(Minghui.org) Cette année marque la 22e année de la persécution de la pratique spirituelle du Falun Dafa par le Parti communiste chinois (PCC). Le 18 juillet 2021, plus de 1000 pratiquants ont organisé un défilé à Brooklyn, où se trouve la troisième plus grande communauté chinoise de New York. Ils ont informé les gens des atrocités en cours et ont exhorté les Chinois à renoncer à leur adhésion au PCC et à ses associations affiliées. Au cours de l'événement, 417 personnes ont démissionné du PCC et de ses organisations affiliées.

Les pratiquants ont organisé un grand défilé le 18 juillet 2021 à Brooklyn pour demander la fin de la persécution brutale qui dure depuis vingt-deux ans en Chine.

Depuis le Tian Guo Marching Band en tête du défilé jusqu'à la section « Démissionner du PCC » à la fin, le défilé s'étirait sur toute la longueur de la communauté chinoise de la Huitième Avenue. De nombreuses personnes se sont arrêtées pour regarder et ont pris des photos ou des enregistrements vidéo de l'événement. Plusieurs personnes ont fait l'éloge des pratiquants et ont dit : « Le défilé est formidable ! »

Le défilé était divisé en trois thèmes : « Falun Dafa est bon », « Mettre fin à la persécution du Falun Gong » et « Mettre fin au PCC, soutenir les 380 millions de Chinois courageux qui ont démissionné du Parti et de ses organisations ».

Le premier thème était « Falun Dafa est bon ». On pouvait entendre la musique entraînante du Tian Guo Marching Band dans les rues principales et les petites ruelles de la Huitième Avenue. Sous un soleil éclatant, des banderoles géantes présentaient des messages attirants et pleins de droiture sur la beauté de cette cultivation.

Jonas-Charles E. Brown, président du Brooklyn Music and Leadership Institute, a fait l'éloge du défilé.

Jonas-Charles E. Brown, président du Brooklyn Music and Leadership Institute, a dit : « Ce défilé représente la culture chinoise, de l'ancien Orient à aujourd'hui. Il permet à ceux qui n'ont jamais vu de tels défilés de réaliser qu'il s'agit d'un atout précieux pour Brooklyn. »

Termy, une autre spectatrice, a dit : « Ici, ils peuvent pratiquer leur croyance, c'est un bon point. »

Les pratiquants de Falun Gong ont organisé un défilé à Brookynn pour demander que la persécution qui perdure en Chine depuis vingt-deux ans prenne fin.

Le deuxième thème « Mettre fin à la persécution du Falun Gong » consistait en des banderoles informant les gens des terribles crimes contre l'humanité commis par le PCC.

Le PCC a lancé sa répression du Falun Dafa le 20 juillet 1999. Selon les statistiques incomplètes du Centre d’information du Falun Dafa, au cours du premier semestre 2021 seulement, le régime a arrêté et harcelé environ 13 000 pratiquants de Falun Gong.

Chen Zhengda, un pratiquant de Falun Gong qui a participé au défilé, est l'une des victimes du PCC. Il a dit : « J'ai été arrêté à de nombreuses reprises. À chaque fois, j'ai été brutalement battu. En 2013, j'ai été attaché à un banc du tigre et interrogé pendant plus de quarante heures. » (Pendant cette torture, les policiers attachent solidement les jambes des victimes à un banc en bois ou en métal avec des ceintures. Ils placent ensuite des briques ou d'autres objets durs sous les pieds de la victime. Ils continuent à ajouter des couches de briques jusqu'à ce que les ceintures se brisent. Les victimes endurent une douleur insupportable et s'évanouissent souvent pendant ces séances de torture.)

Un défilé a été organisé sur la Huitième Avenue de Brooklyn pour marquer les vingt-deux ans de la persécution.

Le troisième thème : « Mettre fin au PCC, soutenir les 380 millions de Chinois qui ont démissionné du Parti et de ses organisations » reflétait le sentiment anti-PC actuel mondial.

Yi Rong, président du Centre mondial pour démissionner du PCC, a dit : « Depuis vingt-deux ans, le PCC mobilise le pouvoir de tout le pays dans son génocide contre le Falun Gong et prélève leurs organes de force. Le PCC a brisé d'innombrables familles, tué d'innombrables pratiquants, laissant derrière lui de nombreux orphelins. J'appelle le peuple chinois de Brooklyn à se lever et à s'opposer ouvertement à la persécution, à démissionner du PCC et de ses associations affiliées. »

Les sympathisants du Falun Gong se sont joints aux pratiquants dans le défilé ce jour-là.

