347 217 537 personnes ont démissionné du PCC


(Minghui.org) Depuis la publication des Neuf commentaires sur le Parti communiste, de plus en plus de gens perdent la confiance qu'il leur restait dans le Parti communiste et renoncent à leur adhésion.

En date d'avril 2014, plus de 160 millions de Chinois ont déclaré leur intention de démissionner du Parti ou de ses organisations affiliées, la Ligue de la jeunesse communiste et/ou les Jeunes pionniers. Ils le font en ligne ici.

Rassemblement pour encourager les gens à démissionner du Parti.

Aider les gens à démissionner du Parti.

Afin de faciliter les démissions du Parti communiste, des plate-formes téléphoniques que les personnes intéressées peuvent appeler ont été mises en place. De plus, les pratiquants de Falun Gong bénévoles se rendent régulièrement dans les communautés locales, là où les Chinois se rassemblent, pour diffuser l'information sur l'importance des démissions. Selon les expériences des bénévoles, beaucoup de gens sont impatients de se soustraire du Parti communiste et de ses organisations affiliées.

Voici les histoires de personnes qui ont démissionné du Parti communiste telles que recueillies par la plate-forme téléphonique de Toronto, Canada.

L'ancien garde du corps de l'ex n°2 du Parti communiste démissionne du Parti

À la très fréquentée station de métro Finch de Toronto, des bénévoles aident les Chinois à démissionner du Parti communiste.

Un après-midi, Heyue, une bénévole, a vu un homme âgé et elle a pensé qu'il était probablement de Chine, elle lui a donc demandé : « Monsieur, êtes-vous originaire de Chine ? »

« Oui ! Je viens d'emménager ici il y a peu de temps », a-t-il reconnu.

Heyue a demandé : « Avez-vous entendu dire que tout le monde démissionne du Parti pour sa propre sécurité ? L'avez-vous fait? »

L'homme a répondu : « Pas encore. »

Il a continué : « Savez-vous ce que je faisais autrefois ? J'étais garde du corps pour la sécurité de Lin Biao [l'ex n°2 chinois, juste au-dessous de Mao Zedong]. Après que l'avion de Lin Bao ait été abattu alors qu'il fuyait vers l'ancienne Union soviétique, toutes nos armes ont été confisquées et nous avons été forcés de prendre notre retraite de l'armée. Certains de mes amis se sont suicidés, dont mon superviseur. Il ne pouvait pas accepter le fait que Lin (autrefois reconnu comme étant le meilleur ami de Mao) ait pu vouloir trahir Mao. Travailler pour le Parti est comme marcher sur la corde raide. Comme j'ai eu de la chance ! Je m'en suis bien sorti, mais certains de mes amis dans l'armée n'ont pas été aussi fortunés. »

Heyue a suggéré : « Si vous lisez les Neuf commentaires sur le Parti communiste,vous comprendrez encore mieux à quel point le Parti est mauvais. Lorsque le Parti chutera, tous ceux qui s'y sont joints et ont fait le vœu d'y demeurer loyal seront entraînés dans sa chute. Beaucoup de gens démissionnent du Parti par mesure de sécurité. »

L'homme a donné son vrai nom de famille à Heyue et lui a demandé de choisir un pseudonyme pour le prénom. Il l'a remerciée sincèrement pour son aide. [Les gens démissionnent souvent en utilisant des pseudonymes afin d'éviter qu'eux ou les membres de leur famille soient harcelés par les agents du régime communiste. Quel que soit le nom utilisé, leur démission témoigne de leur conviction.]

Le responsable d'un bureau de chemin de fer voit les gens démissionner les uns après les autres

À la mi-mai, le responsable d'un bureau de chemin de fer sous la juridiction du ministère des Chemins de fer a appelé la plate-forme téléphonique et a fourni le numéro de téléphone du directeur de son bureau.

