(Minghui.org) Le cancer du poumon est le plus mortel des cancers. Selon les dernières données publiées par le Centre international de recherche sur le cancer (CIRC) de l’Organisation mondiale de la santé, 19,29 millions de nouveaux cas de cancer ont été signalés dans le monde en 2020, dont 4,57 millions de nouveaux cas de cancer (23,7 % du total des cas) en Chine.

En outre, le Centre national du cancer de Chine a indiqué en 2019 qu’en moyenne, chaque jour en Chine, plus de 10 000 personnes étaient diagnostiquées avec un cancer, donc à chaque minute, une moyenne de 7,5 personnes étaient diagnostiquées d’un cancer. Au cours de la dernière décennie, l’incidence des tumeurs malignes a maintenu une augmentation annuelle d’environ 3,9 % et le taux de mortalité a maintenu une augmentation annuelle de 2,5 %.

Selon les données publiées par l’Organisation mondiale de la santé, en 2018, il y a eu environ 2,1 millions de nouveaux cas de cancer du poumon et 1,8 million de décès dans le monde, ce qui équivaut à dix personnes qui meurent du cancer du poumon toutes les trois minutes. Parmi les nouveaux cas, 820 000 ont été recensés en Chine. Au cours des trois dernières décennies, le nombre de décès dus au cancer du poumon en Chine a augmenté de 452 000, soit plus de la moitié des décès mondiaux dus au cancer du poumon.

Le cancer est encore un problème difficile à surmonter pour la médecine moderne, mais de nombreuses personnes se sont rapidement rétablies grâce à la pratique du Falun Dafa.

En 2015, le Dre Yuhong Dong a interrogé 152 patients atteints d’un cancer avancé qui avaient pratiqué le Falun Dafa. Elle a constaté que 97 % d’entre eux ont vu leur cancer disparaître avec la pratique. Par rapport à la durée de survie moyenne prédite de 5,1 mois, la durée de survie réelle des sujets de la recherche, 56 mois, était nettement plus longue. Le temps moyen entre le début de la pratique du Falun Dafa et la guérison n’était que de 3,6 mois. Plusieurs indices mesurant la qualité de vie après avoir commencé la pratique du Falun Dafa ont montré une amélioration significative.

Vous trouverez ci-dessous plusieurs histoires de personnes ayant guéri d’un cancer du poumon grâce à la pratique du Falun Dafa.

Bénis par la santé et le succès après avoir lu le Zhuan Falun

Kang-won Yoon

Kang-won Yoon, représentant de la Daejeon General Building Materials Company en Corée du Sud, rêvait, depuis son plus jeune âge, de créer sa propre entreprise.

Au cours de la troisième année suivant l’ouverture de son usine à Daegu, on lui a diagnostiqué un cancer du poumon, ce qui a été un véritable coup de tonnerre pour lui. Il a subi une opération et ses poumons ont été partiellement retirés, mais sa santé a continué à se détériorer.

« À cette époque, il m’était difficile de faire seulement dix pas. Je pensais que je devrais compter sur les soins de ma famille jusqu’à la fin de ma vie. Je n’avais pas atteint le but de ma vie. J’ai vraiment eu l’impression qu’il n’y avait plus rien d’important dans ma vie, que c’était peut-être mon destin. »

Yoon a décidé de devenir moine. Au monastère de Miyang, Maître Faxing lui a donné un exemplaire du Zhuan Falun, le livre principal du Falun Dafa.

« Après avoir lu le livre, j’ai été profondément touché. Ce n’est vraiment pas un livre ordinaire. Après avoir fini de lire le livre, j’ai mis fin à ma vie monastique et je suis retourné dans ma famille. »

Un jour, dans un parc près de chez lui, il a rencontré un pratiquant de Falun Dafa qui faisait les exercices. M. Yoon se souvient encore très bien de ce jour, et même de la date précise.

« C’était le 11 janvier 2007. Vous savez, pour les patients atteints d’un cancer du poumon, avoir un rhume est terrifiant, donc ma famille m’a fortement découragé de faire les exercices de Falun Dafa à l’extérieur, mais je l’ai quand même fait. J’ai participé aux exercices collectifs dans le parc de 20 h à 22 h. C’est le souvenir du froid le plus intense que j’aie jamais eu depuis ma naissance. »

Après avoir fait les exercices dans le parc, il est retourné dans sa maison bien chauffée. Pendant un long moment, son corps gelé ne s’est pas réchauffé, mais il a quand même insisté pour participer aux exercices dans le parc le lendemain.

