(Minghui.org) J’ai célébré mon premier anniversaire de pratique du Falun Dafa lors de mon 37e anniversaire cette année.

J’ai connu le Falun Gong, aussi appelé Falun Dafa, alors que j’avais 24 ans. Dans un train, je m’étais assis en face d’un étranger qui était pratiquant de Falun Dafa. Il m’a raconté l’histoire d’une pierre dans le district de Pingtang, dans la province du Guizhou, qui était tombée d’une falaise et s’était brisée. Elle a ainsi révélé six caractères chinois : « Le Parti communiste chinois est terminé. » Je trouvais que ce qu’il disait était inconcevable parce qu’à cette époque, j’avais subi un lavage de cerveau par la culture du Parti communiste.

J’ai visité les sites pureinsight.org et Falundafa.org quand j’avais 30 ans, mais je sentais que leur monde ne correspondait pas à celui dans lequel je vivais. Je n’étais pas prêt, ou mon heure prédestinée n’était pas venue.

Au cours des dernières années, avec la situation à Hong Kong qui se détériorait rapidement, j’avais l’impression que la fin pouvait arriver à tout moment, ainsi j’ai commencé à chercher une façon de m’en sortir. J’ai visité une diseuse de bonne aventure et un taoïste, mais je n’ai trouvé aucune réponse. J’ai lu quelques écritures bouddhistes de Shakyamuni, et bien que j’ai pensé que les enseignements étaient bons, je les trouvais difficiles à mettre en pratique.

J’ai alors rencontré un pratiquant de Falun Dafa qui m’a raconté l’histoire d’un moine qui avait cultivé avec sincérité et avait découvert que les temples ne pouvaient plus sauver les gens. Ce moine avait voyagé partout à la recherche d’un véritable bouddha dans les endroits sacrés bouddhistes. J’aimais beaucoup cette histoire et je suis resté en contact avec le pratiquant, qui m’a finalement encouragé à lire le Zhuan Falun.

Le lavage de cerveau et la propagande diffamant le Falun Dafa m’ont rendu hésitant quand j’ai ouvert le livre pour la première fois et j’ai vu le nom du Maître, mais j’ai mis mes doutes de côté et j’ai lu le livre en entier rapidement, suivant ainsi les recommandations du pratiquant. De la joie et de la satisfaction ont rempli mon cœur : il s’agissait d’un livre de cultivation véritable bouddhiste !

J’ai commencé à lire le livre régulièrement et à répétition. Le pratiquant m’a enseigné les exercices et j’ai aussi appris de la vidéo d’instruction des exercices. Il n’était pas difficile pour moi de mettre mes jambes en double lotus durant la méditation, mais je trouvais difficile d’endurer la position lorsque l’horloge dépassait les 40 minutes. Parfois, j’étais en larmes en raison de la douleur. Je répétais les enseignements du Maître dans mon esprit :

« C’est difficile à endurer, mais on peut l’endurer, c’est difficile à faire, mais on peut le faire. » (Neuvième Leçon, Zhuan Falun)

J’ai aussi été inspiré par ce que j’ai lu à propos d’un pratiquant occidental qui a partagé à propos de l’importance de méditer une heure par jour. Le pratiquant qui m’avait encouragé à lire le Zhuan Falun avait aussi médité avec moi à quelques reprises pendant une heure via une vidéoconférence. Ils m’ont aidé à surpasser les difficultés que j’avais en tant que débutant. Maintenant, je peux facilement méditer pendant une heure.

Au début, j’avais peur de me joindre à la pratique collective en public parce que je pensais que la police allait peut-être nous arrêter. C’était une idée ridicule parce que le Maître a dit :

« Mes Corps de Loi s’assoient en cercle ; au-dessus du champ de pratique de gong, il y a encore une coupole sur laquelle se trouve un grand Falun et au-dessus de cette coupole, un grand Corps de Loi surveille ce champ. Ce champ n’est pas un champ ordinaire, ce n’est pas un champ ordinaire où on fait du qigong, mais un champ de cultivation et de pratique. » (Troisième Leçon, Zhuan Falun)

Maintenant, j’ai toujours hâte de me joindre à la pratique collective.