Il avait démissionné il y a un certain temps après avoir répondu par hasard à l'appel d'une bénévole. Ils avaient discuté pendant une demi-heure et il avait réalisé qu'il devait démissionner du Parti. Il avait aussi donné à la bénévole les numéros de téléphone de deux superviseurs qui étaient aussi des anciens comme lui.

La bénévole a plus tard appelé les superviseurs et a aussi réussi à les aider à démissionner du Parti. Ils lui ont tous les deux donné leur vrai nom et ont exprimé le désir de rester en contact avec elle. L'un d'eux a admis être un secrétaire de Parti.

Un autre bénévole a contacté le directeur du bureau. Après plus de 10 minutes de conversation, il a accepté de démissionner. De plus, il a offert le numéro de téléphone d'un autre directeur.

Le deuxième directeur était au départ très grossier et a demandé : « Pourquoi devrais-je démissionner alors que je fais tellement confiance au Parti ? » Mais finalement, il a réussi à comprendre à quel point le Parti est mauvais et il a utilisé son vrai nom pour démissionner. Il a admis que leur longue conversation l'avait beaucoup touché.

Toutes ces personnes qui ont démissionné aident à diffuser l'information partout où ils vont. Selon l'un d'eux, sur plus de 100 membres du Parti au bureau de chemin de fer, plus de la moitié ont maintenant démissionné du Parti.

4000 personnes sont impatientes de se séparer du Parti communiste

À la mi-juin 2013, un homme de la province du Guangdong a appelé la plate-forme téléphonique de démission de Toronto pour se faire aider avec 4000 démissions. Il avait démissionné du Parti auparavant et ce jour-là, il aidait ses collègues dans une usine. Il a dit à la bénévole qui a répondu à son appel : « De nos jours, tout le monde est fâché et triste. Il est si difficile de simplement vivre une vie décente. Tout le monde veut démissionner [du Parti]. »

Lorsqu'on lui a demandé son lien avec les 4000 propositions de démission, il a répondu : « Nous sommes tous de bons amis, nous nous aidons les uns les autres et partageons la même idéologie. Ici, dans le sud, nous rencontrons tant de conflits avec la police. Chaque fois qu'il y a une manifestation, 10 000 personnes viennent facilement. Toutes ces personnes que j'ai mentionnées veulent démissionner du Parti, mais c'est presque impossible pour moi de réunir tous les noms. »

Il a demandé à la bénévole d'utiliser des noms de famille populaires comme Yu, Wu et Wei pour traiter les démissions avec des pseudonymes pour ses collègues.

La bénévole n'avait jamais reçu une demande aussi importante et l'a informé qu'elle devait consulter une autre personne. L'homme a laissé son vrai nom et numéro de téléphone pour que la bénévole le rappelle.

Dix jours plus tard, il a rappelé pour vérifier comment les choses progressaient et il a été très heureux d'apprendre que tout avait été fait et qu'il pouvait donner une réponse satisfaisante à ses amis.

Un comptable à la retraite cloué au lit dans la province du Henan est complètement guéri après avoir démissionné

Ce qui est arrivé à un homme paralysé de la province du Henan qui était cloué au lit depuis 8 ans a provoqué beaucoup de remous auprès des gens de la région.

Autrefois comptable du village, M. Sun avait un parent au Canada qui lui avait parlé des faits sur le Falun Gong et de la persécution injuste. Ce parent lui avait conseillé de répéter : « Authenticité-Bienveillance-Tolérance est bon et Falun Dafa est bon » et de démissionner de la Ligue de la jeunesse et des Jeunes pionniers qu'il avait joints. M. Sun avait accepté et en l'espace de seulement deux semaines, non seulement il avait réussi à sortir de son lit, mais il avait aussi été capable de faire des tâches ménagères et de travailler aux champs.

Sa famille entière a été stupéfaite et immensément reconnaissante. Ils ont commencé à répéter les mêmes phrases et en peu de temps, ils en ont aussi bénéficié. En particulier, la maladie du foie de son petit-fils a été guérie et il a trouvé un emploi stable et bien rémunéré à Pékin.

