(Minghui.org) En mars 2021, cinq personnes âgées de la ville de Wuhan, dans la province du Hubei, ont été harcelées par la police et les membres du comité résidentiel pour leur croyance dans le Falun Gong, il s’agit de quatre femmes âgées de 65 à 72 ans et d’un homme de 81 ans.

Le Falun Gong, également connu sous le nom de Falun Dafa, est une discipline spirituelle qui est persécutée par le régime communiste chinois depuis 1999.

Un homme de 81 ans menacé

M. Wang Wenqing, 81 ans, retraité de la Banque agricole, habite dans le district de Huangpi. Début mars, deux agents du poste de police de la rue Yaoji ont fait irruption à son domicile. Ils ont pris des photos et l'ont harcelé. Lorsque M. Wang leur a demandé ce qu'ils venaient faire ici, ils ont répondu « rien » et sont partis.

Les jours suivants, des membres du comité résidentiel et des agents du poste de police de Yaoji sont revenus régulièrement harceler M. Wang. Ils l'ont intimidé et lui ont ordonné d'abandonner sa croyance. Une fois, ils ont sorti une déclaration préparée promettant de renoncer au Falun Gong et lui ont demandé de la signer.

Ils ont laissé entendre qu'ils le retireraient de la liste gouvernementale des pratiquants de Falun Gong dans le viseur et qu'il pourrait toujours pratiquer le Falun Gong en privé après avoir signé la déclaration. M. Wang a toujours refusé d'obtempérer.

La femme de M. Wang est décédée il y a de nombreuses années et il vit avec sa fille handicapée. Il s'efforce de devenir une meilleure personne en suivant le principe du Falun Gong Authenticité-Bienveillance-Tolérance. Pour avoir défendu sa croyance, cependant, il a été arrêté et détenu à plusieurs reprises et sa maison a été saccagée.

Quatre nouveaux cas de harcèlement

Mme Li Yuzhen, 72 ans, a été harcelée et photographiée par la police à plusieurs reprises depuis le 9 mars.

Mme Wang Fengying, 67 ans, enseignante à la retraite, a été harcelée par des responsables du comité résidentiel et la police à quatre reprises en mars. Ils l'ont photographiée et ont essayé de la forcer à signer une déclaration pour renoncer à sa croyance.

Mme Li Juhua, 65 ans, a été harcelée à trois reprises en mars. Des membres du comité résidentiel et la police l'ont photographiée et intimidée, la menaçant de la placer en détention et de suspendre sa pension mensuelle de 2000 yuans si elle refusait de coopérer.

Mme Xia Bayun, 65 ans, a été harcelée et photographiée par des responsables du comité résidentiel et des policiers à quatre reprises en mars.

Tous les articles, graphiques et contenus publiés sur Minghui.org sont protégés par les droits d’auteur. La reproduction non commerciale est autorisée, mais doit être accompagnée du titre de l’article et d’un lien vers l’article original.

Traduit de l'anglais