(Minghui.org) Ma petite-fille Cong Cong a huit ans, et je me suis occupé d’elle depuis qu’elle est toute petite. Elle est maintenant en deuxième année. Une fois qu’elle a eu l’âge de regarder la télévision, elle a commencé à regarder Shen Yun Performing Arts (à l’époque où les DVD de Shen Yun étaient encore distribués en Chine). J’ai aussi téléchargé pour elle le Classique des trois caractères et Règles de savoir vivre pour la jeunesse du site Internet pureinsight.org. Nous écoutions la musique créée par les pratiquants de Falun Dafa et je l’ai élevée en me basant sur la culture traditionnelle chinoise et les principes de Dafa.

Étudier le Zhuan Falun avec ma petite-fille

J’ai commencé à enseigner à ma petite-fille à lire le Zhuan Falun à l’âge de quatre ans, et ce fut assez ardu.

J’ai commencé à lui montrer à lire phrase par phrase en pensant que tant qu’elle étudiait une phrase du Fa, elle allait s’y assimiler. Nous avons commencé ce processus de lire petit à petit, jusqu’à ce qu’elle s’habitue.

En un an et demi, elle a été capable de lire sans difficulté Lunyu et la Première Leçon du Zhuan Falun. En continuant à étudier le livre, j’ai pris conscience qu’elle était capable de lire le reste du Zhuan Falun seule, tranquillement, avec peu d’aide.

Le Maître a libéré sa sagesse. Ça n’a pris que six mois à Cong Cong pour terminer les huit leçons suivantes du Zhuan Falun. Elle n’avait à cette époque que six ans et n’avait pas encore commencé l’école. Elle était capable de lire 332 pages du Zhuan Falun et deux pages de Lunyu. J’étais très heureuse et satisfaite. J’ai été témoin au travers de Cong Cong à quel point Dafa est miraculeux.

La petite maison dorée

Le Maître a dit :

« Question : Pourquoi Maître utilise souvent les petits disciples pour accomplir des choses au ciel ?

Le Maître : Parce qu’ils n’ont pas de conception formée après la naissance comme les adultes, leur nature innée est relativement pure, l’énergie qu’ils émettent n’est pas influencée par les pensées des gens ordinaires. D’autre part, la grandeur des capacités n’est pas restreinte par l’âge des gens ordinaires. » (Enseignement du Fa lors de la tournée en Amérique du nord)

Peu après avoir commencé à étudier le Fa, un matin Cong Cong m’a dit : « Grand-mère, j’ai rêvé que le Maître vit dans une maison dorée, comme celle dans la toile de fond de Shen Yun. La maison est très grande et tout à l’intérieur brille d’une lumière dorée. C’est très beau. »

Je lui ai demandé : « De quelle couleur étaient les vêtements du Maître ? » Elle a dit qu’ils étaient jaune doré. Puis elle a dit : « Le Maître m’a dit de te dire de ne pas bouger sans raison lorsque tu fais les exercices. »

Je me suis sentie honteuse d’entendre que le Maître m’avait observée ! Mon visage me piquait et je le grattais chaque fois que je faisais les exercices. Le Maître m’aidait à m’éveiller à travers Cong Cong et je devais me corriger.

Lorsqu’elle s’est réveillée le lendemain matin, Cong Cong m’a dit qu’elle s’était rendue à la maison dorée dans un train doré. Elle a vu trois chemins sur la place Tiananmen : un chemin brillait d’une lumière dorée, un autre brillait de cinq couleurs, et le troisième était noir. Le chemin noir était rempli de démons. « J’ai passé devant le chemin noir aussi vite que j’ai pu et j’ai couru jusqu’au chemin doré. Je suis arrivée au train doré et je me suis dirigée vers la maison dorée. Lorsque je suis arrivée, j’ai vu le Maître et beaucoup de fées célestes de Shen Yun qui dansaient. Je suis revenue par le chemin qui brillait de cinq couleurs.

Au cours de la période où Cong Cong vivait avec moi, elle rêvait tout le temps à la maison dorée. Elle a vu des phœnix et de grosses pommes vertes et rouges brillant de lumière dorée dans un verger. Un phœnix a cueilli une pomme pour qu’elle puisse la manger. Cong Cong a dit que le phœnix chantait au lieu de parler et qu’elle comprenait tout ce que le phœnix chantait. Les plumes du phœnix étaient très colorées et brillaient.

Un jour, Cong Cong m’a dit : « Le Maître m’a donné deux exemplaires du Zhuan Falun et ils brillaient d’une lumière dorée. Il y en avait un pour toi et l’autre était pour une autre grand-mère (une pratiquante âgée qui étudie le Fa avec moi). » Elle est de nouveau allée à la maison dorée et a vu des dragons dorés de toutes les grandeurs volant dans le ciel.

Le Maître lui a aussi montré quelques pièces de la maison dorée. Une fée céleste vivait dans chaque pièce et il y avait une pièce vide. Le Maître a dit à Cong Cong : « Cette pièce est la tienne. » Tout dans la pièce brillait d’une lumière dorée, incluant un bol. Chaque fois, Cong Cong utilisait ce bol pour manger et sa nourriture brillait aussi. Parfois, le Maître donnait à Cong Cong des tâches à faire.

