(Minghui.org) La paralysie est la perte de la capacité de bouger une partie ou la totalité de son corps. La plupart des personnes paralysées dépendent d’un fauteuil roulant pour le reste de leur vie. La paralysie cause d’énormes souffrances non seulement aux malades, mais aussi à leurs familles.

Grâce au Falun Dafa, une discipline méditative et spirituelle ancestrale également connue sous le nom de Falun Gong, un certain nombre de personnes paralysées ont pu remarcher et retrouver une vie normale.

Vous trouverez ci-dessous plusieurs de ces histoires de guérison.

(Suite de la 1re partie)

Une candidate au doctorat âgée de 25 ans guéri dune maladie incurable

Mme Liao Pei-ju est originaire de la ville de Taoyuan, à Taïwan. Juste après le Nouvel An chinois 2004, elle a commencé à ressentir des douleurs aux doigts et aux poignets. En deux mois, la douleur s’est étendue au coude, à l’épaule, au haut du dos et au genou. La douleur la réveillait tous les jours vers 2 h du matin.

Alors étudiante en doctorat à l’université de Purdue, aux États-Unis, elle a d’abord cherché de l’aide auprès des services de santé des étudiants. Rien n’y faisant, elle a été envoyée dans un hôpital hors campus, où elle a subi de nombreux tests et où on lui a dit qu’elle présentait peut-être des symptômes de polyarthrite rhumatoïde. Les médecins n’ont cependant pas pu établir de diagnostic précis et ne pouvaient donc pas proposer de traitement ciblé.

Mme Liao a fait des recherches en ligne sur ses symptômes et a appris que la polyarthrite rhumatoïde s’attaque d’abord aux articulations, qui finissent par très fortement se déformer. La maladie s’attaque ensuite au cœur et aux autres organes internes. Après des décennies de douleur, elle finirait par en mourir.

En effet, l’état de Mme Liao s’est aggravé et, progressivement, elle ne pouvait plus marcher. Inquiète pour ses parents qui devaient couvrir d’énormes frais médicaux en plus de subvenir aux besoins de ses deux jeunes frère et sœur, Mme Liao, en désespoir de cause, a décidé de mettre fin à ses jours. Elle n’avait que 25 ans.

Après avoir terminé sa lettre de suicide, Mme Liao a acheté un billet d’avion pour le Grand Canyon où elle avait prévu de sauter pour mettre fin à ses jours. Avant d’éteindre son ordinateur, elle a navigué une dernière fois sur Internet à la recherche d’informations sur la polyarthrite rhumatoïde.

Soudain, parmi les résultats de sa recherche, elle a vu un article : « Un patient atteint de polyarthrite rhumatoïde a été miraculeusement guéri ». Il s’agissait d’un article partagé par un pratiquant de Falun Gong. Mme Liao a fait d’autres recherches et a découvert que de nombreuses personnes atteintes de maladies incurables avaient été guéries en pratiquant le Falun Gong. Elle a vu une lueur d’espoir et a voulu essayer le Falun Gong.

Elle a trouvé le Zhuan Falun, le livre principal du Falun Gong, sur falundafa.org et a téléchargé les vidéos d’instruction des exercices de Falun Gong. La deuxième nuit, après avoir commencé à faire les exercices, Mme Liao a senti que tout son corps était très chaud. Le jour suivant, la mauvaise haleine qu’elle avait lorsqu’elle était malade a disparu. Cette nuit-là, elle a bien dormi et le lendemain, elle avait bon appétit. Elle était stupéfaite ! C’était l’espoir de sa vie. Elle a décidé de retourner à Taïwan où il y a beaucoup de personnes qui pratiquent le Falun Gong.

Dans la nuit du 13 avril 2004, Mme Liao est arrivée à Taïwan en fauteuil roulant. Le lendemain matin, ses parents l’ont emmenée à l’hôpital Chang Gung. On lui a diagnostiqué une laxité articulaire, une maladie incurable qui nécessite des analgésiques et une thérapie physique continue. Les personnes qui souffrent de cette maladie doivent également porter des bandages aux poignets, des coudières, des coussinets aux genoux et un corset pour le dos pour le reste de leur vie. Elles ne peuvent pas non plus soulever d’objets lourds ni effectuer de lourds travaux.

Après être sortie de l’hôpital, Mme Liao a dit à ses parents : « Je veux pratiquer le Falun Gong. » Son père lui a tout de suite acheté le livre Zhuan Falun.

