(Minghui.org) Les pratiquants de Falun Dafa ont organisé un rassemblement devant l’édifice du Parlement d’Australie-Méridionale le 12 juillet 2022, pour protester contre la persécution du PCC (Parti communiste chinois) qui dure depuis vingt-trois ans, et demander qu’elle prenne fin. Des élus et des dirigeants communautaires ont soutenu le rassemblement, et de nombreuses personnes ont signé la pétition.

Le 20 juillet 2022, au soir, les pratiquants ont aussi organisé une veillée aux chandelles devant le consulat chinois.

Des pratiquants ont organisé un rassemblement devant l’édifice du Parlement d’Australie-Méridionale, le 12 juillet 2022, pour protester contre la persécution du Falun Dafa en Chine.

Un membre du Parlement fait l’éloge de l’esprit d’Authenticité-Bienveillance-Tolérance

Tammy Franks, députée d’Australie-Méridionale, a envoyé une lettre de soutien au rassemblement.

La députée d’Australie-Méridionale, Tammy Franks, a envoyé une lettre de soutien le 12 juillet pour exprimer sa gratitude et son soutien aux actions persistantes des pratiquants contre la persécution.

Elle a écrit : « C’est long, vingt-trois ans, pour faire face à la persécution, et nous savons tous qu’il n’y a aucune base légale pour la persécution continuelle des pratiquants par le Parti communiste chinois. Je tiens à remercier les membres de la communauté qui luttent contre cette persécution, et qui se battent pour la liberté et la démocratie depuis si longtemps.

« Il faut une grande force pour tenir bon et défendre sa croyance et sa pratique face à une opposition et une persécution permanentes. Merci pour votre engagement à défendre pacifiquement votre droit à pratiquer votre croyance et vos principes, et sachez que nous sommes à vos côtés ! »

Appel à voir clair dans le PCC et à mettre fin à la persécution

Brian, porte-parole de l’Association de Falun Dafa d’Australie-Méridionale, a pris la parole lors du rassemblement. Il a appelé la communauté internationale et tous les secteurs de l’Australie à voir clair dans la nature du PCC et à travailler ensemble pour mettre fin à la persécution du Falun Gong. Il a souligné qu’il s’agissait d’un sujet de préoccupation pour tous.

Il a déclaré : « Le PCC a infiltré tous les coins de la société en Australie, de l’utilisation de l’Institut Confucius et de la salle de classe Confucius pour empoisonner nos enfants avec l’idéologie communiste, à l’infiltration et à la manipulation de presque tous les médias, journaux et magazines en langue chinoise, etc. »

Il a ajouté : « L’idéologie communiste a érodé l’idéologie traditionnelle de l’Australie. Je décrirais cela comme une persécution du peuple australien. Pire encore, le PCC enseigne à l’humanité à se tourner contre Dieu, à tourner le dos à la divinité, à corrompre la moralité, et conduit finalement l’humanité sur la voie de la destruction. »

M. Nguyen, président de la communauté vietnamienne d’Australie-Méridionale, a pris la parole lors du rassemblement.

M. Linh Dang Nguyen, président de la communauté vietnamienne d’Australie-Méridionale, a déclaré : « Pourquoi le PCC persécute-t-il brutalement un groupe spirituel comme le Falun Gong ? C’est parce que le Falun Gong croit en Authenticité-Bienveillance-Tolérance, ce que le PCC n’approuve pas. »

Il a ajouté : « Le PCC est connu pour être le plus grand menteur. Il ne parle pas de compassion. Il n’a aucune tolérance pour les personnes qui ne sont pas à sa merci ou qui ont leurs propres idées ou croyances. Il renverse donc le bien et le mal et les réprime brutalement. »

M. Nguyen a aussi déclaré que le PCC a répandu ses sbires dans le monde entier, y compris en Australie. « Nous devons rester unis et lui résister, et un jour, nous vaincrons les forces qui répriment les droits de l’homme et les valeurs dans le monde. »

Une pratiquante raconte son expérience personnelle de la persécution

Mme Chen a été persécutée par le PCC en Chine. Un autre pratiquant a lu une déclaration en son nom. Elle a décrit les travaux forcés qu’elle a dû effectuer pendant de longues heures alors qu’elle était détenue. Sa santé s’est rapidement détériorée et ses cheveux sont devenus blancs à cause de la torture physique et mentale. Ses dents sont tombées les unes après les autres après sa libération. Et tout cela s’est produit alors qu’elle était diplômée universitaire et avait une vingtaine d’années.

Elle a écrit : « J’ai été placée dans une cellule avec des meurtrières, des trafiquantes de drogue et d’autres criminelles dans le centre de détention. J’étais obligée d’effectuer des travaux lourds et de produire des fleurs en plastique et des bijoux pour enfants pour l’exportation, jour et nuit.

