(Minghui.org) Grâce à ma pratique du Falun Gong, j’ai l’air beaucoup plus jeune que mon âge réel de 88 ans. Contrairement aux gens de mon âge, j’ai toujours une bonne vue et une bonne audition. J’ai toujours bon appétit et je dors profondément. Dans mon temps libre, avec ma femme, je conduis un tricycle électrique et nous allons en ville distribuer des documents d’information sur le Falun Gong et nous en parlons aux gens. Nous ne nous sommes jamais arrêtés même pendant la pandémie.

La maladie frappe

Mon histoire a commencé il y a quinze ans. En 2006, un jour d’hiver, lorsque je me suis levé, j’ai senti soudain une douleur dans le bas de ma jambe gauche. J’avais du mal à m’accroupir, à m’asseoir ou à marcher. Je suis allé à l’hôpital et le médecin a dit que c’était dû à la stagnation. Il m’a prescrit des médicaments. J’ai également eu recours à des massages et à de la physiothérapie. J’ai essayé tout ce qui était possible. Mais les traitements n’ont soulagé aucun symptôme. Au lieu de cela, cela a empiré. J’avais tellement mal que je pouvais à peine me tenir debout.

Ma famille m’a ensuite emmené dans un grand hôpital d’une plus grande ville. Après une série d’examens, on a découvert que j’avais un disque bombé. Le médecin a suggéré une opération. Mais j’ai eu peur et suis rentré chez moi. À ce moment-là, je pouvais à peine m’asseoir. Je suis devenu impotent et j’ai eu besoin de soins complets.

Les bénédictions arrivent

Ma femme a commencé à pratiquer le Falun Gong en 1998 et en a énormément bénéficié. Son hypertension, ses maux de tête et ses hémorroïdes ont tous été guéris sans aucun traitement.

Je lui ai dit que je me sentais mal à cause de mes douleurs. Elle m’a demandé si je serais d’accord pour qu’elle me lise les enseignements du Falun Gong. Sans autre option, j’ai accepté.

Au bout d’un moment, elle m’a demandé comment je me sentais. Je lui ai dit que je me sentais un peu mieux et elle a continué, puis je me suis endormi.

Elle m’a aussi demandé de faire les exercices de Falun Gong avec elle. Comme je la voyais tous les jours faire les exercices, je savais en gros comment les faire. J’ai supporté la douleur et j’ai terminé la première série d’exercices.

Le deuxième jour, même si j’avais si mal que je tremblais de partout, j’ai refait la première série d’exercices. J’ai également commencé à regarder les vidéos des conférences de Fa du Maître.

Le troisième jour, je suis allé avec ma femme à une étude collective du Fa. La douleur s’est considérablement atténuée. Au début de l’exercice, j’avais encore des douleurs et des tremblements, mais après avoir terminé l’exercice ma douleur est partie. J’allais mieux.

Le Maître l’a dit très clairement dans son enseignement du Fa :

« Du point de vue de la médecine occidentale, il y a à cet endroit un ulcère, une tumeur, une protubérance osseuse, une inflammation et ainsi de suite : c’est sous ces formes que cela se manifeste dans cet espace. Quand vous enlevez cette chose à une personne, vous constaterez que de ce côté-ci il n’y a plus rien sur le corps. Que ce soit un disque vertébral déplacé ou une protubérance osseuse, dès que vous aurez enlevé cette chose-là et évacué ce champ, vous verrez que tout rentrera instantanément dans l’ordre. Si vous refaites une radiographie, il n’y aura plus aucune trace de protubérance osseuse, parce que sa cause fondamentale est l’action de cette entité intelligente. » (Septième Leçon, Zhuan Falun)

Après que le Maître a enlevé mon karma et l’entité qu’il y avait derrière, la douleur a disparu et je n’avais plus d’inconfort dans le corps.

Un autre épisode de purification du corps

J’étais ravi de ne plus avoir de maladie. Mais en tant que pratiquant, j’ai appris que la purification du corps allait et venait tout au long de la cultivation.

Mon épreuve a commencé par le gonflement de mes membres, qui s’est propagé au reste du corps. Mon visage était si enflé que je n’avais plus de rides, mes yeux étaient presque fermés et mes jambes ainsi que mes bras avaient plusieurs fois leur taille normale. J’ai également développé des ampoules sur tout le corps. Lorsqu’elles éclataient, elles suintaient du liquide jaune puant et me démangeaient de façon insupportable. La peau de mes bras était aussi dure que du cuir. Mais j’étais toujours capable de lire le Fa et de faire les exercices tous les jours. Je changeais de vêtements deux fois par jour, lorsqu’on les lavait l’eau devenait noire !

Au bout d’un moment, j’ai perdu confiance et j’ai douté de pouvoir un jour me remettre. Ma femme m’a réconforté et m’a dit que je pouvais aller voir un médecin si je me sentais plus à l’aise de cette façon. Je lui ai dit que cela ne servirait à rien. Mes bras étaient si enflés que les médecins chinois ne pouvaient pas trouver mon pouls et les médecins occidentaux ne pouvaient pas trouver ma veine. Ma femme a suggéré de demander de l’aide aux compagnons de cultivation.

Plusieurs compagnons de cultivation sont venus ce soir-là et ont partagé leurs expériences d’élimination du karma de maladie. Ils m’ont encouragé disant que c’était une bonne chose, que le Maître purifiait mon corps et que j’irais bien aussi longtemps que je continuais l’étude du Fa et les exercices. Ils ont renforcé ma pensée droite. J’ai dit : « Je vais compter sur les arrangements du Maître. Tant que j’ai le Maître et le Fa, il n’y aura pas de karma de maladie que je ne pourrais dépasser. »

À partir de là, en plus de faire les exercices et d’émettre la pensée droite, j’étudiais chaque jour le Fa encore et encore. Le gonflement a progressivement disparu. Mon corps est revenu à son état normal en deux semaines environ.

De nombreux parents et amis ont été très étonnés de mon rétablissement après avoir étudié les enseignements du Falun Gong. Mon neveu a dit : « Le Falun Gong est fantastique. Dans le passé lorsque les gens disaient que c’était bien, j’étais un peu sceptique. Mais cette fois, après l’avoir vu de mes propres yeux grâce à mon oncle, j’y crois. » Il est rentré chez lui pour étudier lui-même le Fa.

Tous les articles, graphiques et contenus publiés sur Minghui.org sont protégés par les droits d’auteur. La reproduction non commerciale est autorisée, mais doit être accompagnée du titre de l’article et d’un lien vers l’article original.

Traduit de l’anglais