(Minghui.org) Le 20 juillet 2022, les pratiquants de Falun Dafa ont organisé un rassemblement et un défilé dans le centre-ville de Séoul pour attirer l’attention sur les vingt-trois années de persécution cruelle par le PCC (Parti communiste chinois).

Le rassemblement a eu lieu devant l’hôtel de ville de Séoul, le siège du parlement de Séoul. Le palais Deoksugung se situe à gauche de l’hôtel de ville, tandis que le quartier populaire de Myeong-dong se trouve à droite. La bibliothèque de Séoul se trouve également à proximité. C’est l’un des principaux sites de la ville où se déroulent des activités récréatives et culturelles.

Les pratiquants venant de tout le pays ont commencé à arriver à 7 heures du matin. À 8 h 30, les pratiquants ont présenté les exercices de Falun Gong pour débuter la journée d’activité. Les personnes se rendant au travail se sont arrêtées pour regarder, et ont fait l’éloge des T-shirts jaunes attrayants. De nombreuses personnes ont déclaré que la scène était apaisante et remplie d’une énergie paisible.

Le 20 juillet 2022, les pratiquants présentent les exercices devant l’hôtel de ville de Séoul dans le cadre d’une journée d’activités visant à attirer l’attention sur les vingt-trois années de persécution.

Le 20 juillet 2022, les pratiquants de Corée du Sud ont organisé un rassemblement et un défilé dans le centre de Séoul afin d’informer les habitants sur les vingt-trois années de persécution.

Le Tian Guo Marching Band ouvrait le défilé, suivi par des groupes d’information sur le Falun Dafa, la présentation des exercices, la démission du PCC, la clarification de la vérité et un groupe de tambourins de ceinture.

Le grand défilé s’étendait sur deux voies de circulation. Afin de minimiser les inconvénients causés aux gens du quartier, l’Association du Falun Dafa de Corée du Sud avait demandé une aide à la circulation au Département de police. En traversant les passages piétons et les intersections, les pratiquants dans le défilé se séparaient pour éviter de bloquer la circulation. Les policiers ont remercié les pratiquants de leur coopération pour réduire l’impact sur la circulation.

De nombreuses personnes ont pu voir le long défilé qui se déroulait à l’heure de la pause déjeuner. Ils ont pris des photos avec leurs téléphones portables et ont accepté les dépliants distribués par les pratiquants. Des passants ont posé des questions sur le Falun Dafa et sur la raison de ce défilé.

Les éloges du public pour les efforts visant à exposer la persécution

Le défilé s’étendait sur quatre kilomètres. Les pratiquants portaient des drapeaux colorés et de petites et grandes banderoles avec des messages tels que « Le Falun Dafa est bon », « Authenticité-Bienveillance-Tolérance est bon », « Arrêtez de persécuter le Falun Gong » et « Il est temps de mettre fin à la persécution. » Dans le défilé, il y avait également une présentation du symbole du Falun et une image du livre principal sur les enseignements, le Zhuan Falun.

Des passants ont suivi les pratiquants en les accompagnant sur une partie du défilé tandis que d’autres lisaient sans bruit les messages des banderoles.

M. Jin a regardé le défilé et a dit espérer que le Falun Dafa soit pratiqué dans le monde entier.

M. Jin, âgé de 74 ans, a regardé le défilé et a dit qu’il trouvait formidable que les pratiquants demandent la liberté de pratiquer leur croyance en utilisant le défilé comme moyen de communication. « La Corée du Sud est un pays libre et démocratique, j’espère que le Falun Dafa se répandra dans le monde entier. » Il a dit vouloir essayer lui aussi de pratiquer.

M. Cui, un habitant de Séoul, a déclaré que les pratiquants ne font que cultiver pour améliorer leur esprit et leur corps, et pourtant le régime communiste chinois a lancé une persécution.

M. Cui, âgé de 68 ans, travaille sur un chantier de construction. Il a dit : « Les pratiquants ne font que cultiver leur esprit et leur corps. Le PCC a lancé cette persécution parce qu’il est majoritaire et que, dans un pays communiste, cela ne peut pas passer. » Il a dit qu’il s’intéressait à la cultivation depuis longtemps et qu’il était désireux de mieux connaître le Falun Dafa.