« Même si je n’étais pas certain de la raison exacte, j’ai surmonté le froid et je suis sorti pour participer aux exercices. Étonnamment, je n’ai pas pris froid ! »

« Depuis que j’ai commencé à participer aux exercices collectifs dans le parc, mon corps a changé de façon spectaculaire. Je me sentais plus léger et je n’étais plus essoufflé. Je ne me sentais plus comme un malade du cancer du poumon et j’étais reconnaissant que ma santé ait été renouvelée. Après que ma famille a été témoin de mon rétablissement, ils m’ont tous soutenu dans la pratique du Falun Dafa. »

Kang-won Yoon faisant l’exercice de méditation du Falun Dafa

Après une période de pratique, M. Yoon a été surpris de se retrouver capable de courir un tour complet de terrain de football. « J’étais en bonne santé même pendant la période 2008-2009 où je travaillais à la fabrication d’outils en carbure avec une forte poussière, ce qui évidemment n’était pas bon pour les voies respiratoires. »

Il a intégré le principe Authenticité-Bienveillance-Tolérance dans son travail et les gens disent tous que c’est une personne formidable. Un tel « sentiment de confiance » lui a donné une forte impulsion dans sa carrière. Aujourd’hui, ses revenus ont atteint des dizaines de fois son objectif initial.

« Le Falun Dafa a rendu ma vie plus radieuse, y compris ma santé, ma famille et ma carrière. » La lecture du livre Zhuan Falun lui apporte des bénédictions et un bonheur inattendus.

Il présente toujours le Falun Dafa aux autres avec confiance : « C’est une pratique qui rend les gens en meilleure santé et plus gentils. J’espère sincèrement que davantage de personnes apprendront cette pratique, et je crois aussi qu’un tel jour viendra. »

Un cancer du poumon disparaît après avoir récité « Falun Dafa est bon »

Mme Guan Fenghua habite la ville de Shuangcheng, dans la province du Heilongjiang, et sa famille gère une épicerie.

Le 10 avril 2009, elle s’est tout à coup sentie mal. Elle s’est rendue au deuxième hôpital de l’université de médecine de Harbin, où l’on a découvert un voile dans ses poumons qui justifiait une intervention chirurgicale.

Comme l’opération à Harbin était trop chère pour sa famille, ils se sont rendus dans une clinique de soins d’urgence à Shuangcheng. Le médecin a jeté un coup d’œil aux radiographies et a dit : « N’est-ce pas un cancer du poumon ? Nous ne pouvons pas le soigner. Vous devez retourner d’où vous venez. »

Une fois rentrée chez elle, elle a commencé à s’inquiéter. Le soir, un ami qui pratiquait le Falun Dafa est venu lui rendre visite. L’ami lui a dit que si elle récitait sincèrement les phrases de bon augure « Falun Dafa est bon » et « Authenticité-Bienveillance-Tolérance est bon », elle irait bien.

« Je les ai récitées, mais ça n’a pas marché. »

« Ne te décourage pas. Tu dois le réciter avec un cœur calme, sans être distraite par des pensées. » L’ami a aussi raconté à Mme Guan de nombreuses choses étonnantes sur Dafa.

Le lendemain, le 11 avril 2009, son mari l’a ramenée à l’hôpital. Mme Guan s’est concentrée sur la récitation des phrases pendant tout le trajet.

Avant l’opération prévue quatre jours plus tard, le médecin a effectué une nouvelle radiographie et a été surpris de constater que la tumeur avait disparu ! Le médecin était perplexe : « Que se passe-t-il ? En seulement cinq jours, c’est un miracle ! »

Mme Guan a dit au pratiquant de Falun Dafa quand elle est rentrée chez elle : « Merci beaucoup ! J’étais calme et j’ai récité les phrases de tout mon cœur. »

« Ne me remercie pas. C’est le Maître de Dafa qui t’a sauvée ! »

Depuis, Mme Guan a commencé à pratiquer le Falun Dafa.

(À suivre)

Tous les contenus publiés sur ce site sont protégés par les droits d’auteur de Minghui.org. Minghui produira des compilations de son contenu en ligne régulièrement et en des occasions spéciales.

Traduit de l’anglais