(Minghui.org) J’ai commencé à pratiquer le Falun Dafa en 1995 et je suis maintenant à la retraite depuis plusieurs années.

En clarifiant la vérité aux gens, j’ai réalisé que leurs esprits avaient été endoctrinés par le Parti communiste chinois (PCC). Beaucoup de gens sont très suspicieux et méfiants, et aussi très pratiques. J’ai appris que si je peux les aider à faire un travail, ne serait-ce que déplacer quelques briques ou les aider à vendre leurs marchandises, ils seront très heureux et me considéreront même comme un ami. Cela m’aide vraiment lorsque je leur clarifie la vérité plus tard.

Lorsque je sors, je rencontre souvent des groupes de gens qui construisent ou réparent des maisons. Je m’arrête régulièrement pour les aider, et nous bavardons et plaisantons. Après une bonne conversation, je leur dis que je dois partir. Ils me remercient toujours pour l’aide donnée. Puis, je leur dis que je suis un pratiquant de Falun Dafa et qu’il devrait remercier le Falun Dafa et se souvenir que Dafa est bon. Certains sont très reconnaissants et crient même : « Falun Dafa est bon ! »

Je leur raconte la vérité à propos de la fausse histoire des auto-immolations sur la place Tiananmen et je leur parle de la pierre avec les idéogrammes indiquant : « le Parti communiste chinois va périr. » Je leur parle du mouvement des démissions du Parti communiste chinois (PCC) et de ses organisations pour la jeunesse, et je leur demande à chacun s’ils veulent démissionner avec un alias. Habituellement, la majorité d’entre eux acceptent.

En général, il y a un superviseur pour chaque groupe de travailleurs. Souvent, je fais attention de bien communiquer avec cette personne en clarifiant la vérité au groupe. Ça se passe habituellement bien. Une fois, j’ai vu une douzaine de travailleurs qui enlevaient les mauvaises herbes autour des arbres, et la superviseur était une femme. J’ai tout d’abord discuté avec elle : « Vous devez être la responsable de ce groupe. » Elle a dit qu’ils étaient tous des travailleurs, mais je pouvais voir qu’elle était fière que j’aie fait cette hypothèse. J’ai dit : « Les superviseurs ont de bonnes qualités et habilités. Sinon, ce serait difficile de gérer des gens de nos jours. Je peux voir que vous avez les caractéristiques d’un chef. » Nous avons eu une bonne discussion.

Il y avait deux autres travailleurs pas très loin, et j’ai commencé à leur clarifier la vérité. Bientôt, la superviseur a dit à tous les travailleurs : « Prenons une pause. Venez ici et écoutez. » Tous les travailleurs étaient heureux de prendre une pause et de se rassembler autour de moi. Avec son aide, je les ai presque tous persuadés de démissionner du PCC. Une personne a simplement souri et ne m’a pas répondu.

Un jour, j’ai aperçu un groupe de soudeurs. J’ai attendu patiemment qu’ils soient en train de changer leurs électrodes et j’ai commencé à discuter avec eux, leur clarifiant la vérité en leur faisant un résumé rapide. Puis je leur ai demandé s’ils étaient d’accord pour démissionner du PCC. La plupart d’entre eux l’ont fait, et certains ont loué à plusieurs reprises les bons pseudonymes que je leur avais donnés.

Parfois, je vois des gens travailler au troisième ou au quatrième étage, ou dans une cour avec une clôture qui me bloque l’accès. Quand c’est calme, je leur clarifie souvent les faits d’une voie forte. J’ai parfois rencontré des gens qui nettoyaient les salles de bain et je leur ai clarifié la vérité à côté des toilettes. Habituellement, ils acceptent de démissionner des organisations du PCC. Certains travailleurs m’ont dit qu’ils étaient chrétiens. Je leur ai dit que le communisme fait la promotion de l’athéisme et que le PCC est contre la Bible et devrait être abandonné. Certains d’entre eux ont donné leur accord pour démissionner du PCC, incluant quelques-uns qui étaient chrétiens depuis plus de vingt ans.

Un jour, j’ai parlé à huit travailleurs migrants : « Vous, les travailleurs migrants, travaillez les plus durs. Dans le passé, vous travailliez sur les fermes et donniez tous les produits à l’État, mais personne ne se souciait de vous. » J’ai parlé de la corruption du PCC. Ils étaient tous d’accord avec moi et étaient en colère contre le PCC. Quand je les ai encouragés à démissionner du PCC, ils étaient tous d’accord. Alors que je m’éloignais en marchant, j’ai réalisé que j’avais oublié ma montre à la maison et je suis retourné la chercher. Alors que je passais à côté des travailleurs migrants de nouveau, je les ai entendus qui parlaient encore à propos de démissionner du PCC. Un d’entre eux a dit : « Ce que cette personne (moi) a dit a vraiment du sens. » J’étais heureux que le retour soit bon et j’ai réalisé que le Maître s’en servait pour m’encourager.

