(Minghui.org) Pendant l’épisode de pandémie de COVID-19 au début de l’année 2020, à mon travail nous avonseu plus à faire que d’habitude. Nous devions travailler deux fois plus dur, car nos supérieurs avaient fixé des objectifs plus élevés. Afin de répondre aux exigences de l’entreprise, je n’ai cessé de réfléchir à comment je pourrais mieux faire mon travail. Enconséquence, j’ai commencé à me relâcher dans l’accomplissement des trois choses. Je me suis également découragé lorsque je n’arrivais pas à clarifier la vérité aux gens.

Au début de l’année dernière, je n’étais toujours pas diligent dans la cultivation. Peut-être que de nombreux pratiquants ont eu la même expérience. Même si j’avais de bons résultats au travail et que je gagnais de l’argent, je me sentais vide et anxieux, parce que je me relâchais dans l’étude du Fa. J’avais presque l’impression que c’était le dernier jour des vacances d’été, mais je n’avais pas fini mes devoirs. J’ai commencé à penser à postuler pour un autre emploi moins exigeant afin d’avoir plus de temps pour lire le Fa.

Comme le poste que j’occupais dans mon entreprise se situait dans la tranche du milieu, il y avait des possibilités de promotion et d’augmentation de salaire. Pour la plupart des gens, c’était un emploi de rêve. Je me suis demandé si ce n’était pas pour éviter les difficultés que je pensais à trouver un emploi moins exigeant.

Mon travail était très compliqué et il y avait beaucoup de stress. Bien que j’aie vécu de nombreux conflits et que j’aie beaucoup mûri dans la cultivation, je n’étais toujours pas en mesure de m’assurer d’avoir suffisamment de temps pour étudier le Fa. Je m’éloignais de Dafa lorsque je me concentrais pour essayer de bien faire mon travail. J’ai commencé à penser à mes revenus, aux différents postes que j’occupe au travail et à la façon dont je pourrais avoir encore plus de succès.

Les tribulations ont commencé à se succéder, mais je les ai gérées comme une personne ordinaire. Dans l’espoir de passer plus de temps à lire les enseignements, j’ai décidé de postuler pour un emploi moins exigeant.

J’ai eu l’occasion de postuler pour une plus petite entreprise. De nombreux pratiquants ont essayé de me persuader de ne pas changer d’emploi, car mon travail me procurait un revenu stable. Cependant, j’étais clair quant à la voie ou à l’environnement de cultivation qui me serait bénéfique. Tout ce que nous faisons sera vain si nous ne pouvons pas étudier le Fa de tout cœur.

J’ai eu des expériences similaires dans le passé. Si je devais prendre une décision relativement importante, tant que je choisissais sur la base de la pensée droite, tout se passait bien.

Le Maître était compatissant à mon égard. Après avoir changé d’emploi, j’ai eu plus de temps libre et j’ai pu étudier le Fa avec d’autres pratiquants. Non seulement la nouvelle entreprise offrait de meilleurs avantages, mais mon salaire a également augmenté.

Tant que nous pouvons renoncer à nos attachements, beaucoup de choses se mettront en place naturellement.

C’est exactement comme ce que le Maître a dit :

« … vous découvrirez qu’après avoir passé sous l’ombrage des saules, il y a l’éclat des fleurs et un autre village à l’horizon ! » (Neuvième Leçon, Zhuan Falun)

Je voulais partager la chose de merveilleuse qui m’est arrivé pendant cette expérience de cultivation : Alors que j’envisageais de postuler pour un autre emploi, j’étais prêt à vivre sur mes économies. Finalement, je n’ai rien perdu du tout et j’ai eu le temps d’étudier le Fa. Je suis reconnaissant au Maître d’avoir organisé cette opportunité.

J’ai pu étudier le Fa environ deux heures chaque jour pendant trois mois. J’étais anxieux et je me sentais à la traîne parce que je ne comprenais le Fa du Maître qu’en surface. En partageant avec d’autres pratiquants et grâce à leurs encouragements, je suis revenu à un bon état de cultivation. J’avais l’esprit clair et j’étais capable de regarder plus souvent à l’intérieur. Mes amis m’ont dit que j’avais meilleure mine. J’avais l’impression de vivre pleinement chaque jour.

J’aimerais partager mes expériences avec d’autres jeunes pratiquants de mon âge. Certains sont très diligents dans la cultivation, tandis que d’autres sont freinés par les conceptions humaines. Par exemple, d’autres jeunes pratiquants savent que le Falun Dafa est bon, mais certains sont incapables de se concentrer et d’étudier le Fa. Ils sont presque comme des gens ordinaires, empêtrés dans de nombreuses tâches au travail.

Certains sont occupés à prendre soin de leurs jeunes enfants ou attachés à jouer à des jeux sur leur téléphone. Ils pensent que la cultivation est trop difficile. Certains se réprimandent pour ne pas avoir été diligents et abandonnent la cultivation parce qu’ils pensent avoir pris trop de retard.

D’autres jeunes pratiquants ont peur parce qu’ils ont vu leurs parents être persécutés, alors qu’ils souhaitent vivre une vie paisible. En réalité, ce ne sont pas leurs véritables pensées. Nous avons attendu des milliards d’années pour devenir des pratiquants de Falun Dafa. Comment pouvons-nous renoncer à Dafa si facilement ?!

Le Maître nous rappelle souvent d’étudier davantage le Fa. Nos conceptions humaines disparaîtront progressivement si nous nous concentrons sur l’étude du Fa. De plus, les choses que nous rencontrons dans la vie vont aussi naturellement céder la place à Dafa. Même si les « problèmes » viennent nous chercher, tant que nous avons Dafa, que nous regardons à l’intérieur et que nous nous rectifions, nous n’avons pas besoin de chercher diverses « mesures » pour résoudre les choses.

Certains pratiquants trouvent également des excuses comme « je suis trop occupé », « je n’arrive pas à me concentrer lorsque j’étudie le Fa » ou « j’ai besoin d’aller sur mon téléphone pour me détendre ».

J’ai également utilisé des excuses de ce genre dans le passé. Cependant, après avoir étudié le Fa, j’ai compris ce que disait Maître :

« J’ai dit que le corps humain est comme un vêtement, il devient celui qui le porte et que la pensée d’une personne est comme un chapeau, elle devient aussi celui qui le porte. De sa bouche sort : “Je n’ai pas le temps”, en fait cette parole est prononcée par ce karma qui l’empêche de lire, le tient occupé et l’empêche de se souvenir de lire ce livre. C’est un problème qui peut facilement surgir pendant l’étude de la Loi. Il vous faut absolument faire attention. » (Enseignement du Fa à la première conférence de Fa en Amérique du Nord)

J’espère que les pratiquants qui sont occupés par les tâches quotidiennes pourront trouver le temps d’étudier le Fa. N’abandonnez pas. Tant que nous continuons à étudier le Fa, notre état de cultivation s’améliorera rapidement. Nos pensées négatives se dissiperont également. Nous devons bien étudier le Fa afin de sauver les gens. Les pratiquants qui assistent à l’étude du Fa avec le groupe local doivent également créer un environnement plus tolérant et ne laisser aucun pratiquant derrière eux.

Le Maître a dit que le temps était compté. J’espère que chacun pourra s’éveiller à l’avertissement du Maître et être plus diligent !

Tous les contenus publiés sur ce site sont protégés par les droits d’auteur de Minghui.org. Minghui produira des compilations de son contenu en ligne régulièrement et en des occasions spéciales.

Traduit de l’anglais