(Minghui.org) Je suis née avec la tuberculose et des problèmes cardiaques congénitaux. Je devais prendre des médicaments, faire des injections et aller constamment chez le médecin. Je toussais toutes les nuits, je crachais des mucosités et je souffrais d’insomnie. C’était difficile pour moi de respirer. J’avais des problèmes d’excrétion et mon abdomen était toujours gonflé. La vie était insupportable et chaque jour ressemblait à une torture – j’avais des douleurs atroces. Je n’allais pas à l’école à cause de mes maladies et j’étais donc analphabète. Ma mère et mon père se sont beaucoup battus et disputés sur des questions financières pour soigner mes maladies. À la fin, ma mère s’est suicidée en buvant de l’insecticide.

Mes problèmes de santé se sont un peu améliorés en vieillissant. Quand j'ai eu 19 ans, mon père a arrangé un mariage pour moi. Ma belle-mère me traitait très mal. J’étais obligée de faire tout le travail à la maison et nous étions toujours en colère et en désaccord.

Mes maladies ont empiré quand j’ai eu 39 ans. En plus de mes vieilles maladies, on m’a diagnostiqué plusieurs nouvelles. J’avais des vertiges et des nausées et je n’arrivais pas à ouvrir les yeux. Mon corps était très douloureux et il était même difficile pour moi de respirer ou de manger. J’étais incapable de faire quoi que ce soit et mon corps était couvert de contusions. J’avais tellement mal physiquement que je n’arrivais pas à dormir la nuit. Parce que j’étais épuisée et que je souffrais constamment, j’étais toujours de mauvaise humeur et je discutais avec ma famille – mon mauvais caractère a également eu une incidence sur le travail scolaire de mes enfants.

Mon mari gagnait 1000 yuans (environ 131 euros) par mois, ce qui n’était pas suffisant pour subvenir aux besoins de nos enfants, et encore moins pour traiter mes maladies. J’ai pensé à mettre fin à mes jours, puisque je ne pouvais rien faire à la maison. J’ai acheté le même insecticide que ma mère a pris pour mettre fin à ses jours. À l’été 1998, ma situation était désespérée et j’ai décidé de suivre les traces de ma mère et de mettre fin à mes jours en buvant de l’insecticide.

En vérité, j’avais déjà essayé de me suicider. Je souffrais depuis ma naissance et je sentais qu’il n’y avait pas de remède. La première fois, j’ai sauté dans un réservoir et j’ai été sauvée par quelqu’un ; la deuxième fois, j’ai tenté de m’empoisonner en faisant frire un œuf avec une boîte entière de glutamate monosodique ; la troisième fois, j’ai pris plus de 100 somnifères mais j’ai été sauvée par ma famille qui m’a emmenée d’urgence à l’hôpital.

Une lueur d’espoir

J’étais déterminée à mettre fin à mes jours. Je me suis habillée avec mes vêtements préférés et au moment où j’allais boire l’insecticide, j’ai entendu quelqu’un m’appeler de l’extérieur. J’ai caché l’insecticide dans mes vêtements de rechange et l’ai glissé sous des couvertures.

C’était ma voisine qui m’invitait à l’accompagner pour apprendre le Falun Dafa. Elle m’a dit : « Il y a des pratiquants de Falun Dafa ici et peut-être que tes maladies seront guéries si tu apprends à pratiquer. Viens avec moi et fais un essai ! » Je ne voulais pas rejeter sa gentillesse alors je l’ai suivie. Nous sommes arrivées à un collège et avons vu un jeune pratiquant de Falun Dafa tenant un livre. Il a dit : « Le Falun Dafa est le Fa de l’univers et c’est une pratique de cultivation. »

Mes yeux se sont illuminés dès que j'ai entendu que le Falun Dafa était le Fa de l'univers et qu'il s'agissait d'une pratique de cultivation. J'ai immédiatement été remplie de respect pour le divin. Le pratiquant tenait le livre Zhuan Falun à deux mains et a lu à haute voix une section.

