Bien qu’elle ait survécu, sa colonne vertébrale a été blessée et elle a perdu la capacité de bouger la moitié de son corps normalement. Tout mouvement, comme marcher, rire, tousser et même respirer, lui causait des douleurs.

En 2015, elle est allée à l’université Kangwon en Corée du Sud en tant qu’étudiante diplômée pour étudier la langue et la littérature coréennes. Elle pensait que sa douleur pourrait être soulagée par un meilleur traitement là-bas. Cependant, ce ne fut pas le cas, et marcher était toujours très difficile. En plus de sa blessure à la colonne vertébrale, elle ne pouvait pas étendre ses bras ni porter quoi que ce soit de lourd.

Un jour, sa colocataire lui a donné un livre intitulé Zhuan Falun. Dès qu’elle a vu la couverture du livre, elle a ressenti une forte connexion avec celui-ci. « J’ai senti que j’avais trouvé le but de ma vie. J’étais tellement enthousiaste que j’ai pleuré. »

Lorsqu’elle a commencé à pratiquer le Falun Dafa, la douleur a commencé à s’atténuer. Trois mois plus tard, toutes les douleurs ont disparu. Même son articulation de coude déformée congénitalement a été guérie. Elle pouvait marcher et vivre à nouveau une vie normale.

Annhien du Vietnam

Une Taïwanaise se remet d’un lupus érythémateux

Caiming (à gauche) et son aide-soignante Mme Lai

Caiming de Taïwan a reçu un diagnostic de lupus érythémateux en 2008. Elle a pris les stéroïdes que son médecin lui a donnés, mais son état n’a fait qu’empirer. Elle a subi une grave perte osseuse et est devenue bossue, ce qui lui a fait perdre 12 cm. Elle avait besoin d’un fauteuil roulant pour se déplacer. Ses reins étaient défaillants, et elle avait aussi beaucoup d’autres problèmes, y compris les ulcères d’estomac et l’œdème.

Le 1er septembre 2013, Caiming a commencé un atelier de neuf jours de Falun Dafa. Cinq jours après avoir commencé à faire les exercices, elle a pu avoir des selles normales ; un mois plus tard, elle a cessé de prendre des médicaments ; et, en sept mois, elle a pu marcher seule et même monter les escaliers jusqu’au quatrième étage. Son dos s’est redressé peu à peu. Sa reconnaissance envers Maître Li, le fondateur du Falun Dafa, ne connaît pas de limites : « Maître, merci de m’avoir donné une seconde vie ! »

Le China Economic Times : « Je peux me tenir debout ! »

Le 10 juillet 1998, le journal China Economic Times a publié un article intitulé « Je peux me tenir debout ». Il s’agissait de Mme Xie Xiufen, qui a été paralysée pendant seize ans après avoir subi une blessure à la colonne vertébrale à la suite d’un accident médical. Miraculeusement, elle s’est levée trois mois après avoir commencé à pratiquer le Falun Gong. Très enthousiaste, elle a dit : « Je suis comme un oiseau qui veut voler tout le temps. Le miracle s’est vraiment produit ! »

Le 10 juillet 1998, le China Economic Times a publié l’article : « Je peux me tenir debout »

Une enseignante paralysée récupère après avoir commencé à pratiquer le Falun Dafa

Jin Lifeng, née le 2 octobre 1962, est originaire de la ville de Huludao, dans la province du Liaoning. Elle a obtenu son diplôme d’études collégiales et a travaillé comme professeur d’anglais dans une école secondaire, puis au Bohai Shipbuilding Vocational College de la ville de Huludao. Son mari travaillait dans la même école à titre de directeur de l’enseignement. Elle avait une carrière réussie et une famille heureuse.

Jin Lifeng

Mais tout cela s’est terminé quand elle a eu 36 ans, l’année où son fils est né. Une de ses vertèbres lombaires a craqué pendant l’accouchement, et elle a été paralysée de la taille aux pieds. Elle a consulté de nombreux hôpitaux, mais son état ne s’est pas amélioré. Elle était désespérée et voulait mourir.

Un an et demi plus tard, en mars 1999, elle a entendu parler du Falun Dafa par d’autres enseignants de son école et elle a voulu l’essayer. La première fois qu’elle s’est rendue au point de pratique collective, deux personnes ont dû l’aider à s’y rendre, et elle a dû prendre quatre pauses en cours de route. Le lendemain, elle n’a eu besoin que de deux pauses. Le troisième jour, elle s’est rendue toute seule au point de pratique sans aucune pause.

Elle a commencé à lire le Zhuan Falun et a dit à tout le monde que le Falun Dafa lui a donné une seconde vie.

Tous les contenus publiés sur ce site sont protégés par les droits d’auteur de Minghui.org. Minghui produira des compilations de son contenu en ligne régulièrement et en des occasions spéciales.

Traduit de l’anglais