(Minghui.org) Le week-end, en Suède, les pratiquants de Falun Dafa organisent des activités pour présenter la discipline spirituelle et sensibiliser le public à la persécution menée par le Parti communiste chinois (PCC) depuis vingt-deux ans. Ils font la présentation des exercices, distribuent des informations et recueillent des signatures à Mynttorget, à deux pas de la vieille ville de Stockholm. Malgré la pandémie de coronavirus, le quartier est bondé de gens faisant leurs courses pour les fêtes.

Tous les week-ends de décembre, les pratiquants organisent des activités pour clarifier la vérité, à Mynttorget près du bâtiment du Parlement dans le centre de Stockholm.

Les passants signent la pétition demandant à la fin de la persécution du Falun Dafa en Chine.

Les gens s’arrêtent, lisent l’information affichée et parlent avec les pratiquants désireux d’en savoir davantage à propos du Falun Dafa.

« La musique de l’exercice est merveilleuse »

« Ouah ! D’où vient cette musique ? » a demandé Erik qui passait devant l’activité des pratiquants un vendredi après-midi plutôt froid : « On dirait qu’elle vient du ciel lointain, passant par le sommet de ma tête et touchant mon cœur. C’est vraiment merveilleux. » En apprenant qu’il s’agissait de la musique d’exercice du Falun Dafa, il a accepté un dépliant que lui tendait un pratiquant et a dit : « Cet exercice est vraiment extraordinaire. Je dois en apprendre davantage. » Il a également dit que le Falun Dafa apportait chaleur et lumière dans cette froide journée d’hiver.

Le pratiquant lui a montré le lien sur le dépliant et lui a expliqué qu’il pouvait télécharger la musique et les livres sur le site web du Falun Dafa. Erik s’est dit agréablement surpris et a ajouté qu’il allait lire les informations et télécharger la musique. Il a dit que, dans l’environnement complexe et chaotique actuel, le Falun Dafa semblait offrir aux gens un sentiment de calme et de paix.

Un Suédois d’âge moyen et sa fille se sont assis sur un banc près de l’activité des pratiquants et les ont regardés faire le cinquième exercice. Il a imité leurs gestes de main.

Avant de partir, il s’est renseigné en détail sur l’heure et l’endroit précis de la pratique collective au centre de Stockholm.

Il a dit qu’il se sentait vraiment bien en regardant les pratiquants méditer. « Je sens que cette pratique est très bonne. Je n’étais pas du tout intéressé par le qigong auparavant. Mais je ne sais pas ce qui s’est passé aujourd’hui. En écoutant la musique, j’ai soudain envie d’apprendre (le Falun Dafa). »

Un enfant suédois : Le PCC persécute de bonnes personnes, c’est vraiment mal !

Un panneau d’affichage a attiré l’attention d’un jeune suédois. Une photo montre deux agents de police chinois saisissant sauvagement une pratiquante. Cette image a attiré le regard du garçon qui a dit : « Je veux en savoir plus, pourquoi l’attrapent-ils ? » Ses deux sœurs ont appelé leur mère qui marchait devant.

Une pratiquante s’est adressée à la famille. Elle a expliqué que le Falun Dafa enseigne à pratiquer en suivant le principe Authenticité-Bienveillance-Tolérance. Cependant, sous le régime du PCC, les Chinois qui pratiquent le Falun Gong risquent d’être arrêtés, comme la femme sur la photo.

Les pratiquants de Falun Gong sont emprisonnés et possiblement assassinés pour leurs organes dans le cadre du prélèvement d’organes approuvé par le PCC. D’innombrables pratiquants en Chine ont subi toutes sortes de torture en raison de leur foi. La persécution du PCC a brisé d’innombrables familles et laissé leurs enfants sans abri. Les pratiquants de Falun Gong à l’étranger exposent les crimes du PCC au monde afin de mettre fin à la persécution.

Toute la famille a écouté attentivement et a signé la pétition contre la persécution. Le garçon a dit : « Le PCC persécute de bonnes personnes. C’est vraiment mal. » Il a dit qu’il en parlerait à ses professeurs et à ses camarades de classe.

Une enseignante : Votre courage en clarifiant la vérité est admirable

Le samedi 18 décembre 2021, une enseignante de Berlin, en Allemagne, a discuté avec les pratiquants et a dit qu’elle avait beaucoup appris de l’activité de clarification de la vérité. Les pratiquants ont répondu à ses questions à propos du Falun Dafa et lui ont donné des informations sur la persécution du Falun Dafa par le PCC, y compris un CD des Neuf commentaires sur le Parti communiste.

« Merci de me permettre d’apprendre la véritable situation en Chine. Toutes ces informations sont précieuses », a-t-elle dit.

Elle a expliqué qu’elle avait un nom chinois et qu’elle aimait la culture traditionnelle chinoise. Elle avait de nombreux étudiants et amis chinois, donc elle est particulièrement intéressée à ce qui se passe en Chine.

« Je discute souvent avec les élèves en classe de la persécution des droits de l’homme et des religions en Chine. Aujourd’hui, j’ai appris ce qu’est le Falun Dafa ce qui éclaire ma pensée », a-t-elle dit.

