(Minghui.org) Les pratiquants de Falun Dafa ont organisé un rassemblement et une veillée aux chandelles devant le consulat chinois le 23 avril 2021, pour commémorer le 22e anniversaire de l’Appel du 25 avril.

Des pratiquants ont organisé un rassemblement devant le consulat chinois à San Francisco pour commémorer l’Appel du 25 avril.

Le 25 avril 1999, plus de 10 000 pratiquants se sont rassemblés pacifiquement près du Bureau central d’appel de Pékin. Ils ont demandé au gouvernement de libérer d’autres pratiquants arrêtés illégalement à Tianjin, une ville à 97 km à l’est de Pékin. Ils ont également demandé à avoir un environnement pacifique pour pratiquer leur croyance.

Au cours de la pétition qui a duré plus de dix heures, leur attitude calme et aimable a créé un précédent dans l’histoire de la Chine : une dizaine de milliers de personnes a lancé une pétition sans violence et a parlé pacifiquement avec les autorités. L’événement a également été rapporté par les médias internationaux.

Mme Jiaqi Chen a fait appel à Pékin le 25 avril 1999.

Mme Jiaqi Chen, qui travaillait à Pékin, était l’une des pétitionnaires. Elle a dit qu’elle et son mari avaient décidé de se rendre au Bureau d’appel après avoir appris que des pratiquants de Tianjin avaient été arrêtés. Lorsqu’ils sont arrivés au Bureau d’appel le matin du 25 avril, ils ont remarqué que plusieurs pratiquants étaient déjà là. Elle s’est tenue là avec eux sur le trottoir en face du Bureau d’appel.

Elle a dit : « Les pratiquants de Falun Dafa suivent Authenticité-Bienveillance-Tolérance. Les personnes arrêtées n’avaient violé aucune loi et ont dû être libérées. Quelques heures plus tard, on nous a dit que le problème était résolu et que tout le monde pouvait rentrer chez à la maison. Alors nous sommes partis. »

Son mari Mianqing Li était également là. Il a dit que les participants étaient pacifiques et n’ont pas crié ni crié de slogans. On a pu voir un immense Falun dans le ciel. Beaucoup de gens, y compris la police, l’ont vu et ont été surpris.

M. Li a dit : « Ma femme et moi ne pratiquions pas depuis très longtemps, mais nous savions que le Falun Dafa était très bon et bénéfique à la société, nous ne pouvions pas comprendre pourquoi les pratiquants avaient été arrêtés. Certains pratiquants nous ont suggéré de nous rendre au Bureau central d’appel pour demander et expliquer la situation. Nous savions que le Falun Dafa était bon et apprend aux gens à être bons. Nous avons demandé à être autorisés à pratiquer sans être molestés. »

Mme Weiqun Hua, qui travaillait dans une entreprise étrangère à Pékin, a décidé de participer à l’appel après avoir appris que d’autres pratiquants avaient été battus et arrêtés à Tianjin.

Elle a déclaré : « Nous avons entendu dire qu’un pratiquant âgé a été battu et traîné le long du sol par la police de Tianjin. C’était très sérieux. »

« J’ai pensé que je devrais aller au Bureau des pétitions. Le Falun Dafa est si bon pour la guérison et la mise en forme. Quand un magazine de Tianjin a publié un article diffamant Dafa, je savais que c’était mal. Je croyais que le gouvernement nous avait mal compris. Je voulais dire aux représentants du gouvernement la situation réelle. »

Elle se souvient : « Quand je me tenais dans la rue Fuyou, j’ai remarqué que tout le monde était calme, personne ne bavardait. Certains d’entre nous lisaient le Zhuan Falun, tandis que d’autres faisaient les exercices. La plupart d’entre nous étaient simplement debout. »

Dans la soirée, les pratiquants ont été informés que le problème avait été résolu. Mme Hua a dit : « Quand nous sommes partis, nous avons ramassé toutes les ordures, laissant l’endroit impeccable. »

Se rappelant ce jour-là, Mme Hua a déclaré : « Le sentiment écrasant à l’époque était que notre appel était particulièrement calme et paisible. Une fois que nous avons entendu dire que le problème était résolu, tout le monde est parti immédiatement. »

M. Su a commencé à pratiquer le Falun Dafa en 1993. Il n’a pas entendu parler de l’appel avant la fin de l’appel. Il a dit qu’il serait venu s’il l’avait su. « Comme moi, certains pratiquants n’en ont probablement entendu parler qu’après. Autrement, il y aurait eu beaucoup plus que 10 000 pratiquants à l’extérieur du Bureau d’appel ce jour-là. »

Il a dit qu’en 1999, le Falun Dafa était là depuis sept ans et que tout le monde en Chine en avait une opinion positive. Mais l’article publié dans le magazine de Tianjin calomniait le Falun Dafa, et ses pratiquants ont estimé qu’ils devaient parler pour le défendre : « Parce que nous avons tous bénéficié de la pratique. Notre santé et nos critères moraux se sont améliorés. »

Tous les articles, graphiques et contenus publiés sur Minghui.org sont protégés par les droits d'auteur. La reproduction non commerciale est autorisée, mais doit être accompagnée du titre de l’article et d'un lien vers l’article original.

Traduit de l’anglais