Beaucoup de gens m’ont remercié après avoir démissionné du PCC et de ses organisations pour la jeunesse. Je leur ai dit de remercier Maître Li, parce que c’est le Maître qui m’a dit de leur dire la vérité. Certains étaient très émus et me remerciaient à profusion, ce qui était un peu surprenant pour moi. Plus tard, j’ai réalisé que leur côté éveillé avait été touché. Certains ont insisté pour me donner des fruits et légumes, ce que j’ai gentiment décliné. Certains voulaient lire les livres du Falun Dafa, alors je leur ai envoyé gratuitement après avoir pris leurs adresses. Certains ont écrit sur leur téléphone : « Falun Dafa est bon, Authenticité-Bienveillance-Tolérance est bon ». D’autres s’exclamaient : « Falun Dafa est bon » lorsqu’ils me rencontraient à nouveau. Certains m’ont demandé où se trouvait la pierre avec les caractères dans la province du Guizhou, parce qu’ils voulaient vraiment aller la voir.

Je fais toujours de mon mieux pour bien m’habiller quand je sors clarifier les faits pour présenter une image positive d’un disciple de Dafa. De nombreuses personnes ont dit que je ressemblais à un cadre ou un professeur et que j’étais très convaincant. En fait, je ne suis pas bon pour parler aux gens. C’est entièrement grâce au Maître qui m’a renforcé. Certains m’ont dit qu’ils admiraient vraiment la détermination des pratiquants de Dafa, parce que le PCC n’a pas réussi à nous éliminer après toutes ces années.

Je n’ai pas peur de clarifier la vérité sur les chantiers de construction et dans les endroits difficiles, tant que je peux sauver des êtres. De plus, je ne fais pas de différence entre les gens ; je traite tout le monde de façon égale. Par exemple, j’ai clarifié la vérité à des personnes qui se trouvaient sur le bord d’un fossé, dans une salle de bain, dans une porcherie, dans un marché, sur les sites de construction, dans une serre, dans des champs de ferme, dans un dortoir et dans un centre commercial. J’ai clarifié la vérité à des fermiers, des travailleurs, des soldats, des enseignants, des doyens d’école, des fonctionnaires, des étudiants, des professeurs et des ingénieurs de haut niveau. J’ai même persuadé un fonctionnaire de niveau ministériel de démissionner du PCC.

Peu importe le nombre de personnes qui démissionnent du PCC, nous savons que c’est le résultat de la protection, des arrangements et du renforcement du Maître, ainsi que des efforts conjugués des disciples de Dafa autour du monde. De nombreuses personnes ont déjà entendu la vérité directement ou indirectement de pratiquants. Fréquemment, les pratiquants travaillant au point de production coopéraient avec moi. Auparavant, je travaillais dans une compagnie dont la propriétaire était une pratiquante. Parfois, elle m’aidait au travail, puis me laissait sortir pour clarifier la vérité. Une fois, une personne m’a signalé aux autorités pour avoir clarifié les faits et elle l’a appris avant moi. Elle a réglé le problème pour moi avant même que je l’apprenne, puis m’a transféré à un nouvel endroit plus sécuritaire. Avec son aide, j’ai pu persuader plus de 7000 personnes de démissionner du PCC pendant que je travaillais pour cette compagnie.

L’état de cultivation d’un pratiquant affecte les gens qui écoutent les faits. Clarifier la vérité et sauver les gens est très important. Cependant, je ne réfléchis pas trop, car je crois que ce n’est pas si difficile pour les gens de comprendre la vérité. Je suis calme quand je parle et la conversation se déroule habituellement bien.

Au cours de cette dernière période de la rectification de Fa, je vais chérir cette occasion sans précédent de cultiver au cours de la rectification de Fa et être digne du salut compatissant du Maître. Je vais bien marcher sur le chemin final de la cultivation et véritablement accomplir ma mission historique.

Tous les articles, graphiques et contenus publiés sur Minghui.org sont protégés par les droits d’auteur. La reproduction non commerciale est autorisée, mais doit être accompagnée du titre de l’article et d’un lien vers l’article original.

Traduit de l’anglais