(Minghui.org) Je suis une pratiquante suédoise. Je voudrais partager mon expérience de cultivation et ma participation à Shen Yun et à l’exposition internationale L’art de Zhen Shan Ren (Authenticité-Bienveillance-Tolérance).

Commencer la pratique

En 1995, autour de Pâques, Maître Li est venu à Göteborg, en Suède, et a donné une conférence pendant plusieurs jours. J’y suis allée et j’ai trouvé que c’était une expérience extraordinaire. Le Maître était exceptionnel et il a répondu à toutes nos questions avec compassion et patience.

C’est ce que j’avais attendu. Quand j’avais 20 ans, je souhaitais vraiment découvrir le sens de la vie. Après m’être mariée et avoir eu des enfants, j’ai passé la plupart de mon temps à m’occuper de ma famille. Cependant, à mesure que mes enfants grandissaient, j’ai eu de plus en plus envie d’explorer le monde spirituel. Je rêvais aussi de devenir un jour un être éveillé. Mais je n’en parlais pas, car j’avais peur que les gens se moquent de moi. Dans mon esprit, cependant, il y avait toujours une image claire, à savoir que j’avais déjà vécu dans une dimension où le ciel et la terre étaient en harmonie.

Lorsque ma fille était enceinte de son premier enfant, elle a assisté à une formation sur la santé des enfants et a rencontré une pratiquante de Falun Dafa. La pratiquante lui a dit que Maître Li devait se rendre à Göteborg aux alentours de Pâques 1995. Lorsque ma fille m’a appelée pour me demander si je souhaitais assister aux conférences, j’ai répondu : « Bien sûr. »

Un peu plus tôt, j’avais eu une impression très forte que quelqu’un me disait : « S’il y a un maître qui te cherche, tu dois le suivre. » Une semaine avant l’arrivée du Maître à Göteborg, cependant, je me suis fait mal au dos et j’avais des difficultés à me déplacer. J’ai consulté ma fille sur ce qu’il fallait faire et elle m’a répondu : « Tu dois simplement venir. »

J’ai donc emprunté la voiture de ma mère, qui avait une garde au sol très basse et permettait au conducteur d’incliner le siège davantage qu’une berline typique. C’est ainsi que j’ai parcouru 24 kilomètres ‒ en position semi-allongée ‒ jusqu’à Göteborg. C’était la semaine de Pâques 1995, et ce fut une semaine spéciale et mémorable. Plus tard, j’ai réalisé que cette période était miraculeuse et précieuse.

À l’époque, j’étais la seule pratiquante de Falun Dafa dans ma région. Mais ma fille m’a souvent emmenée à des conférences de partage d’expériences dans le monde entier et m’a rappelé d’être diligente. C’est pourquoi je la remercie vraiment de m’avoir encouragée à être diligente.

Plusieurs années plus tard, d’autres pratiquants ont déménagé près de chez moi. J’ai remercié le Maître pour toutes ces occasions de rencontrer d’autres pratiquants. Ensemble, nous avons établi un point de pratique collective et organisé des activités pour parler aux gens de Dafa, notamment lors d’événements culturels locaux. Cela m’a aidée à être plus mature dans la cultivation.

Participer à Shen Yun

Lorsque Shen Yun est venu en Suède pour la première fois en 2008, les pratiquants avaient besoin d’aide. Je me suis jointe aux efforts et ce fut un honneur au-delà des mots. J’ai aussi compris que c’était ma mission. Les artistes de Shen Yun étaient exceptionnels ‒ ils faisaient miraculeusement renaître la culture traditionnelle chinoise.

J’aime travailler dans le calme, mais je suis aussi très rapide et flexible. Lorsque je participais à Shen Yun, des choses inattendues ou de nouvelles missions se présentaient de temps en temps. Même si j’avais une idée approximative de ce que je devais faire, je devais agir rapidement pour gérer les nouvelles situations et les nouveaux défis. En travaillant dans les coulisses, nous avons appris à laisser notre égo de côté, notamment à ne pas interférer avec les artistes, à ne pas être bavards et à être prêts en permanence. Mais surtout, nous devions fournir un endroit calme aux artistes de Shen Yun, afin qu’ils puissent se concentrer sur les choses importantes qu’ils sont censés faire.

En général, nous n’avions pas de pause avant la fin du spectacle, à la fin de la journée. Mais à ce moment-là, il ne restait presque plus de nourriture pour nous.

J’ai également aidé à vérifier les costumes pendant la tournée. Dans le passé, nous devions arriver au théâtre tôt le matin pour repasser les costumes. Ils arrivaient dans des sacs après la représentation précédente. Ces dernières années, ils sont conservés dans des armoires à roulettes. Ils sont beaucoup plus faciles à transporter et certains vêtements n’ont plus besoin d’être repassés. Mais nous devons quand même vérifier tous les costumes. Si certains d’entre eux sont endommagés ou sales, nous devons les réparer ou les nettoyer à temps.

