(Minghui.org) J’ai été très ému par l’article « Un rappel aux pratiquants appelant la Chine de l’étranger pour clarifier la vérité », récemment publié sur le site web Minghui. Cela m’a fait réaliser que je manque de bienveillance. Quand j’ai lu la première partie de l’article, je me suis dit : « Si c’était moi qui appelais la police, j’aurais eu le même discours que ce pratiquant taïwanais. » Mais l’auteur a suggéré une autre façon d’engager la conversion, qui semblait chaleureuse et bienveillante. C’est la bienveillance qui me manque et que je souhaite développer.

L’auteur a suggéré de commencer la conversation, lorsqu’on appelle la police, par : « [nom], comment allez-vous ! C’est grâce à notre affinité prédestinée que nous parlons au téléphone aujourd’hui. J’espère que nous pourrons être amis et donc mieux nous comprendre. J’ai entendu dire qu’il y a un pratiquant de Falun Dafa détenu chez vous. Ce n’est pas quelque chose que nous, les bonnes personnes, devrions faire ! Aider les autres, c’est s’aider soi-même. Le Falun Dafa est une cultivation et pratique qui enseigne aux gens à être authentiques, bienveillants et tolérants. Vous serez béni pour avoir protégé les bonnes personnes... »

Je pense que si nous commençons l’appel téléphonique avec ces mots, n’importe quel policier à l’autre bout du fil sera impressionné. Chaque vie a la nature de Bouddha ; quand il sentira la bienveillance de notre part, son âme s’éveillera. Il peut regretter ce qu’il a fait, arrêter de faire le mal ou même se rattraper pour ce qu’il a fait.

Ma compréhension est que donner l’opportunité à une personne de se repentir de ses erreurs et de choisir la droiture, offre le salut. Lorsque nous sommes hostiles envers la police, nous créons un mur entre eux et nous-mêmes. Un être grandiose et compatissant n’a pas d’obstacle dans son cœur.

Presque tous nos anciens pratiquants locaux ont été persécutés par la police d’une manière ou d’une autre au cours des années. Chaque fois qu’un pratiquant local était arrêté et détenu, nous entendions rarement que le pratiquant avait montré de la pitié ou de la bienveillance envers la police. La plupart du temps, le pratiquant méprisait et se disputait avec la police. Il traitait la police comme un ennemi et lui parlait avec indignation, ce qui a souvent conduit à une persécution plus intense. Pourquoi donc ? C’est parce que le pratiquant voulait maîtriser la police. Il n’y avait aucune bienveillance dans ses propos. La perversité n’a pas peur de la perversité ; plus nos pensées sont mauvaises, plus la perversité se réjouit. Le mal a peur de la bonté et de la compassion ; plus nous sommes bienveillants et compatissants, plus nous pouvons le dissoudre.

Il y a de nombreux articles sur le site Minghui pour illustrer les effets de la bienveillance. Par exemple, lorsqu’une pratiquante était persécutée, elle traitait la police avec bienveillance. Les mots qu’elle a prononcés étaient si émouvants que la police a immédiatement changé d’attitude envers cette pratiquante. Lorsque ce que nous disons ou faisons répond aux critères de Dafa, le Fa est omniprésent et les caractéristiques de l’univers peuvent tout restreindre, y compris les mauvaises pensées et actions de la police.

J’ai observé ce phénomène ces dernières années : lorsqu’un pratiquant retournait chez lui après avoir été arrêté ou détenu, d’autres pratiquants lui demandaient souvent s’il avait cédé aux demandes de la police.

La plupart des pratiquants répondaient : « J’ai clarifié la vérité à la police. Je les ai interrogés sur ce qu’il y avait de mal à cultiver Authenticité-Bienveillance-Tolérance. Je leur ai dit qu’ils subiront des rétributions pour ce qu’ils ont fait... »

Certains ont dit : « Je n’ai jamais été poli avec la police. Plus vous paraissez doux, pire ils se comportent. Je n’ai cessé de leur dire : “Comment pourriez-vous avoir un bel avenir si vous persécutez les disciples de Dafa ?” »

Il y a aussi des gens qui disent : « La police est la représentation des forces anciennes dans le monde humain. Vous vous soumettez à la persécution si vous traitez la police trop poliment. » De nombreux pratiquants étaient d’accord avec eux et les ont félicités : « Merveilleux ! Vous n’avez pas d’attachement à la peur. C’est la pensée droite. »

Je pense qu’il ne s’agit pas de pensée droite, mais seulement d’une bataille de mots. Même si l’on peut se sentir soulagé après avoir gagné le débat, ce n’est pas non plus de la bienveillance. C’est une manifestation de la culture perverse du Parti communiste. Nous n’avons pas montré à la police la bienveillance que nous avons cultivée, ni dissous la perversité derrière eux, nous les avons encore moins sauvés.

Nous devons éliminer les facteurs pervers derrière la police, cependant nous devons aussi être gentils avec la personne. Seule la bienveillance peut les réveiller. Certains policiers se comportent mal envers les pratiquants. Je pense que cela pourrait être dû au manque de bienveillance des pratiquants ou à des mots inappropriés à leur sujet et dans la manière de leur parler.

Il est difficile de sauver une personne, en partie parce qu’il est difficile de cultiver la grande bienveillance requise. Mais il est facile de détruire une personne, quelques mots pour exprimer notre haine peuvent provoquer des facteurs négatifs chez la personne, qui peut être détruite en conséquence.

Le Maître a dit :

« La rectification du corps céleste par le Fa est déjà terminée, on en est actuellement à la transition vers le Fa rectifiant le monde humain. La plupart des disciples de Dafa vont suivre le Maître dans le processus du Fa rectifiant le monde humain. » (« Réveillez-vous »)

Je crois qu’il est urgent pour les disciples de Dafa de cultiver notre grande bienveillance. N’oublions pas cela. Le temps presse.

C’est ma compréhension actuelle. Si quelque chose n’est pas approprié, merci de bien vouloir me corriger par bienveillance.

[Note de la rédaction : Le point de vue exprimé dans cet article représente la compréhension actuelle de son auteur et sert à être partagé parmi les pratiquants afin que nous puissions : « Comparer l’étude, comparer la cultivation. » (« Cultiver réellement », Hong Yin)]

Tous les articles, graphiques et contenus publiés sur Minghui.org sont protégés par les droits d’auteur. La reproduction non commerciale est autorisée, mais doit être accompagnée du titre de l’article et d’un lien vers l’article original.

Traduit de l’anglais