Un jour, elle a dit : « Le Maître m’a dit que je pouvais me reposer aujourd’hui. » Quelques jours plus tard, elle est retournée à la maison dorée et a fait quelques tâches.

Elle a dit : « Grand-mère, sais-tu qu’une journée là-bas est comme une année ici dans le monde humain ? » Elle a vu beaucoup de choses dorées qui brillaient, comme des ponts, de l’eau, des poissons, des fleurs, de l’herbe et des cerfs. Elle a dit : « Tout brille d’une lumière dorée là-bas. Tant que j’étudierai le Fa, je serai capable d’aller à la maison dorée dans mes rêves. »

Un soir, avant d’émettre la pensée droite vers 23h50, je suis sortie de mon lit pour aller à la salle de bain. J’ai vu que Cong Cong était encore réveillée et je lui ai demandé pourquoi elle était encore debout alors qu’il était si tard. Elle m’a dit qu’elle s’apprêtait à aller dans la maison dorée. Elle s’est endormie pendant que j’émettais la pensée droite.

Le lendemain, en l’amenant à l’école, je lui ai demandé si elle était allée à la maison dorée. Elle a dit oui. J’étais curieuse et j’ai demandé : « Comment as-tu su que tu allais y aller ? » Elle a répondu : « J’ai vu un nuage blanc et léger hier soir et je savais qu’il venait me chercher pour m’amener à la maison dorée. Mais lorsque tu t’es levée pour aller à la salle de bain, il est disparu et s’est caché derrière l’armoire. »

Elle a de nouveau rêvé qu’elle allait à la maison dorée lorsqu’elle a terminé de lire le Zhuan Falun pour la première fois. Le Maître lui a dit : « Cong Cong, tu as terminé de lire le Zhuan Falun. Tu as fait un bon travail et tu devrais continuer ainsi. »

J’ai fait l’expérience des merveilles de Dafa au travers de ce que Cong Cong a vu dans les autres dimensions.

Enseigner une jeune disciple de Dafa à bien se cultiver

Cong Cong a tout de même des hauts et des bas dans sa cultivation, puisqu’elle continue de mûrir dans la cultivation. Ma fille et mon mari sont tous deux des spécialistes de la recherche et Cong Cong a été influencée par son père. Une fois, elle m’a dit : « Je ne crois plus au divin maintenant. Je crois en la science. C’est ce qu’on mon père m’a dit de faire. » Bien que le père de Cong Cong avait déjà démissionné du PCC et de ses organisations pour la jeunesse, beaucoup de ses conceptions n’avaient pas changé. Son père ne sait pas que j’étudie le Fa avec Cong Cong, puisque je lui ai dit que c’était notre petit secret. Sa mère (ma fille) a été influencée par moi depuis son enfance et sait que le Falun Dafa est bon.

Quand nous étudions le Fa, Cong Cong pose des questions sur comment elle devrait se comporter en tant que pratiquante quand elle joue avec d’autres enfants. Elle suit les principes de Dafa, alors beaucoup de ses camarades de classe aiment jouer avec elle. Certains de leurs parents m’ont dit : « Mon enfant aime beaucoup jouer avec Cong Cong. »

Cong Cong a déjà lu le Zhuan Falun six fois, et le Maître l’encourage chaque fois qu’elle finit de lire le Zhuan Falun.

Un jour, alors que je faisais les exercices, je pensais à certaines choses mondaines et j’en ai parlé à ma fille. Cong Cong m’a dit : « Grand-mère, as-tu oublié ce que le Maître dit dans le Zhuan Falun à propos de “L’esprit clair et pur” ? Comment peux-tu penser à d’autres choses alors que tu fais les exercices ? » J’ai souri et lui ai dit : « Oui, tu as raison. Je vais changer pour le mieux. Merci de me le dire. J’ai eu tort. »

Sa mère a demandé : « Peux-tu m’amener lorsque tu vas à la maison dorée ? » Cong Cong a répondu fermement : « Seulement si tu étudies les conférences du Maître pendant deux mois. »

Beaucoup de choses sont plus faciles à dire qu’à faire. Avec l’omniprésence croissante des jeux vidéos, des ordinateurs, des téléphones cellulaires, les enfants sont constamment contaminés. Beaucoup d’idées – de la maison, de l’école et de la société en général – sont décadentes. Les enfants ne savent pas vraiment quoi faire lorsqu’ils sont confrontés à l’adversité.

Au départ, j’ai eu la pensée que si j’allais m’occuper de Cong Cong, elle devait avoir une relation prédestinée avec Dafa. Étant donné que je pratique Dafa, sa relation prédestinée doit être assez forte, je dois donc l’aider à commencer à cultiver. Cette pensée pure et simple m’a amenée à être témoin de tellement de miracles de Dafa au travers de cette enfant.

Merci, Maître !

Tous les articles, graphiques et contenus publiés sur Minghui.org sont protégés par les droits d’auteur. La reproduction non commerciale est autorisée, mais doit être accompagnée du titre de l’article et d’un lien vers l’article original.

Traduit de l’anglais