(Minghui.org) Plus de 400 millions de Chinois ont renoncé à leur adhésion au Parti communiste chinois (PCC) et à ses deux organisations pour la jeunesse en date du 3 août 2022. Garnett Genuis, un député canadien, a applaudi la décision courageuse de ces personnes et a exprimé son soutien résolu pour que davantage de Chinois rejoignent le mouvement de démission du PCC.

Le député canadien Garnett Genuis

Le député Genuis a déclaré : « Le droit à la liberté ’association est un droit de l’homme fondamental. Notre constitution garantit ce droit aux Canadiens. La liberté d’association est inscrite dans la Déclaration universelle des droits de l’homme et le gouvernement chinois prétend respecter ce droit. Malheureusement, le Parti communiste chinois ne reconnaît ni ne respecte les droits de l’homme et la liberté.

« Je soutiens fermement le choix des gens de se dissocier volontairement du Parti communiste chinois. Compte tenu de la violence croissante et de la répression dont le Parti est responsable, il n’est pas du tout surprenant qu’un nombre croissant de Chinois le fassent. »

Un activiste des droits de l’homme : Se débarrasser de la tyrannie en démissionnant du PCC

Le mouvement de démission du PCC a commencé avec la publication des Neuf commentaires sur le Parti communiste par The Epoch Times en novembre 2004.

Yang Chong s’est rendu compte que le PCC gouverne par la violence et les mensonges après avoir lu les Neuf commentaires sur le Parti communiste.

Yang Chong, originaire de la ville de Jiujiang, province du Jiangxi, a lu le livre en 2005 en utilisant Freegate, un logiciel qui aide les internautes à contourner le pare-feu du gouvernement chinois. Il a dit que le livre était vrai et objectif. Il a téléchargé les fichiers audio et les a partagés avec ses amis. Il a également vu un site Internet où il pouvait faire une déclaration publique pour démissionner du PCC. Il a décidé de se retirer des Jeunes Pionniers et de la Ligue de jeunesse.

Il a dit que le livre soulignait que le PCC régnait par la violence et les mensonges et qu’il a tué tant de ses propres citoyens. Plus tard, il a lancé le « Mouvement de la rue du Sud », dans lequel les gens ont protesté en brandissant des pancartes dans les quartiers d’affaires de diverses villes du Sud, puis ont partagé les photos en ligne.

Le mouvement a commencé avec seulement une poignée de personnes, et après dix-huit ans, 400 millions d’âmes courageuses ont reconnu à quel point le PCC est pervers et ont choisi de démissionner. Yang a dit qu’un tiers des gens en Chine se sont dissociés du PCC. Cela signifie que le peuple chinois n’a plus confiance dans le PCC et n’en a plus peur.

« Le Parti communiste chinois a perdu sa légitimité à gouverner le pays, ce qui est une bonne chose pour le peuple chinois. Le peuple chinois doit démissionner du PCC pour se débarrasser de son règne brutal. Surmontons notre peur et rejetons ses mensonges. Chaque goutte d’eau semble petite, mais lorsque les gouttes rassemblent dans une rivière, un lac et une mer, cela aura un impact énorme », a déclaré Yang.

Soutien du public au mouvement « Démissionner du PCC »

Le Centre d’aide pour démissionner du PCC à Ottawa a organisé plusieurs activités pour célébrer cet événement historique, y compris un rassemblement et un défilé de voitures devant la Colline du Parlement. En quelques heures seulement lors du rassemblement du 30 juillet sur la Colline du Parlement, plus de 380 habitants du secteur et touristes du monde entier ont signé la pétition « Mettre fin au PCC », et sept touristes chinois ont annoncé leur démission du PCC.

M. Wang du Centre d’aide pour démissionner du PCC a déclaré lors du rassemblement : « Pendant cent ans, différents partis communistes ont pris le pouvoir dans des pays qui représentaient un tiers de la population mondiale. Cent millions de personnes ont été massacrées ou sont mortes de faim. Les régimes communistes ont toujours pillé la population et gouverné par le terrorisme. Cela peut sembler absurde dans une société libre, mais de telles tragédies se produisent dans tous les pays dirigés par un parti communiste.

Bo a fui la Pologne communiste pour venir au Canada en 1988. Elle est témoin de la perversité du Parti communiste. Elle a dit que la société chinoise était belle avant le communisme. Après que le PCC a commencé à gouverner la Chine, il a tué des minorités, envoyé plus d’un million de personnes dans des camps de concentration et a commencé à extraire les organes des gens pour les vendre. « Le système communiste est comme un parasite qui envahit le cœur des gens et détruit la beauté, la moralité et l’amour qui sont en eux. »

Elle a appelé le peuple chinois à apprendre la vérité sur le PCC. « La vérité et la sagesse sont les clés du succès. Nous l’avons fait en Pologne, et vous pouvez le faire en Chine. Avec conscience et sagesse, les Chinois peuvent facilement abolir la dictature communiste. Surtout les jeunes, réveillez-vous ! »

Un autre habitant du secteur, Patrick B., a déclaré : « Je suis un humanitaire et un défenseur des droits de l’homme. Les prélèvements d’organes sur des personnes vivantes ne devraient jamais avoir lieu, peu importe l’endroit dans le monde. C’est un crime contre l’humanité. » Il a encouragé le peuple chinois à continuer à lutter pour ses droits et sa liberté.

Tous les contenus publiés sur ce site sont protégés par les droits d’auteur de Minghui.org. Minghui produira des compilations de son contenu en ligne régulièrement et en des occasions spéciales.

Traduit de l’anglais