(Minghui.org) De nombreuses personnes qui soutiennent le Falun Dafa et récitent avec sincérité les phrases de bon augure « Falun Dafa est bon, Authenticité-Bienveillance-Tolérance est bon » ont reçu des bénédictions, et elles sont reconnaissantes envers Maître Li, le fondateur de la discipline. Vous trouverez ci-dessous trois histoires de ce type.

Ma voisine a survécu à une situation critique

Je suis une pratiquante de Falun Dafa dans la ville de Tangshan, province du Hebei. Ma voisine, une dame sexagénaire, s'appelle Mme Yang. Elle a été hospitalisée pour une intervention chirurgicale visant à retirer sa vésicule biliaire en raison de calculs biliaires aigus et d’une cholécystite. Pendant son séjour à l’hôpital, elle s’est évanouie deux fois, mais on n’en a pas trouvé la cause. Environ dix jours plus tard, elle est sortie de l’hôpital.

Elle s’est de nouveau évanouie après être rentrée chez elle et elle était souvent essoufflée. Elle s’est effondrée en allant aux toilettes le lendemain matin. Son visage était terreux, exsangue, et tout son corps était froid. Sa famille a essayé de mesurer sa tension artérielle, mais le brassard n’a pu détecter aucune tension artérielle.

Il se trouve que je lui rendais visite à ce moment-là. Je lui ai dit : « Ne pensez à rien. Récitez simplement les phrases suivantes dans votre esprit : “Falun Dafa est bon, Authenticité-Bienveillance-Tolérance est bon.” »

Bientôt, l’ambulance est arrivée et on a détecté sa tension artérielle. Cependant, le médecin a dit qu’elle pourrait avoir une embolie pulmonaire et qu’elle devait être transférée dans un hôpital plus grand.

Lorsqu’elle est arrivée à l’hôpital de la ville, sa situation était critique et elle a été emmenée dans une unité de soins intensifs. Pendant les trois jours passés aux soins intensifs, elle a perdu connaissance à trois reprises. Puis elle s’est rapidement rétablie. Le cinquième jour, elle a été transférée dans un service régulier.

Le médecin a dit : « C’est un miracle que vous ayez survécu »

Après sa sortie de l’hôpital, je lui ai demandé comment elle se sentait pendant ces jours-là. Elle m’a répondu : « Je t’écoutais et ne pensais qu’à réciter les phrases. Je n’avais ni peur ni douleur. Après l’opération, je ne pouvais rien manger, mais je vais bien maintenant. Je crois que j’ai été bénie par le Maître du Falun Dafa. »

La tête d’un nouveau-né gravement déformée devient normale

Un jour de juillet 2016, la belle-sœur de ma belle-fille était sur le point de donner naissance à un bébé. Elle avait perdu ses eaux, mais le bébé ne pouvait pas sortir. Deux infirmières ont pressé fortement son ventre pour faire sortir le bébé. En conséquence, le bébé est né avec la tête et le visage gravement déformés, et il ne pouvait ni ouvrir la bouche ni manger. Le médecin a dit que la vie du bébé était en danger.

Ma belle-fille a pleuré et m’a lancé : « Que devons-nous faire ? » Comme elle savait que le Falun Dafa était bon et qu’elle me soutenait dans la pratique du Falun Dafa, j’ai suggéré qu’elle demande à tous les proches présents de réciter « Falun Dafa est bon, Authenticité-Bienveillance-Tolérance est bon. » Elle a décidé de l’essayer.

Le bébé s’est mis à aller de mieux en mieux au cours des trois jours suivants. Trois jours plus tard, son visage était normal, très beau.

Le médecin ne pouvait pas croire ce qu’il voyait. D’après son expérience, il pensait que le bébé n’allait pas revenir à la normale même en trois mois. Et tous les proches ont été témoins du pouvoir de Dafa. Ma belle-fille m’a dit au téléphone : « Belle-maman, tout va bien. Le bébé est magnifique. Merci, Maître ! »

La douleur d’une patiente atteinte d’un cancer en phase terminale disparait

Je suis un pratiquant de Falun Dafa de la province du Hebei. Lorsque ma belle-mère avait 89 ans, on lui a diagnostiqué un cancer du poumon à un stade avancé, qui s’était propagé à la trachée, au larynx et à l’œsophage. Elle avait des difficultés à avaler, à manger et à parler.

La douleur s’est progressivement étendue à son poumon. Au début, elle prenait des analgésiques une fois par jour. Comme la douleur s’est aggravée, elle a pris de plus en plus d’analgésiques. Finalement, elle a dû en prendre une fois toutes les deux heures.

J’ai dit à ma belle-mère : « Belle-maman, je crois que personne ne peut vous aider à part le Maître du Falun Dafa. Que diriez-vous de réciter ces phrases dans votre tête : “Falun Dafa est bon, Authenticité-Bienveillance-Tolérance est bon. » M’ayant soutenu dans la pratique de Dafa pendant toutes ces années, elle savait que Dafa était bon, et elle a dit qu’elle allait l’essayer.

Un jour, quand elle est sortie de la salle de bains, je l’ai vue presser ses mains contre ses poumons. J’ai demandé : « Belle-maman, vous récitez ? » Elle a répondu : « “Falun Dafa est bon” est dans mon cœur. » Étonnamment, à ce moment-là, toutes ses douleurs ont disparu et elle n’a plus eu besoin d’aucun antidouleur. Elle est ensuite décédée paisiblement. Mon mari et mes enfants, ainsi que ma belle-sœur et son mari ont tous admiré le miracle de Dafa.

Voir aussi (en chinois) :

婆婆说“法轮大法好在我心里”-癌症病痛消失

Tous les contenus publiés sur ce site sont protégés par les droits d’auteur de Minghui.org. Minghui produira des compilations de son contenu en ligne régulièrement et en des occasions spéciales.

Traduit de l’anglais