(Minghui.org) Je sortais de la banque après avoir payé une facture quand j'ai vu une vieille connaissance, qui était un chef d'entreprise. Je me suis dit qu'il ne fallait pas rater cette occasion de lui clarifier les faits concernant le Falun Dafa.

S'ouvrir à la conversation

Cela faisait 20 ans que nous ne nous étions pas rencontrés, et il ne m'a pas reconnue. Alors qu'il était sur le point de monter dans sa voiture, je l'ai salué et me suis présentée. Je lui ai demandé s'il avait une minute pour parler. Il a répondu : « Oui, mais il fait si froid dehors. Venez vous asseoir dans la voiture. »

Je me suis assise sur le siège arrière et j'ai dit : « C'est le destin qui nous a réunis aujourd'hui. Cela fait tant d'années que nous ne nous sommes pas rencontrés. J'ai quelque chose d'important à vous dire. Avez-vous entendu parler de démissionner du Parti communiste chinois (PCC) pour être en sécurité ? »

« J'en ai entendu parler », a-t-il répondu. « Je peux dire que vous êtes une bonne personne, mais ne soyez pas contre le PCC ! »

« Cette pandémie vise le PCC », ai-je répondu. « Une dette qui est due doit être payée. Une vie qui est prise doit être payée. »

J'ai énuméré de nombreux crimes commis par le Parti communiste chinois (PCC) depuis sa prise de pouvoir en 1949, comme la campagne de répression des contre-révolutionnaires, les campagnes des trois-anti et des cinq-anti, le mouvement anti-droite, le Grand Bond en avant et les trois années de famine qui ont suivi, la Révolution culturelle, le massacre de la place Tiananmen, la persécution du Falun Gong (également connu sous le nom de Falun Dafa), etc.

Je lui ai dit qu'un nombre incalculable de bonnes personnes avaient été blessées et que plus de 80 millions de vies innocentes avaient été perdues – comment le ciel pouvait-il l'épargner ! « Le Ciel le détruira », lui ai-je dit en lui rappelant que s'il avait rejoint l'une des organisations du PCC, il serait tenu responsable d'une partie de ses crimes.

La fausse histoire des auto-immolations

Je lui ai ensuite parlé de la fausse histoire des auto-immolations sur la place Tiananmen. « Pour éliminer le Falun Gong, le Parti communiste chinois (PCC) a fabriqué “l'incident des auto-immolations” sur la place Tiananmen le 23 janvier 2001, en prétendant faussement que les pratiquants de Falun Gong s'étaient immolés par le feu. Cela a été fait pour inciter les gens à haïr le Falun Gong et pour justifier la persécution. »

« Dans la vidéo, Wang Jindong, qui se serait immolé, était assis alors qu'il était en feu. Une bouteille de Sprite pleine d'essence entre ses jambes était toujours intacte après que le feu a été éteint, ses cheveux et ses sourcils étaient entiers, intouchés. Comment pouvez-vous expliquer cela ? »

« La vidéo montre que Liu Chunling a été tuée sur le coup après avoir été frappée par un gros objet contondant qui lui a été lancé par une personne se trouvant à proximité. Sa fille, Liu Siying, aurait subi une trachéotomie, mais elle a pu être interviewée par les médias quatre jours plus tard, parlant et chantant clairement ! De nombreux autres détails défient le bon sens. »

« Un mensonge aussi gros peut encore tromper les gens qui ont été trompés par le Parti communiste chinois (PCC) pendant tant d'années ! Mais il y en a encore qui peuvent voir clairement. »

La pratique du Falun Dafa

« Le Falun Gong est une pratique de l'école de Bouddha et se concentre sur le principe Authenticité-Bienveillance-Tolérance. Il enseigne aux gens à être bons et à penser d'abord aux autres. Sept ans seulement après son introduction en 1992, on estime que 100 millions de personnes le pratiquaient dans le pays. À l'époque, une enquête a conclu que le Falun Gong était bénéfique et que 97 % des personnes qui le pratiquaient voyaient leur santé s'améliorer. »

Je lui ai dit que le Falun Gong est maintenant répandu dans plus de 100 pays dans le monde et que le livre Zhuan Falun a été traduit dans plus de 40 langues différentes. Le Falun Gong est tenu en haute estime et a reçu plus de 3500 proclamations, résolutions et lettres de soutien du monde entier.