Le Maître a dit :

« Vous pratiquez le gong, vous ne rendez pas les coups quand on vous frappe, vous ne répondez pas quand on vous insulte. »(Neuvième Leçon, Zhuan Falun)

Immédiatement, j'ai été éveillée et j'ai su que c'était un chemin menant au divin ! Je voulais pratiquer le Falun Dafa !

J’ai écouté attentivement toute la matinée et je me sentais très confortable physiquement. Je me suis sentie très joyeuse et j’ai pensé : « Maître, j’aurais aimé rencontrer le Falun Dafa plus tôt ! »

J’ai mis mes écouteurs et écouté les conférences audio du Maître tous les jours. J’ai respecté le principe « Authenticité-Bienveillance-Tolérance ». Le Maître a bientôt commencé à purifier mon corps et à ouvrir mon œil céleste. Alors que j’étais allongée dans mon lit, j’ai vu des Faluns (roues de la Loi) colorés qui faisaient des « bruissements » en tournant. J’étais très heureuse et je disais : « Le Maître prend soin de moi maintenant ! Le Maître prend soin de moi ! »

Peut-être que le Maître voulait renforcer ma croyance en Dafa parce que lorsque je m'allongeais, j'étais capable de léviter. Quand j'avais peur, je retombais sur mon lit, mais je n'étais pas blessée.

J’ai aussi vu beaucoup de choses étonnantes dans d’autres dimensions – peu importe que mes yeux soient fermés ou ouverts. J’ai vu des palais célestes, des fées et des phénix. C’était si beau, il n’y avait pas de mots pour décrire ce que je voyais. J’ai dit au Maître : « Maître, je suis déterminée dans ma croyance en Dafa. Je ne me laisserai pas distraire par ce que je vois dans d’autres dimensions et je suivrai le Maître jusqu’au bout ! » À partir de ce moment-là, le Maître ne m’a plus laissée léviter et mon œil céleste a été également fermé.

Toutes mes maladies ont disparu en deux semaines ! Pour la première fois de ma vie, je n’étais plus malade ! J’étais de nouveau capable de faire des tâches ménagères. J’ai jeté tous mes médicaments et toutes mes pilules. J’étais vraiment heureuse ! Ma famille vivait harmonieusement et j’ai pu travailler et gagner de l’argent.

Je me suis excusée auprès de mes beaux-parents et leur ai dit : « Je suis désolée de vous avoir injuriés par le passé. Je ne me comporterai plus jamais mal envers vous. Le Maître nous apprend à être de meilleures personnes et à ne pas nous défendre quand on nous bat ou qu’on nous insulte. » Mon beau-père était très heureux et a dit : « Ne vous blâmez pas. »

Quand j’ai vu que beaucoup de gens lisaient le Zhuan Falun, je me suis sentie anxieuse, car j’étais analphabète. Je pleurais devant le portrait du Maître et je lui ai dit : « Maître, je veux apprendre à lire » Je tenais le Zhuan Falun dans mes mains et j’écoutais les conférences du Maître. Toute la nuit, j’ai suivi les caractères dans le Zhuan Falun en écoutant les conférences du Maître. À l’aube, j’étais miraculeusement capable de lire la table des matières et le Lunyu. Bien que je ne sache toujours pas comment lire le Zhuan Falun, je me suis agenouillée devant le portrait du Maître pendant deux semaines tout en écoutant les conférences audio.

Maintenant, non seulement je peux lire le Zhuan Falun, mais je peux aussi lire les autres conférences du Maître. Le Falun Dafa est vraiment miraculeux !

Tous les articles, graphiques et contenus publiés sur Minghui.org sont protégés par les droits d'auteur. La reproduction non commerciale est autorisée, mais doit être accompagnée du titre de l’article et d'un lien vers l’article original.

Traduit de l'anglais