« Les conditions de vie étaient inhumaines, les heures de travail étaient longues et il y avait peu de temps pour les pauses repas ou pour aller aux toilettes. Lorsqu’une grosse commande arrivait, nous ne pouvions dormir que quelques heures par jour. Le monde aggravait sans le savoir notre misère. »

Après avoir trouvé un livre de Falun Gong sur elle, les policiers ont ordonné aux détenues de la battre violemment. Pendant sa détention, elle a aussi entendu et été témoin de nombreux cas de pratiquantes torturées, rendues folles, empoisonnées et torturées à mort. Elle appelle la communauté internationale à aider à mettre fin à cette persécution qui dure depuis vingt-trois ans.

Le public admire le Falun Dafa et soutient ses efforts

Pendant le rassemblement, les passants ont signé la pétition pour soutenir les efforts des pratiquants.

De nombreuses personnes se sont arrêtées pour regarder le rassemblement et ont signé la pétition pour mettre fin à la persécution. David Peterson a déclaré avoir une bonne compréhension des violations des droits de l’homme commises par le PCC. Il a ajouté que le comportement du PCC sur la scène internationale a révélé qu’il était prêt à mettre le monde en danger pour son propre bénéfice.

Daniel, un militant pro-démocratie

Daniel, un militant pro-démocratie, a déclaré : « Le Falun Gong a fait le travail le plus minutieux pour résister à la persécution et dénoncer le PCC. J’admire les pratiquants. »

Daniel a déclaré qu’au fur et à mesure qu’il en apprend davantage sur la situation réelle concernant la persécution, il voit de plus en plus clairement à travers le PCC. Il croit que ce que les pratiquants de Falun Gong ont dit au fil des ans est vrai. « Surtout en ce qui concerne les prélèvements forcés d’organes sur des pratiquants vivants. De nouvelles preuves ont fait surface. De nombreux hauts responsables du PCC ont reçu des greffes d’organes. »

Il pense que les gens devraient faire davantage pour diffuser la vérité

M. Lin (à gauche) a été choqué en apprenant la vérité.

M. Lin est un jeune homme venant de Chine. Il a dit qu’il avait déjà entendu parler de la persécution, mais qu’il a été choqué d’en apprendre l’ampleur. Il a dit que sous le contrôle trompeur et le lavage de cerveau du PCC sur le long terme, de nombreux Chinois ont peur d’écouter et même rejettent la vérité sur le Falun Gong. Ils sont devenus égoïstes et indifférents et ne se soucient que de l’argent, ce qu’il trouve perturbant et affligeant.

Il a demandé aux pratiquants de l’aider à démissionner du PCC et de ses organisations affiliées. Il a dit qu’il irait sur Internet pour en apprendre davantage et lire plus sur le Falun Gong.

Veillée aux chandelles devant le consulat chinois

Dans la soirée du 20 juillet, des pratiquants ont organisé une veillée aux chandelles devant le consulat chinois à Adélaïde.

À Adélaïde, le 20 juillet au soir, des pratiquants ont organisé une veillée aux chandelles devant le consulat de Chine, pour demander la fin de la persécution. Tenant des photos de pratiquants torturés à mort en Chine, ils les ont pleurés en silence.

Sveta, l’organisatrice de l’activité, appelle à la fin de la persécution.

Sveta, l’organisatrice de l’activité, a déclaré que le 20 juillet 1999, il y a vingt-trois ans, le PCC a commencé sa persécution brutale des pratiquants de Falun Dafa, et que de nombreux pratiquants ont été torturés à mort. « Nous sommes ici aujourd’hui pour pleurer les pratiquants qui ont perdu la vie à cause de la persécution et pour demander au PCC de mettre fin à la persécution et de libérer tous les pratiquants détenus. »

Qu’est-ce que le Falun Dafa et pourquoi le PCC le persécute-t-il ?

Le Falun Dafa (également connu sous le nom de Falun Gong) a été présenté pour la première fois au public en 1992 par M. Li Hongzhi à Changchun, en Chine. Cette discipline spirituelle est maintenant pratiquée dans plus de 100 pays et régions du monde. Des millions de personnes ont adopté les enseignements basés sur le principe Authenticité-Bienveillance-Tolérance ainsi que sur cinq exercices doux, et ont constaté une amélioration de leur santé et de leur bien-être.

Jiang Zemin, ancien dirigeant du Parti communiste chinois (PCC), a perçu la popularité croissante de cette discipline spirituelle comme une menace pour l’idéologie athée du PCC et, le 20 juillet 1999, a émis un ordre interdisant cette méthode.

Sous la direction personnelle de Jiang, le PCC a créé le Bureau 610, une organisation de sécurité extralégale ayant le pouvoir d’outrepasser les systèmes policier et judiciaire et dont la seule fonction est d’orchestrer la persécution du Falun Dafa.

Au cours des vingt-trois dernières années, Minghui.org a confirmé la mort de milliers de pratiquants suite à la persécution. On pense que le nombre réel est beaucoup plus élevé. Beaucoup plus ont été emprisonnés et torturés en raison de leur croyance.

Il existe des preuves concrètes que le PCC organise le prélèvement d’organes sur les pratiquants détenus, qui sont assassinés pour alimenter l’industrie de transplantations d’organes.

Tous les contenus publiés sur ce site sont protégés par les droits d’auteur de Minghui.org. Minghui produira des compilations de son contenu en ligne régulièrement et en des occasions spéciales.

Traduit de l’anglais