Trois jours plus tard, tôt le matin du 17 avril, Mme Liao s’est levée à 4 h 30 et a navigué sur Minghui.org pendant un certain temps avant de marcher lentement à petit pas vers le site des exercices collectifs près de chez elle. Le 28 avril 2004, Mme Liao pouvait marcher normalement.

Elle est ensuite devenue professeur d’anglais au lycée Shulin de Taïwan et s’est mariée. Beaucoup de ses proches et amis ont été témoins de ce miracle et ont commencé à pratiquer le Falun Gong.

Après avoir été témoins des changements survenus chez Mme Liao Pei-ju (au milieu), sa mère (à gauche) et sa sœur (à droite) ont également commencé à pratiquer le Falun Gong.

Une enseignante vietnamienne paralysée guérie en trois mois

Mme Nguyen Thi Mai Tuat vit dans la ville de Hoa Vinh (Nghe An), au Vietnam. Elle était auparavant enseignante.

Un jour, à la fin de l’année 2014, Mme Nguyen a soudain été incapable de marcher normalement. On lui a diagnostiqué une polyradiculonévrite infectieuse aiguë, une maladie courante et grave du système nerveux. Grâce à une réanimation immédiate, elle a évité un état critique et cela lui a épargné une paralysie totale. Cependant, elle avait besoin de se déplacer en fauteuil roulant. Elle n’arrivait pas à croire qu’elle ne pourrait plus marcher pour le reste de sa vie.

Mme Nguyen a essayé tous les moyens possibles pour soigner sa maladie : la médecine occidentale, la médecine chinoise, l’acupuncture et les massages, mais en vain. Elle ne comprenait pas pourquoi elle devait souffrir autant de cette maladie et de douleurs et pourquoi sa vie était devenue si misérable. Presque chaque jour, elle ne pouvait s’empêcher de pleurer.

Alors que Mme Nguyen se trouvait dans cette situation désespérée, sa vie a pris un grand tournant. Un jour, un ami de son mari est venu le voir et a exprimé sa sympathie pour l’état de Mme Nguyen. Il lui a ensuite présenté le Falun Gong. Le lendemain, il est venu avec d’autres pratiquants de Falun Gong. Ils lui ont parlé du Falun Gong et lui ont parlé des effets miraculeux du Falun Gong dans l’élimination de la maladie.

Au début, Mme Nguyen ne les a pas du tout crus. Elle a dit : « Cela semble trop mystérieux. » « Si la lecture d’un livre peut guérir la maladie, pourquoi avons-nous besoin d’hôpitaux ? » Par courtoisie, son mari a lu le Zhuan Falun avec les pratiquants et Mme Nguyen a fait de même. Cela lui a d’une certaine manière redonné espoir.

Quelques jours plus tard, Mme Nguyen a voulu apprendre les exercices. Elle s’est dit : « Pourquoi je n’essaierais pas ? » « Sans essayer, comment saurais-je si ça marche ou pas ? ». Elle a demandé à son mari de l’emmener au point de pratique collective.

Quelques jours plus tard, sans que Mme Nguyen puisse en déterminer la nature exacte, elle a ressenti des changements dans son corps. Elle savait juste qu’elle se sentait mieux et qu’elle pouvait plus facilement s’asseoir dans son lit. Elle a alors demandé à son mari de l’aider à se lever. Il était hésitant, mais elle a insisté. Craignant qu’elle ne tombe, il s’est mis derrière elle et l’a tenue fermement. Avec l’aide de son mari, Mme Nguyen est restée debout et a pratiqué deux exercices de Falun Gong. C’est une chose à laquelle elle n’aurait même pas osé penser auparavant.

Depuis lors, de jour en jour, l’état de santé de Mme Nguyen s’est amélioré. Elle était enthousiasmée et devenait plus confiante. Son état s’est considérablement amélioré en peu de temps. Cela dépassait son imagination la plus audacieuse.

Après avoir participé aux exercices collectifs pendant trois mois, Mme Nguyen était en bonne santé. Elle ne pouvait s’empêcher de pleurer de bonheur. Elle a dit : « Le Falun Dafa m’a donné une nouvelle vie et un nouveau corps. C’est comme un rêve. C’est incroyable ! J’espère que ceux qui souffrent comme c’était mon cas dans le passé auront la possibilité de pratiquer le Falun Dafa. »

Mme Nguyen Thi Mai Tuat faisant la méditation du Falun Gong

Tous les contenus publiés sur ce site sont protégés par les droits d’auteur de Minghui.org. Minghui produira des compilations de son contenu en ligne régulièrement et en des occasions spéciales.

Traduit de l’anglais