Une autre pratiquante suédoise et moi étions responsables du lavage des vêtements personnels des artistes. Nous séparions généralement les vêtements des hommes de ceux des femmes. De plus, nous séparions les vêtements des danseurs principaux ou des chanteurs solistes de ceux des autres artistes et ceux des musiciens de l’orchestre de ceux des autres. La lessive était bien faite en Suède, et nous avons reçu de nombreux compliments.

La qualité de notre travail et la rapidité avec laquelle nous nous occupions des vêtements dépendaient en grande partie des installations de chaque théâtre. Certains théâtres disposaient de laveuses que nous pouvions emprunter, tandis que d’autres n’avaient pas de laveuses ou de très petites buanderies. Nous en avons eu un exemple au Danemark en mars dernier. Nous avons dû utiliser la buanderie de l’hôtel, mais tout s’est bien passé.

Notre équipe chargée des vêtements a bien travaillé. Nous nous sommes familiarisés avec le déroulement des opérations et chacun y mettait du cœur. Nous avons également bien coopéré pour que les choses se passent bien. Nous savions que ce que nous faisions était très important.

Il en a été de même pour la sécurité. Garder une porte peut sembler anodin, mais nous avons pris cela au sérieux et l’avons bien fait. Après tout, il en allait de la sécurité des artistes de Shen Yun et du bon déroulement des spectacles.

Il y a de nombreuses années, pendant un spectacle, je surveillais la fosse d’orchestre. En entendant l’orchestre jouer les mélodies, j’ai soudain vu les danseurs se produire devant mes yeux, alors que de mon angle de vue, je ne pouvais qu’entendre la musique.

Cette expérience miraculeuse m’a permis de comprendre d’une manière nouvelle la puissance d’un spectacle de Shen Yun. Auparavant, lorsque j’étais assise dans la salle et que je profitais du spectacle, je voyais d’abord le caractère merveilleux de Shen Yun avec mes yeux. Maintenant, je pouvais absorber dans mon corps l’incroyable performance à travers la musique.

Avant chaque représentation, les danseurs, chanteurs et musiciens de Shen Yun trouvaient généralement un endroit dans le théâtre pour pratiquer ou répéter. En peu de temps, tout le monde se mettait rapidement dans son rôle et coopérait parfaitement, comme par magie. J’ai toujours admiré ces programmes étonnants. Chaque fois que Shen Yun venait en Suède, ces journées étaient les plus magnifiques de ma vie.

Pendant la promotion de Shen Yun, j’ai aussi eu la chance de devenir membre de l’équipe du service d’assistance téléphonique. J’ai eu d’excellentes conversations avec des personnes qui avaient acheté des billets. Les aider à voir Shen Yun a été un grand honneur pour moi.

L’exposition d’art

Ces dernières années, j’ai participé à l’exposition internationale L’art de Zhen Shan Ren. Ces œuvres d’art sont magnifiques et chacune d’entre elles raconte une histoire. Pendant les expositions, j’ai vu des visiteurs de tous âges, qui étaient tous fascinés par les œuvres. Certains enfants, en particulier, étaient réticents à partir, ils voulaient rester plus longtemps pour profiter des œuvres d’art.

Plus de dix guides de l’exposition ont formé une association culturelle avec des réunions hebdomadaires. En plus d’étudier les enseignements du Falun Dafa, nous avons également élaboré des projets tels que l’extension de l’exposition artistique à d’autres villes.

Nous avons organisé sept expositions au cours des douze derniers mois. La plus récente a eu lieu lors d’un salon du livre à Göteborg. On nous a attribué un emplacement de choix. Plus de 650 éditeurs et plus de 82 000 visiteurs ont assisté au salon.

Le Falun Dafa m’a aidée à comprendre l’univers, ainsi que l’interaction entre le ciel, la terre et l’humanité. En revanche, ma recherche du but de la vie dans le passé était plutôt limitée et insignifiante. Mon esprit est devenu plus calme et cette paix part de mon moi intérieur et va vers l’extérieur, contrairement à ce que je pensais auparavant.

Regarder à l’intérieur et s’améliorer constamment est un outil miraculeux pour le xiulian. Je suis très reconnaissante d’avoir enfin trouvé le chemin du retour à la maison. Bien qu’il y ait eu de nombreuses épreuves que je n’ai pas bien gérées, elles sont de plus en plus rares. Je suis vraiment reconnaissante envers le Maître.

Merci, Maître ! Merci, compagnons de cultivation !

(Présenté à la Conférence de partage d’expériences de cultivation d’Europe du Nord 2022)

Tous les contenus publiés sur ce site sont protégés par les droits d’auteur de Minghui.org. Minghui produira des compilations de son contenu en ligne régulièrement et en des occasions spéciales.

Traduit de l’anglais