(Minghui.org) Maître Li, le fondateur du Falun Dafa a dit :

« Or, le karma des pensées peut déranger directement le cerveau d’une personne ; alors des jurons contre le Maître et la Grande Loi lui viennent à l’esprit, dans sa tête surgissent des idées perverses et des propos injurieux. » (Sixième Leçon, Zhuan Falun)

Je suis timide et quelque peu introverti, et mon œil céleste était ouvert lorsque j’étais enfant. Parfois, j’avais de mauvaises pensées qui calomniaient le Maître et le Fa, et parfois j’avais de mauvaises pensées sur ma famille et mes proches. De terribles images de diables apparaissaient parfois dans mon esprit. Lorsque ces choses se produisaient, je m’agenouillais devant la photo du Maître et lui demandais de me pardonner.

Je suis le Fa du Maître pour résister aux mauvaises pensées. Je mémorise le Fa, je copie le Fa, et j’émets la pensée droite. J’ai mené des batailles ardues et douloureuses pour résister au karma des pensées, et notre Maître infiniment compatissant a retiré petit à petit de mon esprit têtu comme une mule le karma des pensées.

J’ai lu « Le problème de tuer » dans le Zhuan Falun pendant l’étude du Fa aujourd’hui. Je l’ai relié à la question de croire fermement au Maître et au Fa. Est-ce que je crois pleinement au Maître ? Shakyamuni voulait prendre un bain et a demandé à son disciple de nettoyer la baignoire. Si le disciple avait pleinement confiance en son maître, le disciple n’aurait pas demandé à plusieurs reprises à son maître comment nettoyer la baignoire. Un disciple doit faire ce que son Maître lui demande à 100 %.

J’ai cherché en moi-même pour voir où j’ai une confiance totale dans le Fa du Maître et où ma conviction fait défaut. Je fais confiance au Maître et au Fa en ce qui concerne le karma de maladie. J’avais des dizaines de problèmes de santé chroniques. Après avoir écouté l’enseignement du Fa de notre Maître, j’ai jeté toutes les pilules de mon armoire. Depuis, je suis en bonne santé et je n’ai pas consulté de médecin ni ne suis allé à l’hôpital pendant vingt-neuf ans.

Mais j’ai encore l’attachement à la peur. Le Maître a dit :

« Si vous êtes quelqu’un qui cultive et pratique véritablement, notre Falun vous protégera. Je suis enraciné au plus profond de l’univers ; si quelqu’un était capable de s’en prendre à vous, c’est à moi qu’il s’en prendrait et pour le dire carrément, il s’en prendrait à l’univers. » (Première Leçon, Zhuan Falun)

Le Maître nous a donné des instructions claires, mais je n’ai pas réussi à répondre aux exigences du Maître dans de nombreux domaines à cause de la peur. Lorsque je clarifie la vérité, je n’ose pas parler à certains types de personnes, et je ne parle pas lorsque l’environnement n’est pas propice ou lorsque les gens n’écoutent pas. Je sais que le Maître a ouvert la voie pour nous, mais j’ai été freiné par la peur.

Lorsque les autorités perverses ont calomnié le Maître et Dafa, j’ai pleuré plusieurs fois. Mon vrai moi a toujours cru en Dafa, mais je sais aussi qu’il y a un faux moi en moi, et je dois distinguer les deux, exposer le faux moi et l’éliminer.

Après avoir fini d’écrire le brouillon de cet article et émis la pensée droite à midi, je suis entré dans un état où j’ai vu des bandes de couleurs apparaître devant mes yeux et je me suis vu dans des vêtements comme ceux des statues de Bouddha dans les temples anciens. Je pouvais même voir les motifs sur les vêtements. Je n’avais jamais rencontré une scène aussi magnifique auparavant. Je pense que le Maître m’encourageait à croire que mon éveil à propos de la confiance est correct.

J’ai fait un vœu dans mon cœur : je serai plus diligent, je serai digne de la compassion et du salut du Maître, et chacune de mes pensées doit être 100 % fidèle au Maître et au Fa.

Tous les contenus publiés sur ce site sont protégés par les droits d’auteur de Minghui.org. Minghui produira des compilations de son contenu en ligne régulièrement et en des occasions spéciales.

Traduit de l’anglais