(Minghui.org) Les vingt-trois dernières années en Chine n’ont pas été une période ordinaire. Alors que tout semblait normal, avec l’agitation habituelle de la société, un grand nombre de personnes innocentes étaient détenues et torturées pour leur croyance dans les centres de détention, les camps de travail et les prisons.

Ce sont des pratiquants de Falun Gong, une discipline méditative et spirituelle ancestrale fondée sur le principe Authenticité-Bienveillance-Tolérance. Depuis que le Parti communiste chinois (PCC) a commencé à persécuter le Falun Gong le 20 juillet 1999, de nombreux pratiquants ont été pris pour cible pour s’être efforcés d’être de bons citoyens. De nombreux pratiquants détenus ont été soumis à la torture physique, au travail forcé, à la violence psychologique, à l’administration de médicaments contre son gré et même aux prélèvements forcés d’organes.

* * *

Conformément à la tradition de la cultivation de soi et de l’éveil spirituel, le Falun Gong s’est rapidement répandu en Chine après avoir été présenté au public en 1992 par M. Li Hongzhi. Les principaux enseignements du Zhuan Falun sont également devenus l’une des meilleures ventes à Pékin en janvier 1996.

En mars 1995, M. Li a été invité à donner un stage à l’ambassade de Chine en France. M. Li a ensuite tenu une série de conférences à Paris entre le 13 et le 19 mars 1999, faisant connaître le Falun Gong dans le monde. En 1999, la méthode avait attiré environ 100 millions de personnes dans près de 30 pays.

Mais le régime totalitaire du Parti communiste chinois ne pouvait tolérer une méthode aussi pacifique, dont les élèves étaient plus nombreux que les membres du PCC. En juillet 1999, le dirigeant du PCC de l’époque, Jiang Zemin, a lancé une répression à l’échelle nationale et a promis d’éradiquer la pratique en trois mois. Inspirés par le principe Authenticité-Bienveillance-Tolérance, les pratiquants de Falun Gong n’ont cependant jamais vacillé dans leur croyance et n’ont jamais cessé de sensibiliser le public à l’illégalité de la persécution, même s’ils ont dû faire face à la détention, à l’emprisonnement, au travail forcé, à la torture, au lavage de cerveau intense, voire aux prélèvements forcés d’organes.

Incapable d’écraser le Falun Gong, le PCC a mis en scène l’incident des auto-immolations sur la place Tiananmen le 23 janvier 2001, la veille du Nouvel An chinois. De nombreux citoyens chinois ont allumé la télévision pour regarder le gala annuel du Nouvel An, mais ils ont été choqués de voir les images des auto-immolations. La propagande du PCC a prétendu que les personnes qui s’étaient immolées étaient des pratiquants de Falun Gong, réussissant ainsi à susciter la haine du public envers le Falun Gong.

Plusieurs mois plus tard, 36 pratiquants de Falun Gong venant de 15 pays se sont rassemblés sur la place Tiananmen le 20 novembre 2001. Assis sur deux rangs, ils ont déployé une banderole portant les mots « Authenticité-Bienveillance-Tolérance » et ont commencé à méditer. Même s’ils ont été arrêtés en moins d’une minute par la police, cette scène et la nouvelle ont révélé au monde entier à quel point les gens de divers pays chérissaient le Falun Gong.

Pour aider à mettre fin à cette grave violation des droits de l’homme, des pratiquants aux États-Unis ont poursuivi en justice Jiang en 2002. Par la suite, des poursuites similaires ont été engagées en Argentine, en Australie, en Suisse, en Allemagne, en Grèce et dans d’autres pays.

La Cour suprême de Chine a publié un « Avis sur la mise en œuvre par les tribunaux populaires des réformes du système d’enregistrement des dossiers », qui promettait de garantir l’enregistrement et le traitement de toutes les plaintes déposées. Après son entrée en vigueur le 1er mai 2015, en l’espace d’un an, plus de 200 000 pratiquants et des membres de leur famille en Chine ont déposé des plaintes pénales contre Jiang. Ils cherchaient à mettre fin à la persécution et à tenir Jiang pour responsable des préjudices qu’il leur a causés.

Contrairement à ce que le PCC avait prévu, la persécution a également permis à davantage de personnes d’entendre parler de cette méthode. En peu de temps, le nombre de pratiquants à Taïwan est passé de 3000 à des centaines de milliers. Vingt-trois ans se sont écoulés depuis le début de la persécution en 1999 et la méthode a apporté d’innombrables bienfaits aux gens dans plus de 100 pays.

Chaleur dans le froid du cercle arctique

Située dans le cercle polaire arctique, Helsinki, la capitale de la Finlande, est l’une des villes les plus septentrionales de la planète. Lorsque les Championnats d’Europe de patinage artistique s’y sont déroulés en janvier 2009, le froid glacial n’a pas empêché les pratiquants de Falun Gong d’y venir pour sensibiliser le public à la répression en Chine.

Alors que le pratiquant Sinikka installait une banderole, un homme âgé est passé et a lu un dépliant sur le Falun Gong. « Tout le monde doit être informé de cette atrocité en Chine, en particulier les prélèvements forcés d’organes », a-t-il déclaré.

« Il est très rare de voir des gens sortir comme vous par une journée aussi froide. Ce que vous faites doit être très important », a-t-il ajouté.

En entendant que les pratiquants étaient déterminés à maintenir leur croyance malgré l’intensité de la persécution, il a été ému aux larmes et a offert une boisson chaude à Sinikka.

