(Minghui.org) Les 23 et 24 avril, des pratiquants de Falun Dafa au Japon ont organisé des rassemblements devant les consulats chinois à Nagoya et à Kyushu, au Japon, pour marquer le 23e anniversaire de l’Appel du 25 avril. Ils ont manifesté pacifiquement contre la persécution du Parti communiste chinois (PCC).

Les pratiquants ont organisé un rassemblement devant le consulat chinois à Nagoya le 24 avril.

M. Xu, qui a participé à l’activité, travaille au Japon. Il a expliqué : « Je suis venu au consulat chinois aujourd’hui pour commémorer l’Appel pacifique de 10 000 pratiquants de Falun Gong à Pékin le 25 avril, il y a 23 ans. J’ai écouté des témoignages de pratiquants qui ont participé à l’appel à Pékin. On se souviendra certainement dans l’histoire de l’impact positif sur la société chinoise d’une journée aussi importante. »

M. Tien, un pratiquant de Falun Dafa originaire du Vietnam qui travaille au Japon, a raconté : « C’est la première fois aujourd’hui que j’assiste à une activité devant le consulat chinois à Nagoya pour commémorer l’Appel du 25 avril. Je demande au PCC de mettre immédiatement fin à la persécution et d’arrêter les prélèvements d’organes sur les pratiquants de Falun Dafa. »

Rassemblement devant le consulat chinois à Kyushu le 23 avril

Pour marquer le 23e anniversaire de l’Appel du 25 avril, des pratiquants de Falun Dafa de la région de Kumamoto au Japon se sont rassemblés le matin du 23 avril devant le consulat chinois à Fukuoka et ont déployé des banderoles et des panneaux l’après-midi devant le consulat chinois à Nagasaki. Les représentants des pratiquants ont lu des lettres ouvertes en chinois et en japonais pour condamner la persécution du PCC et ont appelé le Japon à aider à mettre fin aux mauvaises actions du PCC et à protéger les droits de l’homme et la paix.

Depuis plus de vingt ans, M. Lin organise des activités pour commémorer l’Appel du 25 avril dans la région de Kumamoto. Il a déclaré : « Comme lors de l’Appel du 25 avril il y a 23 ans, les pratiquants de Falun Dafa adhèrent toujours à la paix, à la rationalité, à la gentillesse et à l’harmonie. Face à toutes les injustices, nous défendons la justice et la bonté. Clarifier la vérité et protéger les droits de l’homme sont le droit de chaque citoyen et cela doit être protégé par la loi et soutenu par le gouvernement.

« Jiang Zemin, l’ancien dirigeant du PCC qui a lancé la persécution du Falun Gong, a été poursuivi avec sa bande pour crimes contre l’humanité et génocide dans plus d’une trentaine de pays du monde.

« L’effort de collecte de signatures pour soutenir le procès du peuple chinois contre Jiang Zemin entre dans sa huitième année. Nous espérons que les membres de la communauté internationale se rangeront du côté de la justice et feront pression sur le régime chinois pour qu’il mette fin à la persécution du PCC », a-t-il déclaré.

Veillée aux chandelles à Canberra, en Australie

Dans la soirée du 26 avril 2022, les pratiquants de Canberra, en Australie, ont organisé une veillée aux chandelles devant l’ambassade de Chine pour se souvenir solennellement des pratiquants décédés à la suite de la persécution. Ils ont commémoré le 23e anniversaire de l’Appel du 25 avril et ont demandé l’arrêt immédiat de la persécution.

Veillée aux chandelles devant l’ambassade de Chine à Canberra, en Australie, le 26 avril

Qu’est-ce que l’Appel du 25 avril ?

Le Falun Dafa (également connu sous le nom de Falun Gong) a été présenté pour la première fois au public en 1992 par M. Li Hongzhi à Changchun, en Chine. Cette discipline spirituelle est maintenant pratiquée dans plus de 100 pays et régions du monde. Des millions de personnes ont adopté les enseignements basés sur le principe Authenticité-Bienveillance-Tolérance ainsi que sur cinq exercices doux, et ont constaté une amélioration de leur santé et de leur bien-être.

Les 23 et 24 avril 1999, des responsables de la police de Tianjin, une ville proche de Pékin, ont agressé et arrêté des dizaines de pratiquants de Falun Gong qui s’étaient rassemblés devant le bureau d’un magazine afin de discuter des erreurs dans un article récemment publié qui attaquait le Falun Dafa. Alors que la nouvelle des arrestations se répandait et que toujours plus de pratiquants se renseignaient auprès des responsables, ils ont été invités à aller à Pékin pour faire appel.

Le lendemain, le 25 avril, quelque 10 000 pratiquants de Falun Dafa se sont spontanément rassemblés devant le Bureau central des appels à Pékin, comme les responsables de Tianjin le leur avaient demandé. Le rassemblement était pacifique et ordonné. Plusieurs représentants du Falun Dafa ont été appelés pour rencontrer le Premier ministre chinois Zhu Rongji et les membres de son équipe. Ce soir-là, les pratiquants ont obtenu des réponses à leurs préoccupations. Les pratiquants arrêtés à Tianjin ont été libérés, alors tout le monde est rentré chez soi.

Jiang Zemin, ancien dirigeant du Parti communiste chinois (PCC), a perçu la popularité croissante de cette discipline spirituelle comme une menace pour l’idéologie athée du PCC et, le 20 juillet 1999, a donné l’ordre d’interdire cette méthode.

Au cours des vingt-trois dernières années, Minghui.org a confirmé la mort de milliers de pratiquants des suites de la persécution. On pense que le nombre réel est beaucoup plus élevé. Beaucoup plus ont été emprisonnés et torturés en raison de leur croyance.

Il existe des preuves concrètes que le PCC organise le prélèvement d’organes sur les pratiquants détenus, qui sont assassinés pour alimenter l’industrie de transplantations d’organes.

Les points de vue exprimés dans cet article représentent les propres opinions ou compréhensions de l’auteur. Tous les contenus publiés sur ce site sont protégés par les droits d’auteur de Minghui.org. Minghui produira des compilations de son contenu en ligne régulièrement et en des occasions spéciales.

Traduit de l’anglais