(Minghui.org) Contrairement aux autres types de cancer, la leucémie (cancer du sang) n’a pas de tumeur que l’on peut enlever. Même après le remplacement du sang, le sang régénéré est toujours anormal.

Les patients atteints de leucémie sont souvent dans le désespoir et la misère, mais il y a encore de l’espoir. Comme en témoignent des dizaines de milliers de patients atteints de cancer, le Falun Dafa offre d’énormes bénéfices à ses pratiquants, tant au niveau de l’esprit que du corps, y compris la guérison de la malignité d’un cancer du sang. Certains patients atteints de leucémie ont pu survivre et s’épanouir après avoir commencé à cultiver le Falun Dafa. Il y a aussi des patients qui n’ont pas commencé à pratiquer le Falun Dafa, mais qui se sont identifiés à ses principes ; ils se sont également rétablis, simplement en récitant les phrases de bon augure « Falun Dafa est bon ; Authenticité-Bienveillance-Tolérance est bon ».

Un directeur de la Haute Cour débarrassé d’une leucémie dans les derniers jours de sa vie

M. Hu Qingyun était l’ancien directeur de la Haute Cour de la province du Jiangxi. En 1997, on lui a diagnostiqué une leucémie aiguë. Il était également atteint d’hépatite B, d’hépatite C et de tuberculose. Il a été traité dans cinq grands hôpitaux, mais les médecins n’ont pas pu l’aider et lui ont dit qu’il lui restait moins de trois mois à vivre.

M. Hu Qingyun

En février 1998, les médecins ont conseillé à la famille de M. Hu de commencer à préparer ses funérailles, car il ne lui restait peut-être que trois jours à vivre. Le nombre de ses cellules cancéreuses avait doublé et les médicaments ne fonctionnaient pas. Il avait perdu son immunité et son poids avait chuté et il avait perdu 18 kg. Il ne pouvait plus manger que des aliments liquides et est devenu grabataire. Tout son corps souffrait d’une douleur insupportable.

Dans les derniers jours de sa vie, M. Hu a reçu le livre Zhuan Falun, le livre principal du Falun Dafa. Il a commencé à cultiver en suivant les enseignements du livre. Il était encore en vie trois jours plus tard. Un mois plus tard, il pouvait s’asseoir pour pratiquer les exercices de Falun Dafa dans son lit.

M. Hu a progressivement recouvré la santé. Il est sorti de l’hôpital en juin 1998. Il a continué à cultiver depuis lors et n’a pas pris de médicaments ni consulté de médecin.

M. Hu a dit : « Bien que j’ai dépensé plus de 320 000 yuans en traitement, j’ai failli mourir à l’hôpital. Aucun médicament ou expert médical n’a pu me sauver. Mais un miracle s’est produit une fois que j’ai commencé à cultiver le Falun Dafa. Plusieurs professeurs de ces hôpitaux, qui connaissaient ma situation, ont été témoins de ce miracle. »

Non seulement le Falun Dafa a libéré M. Hu de ses souffrances physiques, mais il a également allégé son fardeau financier (jusqu’à 200 000 yuans par an) et la pression mentale.

M. Hu a été arrêté le 21 juillet 1999, lorsque le Parti communiste chinois (PCC) a lancé sa campagne nationale contre le Falun Gong. Il n’a pas été autorisé à pratiquer les exercices de Falun Dafa ni à étudier ses enseignements dans la prison. Quelques jours plus tard, il a commencé à saigner de la bouche et du nez. Il s’est évanoui deux fois. Lorsqu’il s’est de nouveau évanoui le 9 août 1999, il a été emmené à l’hôpital pour être réanimé. L’hôpital a confirmé que sa leucémie était revenue.

Après que M. Hu a été libéré sous caution, il a recommencé à cultiver le Falun Dafa et la leucémie a de nouveau disparu. Pourtant, le PCC a fabriqué des nouvelles sur divers médias, accusant M. Hu de souffrir de leucémie à cause de sa pratique du Falun Dafa. Ils ont également prétendu à tort que le gouvernement avait payé son traitement. M. Hu a rapidement réfuté l’accusation en publiant son propre récit sur Minghui.org.

Le 10 janvier 2001, M. Hu a été condamné à sept ans de prison. Il est mort en prison le 20 mars 2001.

Le Falun Dafa lui donne une seconde vie

Mme Dong Shulan est une septuagénaire habitant la ville de Jilin, dans la province du Jilin. Elle souffrait de multiples maladies, dont la tuberculose, des calculs biliaires, des calculs rénaux, une spondylose cervicale et la leucémie. Elle a emprunté beaucoup d’argent à ses proches pour des traitements médicaux, mais en vain. Elle a perdu l’espoir de guérir et a vécu dans le désespoir, attendant que ses derniers jours arrivent.

En avril 1996, Mme Dong était allongée dans son lit, pleurant sur le fait que sa vie allait bientôt se terminer et qu’elle laisserait quatre enfants derrière elle. Mais c’est aussi le mois le plus inoubliable pour elle, celui où elle a découvert le Falun Dafa.

Après avoir lu le Zhuan Falun, elle a compris les raisons pour lesquelles les gens viennent dans ce monde et pourquoi ils deviennent malades. Elle a également compris que le véritable but de la vie est de retourner à son véritable moi originel.

En étudiant les enseignements du Falun Dafa et en pratiquant les exercices, Mme Dong avait l’esprit plus clair de jour en jour, et sa santé s’améliorait. En moins d’un mois, toutes ses maladies ont complètement disparu. Elle est devenue pleine d’énergie et pouvait faire toutes sortes de travaux ménagers. Elle appréciait vraiment le sentiment d’être libérée de la maladie. Le Falun Dafa l’a sauvée et lui a donné une seconde vie.

Témoins de ses changements, le mari de Mme Dong et ses trois filles ont également adopté le Falun Dafa. Toute la famille a vécu heureuse ensemble.

Mme Dong Shulan (deuxième à gauche), ses filles et sa belle-fille (deuxième à droite)

(À suivre)

Tous les contenus publiés sur ce site sont protégés par les droits d’auteur de Minghui.org. Minghui produira des compilations de son contenu en ligne régulièrement et en des occasions spéciales.

Traduit de l’anglais