Elle a constaté que, de nos jours, les informations sur les médias sociaux sont si compliquées qu’il est difficile de distinguer le vrai du faux. Mais la réalité du bien et du mal révélée lors de l’activité de clarification de la vérité l’a vraiment touchée.

« Aujourd’hui, je ressens vraiment les souffrances inimaginables vécues par les pratiquants de Falun Dafa en Chine », a-t-elle dit, « votre courage pour dénoncer la persécution du PCC est admirable. Vous êtes de bonnes personnes, vous utilisez la sincérité et la bonté de cœur pour diffuser la vérité. Malheureusement, rien de tout cela n’a été rapporté par les médias, mais tout cela est bien réel. »

« Nous souhaitons que davantage de personnes s’opposent à la persécution »

Un couple d’âge moyen, venu d’Autriche, s’est arrêté devant les panneaux d’affichage. Après avoir lu attentivement toute l’information, ils se sont adressés à un pratiquant.

Un couple venu d’Autriche a déclaré qu’il espérait que davantage de personnes se lèvent et condamnent la persécution.

Il s’avère qu’ils avaient regardé un film sur l’histoire du Parti communiste des cent dernières années et ont été touchés. L’homme a dit : « Ce film était très bien fait. Sans accusation, il montre beaucoup de faits dénonçant l’histoire de répression et de persécution du Parti communiste à l’encontre des bouddhistes et de toutes personnes ayant des croyances y compris les pratiquants de Falun Dafa. C’est stupéfiant ! »

Ils estimaient que, dans le monde, nous avons tous besoin d’entendre la vérité. Ils ont dit qu’il est important que les pratiquants utilisent ce moyen pacifique et rationnel pour exposer les crimes du PCC afin que plus de gens puissent reconnaître sa nature perverse.

Ils ont dit qu’à leur retour à leur hôtel, ils signeraient directement la pétition en ligne et en apprendraient plus sur la persécution. Ils espèrent que davantage de personnes se lèveront pour condamner la persécution du PCC et désintégrer le Parti.

Des étudiantes chinoises renoncent au PCC

L’après-midi du 31 décembre, deux étudiantes chinoises en visite en Suède sont passées devant le site de l’activité des pratiquants. Soudain, les lunettes de l’une des filles se sont cassées. Elles se sont empressées de demander aux pratiquants où elles pouvaient les faire réparer. Un pratiquant leur a indiqué l’itinéraire et l’adresse d’un magasin d’optique proche et leur a demandé si elles connaissaient le Falun Dafa.

Les filles ont dit qu’elles avaient 21 ans et qu’elles étudiaient en Autriche. Elles étaient particulièrement disposées à écouter les explications des pratiquants. Alors le pratiquant a expliqué ce qu’est le Falun Dafa, pourquoi le PCC le persécute, comment le PCC utilise la violence et les mensonges pour persécuter de bonnes personnes et induire les autres en erreur et pourquoi il est important de renoncer à leur adhésion au PCC et à ses organisations.

Les deux étudiantes ont écouté attentivement. Avec l’aide du pratiquant, elles sont allées sur le site internet de The Epoch Times et se sont retirées sur le champ de la Ligue de la jeunesse communiste et des Jeunes Pionniers. Elles ont pris des photos des numéros de certificats de démission. Avant de partir, elles ont également accepté des documents d’information en anglais et en chinois ainsi qu’un exemplaire des Neuf commentaires sur le Parti communiste.

Qu’est-ce que le Falun Dafa  ?

Le Falun Dafa (également connu sous le nom de Falun Gong) a été présenté pour la première fois au public en 1992 par M. Li Hongzhi à Changchun, en Chine. Cette discipline spirituelle est maintenant pratiquée dans plus de 100 pays et régions du monde. Des millions de personnes ont adopté les enseignements basés sur le principe Authenticité-Bienveillance-Tolérance ainsi que sur cinq exercices doux, et ont constaté une amélioration de leur santé et de leur bien-être.

Jiang Zemin, ancien dirigeant du Parti communiste chinois (PCC), a perçu la popularité croissante de cette discipline spirituelle comme une menace pour l’idéologie athée du PCC et, le 20 juillet 1999, a émis un ordre interdisant cette méthode.

Au cours des vingt-deux dernières années, Minghui.org a confirmé la mort de milliers de pratiquants suite à la persécution. On pense que le nombre réel est beaucoup plus élevé. Beaucoup plus ont été emprisonnés et torturés en raison de leur croyance.

Il existe des preuves concrètes que le PCC organise le prélèvement d’organes sur les pratiquants détenus, qui sont assassinés pour alimenter l’industrie de transplantations d’organes.

Sous la direction personnelle de Jiang, le PCC a créé le Bureau 610, une organisation de sécurité extralégale ayant le pouvoir d’outrepasser les systèmes policier et judiciaire et dont la seule fonction est d’orchestrer la persécution du Falun Dafa.

Tous les articles, graphiques et contenus publiés sur Minghui.org sont protégés par les droits d’auteur. La reproduction non commerciale est autorisée, mais doit être accompagnée du titre de l’article et d’un lien vers l’article original.

Traduit de l’anglais