Un directeur de banque de Pékin raconte son expérience

En mars de cette année, le directeur de la succursale d'une grande banque à Pékin a appelé la plate-forme téléphonique afin qu'on l'aide à faire démissionner un total de 12 personnes, dont lui-même et plusieurs autres directeurs.

Il a aussi parlé d'une rencontre significative qu'il avait eue avec une pratiquante de Falun Gong dans une grande surface.

« L'année dernière, j'ai rencontré une pratiquante dans le magasin à grande surface de Bailong et nous nous sommes immédiatement bien entendus. Nous avons discuté pendant plus de trois heures et elle m'a permis de connaître ce qu'est vraiment le Falun Gong. Elle m'a conseillé de dire : 'Authenticité-Bienveillance-Tolérance est bon, Falun Dafa est bon' tous les jours. »

« Je répète et écris ces phrases depuis maintenant un an. Chaque fois que je les dis ou les écris, je me sens rempli d'énergie. Je prenais auparavant des somnifères pour dormir la nuit, mais maintenant je n'ai plus besoin d'aucune aide. De plus, tous mes ennuis ont disparu et tout se passe bien maintenant dans ma vie. C'est réellement merveilleux. »

« Maintenant, mes parents, proches et amis disent aussi les phrases que la pratiquante m'a apprises. Lorsque je rends visite à mes clients, je partage aussi les phrases avec eux. Beaucoup de gens dans mon cercle de banquiers veulent connaître le secret de ma bonne fortune, donc je leur dis aussi. Ils sont tous impatients de démissionner du Parti et m'ont demandé de les aider, mais je n'ai pas retrouvé la femme dans la grande surface. Je n'avais aucune idée comment démissionner, jusqu'à ce qu'un jour je trouve votre numéro de plate-forme téléphonique sur un dépliant. Alors j'ai appelé. »

« Je réalise que l'argent et le pouvoir sont seulement des choses futiles et que retourner à son foyer originel est le vrai sens de la vie. Maintenant, je peux entrer dans un état de tranquillité pendant la méditation. C'est une sensation si incroyablement merveilleuse. »

Les membres de l'Association canadienne l'Amitié fujianaise démissionnent du Parti

Lorsque plusieurs bénévoles sont allés dans un grand supermarché de Toronto, ils ont vu environ 30 personnes de l'Association canadienne l'Amitié fujianaise qui attendaient que leur rassemblement commence.

Les bénévoles se sont approchés d'eux et ont entamé la conversation.

Un bénévole a dit : « Vous êtes si chanceux d'être venus ici, avec tous ces désastres en Chine. »

Un homme âgé a immédiatement demandé : « Pratiquez-vous le Falun Gong ? »

Le bénévole a répondu : « Oui ! Des millions de personnes de tous les milieux et du monde entier pratiquent le Falun Gong. Le monde a besoin d'Authenticité-Bienveillance-Tolérance. Le Falun Gong s'est propagé dans plus de 100 pays. Seul Jiang Zemin en Chine a peur de cette merveilleuse pratique. »

Une autre personne a ajouté : « Voulez-vous retourner en Chine ? »

Ce bénévole a répondu : « Bien-sûr que nous retournerons. Le Chine a 5000 ans d'histoire. Lorsque le PCC chutera, je suis certain que tout le monde se dépêchera de visiter la Chine. »

Une troisième personne a demandé : « Vous nous demandez de démissionner du Parti communiste. Quel Parti devrions-nous rejoindre alors ? »

Un deuxième bénévole a expliqué : « Nous ne nous impliquons pas dans la politique. Nous ne joignons aucun parti politique. Le régime tire à sa fin – nous ne voulons pas que les bonnes personnes chutent avec lui. C'est pourquoi nous demandons aux gens de donner leur démission. »

Tout le monde a souri et les bénévoles les ont aidés à démissionner.

Traduit de l'anglais au Canada

Version anglaise : http://en.minghui.org/html/pages/quitting-the-ccp/

© Copyright Minghui.org 1999-2019