(Minghui.org) Une habitante de Shanghai, âgée d’environ 70 ans, a récemment été condamnée à quatre ans de prison pour sa croyance dans le Falun Gong, une discipline méditative et spirituelle ancestrale que le régime communiste chinois persécute depuis 1999.

Mme Jiang Linying

Un groupe de policiers s’est rendu chez Mme Jiang le 25 octobre 2018 pour l’avertir de ne pas sortir de chez elle pendant le salon chinois des Importations internationales de Chine à Shanghai qui se tenait du 5 au 10 novembre 2018. Ils ont menacé de la placer en détention si elle sortait pour parler du Falun Gong aux gens : « Si tu veux prendre soin de ta vieille mère, reste à la maison ! Si tu ne nous écoutes pas, prépare-toi à aller en prison ! »

La police a harcelé Mme Jiang à son domicile le 3 février 2021 et lui a ordonné de signer des déclarations de renoncement au Falun Gong. Comme elle a refusé, ils l’ont arrêtée et ont saccagé son domicile. Ses livres de Falun Gong, son ordinateur et d’autres effets personnels ont été confisqués. Sa mère a été si bouleversée par son arrestation qu’elle est décédée peu après.

Mme Jiang a été détenue au centre de détention de Baoshan. Son arrestation a été approuvée le 9 mars. Elle a eu une crise d’asthme le 26 mars et a souffert de fièvre et de toux persistantes. Les gardiens du centre de détention ne l’ont pas emmenée voir un médecin avant le 2 avril, date à laquelle le médecin a constaté qu’elle souffrait d’une pneumonie causée par l’asthme.

La police a soumis le cas de Mme Jiang au parquet du district de Baoshan au début du mois de mai 2021. Inquiète pour sa santé, sa famille a demandé aux autorités de la libérer, mais en vain. Après plus d’un an de détention, elle a été condamnée le 8 septembre 2022 à quatre ans de prison par le tribunal du district de Jing'an.

Persécution passée

Mme Jiang, ouvrière d’une usine de textile à la retraite, a commencé à pratiquer le Falun Gong en février 1999. Pour avoir défendu le Falun Gong après que le régime communiste a ordonné la persécution, Mme Jiang a purgé deux peines de prison, l’une de trois ans et demi et l’autre cinq ans, ainsi qu’une peine de camp de travail d’un an et trois mois.

Pendant son incarcération, Mme Jiang a été soumise à la torture, avec notamment des injections de substances destinées à détruire son système nerveux central, en étant tabassée brutalement, en étant forcée de rester debout pendant de longues périodes, en étant obligée de s’asseoir sans bouger sur un petit tabouret pendant de longues périodes, en se voyant refuser l’accès aux toilettes, en étant privée de nourriture ou en étant forcée de trop manger.

Voir aussi :

Après avoir passé dix ans derrière les barreaux, une femme de 69 ans de Shanghai a de nouveau été arrêtée pour sa croyance

Mme Jiang Linying incarcérée onze fois parce qu’elle refusait d’abandonner sa croyance

Tous les contenus publiés sur ce site sont protégés par les droits d’auteur de Minghui.org. Minghui produira des compilations de son contenu en ligne régulièrement et en des occasions spéciales.

Traduit de l’anglais