(Minghui.org) Seize habitants de la ville de Changsha, province du Hunan, ont été arrêtés le 27 octobre 2020 pour leur croyance dans le Falun Gong, une discipline méditative et spirituelle ancestrale que le régime communiste chinois persécute depuis 1999. Une femme de 74 ans a aussi été harcelée le même jour.

Mme Xu Lihua a été la première arrêtée le 27 octobre vers 18 h, alors qu'elle venait juste de rentrer chez elle. Plus de dix agents en civil ont confisqué ses livres de Falun Gong, son ordinateur, l'imprimante et autres fournitures de bureau. Elle a été transférée du poste de police de Xihu au centre de détention no 4 de la ville de Changsha le 29 octobre vers 21 h.

Quelques heures plus tard, vers 22 h 30, treize pratiquants ont été arrêtés alors qu'ils étudiaient ensemble les enseignements du Falun Gong au domicile de M. Li Zhigang. Il s'agissait de M. Li, sa mère, M. Chen Yang, Mme Cao Zhimin, M. Cao Zhi et sa femme Mme Yang, Mme Long Langqiong, Mme Liu, M. Yin Fuliang, Mme Gong Xianghui et son mari M. Lu Chengying, Mme Yu Hui et Mme Wen Jing.

Les domiciles de tous les pratiquants arrêtés ont été saccagés ce soir-là. On sait que six agents ont ramené Mme Wen Jing chez elle vers 12 h 35. Elle était menottée et avait une cagoule noire sur la tête. Les agents ont fouillé son domicile pendant plus de deux heures et ne sont partis qu'à 3 h du matin.

Le lendemain, la police a interrogé les pratiquants, puis, le 29 octobre, elle les a envoyés dans plusieurs centres de détention.

La dernière arrestation du 27 octobre a eu lieu vers 23 h quand plus d'une dizaine d'agents sont entrés par effraction au domicile de la mère de Mme Zhang Lingge pour arrêter Mme Zhang. Les policiers ont menotté Mme Zhang et ont forcé sa mère à s'asseoir sur son lit sans bouger. Puis ils ont emporté son téléphone portable et ont fouillé l'endroit. Ils lui ont confisqué plusieurs livres de Falun Gong.

À 2 h du matin, la police a ramené Mme Zhang à son propre domicile qu'ils ont fouillé et photographié. Mme Zhang a été détenue au poste de police de Guitang et on ne connaît pas sa situation actuelle.

En plus des cas d'arrestation mentionnés ci-dessus, le même jour, Mme Xia Jingze, 74 ans, a été harcelée.

Liang Li, un membre du personnel du comité résidentiel a frappé à la porte de Mme Xia vers 16 h 30. Il a prétendu qu'il venait faire un recensement. Mme Xia a dit qu'elle avait répondu aux questions du recensement quelques jours auparavant, mais Liang a insisté pour lui parler personnellement.

Quand Mme Xia a ouvert la porte, Liang et onze policiers se sont précipités à l'intérieur. Les agents ont retenu Mme Xia et sa fille au salon, puis ils ont fouillé les autres pièces. Ils ont confisqué nombre de leurs biens personnels. Les agents l'ont aussi forcée à ouvrir ses armoires fermées à clef et ont vérifié ce qu'il y avait à l'intérieur.

Quand Mme Xia a demandé d'où ils venaient et a exigé de voir leurs cartes d'identité, ils sont restés silencieux. Suite à ses demandes répétées, un agent s'est identifié comme Wang Peng du département de la police locale.

Les agents sont restés au domicile de Mme Xia jusque vers 19 h. Puis ils ont emmené Mme Xia et son fils au poste de police de Wangyuehu. Elle a été emmenée au département de police vers 22 h et a été libérée vers 1 h du matin. Les agents l'ont menacée pour qu'elle n'aille pas distribuer des documents d'information sur le Falun Gong et ils ont envoyé chaque jour des gens pour surveiller ses déplacements.

Traduit de l'anglais