(Minghui.org) Récemment, de nombreux articles d'opinion ont été publiés sur Internet concernant les élections à venir à Taïwan. Je les lis quand j'utilise le logiciel pour percer le blocus Internet du Parti communiste chinois (PCC). Suite à cela, ma pensée humaine a été remuée par ces articles. J'espérais que tel candidat gagnerait et j'étais indigné quand les paroles d'un autre candidat se conformaient au PCC.

Hier, j'ai senti une douleur au foie après avoir lu ces articles. Tout à coup, j'ai réalisé que je me laissais entraîner par la situation actuelle. Je me suis livré à l'analyse des élections et je me suis pris pour une personne ordinaire – non comme un disciple de Dafa. Dès que j'ai compris cela, la douleur au foie a disparu.

J'y ai repensé et je me suis demandé : « Qui sommes-nous, en tant que disciples de Dafa ? Nous n'appartenons à aucune organisation dans ce monde humain. Même dans les pays en dehors de la Chine, nous ne sommes associés à aucun parti politique. »

Nous pouvons faire la distinction entre ce qui est bon et ce qui est mauvais, entre ce qui est bienveillant et malveillant. Nous pouvons voter en tant que citoyens. Nos médias peuvent fournir des informations basées sur les faits réels et des analyses. Mais nous devons avoir la tête claire – nous sommes en train de sauver les gens.

Chaque vie dans ce monde était autrefois un familier du Maître et a été mise sous la garde du Maître. Sinon, on n'aurait pas eu l'occasion de vivre dans ce monde. Pour cela, peu importe le parti avec lequel un être sympathise, nous devons traiter cet être avec bienveillance. Sinon, on tomberait facilement dans le jeu d'aimer ou non tel ou tel candidat. Et cela pourrait écarter certains êtres.

Je pense que, à l'exception des principaux coupables de la persécution menée par le PCC et un petit nombre de gens qui ne peuvent pas être sauvés, la plupart des gens appartiennent à ceux que les pratiquants ont à sauver. Pour ces gens-là, qui sont directement impliqués dans la persécution du PCC, nous devons leur clarifier la vérité avec bienveillance et patience. Pour ceux en dehors de la Chine qui ne participent pas à la persécution, nous devons les sauver eux aussi.

Aussi longtemps que nous vivons sur terre, Dafa donne à tous une occasion. Il est vrai que certains ont été corrompus ou induits en erreur par le PCC. Ils ne voient pas clairement la vraie nature du PCC et leur attitude envers le Parti indique qu'ils ont été induits en erreur.

De telles personnes font face à des conséquences dangereuses. Ne sont-ils pas pitoyables ? Cela n'indique-t-il pas que nous devons leur clarifier à temps la vérité ? Nous devons leur faire savoir la vraie nature du Parti et les éveiller avec la pensée droite afin qu'ils puissent se choisir un bon futur.

Nous ne devrions pas prendre parti pour tel parti ou tel camp politique. Quelle que soit la personne qui sera élue, les critères et les exigences pour nous qui pratiquons Dafa ne changeront pas. Peu importe qui est élu, notre rapidité à sauver les gens ne ralentira pas.

Nous ne pouvons que sauver les gens. Nous ne devrions pas être trompés par le comportement actuel ou l'apparence de la personne. En fait, leur comportement ou apparence est probablement prédestiné. Nous ne pouvons que suivre les exigences du Maître de sauver les gens par tous les moyens possibles.

Le Maître a dit à propos de Taïwan :

« Pour ma part, je ne m'occupe pas de ces choses-là. Ce qui me préoccupe, ce sont les gens du monde entier. Quel que soit votre groupe ethnique, quelle que soit votre région d'origine, j'offre le salut à tous, je sauve tout le monde. Il en va de même pour les disciples de Dafa, ne regardez pas de haut celui-ci, ne regardez pas de haut celui-là, quelle que soit l'ethnie, malgré la différence entre ces peaux humaines, à l’intérieur de celles-ci se trouvent, pour la plupart, des divinités, les gens d'aujourd'hui sont différents de ceux d'autrefois. » (« Enseignement du Fa au Fahui de New York 2019 »)

Dans l'environnement actuel, nous ne devons pas oublier que nous sommes des pratiquants de Dafa. Nous ne pouvons pas placer notre espoir sur une seule personne ou organisation. Une telle mentalité, conception humaine ou action au sein du corps des pratiquants de Dafa peut nuire aux êtres.

Je pense que nous devrions abandonner cet environnement de sentimentalité et traiter les êtres avec bienveillance. Le champ puissant de notre pensée droite fera disparaître la perversité, ainsi elle ne pourra pas tirer profit des lacunes des pratiquants de Dafa. Ce n'est qu'ainsi que nous serons en mesure de sauver davantage d'êtres.

Traduit de l'anglais