En poursuivant leur conversation, l’homme a appris que les pratiquants faisaient tout cela non pas pour eux-mêmes, mais pour que les gens fassent le bon choix dans cette bataille entre le bien et le mal. En fait, le monde serait meilleur si plus de gens pouvaient rejeter le PCC pervers. « Oui, nous avons tous besoin de connaître la vérité, mais la trouver n’est pas facile », a expliqué l’homme. « Merci de nous l’avoir apportée. »

Un autre homme était d’accord : « Nous devons exposer les mauvaises actions du PCC. Bien joué, continuez comme ça ! » Un jeune homme et ses amis ont lu les affiches une par une. « C’est horrible ! » s’est-il exclamé. « Nous devons arrêter ça immédiatement ! »

Un visiteur de Chine a accepté la documentation et a dit qu’il avait un collègue qui pratiquait aussi le Falun Gong. Il a accepté de quitter les Jeunes Pionniers, une organisation du PCC pour la jeunesse, qu’il avait rejointe plusieurs années auparavant.

Outre Helsinki, les pratiquants d’autres villes finlandaises et norvégiennes situées dans les zones arctiques, ainsi que d’Arkhangelsk en Russie, viennent souvent en plein air, racontant aux gens la véritable histoire du Falun Gong et leur expliquant comment rester en sécurité dans ce monde chaotique.

Des miracles à Sao Paulo, Brésil

De l’autre côté de la terre, à Sao Paulo, la plus grande ville brésilienne, vit Gilberto et Sueli, un couple qui possède une petite entreprise comptant plus de dix employés. Le couple travaille avec acharnement et vit selon le principe Authenticité-Bienveillance-Tolérance. Leurs employés ont tous compris l’illégalité de la persécution en Chine et ont même proposé d’aider aux activités du Falun Gong.

S’efforçant d’être de bons citoyens, le couple est attentif aux autres et traite ses clients avec honnêteté et bonté. Avec la récession économique que connaît le Brésil ces dernières années, beaucoup de leurs pairs ont fait faillite, mais leur entreprise se porte toujours bien. « Je pense que c’est une bénédiction du Falun Gong », a déclaré Gilberto.

Après avoir aidé leurs employés à s’informer sur le Falun Gong, il a également distribué la version chinoise de l’Hebdomadaire Minghui dans le quartier chinois tous les samedis. Après avoir subi un lavage de cerveau par la propagande du PCC, certains Chinois ont rejeté la documentation et l’ont même jetée au visage de Gilberto. En apprenant les enseignements du Falun Gong, il savait que ces personnes avaient été trompées par des mensonges. Il a décidé de les aider à s’éveiller et de les traiter avec plus de compassion.

La zone autour du musée d’art de Sao Paulo est également un lieu populaire pour les habitants et les touristes. Gilberto et d’autres pratiquants s’y rendent chaque mois avec des banderoles, des affiches, de la documentation et des présentations d’exercices. Beaucoup de gens y ont entendu parler du Falun Gong et certains sont devenus pratiquants. Choqués par les atrocités commises en Chine, les passants ont signé une pétition appelant à mettre fin à cette grave violation des droits de l’homme dans la société moderne.

Un véritable joyau

De l’Europe à l’Asie, des Amériques à l’Australie et à l’Afrique, des personnes de tous les continents sont attirées par le Falun Gong. Outre l’amélioration de la santé, ils savent que le principe Authenticité-Bienveillance-Tolérance soutiendra notre société et nous mènera au prochain chapitre de l’histoire.

C’est le cas de Bogdan, un jeune homme de 24 ans vivant à Calgary, au Canada. Il a commencé à se droguer à l’âge de 15 ans et a été emprisonné à deux reprises pour avoir volé afin de nourrir sa dépendance. Ne voyant aucun espoir pour leur fils, ses parents l’ont abandonné.

Une fois, Bogdan devait faire des courses au centre-ville, et là il a reçu un dépliant d’un pratiquant de Falun Gong qui s’y trouvait. Cela a changé sa vie. Quatre mois après avoir commencé à lire le Zhuan Falun, Bogdan a complètement arrêté la drogue. « Même s’il y a de la drogue devant moi – que ce soit dans la vie réelle ou dans un rêve, je suis capable de refuser », a-t-il expliqué. « C’est un véritable miracle pour moi. »

Après quatre mois de pratique, il a décidé de trouver un emploi et de gagner sa vie. Il a décroché un emploi de cuisinier dans un restaurant. Pendant la pandémie, ses collègues ont été infectés les uns après les autres, mais Bogdan était en bonne santé comme d’habitude. Il a également aidé d’autres chefs à assurer leur service ou a fait des heures supplémentaires sans se plaindre. « Vous avez sauvé mon entreprise », lui a dit le propriétaire du restaurant.

De nombreux articles publiés sur Minghui.org attestent du pouvoir miraculeux du Falun Gong, qui aide les gens à se remettre de maladies en phase terminale, de maladies chroniques, de dépression, de toxicomanie et de bien d’autres symptômes. De nombreux pratiquants sont également devenus des personnes plus aimables et meilleures. Après tout, si une personne s’efforce vraiment d’être bonne chaque jour, ce qui l’attend sera un avenir brillant.

Tous les contenus publiés sur ce site sont protégés par les droits d’auteur de Minghui.org. Minghui produira des compilations de son contenu en ligne régulièrement et en des occasions spéciales.

Traduit de l’anglais