(Minghui.org) Peu après qu'une femme démunie, qui gagnait sa vie en ramassant des déchets recyclables, a emprunté 14 000 yuans afin de traiter un caillot de sang dans la jambe de son fils, la police a confisqué l'argent et l'a arrêtée le 16 novembre 2020.

La police a affirmé que Mme Bai Baohua, habitant la ville de Chifeng en Mongolie-Intérieure, avait l'intention d'utiliser l'argent pour produire des documents d'information sur le Falun Gong, une discipline méditative et spirituelle que le régime communiste chinois persécute depuis 1999.

En plus des livres de Falun Gong, 500 calendriers contenant des informations sur le Falun Gong et de nombreux autres effets personnels ont été confisqués à Mme Bai lors de son arrestation, et l'argent pour sauver la vie de son fils a été soumis au parquet comme « preuve à charge » contre Mme Bai.

Après l'arrestation de Mme Bai, la femme de 56 ans a d'abord été emmenée au poste de police local, puis à l'hôpital pour un examen physique. Comme Mme Bai a refusé de laisser l'infirmière lui faire une prise de sang, un policier lui a donné un coup de pied dans le dos et un autre l'a attrapée par les cheveux et l'a giflée deux fois au visage. Les agents l'ont ensuite maintenue de force pendant que l'infirmière lui faisait une prise de sang.

Alors que Mme Bai était détenue au centre de détention du district de Yuanbaoshan, la police et le procureur sont venus plusieurs fois l'interroger, essayant de la forcer à plaider coupable pour « tentative de production de documents de Falun Gong ».

L'arrestation de Mme Bai et l'argent confisqué ont porté un grand coup à sa belle-mère qui est tombée malade et est décédée peu après.

La cour intermédiaire de Chifeng a fixé l'audience de Mme Bai au 3 février 2021. Après que le juge a interdit à son avocat de plaider non coupable pour elle, en utilisant la pandémie comme raison, sa famille a demandé le report de l'audience. Il n'est pas clair si le juge a accepté leur demande.

Mme Bai a été condamnée à une peine de quatre ans de prison au début du mois d'avril 2021. Bien que le juge lui ait donné dix jours pour faire appel de la condamnation, le Jour du balayage des tombesa déjà pris cinq jours. Il n'est pas clair si Mme Bai a réussi à faire appel.

Selon les informations disponibles recueillies par Minghui.org, au moins 97 pratiquants de Falun Gong de la ville de Chifeng ont été harcelés et arrêtés en 2020. Wang Bing, le chef du Comité des affaires politiques et juridiques du district de Yuanbaoshan, a orchestré plusieurs séances de lavage de cerveau contre des pratiquants, avec Kang Jianwei et Liu Gang, responsables de la prison pour femmes de Mongolie-Intérieure.

Dans la persécution du Falun Gong, le Comité des affaires politiques et juridiques, une agence extrajudiciaire supervisant la sécurité publique et les branches judiciaires, a joué un rôle majeur dans l'élaboration et l'exécution des politiques de persécution.

Tous les articles, graphiques et contenus publiés sur Minghui.org sont protégés par les droits d'auteur. La reproduction non commerciale est autorisée, mais doit être accompagnée du titre de l’article et d'un lien vers l’article original.

Traduit de l’anglais