(Minghui.org) Le cancer du poumon est le plus mortel des cancers. Selon les dernières données publiées par le Centre international de recherche sur le cancer (CIRC) de l’Organisation mondiale de la santé, 19,29 millions de nouveaux cas de cancer ont été signalés dans le monde en 2020, dont 4,57 millions de nouveaux cas de cancer (23,7 % du total des cas) en Chine.

Le cancer reste encore un problème difficile à surmonter pour la médecine moderne, mais de nombreuses personnes se sont rapidement rétablies grâce à la pratique du Falun Dafa. Vous trouverez ci-dessous plusieurs de ces histoires.

(Suite de la 1re partie)

Une mère mourante se remet d’un cancer du poumon en phase terminale

En 1996, lorsque le Falun Dafa était populaire dans toute la Chine, les gens pratiquaient partout dans les rues et les ruelles de Tianjin, et de nombreuses organisations et entreprises avaient des sites d’exercices à l’intérieur. Il ne serait pas exagéré de dire qu’« il y avait un point de pratique tous les 100 mètres » pour décrire la popularité qui prévalait à l’époque.

Mme Wu Yanxia à la librairie Tianti à Toronto

Mme Wu Yanxia, était un maître de conférences à l’École d’architecture de paysage de Tianjin. Il y avait un point de pratique à l’Institut de conception électrique de Tianjin où travaillait le mari de Mme Wu, M. Gu Wang. Celui-ci a été témoin de comment son collègue M. Ma s’est redressé grâce à la pratique des exercices, alors qu’il était bossu avec une courbure de 30°. M. Ma a alors décidé de pratiquer le Falun Gong et sa paralysie faciale a été guérie en deux mois.

À l’époque, de nombreux pratiquants de Falun Dafa ont raconté les guérisons miraculeuses qu’ils ont vécues grâce au pouvoir de guérison de la pratique. Lorsque M. Gu a essayé de persuader Mme Wu de pratiquer, cependant, elle a dit qu’elle n’y croyait pas.

La mère de Mme Wu a été admise à l’hôpital pour un cancer du poumon à la fin de 1996. Ils étaient quatre patients dans la chambre, dont trois sont décédés, l’un après l’autre. Sa mère ne voulait pas mourir à l’hôpital et voulait rentrer à la maison. Lorsqu’elle a eu l’autorisation de partir, le médecin a prédit qu’il lui restait peut-être trois mois à vivre.

Mme Wu était attristée par la situation de sa mère. Elle s’est alors souvenue du Falun Dafa, pensant : « Pourquoi ne pas demander à ma mère d’essayer ? »

Sa mère, alors âgée de 68 ans, était alitée et ne pouvait même pas s’asseoir à l’époque. Alors Mme Wu a passé les cassettes audio des conférences de Falun Dafa pour qu’elle les écoute. Le troisième jour, sa mère était capable de s’asseoir. Quelques jours plus tard, elle pouvait rester debout un moment. Encore un jour et elle a pu faire le premier exercice, et graduellement le deuxième puis le troisième exercice. Trois mois plus tard, elle était guérie. Tout le monde était stupéfait !

Témoin de la vie renouvelée de sa mère, Mme Wu a complètement changé sa conception et a cru désormais que le Falun Dafa n’était en effet pas une pratique ordinaire.

Elle a alors appris le Falun Dafa elle-même, et son problème d’estomac et sa dépression ont disparu en six mois. Non seulement elle, mais aussi son père, ses frères et sœurs, sa belle-famille, ainsi que de nombreux voisins, connaissances et amis sont tous venus pratiquer le Falun Dafa à cause de l’histoire miraculeuse de sa mère.

Se remettre d’un cancer deux fois

Une femme de la ville de Dalian, province du Liaoning, a dit qu’elle s’était remise de deux cancers différents à des années d’intervalle, grâce au Falun Dafa.

La première fois, elle a eu un cancer du col de l’utérus et sa tante a partagé avec elle des documents d’information sur le Falun Dafa. Elle a lu les documents, ainsi que les livres de Falun Dafa. Bénie par Dafa, elle a rapidement guéri.

La même femme s’est sentie mal en janvier 2022. Sa fille l’a emmenée à l’hôpital et l’examen a révélé un cancer du poumon, les cellules cancéreuses remplissant les deux poumons. Le médecin a dit qu’il était trop tard et qu’il ne pouvait pas l’opérer.

Son mari l’a ramenée chez elle pour un traitement palliatif. Elle a décidé qu’elle devait pratiquer le Falun Dafa, au lieu d’essayer d’autres traitements.

Elle a recommencé à lire les livres de Dafa. Elle ne s’est pas allongée dans son lit comme une patiente en phase terminale, mais elle a fait les tâches ménagères comme d’habitude. Lorsque sa famille et ses amis sont venus lui rendre visite, ils ont été surpris de voir à quel point elle allait bien. Sans prendre aucun médicament, son état s’est amélioré de jour en jour. Elle est reconnaissante pour les bénédictions qu’elle a reçues.

Après avoir cru en Dafa, un fermier se remet complètement dun cancer du poumon au stade terminal

M. Wu Futian est un fermier de 59 ans de la ville de Changde, province du Hunan. Au début de 2016, il a commencé à perdre du poids et de l’énergie quotidiennement. Il ne pouvait pas se permettre d’aller à l’hôpital, alors il a juste essayé de supporter son inconfort. En juin, ses frères et sœurs ont insisté pour qu’il aille à l’hôpital. Il y est finalement allé, seulement pour recevoir un diagnostic de cancer du poumon en phase terminale. Les médecins ont dit qu’il avait quatre mois à vivre.

Il a été dévasté par la nouvelle et s’est senti complètement impuissant. C’était vraiment trop soudain. La veille de son diagnostic, il travaillait toujours à la ferme, pour se voir « condamné » à mort le lendemain. Il avait à peine assez d’argent pour gagner sa vie, il ne pouvait donc se payer aucun traitement.

Sa sœur, une pratiquante de Falun Dafa, est venue lui rendre visite quelques jours plus tard. Elle lui a conseillé de réciter la formule « Falun Dafa est bon, Authenticité-Bienveillance-Tolérance est bon ». Elle lui a assuré que tant qu’il réciterait sincèrement ces phrases, Maître Li du Falun Dafa l’aiderait.

M. Wu a dit que c’était comme un rayon de lumière pour lui. Il a fait ce que sa sœur lui a demandé de faire. Quelques jours plus tard, un autre pratiquant lui a donné un lecteur audio contenant des chansons composées par des pratiquants de Dafa et des histoires sur la culture traditionnelle. Juste comme ça, chaque jour, il est resté au lit en récitant : « Falun Dafa est bon, Authenticité-Bienveillance-Tolérance est bon », et sa santé a commencé à s’améliorer, jour après jour.

Il est allé à l’hôpital deux mois plus tard pour un examen. Les médecins ont dit qu’ils ne pouvaient plus trouver de cellules cancéreuses et qu’il n’y avait que deux nodules lymphatiques sur ses poumons.

Quand il y est retourné après un mois, les médecins ont dit que les nodules lymphatiques avaient également disparu ! Il répétait sans cesse : « Miracle ! Miracle ! »

(À suivre)

Tous les contenus publiés sur ce site sont protégés par les droits dauteur de Minghui.org. Minghui produira des compilations de son contenu en ligne régulièrement et en des occasions spéciales.

Traduit de l’anglais