Je lui ai dit : « Si vous démissionnez du Parti communiste chinois (PCC), de la Ligue de la jeunesse et des Jeunes Pionniers, votre vie n'appartiendra plus au spectre communiste maléfique et vous serez libéré de son emprise. »

Je lui ai raconté mon histoire

J'ai fait une pause pendant un moment, puis je lui ai parlé de moi. « Je suis née dans une famille de militaires. J'avais une belle apparence, j'ai reçu une formation en danse, je chantais et je dessinais plutôt bien. J'étais le précieux joyau de mes parents et je recevais de nombreux compliments de la part de mes amis et de ma famille. Quand j'ai grandi, j'ai obtenu un emploi enviable avec la meilleure note. »

« Cependant, j'avais une santé fragile et je devais être déposée et récupérée dans l'immeuble de mon bureau tous les jours. J'étais épuisée et je devais me reposer dès que je rentrais chez moi. Après avoir commencé à pratiquer le Falun Gong, toutes mes maladies ont disparu, et je n'ai jamais pris un seul jour de congé de maladie depuis. »

« En raison de mes performances exceptionnelles, le milieu de travail m'a décerné un prix. J'ai été nommée “Employée modèle” au niveau de la ville, et mon histoire a été publiée dans les journaux. Mes supérieurs ont dit : “Tous les pratiquants de Falun Gong ici sont les meilleurs. Le meilleur caractère, les meilleurs employés, les meilleurs professionnels, et dans les postes les plus élevés.” »

« Lorsque le fleuve Yangtsé a débordé cette année-là, j'ai fait don d'un mois de salaire à la zone sinistrée et j'ai été félicitée par le département de la publicité du comité municipal du Parti. Je ne pense pas que ce soit un acte contraire au PCC, et vous ? »

« Cependant, depuis le 20 juillet 1999, Jiang Zemin, l'ancien dirigeant du PCC, et son groupe de voyous ont persécuté le Falun Gong. Parce que je crois en Authenticité-Bienveillance-Tolérance et que je n'abandonne pas mes convictions, j'ai été démise de mes fonctions et rétrogradée au poste de concierge. Le travail ne me dérangeait pas et j'ai fait du bon travail en nettoyant tous les bureaux. »

« Le Bureau 610 ne s'est pas arrêté là. Ils m'ont envoyée à une séance de lavage de cerveau, session après session, ainsi que dans des centres de détention et des camps de travaux forcés, essayant de me « transformer ». Mon esprit et mon corps ont été gravement endommagés en conséquence, et j'ai été incapable de prendre soin de moi. »

« Le Bureau 610 a obligé mon employeur à envoyer des personnes pour me surveiller 24 heures sur 24. Ils me harcelaient même les week-ends. Ils ont occupé ma maison et m'ont même suivi aux toilettes. »

« Mes salaires ont été retenus. Parce que j'ai refusé de me « transformer », la Commission des affaires politiques et juridiques s'est entendue avec le Bureau 610 pour obliger mon employeur à me suspendre. Ils me harcelaient souvent en m'appelant au milieu de la nuit. Des agents en civil me suivaient chaque fois que je sortais, et les autorités venaient mettre ma maison à sac au pied levé. »

« Mon mari était effrayé et stressé et a fini par développer une maladie cardiaque ; notre enfant vivait dans la peur. Le Bureau 610, la police et mon employeur appelaient toujours mon mari en premier. »

« Mon mari me comprenait. Il était le second dans son lieu de travail et avait un talent rare. Mais, sous une telle pression interne et externe, il n'était plus en mesure de me protéger. Incapable de tout supporter, il est mort, me laissant derrière lui avec notre enfant. »