En février dernier, je suis allé à la librairie Tianti pour acheter plus de livres et j’ai rencontré une pratiquante qui était humble, amicale, expérimentée et bien informée. Elle m’a aidé à corriger mes positions des exercices et m’a encouragé à écrire à propos de mon expérience de recevoir le Fa.

Quand le pratiquant qui m’a présenté la méthode m’a envoyé les enseignements du Maître à propos d’émettre la pensée droite et de clarifier la vérité au peuple chinois, je ne comprenais pas pourquoi je devais émettre la pensée droite. Je pensais aussi qu’il était risible de dire à des étrangers que je croyais en Bouddha. Mais en lisant davantage les enseignements de Fa que le Maître avait donné dans diverses conférences de Fa autour du monde, j’ai compris l’importance de le faire.

J’ai commencé à comprendre l’histoire de notre Falun Dafa et j’ai appris à propos de l’implication des forces anciennes à des niveaux très élevés et les raisons des actions du PCC dans la société humaine. Ce n’est qu’alors que j’ai compris l’importance de clarifier la vérité : c’est pour sauver autant de gens que possible.

Je comprends aussi que croire dans le Falun Dafa n’est pas qu’une affaire personnelle, c’est un honneur et une mission. Les personnes qui cultivent véritablement Dafa ne doivent pas seulement penser à bénéficier de Dafa. Dafa a été diffamé par le PCC, les pratiquants ne doivent-ils pas demander justice pour la réputation de Dafa ? Un véritable pratiquant de Falun Dafa ne peut pas être indifférent. Le monde a écouté les mensonges du PCC, et est devenu stupidement complice du PCC, liant leur propre destin au PCC pervers. Comment ne peuvent-ils pas être sauvés ? Après avoir compris les principes du Fa, j’ai commencé à clarifier la vérité. Les expériences des pratiquants en matière de clarification de la vérité partagées sur le site Minghui m’ont beaucoup inspiré.

Un pratiquant de Dafa devrait bien faire dans trois domaines : l’étude du Fa, la pratique des exercices et la clarification de la vérité. Au cours des deux dernières semaines, je me suis levé à 3 h 50 pour faire les exercices. Puis je me repose quelques minutes avant d’émettre la pensée droite à 6 h. La clarification de la vérité est intercalée dans ma journée et je transcris le Zhuan Falun en après-midi pendant environ deux heures et demie. Suivant les conseils d’un compagnon de cultivation, j’ai mémorisé Hong Yin. J’ai aussi mémorisé « Lunyu » et je le récite avant de me coucher.

Je dois élever davantage mon xinxing. J’ai été empoisonné par la culture du Parti pendant si longtemps que je ne pouvais endurer qu’on me critique ou qu’on profite de moi. Maintenant, je suis dans le processus d’abandonner mes anciennes conceptions et de suivre les principes de Dafa.

Je suis impressionné par ce que le Maître a dit sur la façon dont la bienveillance provient de la cultivation. Ma compréhension est que la bienveillance est différente de la bonté. La bonté de quelqu’un peut s’épuiser, mais la bienveillance composée d’Authenticité-Bienveillance-Tolérance ne va jamais s’épuiser, et c’est en effet le fruit de la cultivation, alors qu’être gentil est la nature humaine. Les partages de mes compagnons de cultivation sur le site Minghui m’ont beaucoup encouragé et inspiré.

Après un an de cultivation et pratique, ma santé est meilleure et j’ai plus d’énergie. Le Falun Dafa me donne la paix d’esprit et je suis plein d’espoir et d’attentes pour l’avenir.

Merci Maître ! Merci compagnons de cultivation !

Tous les articles, graphiques et contenus publiés sur Minghui.org sont protégés par les droits d’auteur. La reproduction non commerciale est autorisée, mais doit être accompagnée du titre de l’article et d’un lien vers l’article original.

Traduit de l’anglais