Falun Dafa Minghui.org www.minghui.org IMPRIMER

Singapour : De nouveaux pratiquants parlent de leurs changements positifs après avoir participé à un atelier de neuf jours sur le Falun Dafa

Samedi 20 mars 2021 |   Écrit par un pratiquant de Falun Dafa à Singapour

(Minghui.org) L'Association de Falun Dafa de Singapour a organisé un atelier de neuf jours en chinois et en anglais du 27 février au 7 mars 2021. Les élèves ont regardé les vidéos des neuf conférences de M. Li Hongzhi et ont appris à faire les cinq exercices pendant l'atelier. Le dernier jour, les nouveaux pratiquants ont parlé des changements positifs qu'ils ont constatés après avoir appris la pratique.

Les élèves de la classe chinoise regardent la vidéo du cours de M. Li Hongzhi.

Les élèves de la classe anglophone regardent la vidéo du cours de M. Li Hongzhi.

Les élèves apprennent les exercices de Falun Dafa.

Une famille de quatre personnes heureuse de commencer à pratiquer le Falun Dafa

M. Yang est venu avec sa femme, sa sœur aînée et sa nièce, après qu'un ami lui a recommandé l'atelier. Il avait 12 ans lorsque le Parti communiste chinois (PCC) a lancé la persécution du Falun Dafa. Il écoutait la propagande du PCC et était dans la confusion. Après la pandémie, il a voulu améliorer sa santé et a étudié les enseignements du Falun Dafa. Petit à petit, il a compris ce qu'était le Falun Dafa. « En tant que nouveau pratiquant, je vais suivre les enseignements de Maître Li et faire de mon mieux pour les pratiquer. Je ne décevrai pas le Maître », a-t-il dit.

Mme Yang a déclaré : « Mon esprit s'est calmé et mes pensées se sont vidées pendant que j'écoutais Maître Li parler. Je me suis sentie à l'aise et détendue, surtout après avoir fait l'exercice de méditation. »

La sœur de M. Yang a entendu parler du Falun Dafa en 1996 parce que sa mère était pratiquante. « Ma mère est restée une pratiquante inébranlable malgré des années de persécution », a-t-elle déclaré. Lorsqu'elle vivait en Chine, la police venait souvent à leur domicile parce que sa mère refusait d'abandonner le Falun Dafa. Un jour, elle a rendu sa mère responsable du harcèlement et des problèmes de la famille. Aujourd'hui, elle sait que sa mère a fait ce qu'il fallait. Après son arrivée à Singapour, elle a eu accès à des informations qu'elle n'avait pas en Chine. Elle a remarqué que de nombreux pratiquants de Falun Dafa faisaient les exercices dans les parcs et a pensé : « Le Falun Dafa est adopté dans le monde entier, pourquoi n'est-ce pas le cas en Chine ? »

À ce moment-là, elle est passée de croire dans le PCC à s'éveiller à la vérité. « Je me conduirai en suivant les enseignements du Maître à partir de maintenant », a-t-elle dit.

La nièce de M. Yang, âgée de 13 ans, a apprécié les exercices, en particulier la méditation. Elle a dit que dès qu'elle fermait les yeux, son esprit devenait calme. Ensuite, elle s'est sentie rajeunie. Elle a également dit qu'elle pouvait sentir le Falun tourner dans son bas-ventre pendant qu'elle écoutait les conférences du Maître.

Trouver le Falun Dafa sur Internet

Quand M. Liu était petit, il a assisté à un atelier de Falun Dafa en Chine et a regardé les vidéos des conférences du Maître. Il était trop jeune pour en comprendre le contenu. Après que le PCC a mis en scène les auto-immolations sur la place Tiananmen en 2001 pour diffamer le Falun Dafa et justifier la persécution, il n'a plus jamais entendu parler du Falun Dafa. Il est venu travailler à Singapour en 2020 et a eu accès à des ressources sur Internet. Un pratiquant de Falun Dafa a discuté avec lui en ligne et lui a parlé de l'atelier. Il a été impressionné par le principe Authenticité-Bienveillance-Tolérance et heureux de savoir comment être une bonne personne.

Parce qu'il avait entendu des informations négatives, M. Jiang avait peur d'apprendre le Falun Dafa. Un jour, par curiosité, il a cherché la pratique en ligne et a découvert la persécution. Il a pensé que le Falun Dafa était une bonne pratique et a voulu l'apprendre.

Pendant la pandémie de l'année dernière, Janice a lu des informations sur le Falun Dafa en ligne. Elle a ensuite trouvé un groupe de pratiquants avec qui faire les exercices sur Internet et s'est inscrite à l'atelier de neuf jours. « Les enseignements m'ont tellement inspirée. Je comprends beaucoup de choses que je ne comprenais pas auparavant. Maintenant, je pense que je peux suivre les enseignements du Maître et me comporter sur la base du principe Authenticité-Bienveillance-Tolérance. »

Apprendre Dafa par les membres de la famille

Un homme est tombé malade il y a quelques mois. Son frère aîné, pratiquant de Falun Dafa, lui a parlé des bienfaits de la pratique et lui a suggéré de dire : « Falun Dafa est bon, Authenticité-Bienveillance-Tolérance est bon. » Il a été d'accord de venir à l'atelier. Il sait que le Falun Dafa est bon.

La sœur aînée de Mme Zhang lui a présenté le Falun Dafa. Mme Zhang a dit qu'au cours des deux dernières années, à plusieurs reprises elle n'a pas réussi à suivre les enseignements et elle s'en voulait. « Je suis heureuse que le Maître ne m'ait pas abandonnée. Un autre pratiquant m'a recommandé de participer à l'atelier », a-t-elle dit. « En écoutant le Maître parler, j'ai compris des choses que je n'avais pas comprises en lisant. À partir de maintenant, je vais pratiquer avec diligence. »

Tous les articles, graphiques et contenus publiés sur Minghui.org sont protégés par les droits d'auteur. La reproduction non commerciale est autorisée, mais doit être accompagnée du titre de l’article et d'un lien vers l’article original.

Traduit de l'anglais