(Minghui.org) Le rêve du Pavillon rouge, appelé également Mémoire d’une pierre, est un roman classique chinois. Il y est fait mention d’un miroir magique à double face appartenant à un taoïste qui disait pouvoir guérir la maladie de Jia Rui.

Jia était un des personnages du roman. Il est tombé malade après avoir convoité la très belle femme d’un cousin et s’être fait repousser. Le taoïste lui a demandé de regarder la face arrière du miroir, mais jamais la face avant. Jia a vu un squelette en regardant la face arrière, il a donc ignoré l’avertissement et a retourné le miroir pour voir sa belle-cousine lui faisant signe de la main. Il a sauté dans le miroir et a eu une liaison d’une nuit avec elle.

Quelques heures plus tard, la famille de Jia l’a trouvé mort dans son lit. Sa soirée avec la belle s’est avérée n’être qu’une illusion dans le miroir.

La morale de cette histoire est que beaucoup de choses dans ce monde ont deux faces : illusion et réalité. Ce qui semble être une chose merveilleuse peut s’avérer être tout le contraire. La luxure, par exemple, peut procurer en surface un plaisir de courte durée, mais peut ruiner la santé ou même la vie d’une personne à long terme. Beaucoup de choses que les gens recherchent dans le monde séculier sont également des illusions, telles que la richesse, la célébrité et les sentiments, puisqu’elles sont toutes éphémères et ne peuvent être emportées dans la tombe à la mort.

Beaucoup de gens ont aspiré à devenir immortels dans la longue histoire de la Chine, mais ils n’ont pas su voir la réalité des illusions qu’ils recherchaient dans le monde séculier. En conséquence, ils ont été dans l’incapacité d’atteindre l’éveil spirituel.

Le même taoïste qui possédait le miroir magique a également écrit un poème décrivant l’incapacité des gens à voir les réalités de leurs recherches mondaines :

Tous les hommes aspirent à devenir immortels,

Pourtant chacun aspire aux richesses et au rang ;

Les grands du passé, où sont-ils à présent ?

Leurs tombes sont un amas de ronces.

Tous les hommes aspirent à devenir immortels,

Mais ils attachent du prix à l’argent et au gant ;

Et recherchent l’argent toute leur vie,

Jusqu’à ce que la mort leur ferme les yeux.

Tous les hommes aspirent à être immortels,

Et pourtant, ils ne pensent qu’aux femmes qu’ils ont épousées ;

Qui jurent d’aimer leur mari pour toujours

Mais se remarient dès qu’il est mort.

Tous les hommes aspirent à être immortels

Et pourtant, avoir des fils n’est pas suffisant.

Bien que les parents affectueux soient légion,

Qui a jamais vu un fils vraiment filial ?

Selon la culture traditionnelle chinoise, seuls la vertu (De) et le karma, et non pas les choses mondaines, suivent une personne d’un cycle de réincarnation à l’autre. Pour devenir un immortel, une personne doit se concentrer sur son caractère et devenir une bonne personne.

Illusion ou réalité ?

Bien qu’écrit il y a plus de 200 ans, Rêve dans le pavillon rouge et le miroir offrent néanmoins un précieux aperçu sur la nature de la Terreur rouge des temps modernes.

La situation s’est aggravée après sa prise de pouvoir en 1949. Afin de maintenir sa main de fer, le PCC a lancé une campagne politique après l’autre, entraînant des dizaines de millions de morts non naturelles et effaçant presque des milliers d’années de civilisation.

Au fil du temps, le PCC a renforcé sa machine de mensonges, comme la dissimulation systématique et la désinformation sur l’épidémie de coronavirus. Bien que de nombreuses personnes soient trompées par les mensonges du PCC, un regard plus attentif nous aide à voir l’autre côté du miroir magique, c’est-à-dire à identifier la réalité derrière les illusions dépeintes par la propagande du PCC. Voici quelques exemples.

Illusion : Le PCC se vante souvent de son économie « florissante », comme étant la deuxième plus grande entité économique du monde avec un PIB en constante augmentation.

Réalité : Le PIB par habitant de la Chine ne représente qu’une fraction de celui des principaux pays occidentaux. Son Premier ministre Li Keqiang a déclaré en mai 2020 qu’environ 600 millions de personnes en Chine ont un revenu mensuel de 1000 yuans (soit environ 130 euros) ou moins.

Illusion : Le PCC vante également la science et la technologie de la Chine ainsi que ses capacités de production.

Réalité : Une part importante de ce « développement » provient du vol de la propriété intellectuelle, tandis que la fabrication s’est faite au prix d’une grave pollution et d’un épuisement des ressources naturelles.

Illusion : L’enseignement primaire et secondaire est gratuit en Chine et l’enseignement supérieur devient plus populaire.

Réalité : L’enseignement primaire et secondaire est gratuit dans les principaux pays occidentaux, tandis que les étudiants chinois doivent payer des frais de scolarité dans le supérieur [NDT : dès le lycée]. En outre, les familles sans hukou (registre d’enregistrement des ménages) doivent payer des frais beaucoup plus élevés pour envoyer leurs enfants à l’école. Enfin, l’éducation chinoise moderne se concentre principalement sur la propagande pro-PCC, au lieu de l’intégrité et du développement du caractère. Cela a entraîné un déclin des valeurs morales, en particulier au cours des deux ou trois dernières décennies.

Même les campagnes anti-corruption ne sont pas aussi simples qu’elles semblent être.

Illusion : Des centaines de hauts fonctionnaires du PCC ont été démis de leurs fonctions et des millions de fonctionnaires de rang inférieur ont été touchés.

Réalité : Ces mesures ont été prises en grande partie en raison de luttes intestines entre les responsables du PCC. En fait, deux ans après la prise du pouvoir par le PCC, Mao Tsé-toung a lancé la campagne des Trois anti, puis celle des Cinq anti, pour éliminer les personnes qu’il considérait comme des menaces. Alors que le PCC continue de persécuter les groupes religieux, tels que les pratiquants de Falun Gong, il a produit de plus en plus de fonctionnaires corrompus.

En fait, de nombreux responsables du PCC savent eux-mêmes que le Parti est pourri jusqu’à la moelle, mais ils comptent sur l’armée pour maintenir son pouvoir. Cela fonctionnera-t-il ?

Illusion : Avec plus de deux millions de militaires actifs, la Chine possède la plus grande armée du monde.

La réalité : Le PCC a pu contrôler son armée grâce à son lavage de cerveau. Lorsque les gens se rendront compte à quel point le Parti est vicieux, l’armée pourrait s’avérer inutile – tout comme l’ancienne Union soviétique qui s’est effondrée du jour au lendemain malgré son armée de près de quatre millions d’hommes.

Note : La traduction (en anglais) du poème est tirée de « A Comparative Study of Poetry Translation in The Story of the Stone From the Perspective of Reception Aesthetics », Journal of Literature and Art Studies, janvier 2017, vol. 7, no 1, 35-45.

Tous les articles, graphiques et contenus publiés sur Minghui.org sont protégés par les droits d’auteur. La reproduction non commerciale est autorisée, mais doit être accompagnée du titre de l’article et d’un lien vers l’article original.

Traduit de l’anglais