« Après cela, à n'importe quelle date dite date sensible ou jour férié, non seulement mon employeur me persécutait à l'instigation du PCC, mais appelait aussi l'école de mon enfant pour le harceler et l'intimider. »

« Pendant 18 ans, jusqu'à ma retraite, j'ai travaillé, mais je n'ai pas été payée. Cependant, nous avons réussi à survivre. Je n'y serais pas arrivée sans le fort soutien spirituel du Falun Dafa. Plus tard, tous ceux qui m'ont persécutée ont encouru un châtiment. »

Les crimes du PCC

« Le Falun Gong enseigne aux gens à être bons », ai-je dit. « Dafa est là pour sauver les gens. Mais le PCC nous persécute, nous emprisonne, nous torture, et prélève nos organes pour les vendre avec d'énormes profits. »

« Le PCC a commis de nombreux péchés. Peut-on lui permettre d'exister encore longtemps ? Si l'humanité ne fait pas quelque chose à ce sujet, le ciel le fera. C'est-à-dire que le ciel détruira le PCC ! Plus de 370 millions de Chinois ont déjà démissionné du Parti communiste, de la Ligue de la jeunesse et des Jeunes Pionniers. »

« Prenez un moment pour y réfléchir. Le choix entre la catastrophe et la sécurité est une question de vie ou de mort. Ce n'est pas une blague. Mais combien de personnes prennent la peine d'écouter ces avertissements tout en profitant de leur vie de confort ? C'est la chose importante que je voulais vous dire ! » Il a accepté de démissionner du PCC.

Je lui ai dit : « Assurez-vous de vous souvenir “Falun Dafa est bon”. “Authenticité-Bienveillance-Tolérance est bon.” Si vous gardez ces mots dans votre cœur et que vous les récitez souvent, vous serez épargné de cette grande calamité et vous aurez un avenir brillant. »

Lorsque je lui ai demandé s'il avait lu les Neuf commentaires sur le parti communisteil a répondu que non, alors j'ai promis de lui en livrer un exemplaire chez lui.

Il m'a regardé attentivement et a fini par dire : « Mince, c'est vous ! Maintenant, je me souviens de vous. Après tant d'années, vous avez toujours l'air jeune et belle. »

Je lui ai répondu : « Vous avez dû entendre que j'étais persécutée, n'est-ce pas ? Tout ce que j'ai dit est vrai, n'est-ce pas ? » Il a hoché la tête et a dit : « Oui, je sais tout cela. Comment puis-je vous aider ? » J'ai répondu : « Tant que vous êtes en sécurité et que vous avez un avenir brillant, je suis heureuse. Il se fait tard maintenant, et j'ai parlé pendant plus d'une heure. Je dois vraiment vous laisser partir. »

À la fin, j'ai dit : « Laissez-moi vous chanter une chanson qui a été écrite et composée par le Maître du Falun Dafa pour Shen Yun Performing Arts, dont les sept compagnies font le tour du monde chaque année et sont très appréciées des célébrités et des VIP du monde entier. »

Alors j'ai chanté ceci :

« Apaiser le cœur et regarder un peu

Le chaos dans le monde, comme un bâtiment qui tangue

Le grand kalpa approche et les gens ne savent pas s’inquiéter

Secouant la tête et agitant les mains, rejetant la vérité

Même les bonnes paroles et les conseils sincères ne les font pas se retourner

Sans rien demander en retour ni rien rechercher

C’est pour te garder à l’arrivée du grand désastre

N’oublie pas pourquoi tu es venu dans ce monde

Il y a des raisons aux milliers d'années de réincarnation

La vie humaine ce n’est ni le sentiment ni l'inimitié

Apaise le cœur et regarde un peu

Le Fa que tous les êtres ont attendu est déjà là

La vérité peut t'aider à dissoudre la confusion et les soucis »

(« Apaiser le cœur et regarder un peu », Hong Yin III)

Tous les articles, graphiques et contenus publiés sur Minghui.org sont protégés par les droits d'auteur. La reproduction non commerciale est autorisée, mais doit être accompagnée du titre de l’article et d'un lien vers l’article original.

Traduit de l'anglais