Bai Jiemin, président de l'Alliance chinoise pour la démocratie et les droits de l'homme, filiale Est des États-Unis, a dit : « Le Falun Gong prône l'Authenticité, la Bienveillance et la Tolérance. C'est excellent, très sain et bénéfique. Après tout, il s'agit d'une forme de croyance. Le PCC veut supprimer cela. En tant que militants pour la démocratie à l'étranger, nous ne pouvons absolument pas accepter cela. Nous nous tenons aux côtés du Falun Gong, c'est clair. »

Wu Xiang, militant pour la démocratie et sympathisant du Falun Gong, a dit : « Je suis tout à fait d'accord avec le Falun Gong. Par exemple : “Démissionnez du PCC, le Ciel éliminera le PCC”. Le PCC est trop mauvais ! »

Un homme originaire de Hong Kong : je vois de l'espoir dans le courage des pratiquants

M. Charles Yao a quitté Hong Kong pour s'installer aux États-Unis il y a 38 ans. De loin, il a entendu le son des tambours et il s'est précipité pour regarder le défilé en s'exclamant : « Le défilé est à son apogée ! »

Il a dit que la tyrannie du PCC à Hong Kong l'avait peiné. Il a dit : « Nous sommes des Chinois et nous souhaitons ce qu'il y a de mieux pour la Chine. Ceci dit, je ne peux m'identifier qu'aux multiples milliers d'années de culture traditionnelle de la Chine, à ses magnifiques montagnes et paysages, et non à la domination trompeuse du PCC. »

M. Yao a souligné : « Nous devons persister. La volonté de chacun de se battre et le réveil du peuple sont importants - nous devons choisir de nous tenir du côté de la justice. Si vous abandonnez, alors il n'y aura rien. Lorsque je regarde le courage des pratiquants de Falun Dafa, je vois de l'espoir. La vérité sera toujours debout, la justice primera sur la perversité. »

Un jeune homme originaire du Fujian : les gens n'ont aucun droit en Chine

Brooklyn abrite la troisième plus grande population chinoise de New York, les migrants des provinces du Fujian et du Guangdong en constituent la majorité. Par rapport à la génération précédente, les jeunes de la province du Fujian sont plus disposés à exprimer leurs opinions.

Appuyé à un lampadaire, John Sun a regardé passer le défilé sans rien dire. Quand il est arrivé aux États-Unis il y a trois ans, il était à l'école secondaire. C'était la première fois qu'il voyait un défilé composé de pratiquants de Falun Dafa. Il a été attiré par les nombreuses banderoles et messages de la manifestation. Il a dit que cela soulevait de nombreuses questions dans son esprit, comme la provenance des organes dans les transplantations en Chine.

Il a dit que depuis son arrivée aux États-Unis, il avait accès à une information libre. Il était très facile de lire des informations dénonçant les crimes du PCC, comme la vérité sur le massacre des étudiants de la place Tiananmen le 4 juin 1989. Il a été très étonné d'apprendre la vérité, et a dit qu'il pensait que la liberté d'expression était très importante. On ne devrait pas étouffer les opinions divergentes et chacun devrait avoir le droit de juger les choses. Il a dit : « J'écoute ceci et cela, et je juge par moi-même au lieu d'être endoctriné par une seule voix. Ici, aux États-Unis, il y a des opinions divergentes sur tout, des critiques et des désaccords - tous contiennent une part de vérité. »

Il a souligné : « En apparence, la Constitution en Chine semble être très complète. On peut organiser des défilés et des rassemblements, mais la réalité est toute autre. Si les autorités chinoises déclarent que votre rassemblement est illégal, vous êtes fichu. Le mot “illégal” est utilisé très largement et les citoyens ordinaires n'ont aucun droit. Le président du PCC reçoit 100 % des voix. C'est tellement faux. »

Zheng Ligui, un autre jeune homme de la province du Fujian, a dit que le défilé était tout à fait formidable et que les tambours étaient entraînants : « Cela donne envie de se joindre au défilé. »

Zheng Ligui de la province du Fujian

Zheng Ligui a dit qu'il avait entendu la propagande anti-Falun Gong du PCC lorsqu'il était élève à l'école primaire. Il a vu plusieurs vidéos sur Internet lorsqu'il était à l'école secondaire et a réalisé que « le PCC diabolisait intentionnellement le Falun Gong ». Il était d'accord avec le principe Authenticité-Bienveillance-Tolérance enseigné par le Falun Dafa. Il a dit qu'il y a six ans, il a commencé à lire les informations sur le Falun Gong et que la lecture de ces informations « me fait me sentir en paix ».

Des centaines de Chinois démissionnent du PCC

Pendant le défilé, 417 personnes ont décidé de démissionner du PCC et de ses organisations affiliées : 28 ont renoncé à leur adhésion au Parti, 127 ont démissionné de la Ligue de la jeunesse du PCC, 262 ont démissionné des Jeunes Pionniers du PCC et 255 personnes ont signé la pétition pour mettre fin au PCC.

Un homme a dit à un bénévole du Centre pour démissionner du PCC qu'il était récemment arrivé de Chine et que c'était la première fois qu'il voyait le défilé. Il a dit que le PCC avait fait de très mauvaises choses et a décidé de renoncer à son adhésion aux Jeunes Pionniers.

Tous les articles, graphiques et contenus publiés sur Minghui.org sont protégés par les droits d'auteur. La reproduction non commerciale est autorisée, mais doit être accompagnée du titre de l’article et d'un lien vers l’article original.

Traduit de l'anglais