Les pratiquants de Falun Gong expliquent pourquoi ils résistent à la persécution

Mme Jin Zhengshu, âgée de 64 ans, traductrice, a commencé à pratiquer le Falun Dafa il y a treize ans. Elle a commencé la pratique après qu’une connaissance lui a prêté un exemplaire du Zhuan Falun. Après l’avoir lu, elle a compris que le Falun Dafa ne se limitait pas seulement à améliorer la santé et la forme physique du pratiquant. Elle a découvert que la pratique de Dafa pouvait l’aider à comprendre des principes plus élevés.

Mme Jin Zhengshu

Lorsqu’elle a pris connaissance de la persécution brutale qui sévit en Chine, Mme Jin a été choquée. « J’étais perplexe. Il n’y a aucune raison de persécuter le Falun Dafa. Comment un gouvernement peut-il faire une chose pareille ? Plus tard, j’ai compris que le PCC n’est pas un parti politique, mais une organisation maléfique. »

M. Jin Yuhan

M. Jin Yuhan a 64 ans. Il y a treize ans, alors qu’il venait de subir une opération chirurgicale pour un cancer et qu’il était en mauvaise santé, il a commencé la pratique. Il souffrait également d’autres problèmes de santé comme des rigidités, des douleurs à l’épaule et du diabète. Sa santé l’inquiétait. Quelques mois après avoir commencé la pratique du Falun Dafa, toutes ses maladies ont disparu et sa santé ne l’a plus inquiété.

Il a dit : « Lorsque j’ai vu les photos de pratiquants torturés, j’ai senti que la persécution était vraiment brutale. J’ai ressenti le besoin de dire aux gens à quel point le PCC est diabolique et combien ils sont cruels. À chaque fois qu’il y a des activités, j’y participe pour dénoncer la persécution. »

Mme Li Xiangshu

Mme Li Xiangshu, âgée de 61 ans, a commencé la pratique du Falun Dafa il y a seize ans. Elle était très occupée par sa carrière et elle avait une mauvaise santé. Elle cherchait un moyen d’améliorer sa santé. Elle a trouvé que les mouvements des exercices étaient beaux et elle a décidé de pratiquer.

« Le Falun Dafa est si merveilleux, je ne pouvais pas comprendre pourquoi le PCC persécutait Dafa. Au fil des années, j’ai réalisé à quel point le PCC est mauvais. Le régime a diffamé un groupe de personnes si gentilles. Mais ce qui est le plus remarquable, c’est que les pratiquants n’ont pas abandonné. Au contraire, ils continuent à utiliser des moyens pacifiques pour informer les gens des faits concernant la persécution », a-t-elle dit.

Elle a poursuivi : « Les pratiquants qui sont victimes de la persécution en Chine ne détestent pas les policiers qui les maltraitent. Ils leur expliquent la vérité sur le Falun Dafa et ont gagné leur respect. Les pratiquants en Chine sont persécutés depuis vingt-trois ans. Pourtant, quelle que soit la brutalité de la répression, elle ne brise pas la volonté des pratiquants. Au contraire, le monde entier est informé de la vérité et soutient les pratiquants dans leurs actions droites. »

M. Jin Daoheng

M. Jin Daoheng, âgé de 51 ans, pratique le Falun Dafa depuis vingt-deux ans. Alors qu’il avait l’intention de se retirer dans un temple et de devenir moine, il a découvert le Falun Dafa. La persécution en Chine venait de commencer. Il a déclaré : « Après avoir entendu parler de cette persécution de longue durée, de plus en plus de personnes soutiennent le Falun Dafa. Beaucoup ont décidé de pratiquer parce qu’ils ont vu à quel point le Falun Dafa est merveilleux. »

Tous les contenus publiés sur ce site sont protégés par les droits d’auteur de Minghui.org. Minghui produira des compilations de son contenu en ligne régulièrement et en des occasions spéciales.

Traduit de l’anglais