La fausse histoire des auto-immolations sur la place Tiananmen


La fausse histoire des auto-immolations sur la place Tiananmen - Un coup de propagande massive pour tenter de diaboliser le Falun Gong dans l'esprit des Chinois

Contexte : Fin 2000 - une année et demi après que le Parti communiste chinois (PCC) ait lancé la répression du Falun Gong - la campagne n'avait pas réussi à obtenir l'appui de nombreux membres de base du PCC. Plus tôt en 2000, Jiang Zemin, le dirigeant du PCC de l'époque, avait parcouru les provinces du sud, espérant renforcer davantage le soutien envers la campagne auprès des responsables locaux. Entre-temps, l'appui du public pour la campagne avait largement décliné. Le 23 janvier 2001, cinq individus se sont prétendument immolés sur la place Tiananmen à Pékin. La scène entière a été captée sur caméra à partir de plusieurs angles différents. Seulement quelques heures après l'événement, la presse contrôlée par l'État a été inondée de rapports disant que les immolés étaient des pratiquants de Falun Gong. Ces rapports comprenaient des images macabres des victimes, dépeignant les enseignements du Falun Gong comme étant directement responsables de la tragédie.


Le problème : Au cours des semaines suivant l'événement, la découverte d'une abondance de preuves (dont un article du Washington Post constatant que deux des immolées n'avaient jamais pratiqué le Falun Gong) indique que l'incident entier avait été mis en scène. Pourtant, tandis que les gens à l'intérieur de la Chine n'avaient aucun accès à cette information, la presse chinoise contrôlée par l'État continuait une campagne éclair pour représenter les immolés comme étant des pratiquants de Falun Gong. Les gens d'un bout à l'autre de la Chine sont passés de respecter et de compatir avec le Falun Gong à être furieux envers la pratique et à l'attaquer. Les crimes haineux visant les pratiquants de Falun Gong ont augmenté et le PCC a intensifié sa persécution avec davantage d'arrestations, de tortures, de meurtres et de prélèvements forcés d'organes.


Pourquoi c'est important : Avec 70 à 100 millions de personnes pratiquant le Falun Gong en Chine,en 1999, la discipline traditionnelle était largement connue et en plus de cela respectée. Cependant, la mise en scène des « auto-immolations » a changé tout cela et elle demeure depuis ce jour le facteur le plus important qui suscite le dégoût et la haine des Chinois envers le Falun Gong. L'apathie et l'hostilitérésultantes envers le Falun Gong en Chine a grandement facilité la tentative du régime d'éradiquer la pratique et est une des causes fondamentales de dizaines de milliers de cas de mauvais traitements et de torture.

Analyse clé

False Fire (Video)

Voici un documentaire digne de foi sur les éléments douteux de la mise en scène des incidents des « auto-immolations ». Il a gagné un prix honorable au 51e Festival international du Film de Columbia pour son approche analytique et son exposition de l'événement tragique.

Le Washington Post offre un témoignage historique : Les flammes de l'immolation par le feu illuminent le rideau noir de la Chine

Preuves indiquant que les « auto-immolations » étaient mises en scène

Analyse : 54 faits qui montrent comment l'« auto-immolation » sur la place Tiananmen a été effectivement organisée à des fins de propagande

1e partie

2e partie

3e partie

4e partie

5e partie

6e partie

Plus d'articles sur la mise en scène des « auto-immolations »

Plus d'information à ce sujet disponible en anglais et en chinois.

Traduit de l'anglais depuis http://en.minghui.org/cc/88/

© Copyright Minghui.org 1999-2019