(Minghui.org) Aux premières heures de ce matin (30 novembre), les médias occidentaux, notamment le New York Times, le Los Angeles Times, le Wall Street Times, Bloomberg, CNN, NBC, la BBC et la Voix de l’Amérique, ont annoncé le décès de Jiang Zemin, l’ancien dirigeant du Parti communiste chinois (PCC), à l’âge de 96 ans. L’agence de presse Xinhua du PCC a également publié des informations le 30 novembre.

Jiang Zemin était l’ancien dirigeant du PCC et le plus grand bénéficiaire de la répression des étudiants du 4 juin 1989. Sa campagne de persécution du Falun Gong dure depuis plus de vingt-trois ans et on estime qu’elle a causé la mort de millions de personnes.

Plus tôt dans l’année, des rumeurs ont fait état de sa mort, et certaines personnes l’ont célébrée avec des pétards en apprenant la nouvelle. Maintenant que la nouvelle de son décès a été confirmée par le Parti communiste chinois lui-même, de nombreuses personnes sont heureuses que le fantôme de Jiang ait enfin entamé son voyage en enfer, mais en même temps il y a aussi des regrets : on regrette que cette créature ait pu profiter de la plénitude de ses jours sans être dénoncée et punie publiquement.

Selon Vérité, une édition spéciale de Minghui publiée en chinois le 30 octobre de cette année, les trois crimes majeurs de Jiang Zemin sont les suivants :

Premièrement : trahison

Ancien agent secret soviétique

Vente de larges étendues du territoire chinois

Deuxièmement : protecteur dans les coulisses des membres corrompus du PCC

Corruption dans la gestion de l’armée

Jiang Mianheng, le fils de Jiang Zemin, « l’homme le plus corrompu de Chine »

Appauvrissement de la Chine et de son peuple

Troisièmement : Persécution du Falun Gong

A provoqué des troubles et incité des milliers de personnes à adresser une pétition au Bureau central des pétitions à Pékin.

Création de l’imposture des « auto-immolations de Tiananmen ».

Selon Minghui.org, entre mai 2015 et octobre 2016, 209 908 pratiquants de Falun Gong et leurs familles ont soumis des plaintes contre Jiang Zemin auprès du Parquet suprême et des tribunaux chinois. Le chiffre réel est en fait beaucoup plus élevé, mais les informations ont du mal à circuler à cause du blocus de l’Internet. Dans la seule journée du 25 octobre 2016, plus de six personnes ont déposé plainte contre Jiang Zemin.

Ces dernières années, des responsables politiques et juridiques du PCC qui avaient suivi le groupe de Jiang dans la persécution du Falun Gong ont été successivement écartés du pouvoir, et le Bureau 610 mis en place par le groupe de Jiang pour persécuter le Falun Gong (semblable à la Gestapo nazie et au KGB dans l’ancienne Union soviétique) est devenu un « lieu de malédiction ». Ceci est depuis longtemps un secret de polichinelle au sein du PCC.

Tous les contenus publiés sur ce site sont protégés par les droits d’auteur de Minghui.org. Minghui produira des compilations de son contenu en ligne régulièrement et en des occasions spéciales.

Traduit du chinois