L'Appel pacifique du 25 avril 1999



Rappel : Les 23 et 24 avril 1999, des responsables de la police de Tianjin, une ville proche de Pékin, ont pris d'assaut et arrêté des dizaines de pratiquants du Falun Gong qui s'étaient rassemblés devant le bureau d'un magazine afin de discuter des erreurs dans un article récemment publié qui attaquait le Falun Gong. Alors que les informations sur les arrestations se répandaient et que plus de pratiquants du Falun Gong se renseignaient auprès desreprésentants, ils ont été invités à aller adresser leurs appels à Pékin. Le lendemain, le 25 avril, quelque 10 000 pratiquants du Falun Gong se sont spontanément rassemblés devant le Bureau central des appels à Pékin, comme les représentants de Tianjin le leur avaient demandé. Le rassemblement était pacifique et ordonné. Plusieurs représentants du Falun Gong ont été appelés pour rencontrer le Premier Ministre chinois Zhu Rongji et les membres de son équipe. Ce soir-là, les demandes des pratiquants du Falun Gong ont reçu une réponse, les pratiquants arrêtés à Tianjin ont été libérés et tout le monde est rentré chez soi.

Le problème : Selon plusieurs sources au sein du régime chinois, dans les mois qui ont suivi le rassemblement du 25 avril, une lutte politique acharnée s'est déclenchée parmi les hauts responsables du PCC. Jiang Zemin, le leader du PCC de l'époque, a demandé au régime « d’écraser » le Falun Gong, tandis que d'autres membres du Politburo ne voyaient aucune menace dans la pratique. Willy Lan, un analyste de CNN, a cité de hauts responsables disant que la répression contre le Falun Gong était devenu une affaire très « personnelle » pour Jiang Zemin. En juillet, Jiang Zemin a formellement ordonné la répression du Falun Gong. Le rassemblement du 25 avril a été rapidement requalifié, non pas comme l'appel pacifique qu'il était et qui en fait avait été coordonné par les responsables de Tianjin et de Pékin eux-mêmes qui avaient invité les pratiquants à aller au bureau d’appel de Pékin, mais plutôt comme une « prise de siège » de l'enceinte du des autorités centrales et une « preuve » claire de comment le Falun Gong représentait une menace.

Pourquoi c'est important : La représentation déformée du 25 avril comme un « siège » de l'enceinte des autorités centrales a politisé le Falun Gong, tant en Chine qu'à l'étranger. Alors, plutôt que de voir la persécution du PCC comme la répression violente contre une minorité religieuse, une histoire selon laquelle le Falun Gong et le PCC rivalisaient pour le pouvoir a commencé à se répandre. En outre, certains observateurs de la Chine en Occident ont cru que les pratiquants du Falun Gong avaient provoqué la persécution sur eux-mêmes en « défiant » les autorités le 25 avril. Cette histoire a miné l'enthousiasme de nombreux partisans potentiels des droits humains et religieux et reste le seul plus grand facteur dans le phénomène de blâmer la victime qui entoure l'enquête et les rapports à plus grande échelle sur la persécution contre le Falun Gong.

Traduit de l’anglais au Canada

Version anglaise : http://en.minghui.org/cc/86/

_________

Apprendre sur ce qui s'est réellement passé :

Quelques faits rapides concernant l'appel pacifique à Pékin le 25 avril 1999

The Epoch Times : Une excuse pour un génocide

Entrevue avec un auteur aux États-Unis qui examine « l’Appel du 25 avril 1999 » (Photo)

La vérité sur l'appel du 25 avril—la propagande trompeuse déforme la manifestation pacifique pour « justifier » une répression violente

Le 25 Avril et la rue Changan : Un événement important dans une rue importante

Entretien exclusif à l’occasion du 7e anniversaire du « 25 avril » – M. Zhong Guichun parle des motifs derrière la persécution

Plus d'articles sur ce qui s'est réellement passé le 25 avril 1999

Photos historiques: Des dizaines de milliers de pratiquants de Falun Gong ont fait appel pacifiquement le 25 avril 1999

L'appel du 25 avril et le complot du PCC pour persécuter le Falun Gong

L'appel du 25 avril a été une tentative pour prévenir la persécution

Autres articles :

Comprendre L'appel du «25 avril 1999»: Ce qui s'est vraiment produit à Tianjin les jours précédents l'appel (1ère partie)

Comprendre l'appel du « 25 avril 1999 » : Ce qui s'est vraiment produit à Tianjin les jours précédant l'appel (2e partie)

Comprendre l'appel du « 25 avril 1999 » : ce qui s'est vraiment produit à Tianjin les jours précédant l'appel (3e et dernière partie)

Ce dont a été témoin une ancienne responsable du Ministère du Commerce le 25 avril 1999

CIFD - À son 14e anniversaire, l’appel du Falun Gong à Pékin reste toujours largement incompris

L'Appel pacifique du 25 avril : 14 ans de courage

Un pratiquant qui s’est établi en Suède se souvient du 25 avril 1999

25 avril 1999 : Appel courageux pour empêcher la persécution

Appel pacifique à Pékin le 25 avril 1999 : les faits en bref

Le 25 avril 1999 – Ce qui est arrivé et pourquoi c'est important !

Le radieux « 25 avril » - Un compte rendu personnel des événements de cette journée

En souvenir de l’appel pacifique du «25 avril »

Entrevue avec un participant à l'appel du 25 avril (photo)

Interview avec trois participantes qui ont participé à l'appel du 25 avril à Pékin (Photos)

Faire face ouvertement et dignement à un environnement sinistre

La Vérité Derrière l'Incident du 25 avril (Version abrégée)

Se souvenir du 25 avril 1999 : « Le Premier Zhu Rongji nous a fait entrer à sa suite à l’intérieur de Zhongnanhai »

D'hier à pour toujours

Témoin : Les incident à Tianjin en 1999 suggèrent la persécution préméditée du Falun Gong

Faire face ouvertement et dignement à un environnement sinistre

Faire face ouvertement et noblement à un environnement sinistre (2ème partie)

Faire face à un environnement sinistre ouvertement et dignement (III)

Entretien exclusif à l’occasion du 7e anniversaire du « 25 avril » – M. Zhong Guichun parle des motifs derrière la persécution

Plus d'articles sur ce sujet sont disponibles ici

Plus d'articles en anglais sur ce sujet sont disponibles ici

© Copyright Minghui.org 1999-2019